Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 20:54

 

 

http://image.toutlecine.com/photos/j/e/w/jewish-connection-holy-rollers-16-02-2011-1-g.jpg

 

Par Robert Spieler

 

A paraître dans le RIVAROL du 20 janvier 2012.

 

 

C’est Fred Guilledoux, journaliste au quotidien La Provence qui raconte cette incroyable escroquerie: 5 milliards d’euros détournés. Ils sont aujourd’hui installés avec leurs familles à Herziliya, dans la quartier de Pituach, le “Neuilly” israélien. Une station balnéaire huppée, à proximité de Tel-Aviv. Des yachts, des déplacements en hélicoptère, des villas à 2 millions de shekels (5 millions de dollars), des escapades en jet en Floride. Heureux de vivre dans le luxe, mais inquiets quand même… “Ils”? Une bande d’escrocs juifs, la plupart originaires de Marseille.

 

DES ESCROCS JUIFS DETOURNENT 5 MILLIARDS DE $

 

L’affaire remonte au 1er janvier 2008, lorsque le protocole de Kyoto a instauré un système de droit à émettre des quantités limitées de dioxyde de carbone (CO2) en vue de lutter contre le réchauffement climatique. «Des droits à émettre» que les bons élèves peuvent revendre aux cancres. Des escrocs ont compris qu’ils pouvaient intervenir sur ce marché en facturant une TVA qu’ils ne rembourseraient pas. Conséquence: de colossaux profits réalisés au détriment des Etats. «Les mecs du CO2», comme on les appelle dans le Milieu, ont pour ancêtres ces Pieds-Noirs de la jewish connection qui “tenaient” Paris dans les années 1970 et ont été portés à l’écran dans «Le Grand Pardon». Après avoir touché le jackpot, ils ont utilisé «la loi du retour» pour se mettre à l’abri en Israël. La «loi du retour» avait été votée en 1950 par la Knesset et garantit à tout juif, escroc ou non, le droit d’immigrer en Israël et d’éviter toute extradition. Mais l’affaire n’est pas terminée. Le Milieu, qui s’était fait gruger au passage, et les voyous qui avaient pris tous les risques en jouant les hommes de paille sans voir la couleur des sommes vertigineuses détournées, n’apprécient pas franchement et cherchent à se venger. Fin 2010, le cerveau parisien du CO2 était assassiné. La mafia russe, puissante en Israël tente de les racketter. Du coup, ils prennent des mesures de sécurité incroyables, avec notamment des gardes du corps qui accompagnent leurs enfants à l’école. Et ils cherchent à se faire très discrets. Mais ils poursuivent leurs petites affaires. Ils agissent aujourd’hui sur les marchés du gaz et de l’électricité…

Le CRIF s’indigne. Il ne s’indigne pas du montant de l’escroquerie. Non, non, mais du contenu de l’article du 4 janvier de La Provence dans lequel on pouvait lire: «l’arnaque à la TVA est devenue une spécialité du milieu juif». Michèle Teboul, présidente du CRIF Marseille-Provence suffoque et écrit au journal: «De quel milieu parle-t-on ici? S’agit-il de milieu dans le sens mafia ou bien d’un milieu ethnico-religieux? L’ambiguïté de cette phrase nous interpelle par la stigmatisation qu’elle peut entraîner.» Et elle rajoute: «Stigmatisation que d’autres avant les Juifs ont eu à subir ces derniers temps.» Il fallait oser. Remarquez qu’elle aurait aussi pu évoquer la Shoah. Mais ce sera pour une prochaine fois…

 

L’ARCHEVEQUE ANNULE UNE MESSE EN L’HONNEUR DE JEANNE D’ARC

 

Comme tous les ans, une messe était annoncée le vendredi 6 janvier, dans la crypte de la cathédrale de Strasbourg. L’office devait être célébré par le curé de la cathédrale, le chanoine Michel Wackenheim, dans le rite romain traditionnel. Une cinquantaine de personnes étaient présentes. Elles ont appris sur place que Mgr Grallet avait interdit la célébration sans fournir la moindre explication. Pas très étonnant, à vrai dire, quand on connaît l’oiseau. Il avait pris l’initiative, il y a quelques semaines, de rassembler à Strasbourg les représentants d’une dizaine de religions: orthodoxes russes, roumains, grecs, arméniens, anglicans, hindouistes, et même des baha’is (religion “inventée” au 19e siècle en Iran). Les représentants des quatre principales religions d’Alsace, dont l’islam, en étaient évidemment. L’objectif était de signer un «décalogue pour la paix» où figure notamment cette phrase: «Que soit édifié et consolidé un monde de solidarité et de paix fondé sur la justice.» Le mensuel édité par la ville de Strasbourg nous précise que cet acte se situe dans la lignée de l’«Appel pour le respect mutuel et le dialogue», initié par le maire socialiste Roland Ries. Ce dernier avait déclaré, à propos des menus servis dans les cantines scolaires de Strasbourg: «Nous servons de la viande hallal par respect pour la diversité mais pas de poisson le vendredi, par respect pour la laïcité.» En attendant, Dalil Boubakeur, recteur de la grande mosquée de Paris, vient de déclarer sur BFM TV: «L’islam n’est plus à considérer comme une simple religion, mais comme un fait politique majeur de notre temps. C’est un phénomène absolument socio-politique, c’est une idéologie de lutte, c’est une idéologie d’agression.» Si c’est lui qui le dit…

 

BHL, LA TETE DE TURC

 

Bernard-Henri Lévy est une de nos têtes de turc préférées, mais nous ne sommes plus les seuls sur le créneau. Les Guignols de l’info, sur Canal+, l’ont proprement ridiculisé dans une séquence dont le titre est: BHL Charia express, en référence à DHL, société spécialisée dans le transport ultra-rapide de colis. On entend ceci dans cette pseudo-publicité: «Envie d’instaurer les islamistes dans votre pays? Ayez le reflexe BHL Charia express. Sur simple demande, BHL met en œuvre un réseau logistique ultra-performant capable d’intervenir dans n’importe quel pays au monde (on voit à l’écran des avions militaires français), pour renverser le pouvoir en place et le remplacer par un régime islamique. Avec Charia express, la loi islamique est livrée chez vous en moins de 9 mois… Appelez Charia express, parce que l’envie de lapidation, ça n’attend pas…» Excellent, n’est-ce pas?

Le pauvre BHL a quelques soucis. Il est en effet mis en examen, suite à un article paru dans Le Point, au lendemain des «Assises internationales sur l’islamisation de nos pays». S’étant mis en tête de «défendre l’honneur des musulmans», il n’avait rien trouvé de plus malin que de qualifier le Bloc Identitaire de groupuscule “néo-nazi”. Ce dernier n’a apprécié que modérément et a porté plainte. Mais ce n’est pas tout. Un des organisateurs de ces Assises était Pierre Cassen, responsable de Riposte laïque. BHL, ni une, ni deux, a attaqué violemment, avec des mots tels “racisme”, «extrême droite », “rouge-brun”… Bernard Cassen qu’il confond avec Pierre Cassen. Problème: Bernard Cassen n’est pas n’importe qui. Il est le fondateur d’ATTAC et journaliste au Monde Diplomatique. Il ne goûte absolument pas la plaisanterie et traîne, lui aussi, notre BHL préféré devant les tribunaux…

 

JEAN-MARIE LE PEN DECONSEILLE A SA FILLE DE SE RENDRE EN ISRAËL

 

JMLP était interrogé, il y a quelques jours, sur la chaîne i-télé. La journaliste le questionne: «Votre fille Marine rencontre l’ambassadeur d’Israël à l’ONU et souhaite être invitée en Israël.» Il paraît stupéfait: «Elle a dit cela?». Réponse: «Elle a dit cela sur notre plateau. Elle a dit qu’elle attendait, qu’elle espérait l’invitation. Est-ce que vous la soutenez?» JMLP: «Personnellement je lui déconseillerai de se rendre en Israël, parce que rien ne le justifie et qu’elle n’a pas une situation politique en France telle qu’elle puisse se permettre de faire ce genre de démarche.» Et JMLP de rajouter: «Je n’accepte pas les oukases de la société dominante, je n’entre pas dans le jeu du politiquement correct.» Il est probable que certaines initiatives ou propos tenus dans l’entourage de Marine Le Pen agacent prodigieusement son père. On a ainsi pu voir dans une vidéo d’une visite guidée du siège de campagne de MLP, sis au 64 boulevard Malesherbes à Paris, un portrait de Charles De Gaulle dans le bureau de Florian Philippot, directeur stratégique de la campagne de MLP, et ancien soutien de Jean-Pierre Chevènement. Philippot déclare: «De Gaulle c’est pour moi la référence absolue». Et le journaliste Jacques Demarthon précise: «Florian Philippot n’a jamais voté pour Jean-Marie Le Pen à une présidentielle et n’aurait pu travailler pour le fondateur du FN.» Pas sûr que le Menhir goûte ce genre de propos.

 


 

Pour lire la suite, abonnez-vous ou courez chez le kiosquier vendredi !

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article

commentaires

stenaway 18/01/2012 22:09


Pieds-noirs juifs, ça n'existe pas!


Les pieds-noirs étaient des blancs chrétiens venus d'Europe.


Les juifs, eux,sont des indigènes (parmi d'autres) de l'Afrique du Nord.