Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 08:43

 

Lu dans Le Parisien:

 

Une forte odeur de gaz de ville incommode depuis lundi la Normandie et l'Ile-de-France. Cette odeur chimique a été provoquée par un «dégagement gazeux» dans l'entreprise Lubrizol de Rouen, mais elle est «non toxique» selon les préfectures et les services de secours.

 

L'incident pourrait prendre fin dans la journée. «Ce produit (le mercaptan) ne présente aucun danger pour la santé», a assuré dans la nuit de lundi à mardi une porte-parole du Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (Cogic) de la Sécurité civile.

 

Cette entreprise est spécialisée dans les additifs pour lubrifiants et peintures. Le site de Rouen, à l'origine de l'odeur de gaz ressentie ce mardi en Normandie et en Ile-de-France, est classé Seveso. Il est donc considéré comme présentant des risques d'accidents majeurs.

 

«Le gaz de ville est sans odeur, raison pour laquelle un marquant olfactif inoffensif, le mercaptan, y est ajouté. Un nuage de ce marquant provenant de Normandie est perceptible en région parisienne. Il se dissipera naturellement en fonction des conditions météorologiques», précisent les pompiers de Paris. «Cette instabilité est à l’origine de dégagements d’odeurs de gaz - type gaz de ville. Le gaz, bien qu'ayant une odeur incommodante, n’a pas de caractère toxique», selon la même source. «Le seuil olfactif est très bas, ce qui explique la gêne ressentie par un grand nombre de personnes», précise la préfecture.

 

France 3 Haute-Normandie rapportait déjà lundi que de nombreux habitants de la région se plaignaient d'une odeur de fioul insoutenable. La préfecture de Seine-maritime mettait en avant le caractère non-toxique du nuage de gaz et demandait aux habitants de ne plus appeler les services de secours.

 

Ces odeurs nauséabondes au goût chimique, poussées par le vent, ont atteint la région parisienne après minuit, suscitant des inquiétudes dans la capitale et en banlieue. Des Parisiens inquiets ont appelé l'AFP pour se plaindre de l'odeur et de maux de tête, tandis que sur un site internet des centaines de personnes, habitant Paris mais aussi l'Eure, l'Essonne, les Yvelines, le Val-de-Marne ou le Val-d'Oise, évoquaient une «odeur insupportable», «maux de tête» et «nausées». Hormis «quelques cas isolés d'intolérance au produit, on est surtout dans la réaction psychologique liée à l'odeur», explique une source médicale.

 

Certains témoignages font état d'une certaine crainte au sein de la population, comme celui ce cette mère de famille, «inquiète pour ses quatre enfants» : «Tout le monde dit qu’il ne faut pas s’affoler, mais on a dit la même chose pour le nuage de Tchernobyl».

 

Récapitulons: une fuite en provenance d'un site identifié comme présentant des risques d'accidents majeurs est signalée. Un nuage de gaz, incolore, inodore, s'échappe, et n'est repéré que par son "marquant olfactif", qui incommode toute la population au point de provoquer des maux de tête et des nausées: est-ce l'effet du gaz? de l'odeur? ce n'est pas très clair. Toujours est-il que ces symptômes comptent pour rien et que l'on nous soutient qu'il n'y a "aucun risque". Le nuage inoffensif s'est déplacé jusqu'à atteindre Paris, où là aussi il provoque des inquiétudes. Pas de panique! nous "explique une source médicale" (payée par les dirigeants de l'usine?) à force de psychoter, vous allez vous rendre malade... Que ceux qui se sont réveillés en sentant cette odeur de pétrole aillent gentiment se recoucher, sans se poser de questions sur la concentration de ce gaz dans l'air, qu'ils ont pu renifler à plus de 200 km du lieu de la fuite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Aryana 22/01/2013 18:02


quel toupet inoui que refuser d'admettre l'intox au gas qui doit etre gravissime vu qu'elle parcours des centaines de kms et rend des centaines de gens malades !


 


Peut-etre que seul l'intox au zyklon b est reconnu nocif et uniquement si ca concerne certains ultra-plaignants  alors que le citoyen lambda n'est vu qu'en brute épaisse incapable de
ressentir migraines et nausées sans l'accord préalable des merdias et autres politichiens nantis ?