Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 22:16

 

Par Hannibal


 

hannibal

A quoi sert l’Etat ? La question est aussi vieille que le mot, et sonne drôle à l’ oreille d’ un Français : nous savons bien qu’il a servi à nous façonner. On a beau se moquer de Maurras, même ses chansons disaient la vérité : les rois ont fait la France, elle se défait sans roi. Mais bien sûr l’Etat n’est pas Dieu, il ne crée pas à partir de rien, il ne donne pas vie au limon, ni au papier, il lui faut une graine de Français pour faire un Français.

  

Si l’on prend un point de vue plus général, beaucoup n’aiment pas l’Etat. Je ne pense pas seulement aux libertariens, mais même Nietzsche : l’Etat serait à l’entendre le plus froid des monstres froids. A y bien songer, est-ce une attaque ou un compliment ? Aujourd’hui, disons depuis la Démocratie majeure, la tendance me semble à réchauffer le monstre, et l’on peut se demander si c’est vraiment un progrès. Les anciens d’ONG, les travailleurs sociaux, les syndicalistes concernés, les séminaristes rentrés, les sentimentaux affi- chés, les énarques férus de communica- tion, les patrons de gauche qui peuplent les allées du pouvoir entendent mettre du cœur dans la machine administrative, et c’est là que cela devient dangereux. Nous connais- sons cela depuis Fabre d’Eglantine, qui chanta il pleut bergère avant d’appeler aux massacres de septembre 1792 : « Que, dans les villes, le sang des traîtres soit le premier holocauste offert à la Liberté... » Le siècle des Lumières fut aussi celui du hameau de Marie-Antoinette et des pièces de musique de Rousseau, il inventa la sen- sibilité – du moins le mot. Antoine de Rivarol, qui était méchant pour rien, dit un jour : « M. De Lally-Tollendal est le plus gras des hommes sensibles. » Mixons Nietzsche et Rivarol : l’Etat est aujour- d’hui le plus gras des monstres sensibles. 

 

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article

commentaires