Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 21:52

A lire dans le RIVAROL du 17 février :

 

Une chronique de Robert Spieler

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTptdyZQcZ28AI_wEx_n1-IulqnOETtEEx-5QNN-SXGBV6dbSEG

 

« Le peuple juif ne se définit pas par la haine des autres. Il se définit par ses valeurs. Nous sommes le peuple qui a apporté au monde deux choses: l’idée de Dieu et l’idée de l’argent.» Si c’est Attali qui le dit…

L’ancien conseiller de François Mitterrand poursuit de façon grandiose: «L’antisémitisme, c’est l’ingratitude. La grandeur du peuple juif, c’est d’avoir apporté aux autres, même à ceux qui ne veulent pas entendre. C’est un altruisme, non pas intéressé (apparemment il y a des altruismes intéressés… Passons.) mais désintéressé… C’est cette mission qui fait que l’apport de la Loi, de cette générosité, créera une humanité qui survivra, dont le peuple juif sera toujours l’avant-garde.» Atchoum!

 

SOLJENITSYNE ÉTAIT-IL ANTISÉMITE ?

 

Dieu merci, Soljenitsyne est mort. Il est mort, sinon il aurait fini comme Dieudonné. «Il était clairement antisémite et nostalgique de la monarchie tsariste», déclare Alain Corbière, maire adjoint (PG) du XIIe arrondissement, durant la délibération du Conseil de Paris qui vient de décider d’attribuer le nom d’Alexandre Soljenitsyne à une place du XVIe arrondissement. Crime abominable, il est vrai, Soljénitsyne avait écrit un livre, Deux siècles ensemble, qui narre la difficile cohabitation entre le peuple russe et la communauté juive. A lire en pdf sur le site <www.barruel.com>. Curieusement, ce livre n’a jamais paru aux Etats-Unis.

 

L’ACTEUR MEL GIBSON NE L’EST-IL PLUS ?

 

Une bonne nouvelle: Mel Gibson bientôt lavé des soupçons d’antisémitisme? Son film La passion du Christ avait suscité l’émoi de l’organisation américaine Anti-Defamation Leage qui y voyait de l’antisémitisme. Le film retraçait fidèlement les Evangiles. Mel Gibson est, ce qui n’est pas forcément une qualité pour certains, père de huit enfants, catholique traditionaliste fervent, et partisan de la peine de mort. Son film obtint, malgré les glapissements, trois oscars. Il s’apprête à tourner un nouveau film, consacré à Judas Maccabée, dont il incarnerait le père. La Révolte des Maccabées a été à la fois une révolte juive contre la dynastie helléniste des Séleucides, et un conflit interne au peuple juif opposant des traditionalistes hostiles à l’évolution de la tradition juive au contact de la culture grecque et des J-juifs hellénisants plus favorables au métissage culturel. Cet épisode se situe au IIesiècle av. J.-C. 


Bon, mais l’épisode actuel se situe actuellement… Une synagogue californienne endettée, menacée de fermeture, lui propose un deal: «Notre proposition, monsieur Gibson, vise à vous laver de tout soupçon d’antisémitisme qui circule sur vitre compte (houlà!). Quel meilleur moyen pour prouver à vos fans et aux médisants que vous n’êtes pas antisémite que de rejoindre notre cause et de nous aider à réunir des fonds pour notre association “sauvez notre synagogue”?» La congrégation Beth Shalom a chiffré la somme demandée à un modeste pactole de 1,6millions de dollars. Pour l’instant, Mel Gibson n’a pas répondu…

 

CLAUDE LANZMANN, UN NOUVEAU STRAUSS-KAHN ?

 

Claude Lanzmann, le réalisateur des exceptionnels films “Shoah” et “Tsahal”, vient d’être arrêté et interrogé à l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv pour harcèlement sexuel sur une employée de sécurité. Selon Le Figaro, quotidien sérieux s’il en est, il aurait saisi par surprise et embrassé de force une employée de l’aéroport, alors qu’il venait de passer les contrôles de sécurité avant d’embarquer dans un avion pour la France. 


Dieu merci, ça s’est bien terminé. Il a été entendu par la sécurité de l’aéroport avant d’être relâché et autorisé à prendre son avion.

 

SARKOZY, TOUJOURS PLUS ISRAÉLOPHILE

 

Emouvant discours de Sarkozy au dîner du Crif. C’était mercredi 8 février au pavillon d’Armenonville. Sarkozy en était l’invité d’honneur. Simone Veil en était, ainsi que Manuel Valls et Nadine Morano, sans oublier François Hollande qui serra la main du Président. Le père de Gilad Shalit, le soldat franco-israélien prisonnier durant cinq ans des Palestiniens et reçu à l’Elysée, était présent. Le discours de Sarkozy fut très émouvant et déterminé, comme il se doit. «C’est une grande émotion pour tous les Français que Gilad Shalit soit sur le territoire de la France. On a enlevé (à ses parents) un enfant de 20ans, on leur a rendu un héros» Rien que çà… Mais ce n’est pas fini. Le Président poursuit: «Honte à ceux qui ont eu ce comportement barbare. Israël est une démocratie parce que dans une démocratie, on attache de l’importance à une vie, pas à mille.» Sarkozy n’a pas tort. Selon sa définition, Israël, qui a allègrement massacré des milliers de Palestiniens, est en effet une démocratie. Puis Sarkozy nous a fait une petite leçon d’histoire, qui intéressera nos lecteurs pas bien informés. Il pose la question: «Où s’est passée la Shoah?» Personne dans l’auditoire ne connaissant la réponse, il fait cette révélation époustouflante: «En Europe!»


Et il enfonce le clou: «Les Européens ont eu l’idée folle de la Shoah», ajoutant «Israël est un miracle. La disparition d’Israël serait un drame.» Sarkozy vise évidemment l’Iran déclarant que «l’acquisition de l’arme atomique par l’Iran est inacceptable et que la France avait décidé de ne plus acheter une goutte de pétrole à l’Iran.» La Chine et l’Inde, qui sont impatientes de remplacer la France comme acheteurs du pétrole iranien, ont dû sabler le champagne en entendant cette déclaration… Sarkozy, en conclusion, s’est fait affectif: «Et si la vraie victoire pour Israël, c’est que si Israël était aimé et non pas craint.» (on retrouve là la syntaxe quelque peu approximative du Président). Pour ceux qui n’auraient pas compris, il enfonce le clou: «Toute mon histoire, c’est d’avoir été proche d’Israël. Chaque fois qu’un juif, sur le territoire de notre République, est insulté, c’est l’affaire de 65 millions de Français qui sont insultés.» Ils en ont de la chance, eux…

 

DES JUIFS INDÉSIRABLES ?

 

La famille de Lee Zitouni n’a pas été invitée au dîner du Crif. Lee Zitouni est cette jeune femme de 25ans, tuée le 18 septembre dernier, en Israël, par deux chauffards franco-israéliens, Eric Roubi et Claude Khayat, qui ont immédiatement pris la fuite et regagné Paris, suscitant une vive émotion. Les autorités israéliennes souhaiteraient pouvoir les juger sur place. Or la France n’extrade pas ses ressortissants, eussent-ils la double nationalité. La famille de Lee Zitouni voulait participer au dîner du Crif. Le président du Crif, Richard Prasquier, craignait qu’ils ne tentassent d’approcher le président de la République et qu’il n’y eût une polarisation autour de cette affaire. D’où son refus de les voir invités. Mais les Zitouni ne sont pas rancuniers. Ils lui ont écrit: «Nous éprouvons le plus grand respect pour le Crif et les organisations le composant, pour sa contribution aux relations franco-israéliennes et au peuple juif.» […]

 

Pour lire la suite, RDV en kiosque vendredi ou dès à présent dans la boutique de RIVAROL en ligne où vous pouvez acheter le journal au numéro !

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article

commentaires