Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 21:28

http://www.paris.fr/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=104762&role=2

 

Malheureusement, cette photo n'est pas un souvenir de vacances... La scène se déroule en effet en plein Paris! Et comme toutes les manifestations exotiques, la célébration du "dieu éléphant" fait le bonheur de nombreux souchiens (sous chiens?) qui ont oublié leur propre culture.

 

 

Le Parisien:

 

 

Des milliers d’Hindous majoritairement originaires du Sri Lanka et du sud de l’Inde ont participé hier à la procession en l’honneur de l’anniversaire de Ganesh, le dieu à tête d’éléphant. Dans un tourbillon de couleurs vives parfumé de camphre et d’encens, le cortège a quitté à 11 heures le temple du 17, rue Pajol (XVIIIe) pour emprunter les rues Marx-Dormoy et Ordener au son des flûtes et des tambours avant de regagner son point de départ à 15 heures. Il y avait 5000 personnes selon la préfecture de police; 40000 selon les organisateurs.

 

Un char portant un énorme éléphant en résine noire a ouvert le défilé, suivi de danseurs torse nu, puis de femmes en sari très coloré portant sur la tête des pots en terre cuite dans lesquels brûlait du camphre. Enfin est apparu le char de Ganesh — dont la statue était invisible sous les couronnes de fleurs — surmonté d’un dais orné d’étoffes rouge et blanc. Sur son passage, des hommes vêtus du vesti (drap autour de la taille) ont brisé des noix de coco disposées en petits tas sur le bord de la chaussée préalablement nettoyée à l’eau de rose. Par ce rituel, les fidèles entendent se libérer de leur orgueil.

 

Venue en train d’Ermont (Val-d’Oise) avec ses deux filles et son mari, commercial dans un hypermarché, Shakila, née à Pondichéry (Inde) il y a trente-trois ans, a offert aux prêtres accompagnant le char de Ganesh un plateau de fleurs de jasmin, de bananes et de noix de coco. Tout en cassant ces noix, le prêtre a aussitôt béni les fruits avant de les lui rendre. « Maintenant, nous allons les manger car ils sont bénis. Ce serait un parjure de ne pas les consommer », confie Shakila, rayonnante avec sa couronne de fleurs dans les cheveux.

 

Devant le magasin de prêt-à-porter de son père, Sapna — qui porte un diadème et des boucles d’oreilles en or — distribue des assiettes de riz et de lentilles en l’honneur du dieu Ganesh réputé « Maître des obstacles ». « Donner de la nourriture aux passants est un signe de solidarité », explique cette jeune fille d’origine sri lankaise. Catherine — employée de banque parisienne du Xe — et sa fille de 32 ans se régalent des beignets indiens et des pois chiches que vient de lui donner un commerçant. Habitante de Montrouge (Hauts-de-Seine), Cécile, qui à 41 ans se présente comme « catho-sceptique », vient fêter Ganesh tous les ans. « Cette procession me rend heureuse. Voir un tel spectacle est réjouissant, confie-t-elle. Franchement, les tambours de Ganesh, ce n’est pas pire que les pétards du 14 Juillet! »

 

 

http://www.telugubhakti.com/TELUGUPAGES/Pdfs/Ganesh/Ganesh.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

jacques dupuy le doublet 30/08/2011 17:46



et si l'on interdisait cette mascarade et celles du 14-Juillet ?



Paul 30/08/2011 11:04



Ainsi avec Ganesh, on ne serait pas loin de Jésus Christ… Une trinité… Le sacrifice et la résurection du fils… Certaines cultures ne sont pas si éloignées…



Paul 30/08/2011 10:46



En fait entre Ganesh et le 14-Juillet, il y a bien un point commun : une histoire de têtes coupées…


Si ceux qui célèbrent le 14-Juillet restent des complices impénitents de coupeurs de têtes, le désespoir de Shiva qui par méprise et jalousie fit décapiter son fils fut immense…


C’est pour rendre son fils à Parvati que Shiva ordonna de récupérer une tête sur le premier animal qui passerait par là… Ce fut un éléphant… Ainsi ce fils bien-aimé, Ganesh, porte-t-il désormais
cette tête d’éléphant…


Un point commun mais surtout une divergence fondamentale… À chacun de choisir son camp…



Paul 30/08/2011 10:21



Voilà que Rivarol se prend d’affection pour le 14-Juillet, cette fête de voyous coupeurs de têtes…


Ganesh, fils de Shiva et Parvati, est certainement le dieu le plus populaire en Inde mais aussi ailleurs auprès de nombreux bouddhistes… Il est le dieu de la bonté, de la compassion. Il est le
dieu du savoir… celui auquel les étudiants font des offrandes avant leurs examens…


Étudiant, Dieu du savoir Ganesh, est toujours représenté avec une défense brisée… Avec ce bout de défense il prend des notes, écrit…


Évidemment Ganesh et le 14-Juillet ça n’a rien de commun… Mais j’aurai mille fois plus d’estime pour ceux qui célèbrent Ganesh, le plus bienveillant des dieux, que pour cette populace ignare qui
s’abandonne aux miasmes d’un 14-Juillet.


J’ajouterai que Ganesh est à l’opposé du Dieu terrible méchant vengeur des juifs et des musulmans…