Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 14:14

 

http://a6.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/558523_202344529896097_1247177881_n.jpg 

 

Officiellement, on reproche au jeune conseiller régional d'avoir proféré des menaces de mort à l'encontre d'un employé d'un bar de Lyon. En réalité, Gabriac--qui nie vigoureusement les faits--doit payer son insoumission au système: son vrai crime est d'être le président des Jeunesses Nationalistes, un "engagement extrémiste" qui "fait peur" et rappelle, je vous le donne en mille... les fameuses HLPSNH (heures les plus sombres de notre histoire).  Cela suffit, aux yeux du procureur.

 

Dans la vidéo ci-dessous, la présentatrice classe l'information dans la rubrique JUSTICE...

 

 


  

 

Or le dossier de l'accusation est particulièrement mince. Même le site Rue89, qu'on ne peut soupçonner de sympathie envers Gabriac, est forcé de le reconnaître: 

 

A l’audience, la juge comptait sur la caméra de vidéosurveillance de la ville de Lyon, disposée à proximité du bar. Mais les images projetées ne permettent que de distinguer un groupe de trois personnes qui sort précipitamment de la terrasse du pub.

 

Quelques minutes auparavant, deux individus sont filmés marchant à proximité de l’établissement. Pour les policiers, comme l’a repris le procureur de la République, l’un de ces individus est Alexandre Gabriac. L’autre est le compagnon de Gabriac.

 

C’est celui que le barman et le vigile du pub ont immobilisé de manière musclée avant d’appeler la police.

Mais les gestes de menace de mort ne sont pas visibles. Tout repose sur le témoignage du barman, absent à l’audience.

 

L'avocat de Gabriac, Pierre-Marie Bonneau, a parfaitement su répondre au procureur:

 

« Les heures sombres, c’est de vouloir condamner quelqu’un sans preuve. Les réquisitions sont un tissu de préjugés. Il n’y a aucun fait. La parole d’une seule personne n’est pas suffisante »

 

 

Source: le site des Jeunesses Nationalistes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

gargamel 16/09/2012 17:56


mieux vaut tirer sur les flics à la Kalasch à Marseille et ailleurs que de dire la vérité.Cela coute moins cher en effet.Quelle bienveillance et mansuétude de "Thémis" envers les "héros à la
Kalasch" il faudra en effet s'en souvenir , quel courage en effet chez "Thémlis".Et puis avec Gabriac certains magistrats ont vite fait le calcul , pas de risques d'émeutes comme en 2005 et plus
récemment à Amiens.Alors peuvent encore une fois taper sur les faibles et ne prendre aucun risque.

Aryana 15/09/2012 08:39


Gabriac devrait porter plainte contre le le commercant pour refus de vente caractérisée en raison d'appartenance politique , sinon mème en raison de discrimination religieuse anti-catho .


Et pourquoi pas porter plainte contre le procureur qui dérive totalement de sa fonction en se servant d'un improuvable et improbable fait divers pour faire une diatribe de haine accusatoire
envers Gabriac pour raison politique !


Cette histoire ressemble bigrement à un guet apens où le scénario a été concocté d'avance : Gabriac y était connu et ce commerce attendait l'occase de lui nuire en sachant que le lobby qui
n'existe pas trouverait un zélateur devoué déjà procureur !


Comme c'est aussi la mode de faire une mascarade pour démontrer les discrimations avec images et enregistrements sonores , pour ensuite porter plainte , les patriotes devraient eux aussi faire
des enquètes prouvant les discriminations contre eux pour raisons d'appartence religizeuse et politique .


Ainsi la diffamation mensongère avec attention de nuire diminuera , au lieu de s'emplifier à outrance car fait en toute impunité contre les patriotes et cathos .


Gabriac est un excellent militant et un vrai leader politique .Il est donc conscient qu'il a des ennemis politiques préts à tout pour dénigrer et éliminer les opposants politiques qui ne cirent
pas les pompes d'un système vérolé par la haine anti-blancs et anti-chrétiens en France ....