Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 11:20

http://www.admp.org/logo5.png

 

Ouest-France

 

L’Association pour défendre la mémoire du maréchal Pétain (ADMP), qui est basée à Paris, a formé un recours contre le jugement du tribunal administratif de Caen d’octobre 2010 ordonnant le retrait du portrait du maréchal Pétain de la mairie de Gonneville-sur-Mer (Calvados). Ce portrait fait partie d’une galerie de portraits des chefs d’Etat français depuis 1870, d’Adolphe Thiers à Nicolas Sarkozy. L’ADMP a formé une tierce opposition au jugement : cette procédure autorise une personne qui n’a pas été partie à un procès à s’opposer au jugement si elle y a intérêt. En vue, un nouveau procès sur ce portrait de Pétain.

 

 

 

Côté Caen

 

 

Le tribunal administratif de Caen avait pourtant tranché en octobre ! Il obligeait alors la commune de Gonneville-sur-Mer, entre Caen et Deauville, qui exposait un portrait de Pétain dans sa salle de conseil municipal, à renoncer à ce symbole de Vichy, comme l’avait déjà demandé le préfet. L’affaire, qui avait traîné en longueur, semblait close… Mais on apprend, ce mercredi, dans les colonnes de Ouest France, qu’une association aurait déposé un recours !


« Basée à Paris, l’Association pour défendre la mémoire du maréchal Pétain (ADMP) a formé une tierce opposition au jugement », révèle le quotidien, « avec en vue, un nouveau procès », croit savoir Ouest-France.
Il s’agit d’une voie de recours extraordinaire qui permet à un tiers (en l’occurrence cette association) qui n’a été ni partie, ni représentée dans cette affaire, de s’opposer à un jugement.

 

« Mais il va cependant falloir qu’elle justifie d’un intérêt à agir », insiste l’avocat caennais, Me Daniel-Charles Badache, joint par Côté Caen, ce matin. Car, pour l’heure, afficher le portrait du maréchal Pétain dans une mairie, c’est interdit !

 

“Cela est contraire à la neutralité des services publics”, avait estimé le tribunal administratif de Caen à l’automne. Il ne doit pas être apposé sur les édifices publics “des signes exprimant des opinions politiques, religieuses ou philosophiques”, estime la justice. (Pétain a-t-il fondé une religion, une secte?) Est-ce pour autant la fin de la polémique dans ce village de 600 âmes ? Le portrait de Philippe Pétain n’avait jamais fait parler de lui, jusqu’à ce qu’un courriel anonyme alerte de sa présence la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), (courriel anonyme, que pauvre type! il ne fallait pas beaucoup de courage pourtant pour dénoncer cette ignominie!) il y a maintenant deux ans. Un visiteur, invité à un mariage, avait été “choqué” par cette vision, raconte Daniel-Charles Badache, l’avocat caennais de la Licra. La polémique avait depuis fait le tour de la France.


À Gonneville-sur-Mer, le portrait du maréchal trônait dans la salle du conseil municipal, au cœur d’une galerie de 23 portraits de présidents, entre Albert Lebrun, dernier président de la IIIe République, et Vincent Auriol, premier président de la IVe. 
Le maire sans étiquette, Bernard Hoyé, avocat de profession, avait toujours mis en avant “une exposition objective de l’histoire”. Et, malgré une “demande ferme” de l’ancien préfet de Basse-Normandie, Christian Leyrit, par écrit, de décrocher la photo litigieuse, l’édile n’avait cédé qu’une fois la procédure judiciaire engagée par l’État. 



Une « résistance étonnante », selon Me Badache, pour qui « l’acharnement » de ce maire – avocat de profession – a provoqué un «trouble à l’ordre public évident» (feraient-ils de l'humour sans le savoir?). Me Badache avait notamment retrouvé, l’an passé, sur la porte de son cabinet caennis, une fausse affiche du régime de Vichy, avec la photo du maréchal assortie d’une question : «Êtes-vous plus français que lui ?». 



Philippe Pétain avait été frappé, le 15 août 1945, d’indignité nationale. « Il incarne le régime de Vichy et la collaboration avec le IIIe Reich », avait conclu le rapporteur public, le 12 octobre 2010, au tribunal administratif de Caen. L’Association pour défendre la mémoire du maréchal, vise, de son côté, à la révision du procès du maréchal…

 

 

 

Site de l'ADMP, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

omnes gildas 18/04/2015 17:08

l'Histoire fut ce qu'elle fut! Veut-on imiter les pratiques staliniennes où selon les disgrâces frappant d'anciens dirigeants du PC leur image disparaissait de photos officielles?

Lansquenet 24/07/2011 21:26



Chez nous, paiens, un etre humain vit aussi longtemps que vit sa memoire!


Pas besoin de photo, de portrait!


Le Marechal est vivant, chez les Français de bonne race, et même chez les boches comme moi!


Pas de cinema, pas de culte, "IL" est juste la, present tous les jours, en exemple qu'il EST!


Mon fils vient d'installer son bureau, et le Marechal a trouvé tout naturellement sa place sur le mur entre Rommel et le Führer! Je peux mourir tranquille..........