Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 12:36

 

http://s1.lemde.fr/image/2013/02/06/534x0/1827753_5_4fde_sondage-tns-sofres-realise-pour-france-info_9c207d7ad2c6b6925ba6afccecfa1781.png

 

Lu dans Le Monde :

 

Le Front national se banalise et plus d'un tiers des Français adhèrent à ses idées. C'est le principal enseignement du baromètre d'image du Front national édition 2013 réalisé par TNS Sofres du 24 au 28 janvier pour France Info, Le Monde et Canal Plus. Ce baromètre présente l'avantage de cerner les évolutions de perception de ce parti sur une longue période, puisqu'il fait l'objet d'une édition annuelle depuis 1983.

  

Aujourd'hui, 47 % des personnes interrogées estiment que le FN "ne représente pas un danger pour la démocratie" (soit 8 points de plus qu'en 2012). Ils sont dans la même proportion à penser le contraire (en recul de 6 points par rapport à 2012). Des chiffres inédits depuis 1984. Mais à cette époque, le FN émergeait à peine sur le devant de la scène politique. Il n'était pas, contrairement à aujourd'hui, le troisième parti de France. A titre de comparaison, plus de 70 % des sondés désignaient ce parti comme un danger dans la seconde partie des années 1990.

  

Ces résultats soulignent donc de manière significative une normalisation du parti d'extrême droite. Et notamment sous le prisme des sympathisants de droite : 54% de ceux de l'UMP disent ainsi ne plus percevoir le FN comme un danger.

  

SANS PRÉCÉDENT

  

Le niveau d'adhésion aux idées portées par le Front national reste pour autant stable, à 32 % (contre 31 % en 2012). Ce qui constitue tout de même un record depuis 1991. 63 % se disent en revanche en désaccord avec les idées défendues par le parti d'extrême droite.

    

Autre signe de normalisation de la perception du FN : pour la première fois, le leader du Front national (aujourd'hui Marine Le Pen), est davantage désigné comme le représentant d'une "droite patriote attaché aux valeurs traditionnelles" (44 % des sondés, contre 41 % l'année précédente) que comme un représentant "d'une extrême droite nationaliste et xénophobe" (43 % des personnes interrogées, contre 45 % en 2012). Cela n'était évidemment pas le cas durant les longues années de présidence de Jean-Marie Le Pen. C'est sans précédent depuis 1983.

   

En particulier, 54 % des sympathisants UMP considèrent, selon cette enquête, que Marine Le Pen est une représentante d'une "droite patriote attachée aux valeurs traditionnelles". 51 % d'entre eux déclarent adhérer aux "constats exprimés par Marine Le Pen, mais pas à ses solutions".

   

Les idées défendues par le FN rencontrent le plus d'adhésion dans un électorat peu ou pas diplômé, chez les ouvriers (42 % se disent d'accord), les employés (34 %), dans les zones rurales (41 %), les rurbains (36 %) et périurbains (38 % d'adhésion). A l'inverse, ceux qui disent rejeter le plus les idées frontistes sont les diplômés d'études supérieures (79 % pas d'accord avec les idées du FN), les urbains surtout dans les grandes villes, les cadres et professions intellectuelles (85 % de désaccord).

   

Politiquement, 83 % des électeurs de gauche se disent en désaccord avec les idées du FN, avec une pointe de rejet à 86 % au Front de gauche.

   

"Ce n'est pas une rupture. Le mouvement entamé depuis plusieurs années se poursuit : un FN présent de manière continue dans la politique française ne crée pas de crispation comme il pouvait y avoir à une époque, note Edouard Lecerf, directeur général de TNS Sofres. Il y a une forme d'intégration très claire à droite dans la prise en compte du FN comme un élément complémentaire de la vie politique française." Du point de vue des électeurs de droite, le FN devient donc un acteur "comme un autre" du jeu politique en France.

   

"CAPABLE DE GOUVERNER"

   

Ces résultats attestent de la réussite de la stratégie dite de "dédiabolisation" voulue et portée par Marine Le Pen. Ce choix a été conçu, d'abord, pour banaliser le FN, lui "retirer la tunique de Belzébuth" nourrie du "soupçon d'antisémitisme" qui pèse sur lui, selon les termes de Mme Le Pen. Surtout, cette dernière a voulu, depuis son accession à la tête du FN il y a deux ans, élargir son électorat en ne cantonnant plus son parti à la seule fonction protestataire. Mme Le Pen a ainsi mis l'accent dans son discours sur des thèmes économiques et monétaires.

   

Davantage de sondés voient Marine Le Pen comme capable de gouverner. Point sur lequel elle a gagné en crédibilité. Leur proportion est ainsi passée de 31 % en 2012 à 35 % aujourd'hui, alors que dans le même temps, la part de ceux qui voient le FN comme un parti essentiellement contestataire a reculé de 57 à 54 %. Le potentiel électoral du FN est en outre important : 27 % des personnes déclarent envisager de voter FN à l'avenir. Parmi eux, deux tiers de personnes l'ont déjà fait, un tiers est composé de "nouveaux potentiels".

Cette crédibilité nouvelle se note aussi dans l'image que Marine Le Pen revêt chez les sondés. Elle est perçue comme "volontaire" (81 %), "capable de prendre les décisions" (69 %), ou "de comprendre le quotidien des Français" (49 %).

  

LA PERMÉABILITÉ DE L'ÉLECTORAT DE DROITE

  

Plus étonnant, pour 53 % des personnes interrogées, Marine Le Pen serait "capable de rassembler au-delà de son camp". Un paradoxe quand on se souvient que la présidente du FN ne cesse de rejeter toute alliance avec la droite, se bornant à agréger dans le Rassemblement bleu Marine de minuscules partis sans poids politique.

  

Crédibilité en hausse et perméabilité de l'électorat de droite. Ces deux ingrédients donnent logiquement un souhait d'alliance entre l'UMP et le FN en progression. 28 % des personnes interrogées estiment donc que l'UMP devrait "faire des alliances électorales selon les circonstances" avec le FN. Une progression de 4 points par rapport à l'an dernier. A l'UMP, ils sont 38 % à partager cet avis et 43 % au FN.

Si l'on y ajoute les 11 % des sondés qui estiment qu'il faut que l'UMP traite le FN en allié, le souhait d'alliance entre la droite parlementaire et l'extrême droite atteint 39 % des personnes interrogées. A l'inverse, ils sont 29 % à penser que l'UMP doit refuser "tout accord politique avec le FN mais sans le combattre" et 18 % à estimer que l'UMP doit le combattre. Cependant ces chiffres importants sont contrebalancés par un refus majoritaire d'alliance UMP-FN lors des municipales. 59 % des personnes interrogées ne veulent pas d'alliance au cas par cas (51 % à l'UMP) et 62 % refusent un accord électoral national (53 % à l'UMP).

Sur cette question, ce sont les électeurs FN qui sont le plus demandeurs : 68 % d'entre eux appellent à une entente au cas par cas, 62 % à une alliance globale.

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Diane 02/09/2016 20:53

Bonsoir

Je m’appelle Diane, incroyable mais vrai ce vieux marabout a changé ma tristesse en une joie dans mon foyer.Voici mon histoire, un jour au retour du bureau mon mari a commencé par ramasser ses effets, je lui ai demandé la cause,il m'a dit qu'il a fini avec moi, je ne sais plus comment vivre avec nos deux enfants en plus je suis menacé dans mon service et toute est mélangée; plus de mari plus de travail. J'ai une amie a qui je me fais confiance qui m' a parlé de ce marabout très puissance et rapide qui fait des miracles et j'ai appelé le marabout pour me le fais revenir, je vous jure mon mari est revenu à la maison avec des pardons après avoir passé deux semaines au-dehors et les problèmes de ma santé sont terminés, et aussi des soucis dans mon service tout a été regret par ce marabout très très puissant et je vis normalement comme je veux. Si vous avez un problème n’hésite pas, je vous pris de le contacter sur ce mail maraboutkabirou@outlook.fr. Dites-lui que c'est de la part de Diane, il est très très bon.Tel:00229 98 74 96 07

Merci

Diane 02/09/2016 20:53

Bonsoir

Je m’appelle Diane, incroyable mais vrai ce vieux marabout a changé ma tristesse en une joie dans mon foyer.Voici mon histoire, un jour au retour du bureau mon mari a commencé par ramasser ses effets, je lui ai demandé la cause,il m'a dit qu'il a fini avec moi, je ne sais plus comment vivre avec nos deux enfants en plus je suis menacé dans mon service et toute est mélangée; plus de mari plus de travail. J'ai une amie a qui je me fais confiance qui m' a parlé de ce marabout très puissance et rapide qui fait des miracles et j'ai appelé le marabout pour me le fais revenir, je vous jure mon mari est revenu à la maison avec des pardons après avoir passé deux semaines au-dehors et les problèmes de ma santé sont terminés, et aussi des soucis dans mon service tout a été regret par ce marabout très très puissant et je vis normalement comme je veux. Si vous avez un problème n’hésite pas, je vous pris de le contacter sur ce mail maraboutkabirou@outlook.fr. Dites-lui que c'est de la part de Diane, il est très très bon.Tel:00229 98 74 96 07

Merci

gargamel 08/02/2013 16:52


Encore de l'intox de journaleux .Dans quel but   agitent ils le chiffon rouge ? Bien entendu pour que l'électeur gogolito maso et fier de l'être dépose une fois de plus son bulletin
UMPSPC ou vert.Culpabiliser le taré d'électeur voilà l'objectif affiché par tous les journaleux au service de la presse de messieurs Rotschild et consorts.


Si certains de ces électeurs gogolito avait le courage de lire autre chose que la presse pascher il découvriraient en pages 4 et 5 de Rivarol du 27 janvier 2012 "jamais le FN n'a fait trembler le
système" comme le souligne fort justement Anne Kling.


Mais le "système" mafioso a besoin du FuN pour exister.Il faut bien également canaliser les mécontents , lesquels quoi que l'on en dise sont tout de même lucides.Mais me direz vous qu'est ce que
le FuN ? Eh bien c'est JMLP qui lui même nous le dit  dans Ouest France le 3 juin 1999" on a évolué dans notre approche de l'immigrationet sur le fait que la France est aujourd'hui
multiconfessionnelle" Et puis il y eu la déclaration fracassante sur la dalle d'Argenteuil. Pour en terminer , rappelons que la "fifille" Marine déclarait au quotidien Haaretz le 7 janvier 2011 "
le Front national a toujours été un parti sionniste". Mais ça les lecteurs de Rivarol le savaient tout comme les journaleux du Monde.Il n'y a que les gogos pour croire encore au FuN.