Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 18:35

 

                                           http://photo.lejdd.fr/media/images/politique/marine-le-pen-caroline-fourest2/5711437-1-fre-FR/Marine-Le-Pen-Caroline-Fourest_pics_390.jpg

 

MLP et ses sbires enragent. Malgré les avertissements donnés à Rémi Pflimlin, le président de France 2, le documentaire de Fourest et Venner sur Marine Le Pen, l'héritière, a bien été diffusé. Après 11h du soir, bien sûr, mais à la suite d'un reportage sur les maisons closes. Voilà ce que MLP aurait pu dénoncer: Pflimlin faisant du racolage passif de téléspectateur, en programmant Fourest et Venner après une émission érotique. On émoustille le téléspectateur, sous couvert d'information, pour lui faire mieux avaler ensuite la propagande VENNERienne, c'est le cas de le dire! Et c'est une stratégie payante, puisque plus d'un million de téléspectateurs (environ 13% de part d'audience) ont suivi le documentaire.

 

MLP et ses sbires enragent, et tels les taureaux des corridas abrutis de cris, de coups de piques, ils se jettent sur le chiffon rouge. En l'occurrence les piques étaient les pseudos- révélations de Fourest: MLP et sa famille ne sont pas des martyrs, l'attentat de la Villa Poirier n'étant qu'une affaire sordide de vengeance liée à l'héritage Lambert; la nouvelle présidente a entretenu des relations avec le GUD; c'est elle qui a suggéré à son père la tentative d'extorsion de fonds à Le Rachinel, menaçant celui-ci de procédures interminables; le FuN est bien cette affaire familiale dans laquelle quand on n'est pas élu (comme MLP battue à plate couture aux élections du comité central) on est repêché, etc. toutes choses que l'homme un peu familier de la boutique savait déjà. Quant au chiffon rouge, il s'agit de Jérôme Bourbon.

 

Et c'est bien là le plus drôle. Jérôme Bourbon, à la grande déception du rivarolien que je suis, n'a que très peu parlé dans ce documentaire, qui donnait plus largement la parole à Lorrain de Saint-Affrique et Carl Lang, dont les interventions étaient de grande qualité. On retient notamment la phrase de Carl Lang, commentant l'engagement de MLP : si elle avait réussi comme avocate, nous dit-il, elle ne se serait pas investie au FN. Fourest et Venner n'ont gardé de l'interview de Jérôme Bourbon que quelques phrases, dont celles-ci:

"Penser que dans la droite nationale, on est passé de Maurras à Marine Le Pen, en un siècle, voyez la chute! On aime ou on n'aime pas Maurras, mais intellectuellement, c'était autre chose."

 

Cela a suffi à mettre Montretout hors de lui. Ainsi, dans un communiqué, le FN s'émeut: le film "a même donné la parole, dans le but de tenter de discréditer Marine Le Pen à un journaliste nommé Bourbon qui, dans la grille idéologique de lecture de madame Fourest, serait classé à l’extrême de l’extrémisme, Caroline Fourest utilisant ainsi sans vergogne la parole d’un extrémiste pour justifier sa lutte contre l’extrémisme…" Aucun autre intervenant n'est cité. Cette MLP est vraiment obsédée par Jérôme Bourbon, comme on peut être hanté par sa conscience.

 

Les menaces à l'encontre de la chaîne ayant été vaines, le FN ne peut plus que verser dans le grand guignolesque:

 

"Face à cette atteinte élémentaire aux principes démocratiques, la responsabilité personnelle de Monsieur Pflimlin qui, malgré les mises en garde et les précautions d’usage, a cautionné ce scandale, est directement mise en cause."

 

Ou comment parler pour ne rien dire. Il est vrai qu'au moment où Briois et le cercle d'Hénin-Beaumont font mine de s'indigner des magouilles du PS dans leur région, ressortir le dossier Le Rachinel, ce n'est pas très élégant de la part du couple Fourest/Venner. Mais comme on dit, quand on veut monter au cocotier...

 

Comme à l'accoutumée, on imagine Wallerand se repasser le film en boucle pour déceler la moindre phrase qui pourrait justifier une procédure. Car le FuN de MLP qui n'a que le mot démocratie à la bouche est le champion des procédures, RIVAROL en sait quelque chose. Montretout a voulu assassiner le plus vieil hebdomadaire de la droite nationale (qui avait toujours soutenu le Menhir) pour ses réserves exprimées lors de la campagne interne. Combien de lecteurs n'en ont-ils pas été scandalisés?

 

La scission Mégret, l'affaire Le Rachinel, la campagne interne... autant de moments qui illustrent le manque de grandeur de ce parti qui, comme le dit Jérôme Bourbon dans le numéro de RIVAROL paru aujourd'hui, ne vaut finalement pas mieux que les partis du Système: mêmes moeurs, mêmes méthodes. Manque de grandeur, et, avec les procédures, manque de panache. MLP est douée pour traîner ses détracteurs devant la justice, mais en plateau devant Fourest, elle est littéralement dominée. Il est plus facile d'affronter ses ennemis dans un tribunal, en envoyant courageusement Wallerand à sa place. D'où sa préférance pour le prétoire.

 

Le communiqué produit aujourd'hui témoigne de la même impuissance à répliquer face aux critiques. Le documentaire est dévastateur pour MLP. Sa réponse: quelques lignes, creuses, plates et des menaces risibles contre Pflimlin. Edifiant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Lansquenet 17/12/2011 10:43


Les Sangliers, "ca va tres bien" et chaque fois que j'acheve un,  avec ma dague, je pense a toi................


Le Planqué de service a un metier qui l'empeche parfois de taper sur des masturbateurs frenetiques du tabulateur comme toi, pauvre t.....e

Marine est Là 16/12/2011 23:48


Documentaire consternant, ressassant de vieux clichés. Il est paradoxal, quand on a conduit des études supérieures, de voir des hommes de droite devenir aides de camp supplétifs de Fourrest et
Venner. Et de voir des militantes de gauche recueillir pieusement les propos de gens qu'ils haïssent, puis de les brandir comme vérités révélées.


Note au planqué de service : tiens on ressort du bois ? Les sangliers ca va ?

Lansquenet 16/12/2011 21:46


Tiens , marinella n'est pas encore montée aux crenaux, poi,poi,poi,poi........


Superbe Analyse, rien a rajouter!