Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 15:18

 

 

2812160005.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

(n°3031 du 27 janvier 2012)

  

 

Le rabbin Daniel Fahri est l’un des fondateurs du Mouvement juif libéral de France. Agé de 70 ans, décoré de la Légion d’honneur, et très influent au sein de la communauté juive, c’est lui qui avait institué la lecture de tous les noms de déportés juifs de France, chaque année.

 

De drôles de rabbins

 

Il est accusé d’avoir sexuellement agressé, en 1990, une enfant de 11 ans, qui, âgée aujourd’hui de 33 ans, s’est résolue à porter plainte contre lui. Ces faits ne sont pas prescrits

 

C’est la consternation au sein de la Communauté. Le rabbin Michel Serfaty a réagi : « Ce serait une catastrophe si les charges qui pèsent sur le rabbin étaient confirmées », ajoutant : « Je plains sa communauté. Le rabbin Fahri est emblématique par ses publications. » Le directeur général du CRIF, Haïm Musicant a déclaré être « tombé à la renverse » et s’émeut : « Le rabbin Fahri est très connu pour son ouverture, sa tolérance, pour le dialogue qu’il mène avec les musulmans et les catholiques. ». Il insiste sur la nécessité d’ « être très prudent, de respecter la présomption d’innocence ». Comme à Carpentras, sans doute…

 

Le fils du rabbin Daniel Fahri, Gabriel, est lui aussi rabbin et avait fait la une de l’actualité en janvier 2003, lorsqu’il avait affirmé avoir été agressé au couteau par un inconnu alors qu’il se trouvait seul dans sa synagogue. Celui-ci portait un casque et aurait crié « Allahu Akbar », avec « un accent français », déclara le rabbin. Une précision de la plus haute importance… Quelques jours plus tard, plusieurs responsables politiques, dont Balladur et Sarkozy, participèrent à une cérémonie, dans la synagogue, pour dénoncer« l’intolérable agression ».

 

Problème, la police ne tarde pas à avoir de sérieux doutes quant à la réalité de l’agression. Elle découvre que le couteau utilisé provient de la cuisine de la synagogue. Plusieurs expertises, menées sur la chemise déchirée du rabbin et sur sa voiture incendiée quelques jours plus tard donnent des résultats qui amènent la police à se poser de sérieuses questions, et à soupçonner le rabbin d’automutilation et de mise en scène. Il apparaît notamment que le coup de couteau avait été clairement retenu et n’avait pas pour objectif d’infliger de sérieuses blessures. Bizarre… Le Nouvel Obs, dans son numéro du 3 juin 2004, notera que  «  le rabbin est passé insidieusement du statut de victime à celui du suspect. » Mais tout est bien, qui finit bien. Il paraît que l’affaire était « sensible », on se demande pourquoi. Une ordonnance de non-lieu sera donc rendue le 4 septembre 2008.

 

Depuis ces pénibles épreuves, le rabbin va bien, merci. Il est, depuis septembre 2007, le rabbin fondateur de l’Alliance pour un judaïsme traditionnel et moderne –tout un programme-,  membre du comité de parrainage de l’association La paix maintenant, qui prône le dialogue israélo-palestinien, il tient le poste d’aumônier israélite de l’hôpital européen Georges-Pompidou, il intervient dans diverses facultés de médecine parisiennes sur l’éthique médicale, il a participé à plusieurs films en tant que consultant et a même joué son propre rôle de rabbin. Enfin, cerise sur le gâteau, si l’on peut dire, c’est lui qui a guidé Dany Boon dans sa démarche de conversion au judaïsme, et l’a marié à Yaël. Quel homme !

 

Lire la suite ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article

commentaires

Gladys 25/02/2012 09:48


Il y a trois présidentiables : François Bayrou et deux autres qui, contrairement à lui, ne croient pas pouvoir l’emporter sans mentir, ce qu’ils font abondamment. Deux charlatans.
Pas claire, la situation ?