Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 11:50

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/11/18/f4aeb6a0-1238-11e1-9066-2d874695b76a.jpg

 

Agnès, une jeune fille de 14 ans qui avait disparu depuis mercredi a été violée, tuée, et et son corps calciné a été retrouvé dans une forêt non loin de son internat. Le Figaro nous apprend que :

 

Le camarade de la jeune fille, un élève en classe de première au collège-lycée Cévénol, a déjà un passé judiciaire. Mis en examen pour une agression sexuelle sur une mineure en août 2010 dans le Gard, il avait effectué ensuite quatre mois de détention provisoire, avant d'être placé sous contrôle judiciaire fin 2010. Les faits avaient eu lieu à Nages et Solorgues dans le Gard, son ancien lieu de résidence.

 

«La fois précédente, les circonstances étaient identiques. C'était la même chose sauf que la victime est restée en vie, a dit le magistrat. Il avait un contrôle judiciaire extrêmement strict qu'il respectait. Il était suivi par un psychiatre au Puy-en-Velay, puis par un psychologue dans l'établissement», a-t-il ajouté, insistant sur le fait que le lycéen avait été jugé réinsérable dans l'établissement. Les expertises ont établi «qu'il ne présentait pas de dangerosité, mais la psychiatrie n'est pas une science exacte», a fait voir Jean-Yves Coquillat.

 

 

Comment est-il possible qu'un violeur ait pu être placé en internat mixte? Quiconque connaît un tant soit peu la vie d'un internat de nos jours sait que la promiscuité n'est pas rare. La prudence la plus élémentaire aurait voulu que ce jeune homme soit placé dans un lieu de réinsertion (une "maison de redressement") pour garçons.

 

La justice, encore une fois, protège davantage les criminels que les victimes. A la douleur de la famille s'ajoute cette terrible pensée que le drame aurait pu être évité si les juges n'étaient pas si lâches, si prompts à la clémence envers les violeurs et assassins.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires