Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 12:46

D'abord merci au blog http://idfpourgollnisch.com/ qui met en ligne très vite les interventions de Bruno Gollnisch.

 

http://idfpourgollnisch.files.wordpress.com/2010/12/lcp.png?w=429&h=243

 

Bruno Gollnisch débattait ce matin avec C. Vanneste dans la matinale de La Chaîne Parlementaire, sur le sujet suivant: les différences entre l'UMP et le FN. Comme on pouvait s'y attendre, Vanneste n'a d'autre argument que de rappeler les "dérapages" Durafour crématoire et le "détail de l'histoire", encouragé par le présentateur qui cherche désespérément à faire passer Gollnisch pour un infâme raciste : "vous avez dit délinquants et étrangers dans la même phrase!" Shocking! Gollnisch, loin de perdre contenance, répond à tous les points soulevés par Vanneste, et surtout, il se bat comme un lion pour défendre JMLP. Lorsque Vanneste rappelle l'affaire de l'élue sur laquelle JMLP serait tombé "à bras raccourcis", il bondit: "JMLP avait 75 ans, il a été agressé, il ne l'a même pas touchée!"

 

Et il rétorque (je cite librement, de mémoire): pensez-vous que la diabolisation soit de notre fait? Vous même avez été condamné en vertu d'une loi inique! C'est ça, l'UMP, à la base il y a des gens sympathiques comme vous, et à la tête il y a Perben.

 

Espérons que JMLP ait vu cette vidéo: quand sa propre fille se tortille pour condamner ses dérapages sans le désavouer complètement (lui c'est lui et moi c'est moi, oh bravo, du grand art!), son plus fidèle lieutenant le défend bec et ongles! Et malgré tout JMLP continue de soutenir publiquement sa fille contre son dauphin de toujours! Honte à vous, M. Le Pen, qui vous laissez aveugler par l'amour paternel ! D'aucuns évoquent des raisons moins nobles, mais qu'importe, au fond, ce qu'on retient, c'est que vous choississez le moins talentueux et le moins fidèle des candidats. En voyant Bruno Gollnisch se mettre en colère pour défendre l'honneur du vieux chef, comment ne pas s'élever contre l'ingratitude, l'injustice, de ce capitaine qui sur la carte d'adhérent crie "à l'abordage", alors qu'en soutenant sa fille il risque plutôt de saborder le navire?

 

Fermons cette douloureuse parenthèse. Sur l'idée farfelue selon laquelle le FN ne voudrait pas du pouvoir, Gollnisch rappelle: pensez-vous qu'on ait présenté le pouvoir à JMLP sur un plateau d'argent entre les deux tours de la présidentielle de 2002?

 

Non, Vanneste doit bien se souvenir de cette quinzaine de la haine pendant laquelle étudiants et lycéens s'étaient soudain senti une âme de citoyens, de patriotes. Et de ces opérations d'inscriptions massives sur les listes électorales!

 

D'ailleurs, le FN peut gouverner, insiste BG: "si je suis élu président du FN, la première chose que je ferai sera de présenter un contre gouvernement et on verra que nous avons des hommes et des femmes capables de conduire les affaires du pays, autant et même mieux" que ceux en place.

 

Il souligne les contradictions de Vanneste: "vous appartenez à un appareil qui contredit en permanence les positions que vous avez".

 

Et enfin, BG souligne la seule différence qui existe entre l'UMP et le FN: "ils s'étaient engagés à revoir le code de la nationalité, rien n'a été fait".

 

Du grand Gollnisch, à voir, revoir et à faire circuler, cliquez ici (de la 18è à la 35è min)

Partager cet article
Repost0

commentaires