Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 15:42

 

 

RIVAROL a fait sa rentrée! Le premier numéro de septembre, en kiosque vendredi, peut être téléchargé sur le site du journal, et les extraits habituels sont d'ores et déjà disponibles. Ci-dessous l'édito:

      

 

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3059.jpg

 

La France qui tombe

 

 

La rentrée s’accompagne toujours de son lot de mauvaises nouvelles. Cette année ne fait pas exception puisque tous les chiffres montrent que notre pays va de plus en plus mal. De l’aveu du ministre du Travail lui-même, le cap des trois millions de chômeurs officiels a été franchi au mois d’août. Et encore ce chiffre, déjà très inquiétant, est très loin de rendre compte de la réalité économique et sociale de la France. En effet Michel Sapin fait référence au nombre de demandeurs d’emplois inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c’est-à-dire sans activité. Or cet indicateur ne tient pas compte des habitants des départements d’outre mer : en les comptabilisant, on arrivait en effet fin juillet à 3,232 millions. Le seuil de trois millions a donc déjà été dépassé depuis longtemps. Par ailleurs, si l’on ajoute les demandeurs d’emplois ayant une activité réduite (catégories B et C), le total atteignait, fin juillet, 4,733 millions. 

 

Ce seuil symbolique des trois millions est aussi significatif que l’avait été le passage du cap du million en 1977 et des deux millions en 1982. La première fois que la barre symbolique des 3 millions de chômeurs a été franchie en France, c’était il y a 20ans, au cours du premier trimestre 1993. La gauche était déjà au pouvoir. François Mitterrand était président de la République, Pierre Bérégovoy Premier ministre et Martine Aubry au ministère du Travail. Ces mauvais résultats ont d’ailleurs nui aux socialistes, balayés par la droite parlementaire aux élections législatives de mars. Cette fois encore la cote de popularité du chef de l’Etat s’en ressent avec une forte augmentation des mécontents bien qu’il ait été élu il y a seulement quatre mois. Il faut dire aussi que les bisbilles au sein de la majorité, du Parti socialiste et du gouvernement sont du plus mauvais effet. 

  

Face à l’urgence actuelle, François Hollande a consacré le premier conseil des ministres de la rentrée, le 29août, à « la bataille pour l’emploi », considérée comme « l’enjeu numéro un du quinquennat », des expressions ronflantes que l’on entend depuis de nombreuses années et qui n’ont jamais rien changé. Le ministre du Travail a présenté sa première mesure phare, les «emplois d’avenir» pour les jeunes non qualifiés, visant 150000 contrats en 2014, dont 100000 dès 2013. Après ce projet suivront en 2013 les «contrats de génération», qui, nous promet-on, vont « permettre à des jeunes de rentrer dans l’emploi en CDI et permettre à des plus âgés de rester dans l’entreprise ». Or il s’agit là de fausses bonnes idées car ces emplois payés par l’argent du contribuable et réservés en priorité aux jeunes des banlieues allogènes au nom de la sacro-sainte discrimination positive vont obligatoirement alourdir les impôts et donc à terme accroître encore le chômage dans une spirale infernale. D’ailleurs, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) prévoit d’ores et déjà 200000 chômeurs de plus l’an prochain. Car l’activité n’est pas suffisante pour absorber les nouveaux entrants sur le marché du travail — 800.000 jeunes par an — et redonner un emploi aux chômeurs : d’après les experts, pour que le chômage baisse, il faudrait une croissance annuelle de 1,5 % du PIB. Or le gouvernement prévoit une croissance de 0,3 % en 2012 et s’apprête à abaisser celle de 2013, à moins de 1 %. Sur le front de l’emploi, le pire reste encore à venir… 

 

Par ailleurs, comme si cela ne suffisait pas, la France recule fortement en terme de compétitivité. Elle ne fait plus partie de la liste des vingt pays les plus compétitifs établie chaque année par le World Economic Forum (WEF). Elle est tombée à la 21e place cette année, alors que notre pays était encore en 18e position l’année dernière et en 15e place en 2010. Thierry Geiger, économiste au WEF, a indiqué à l’AFP que cette tendance était inquiétante, car elle reflétait une baisse de l’efficacité des gouvernements français ces dernières années, ainsi qu’une détérioration de l’environnement économique et notamment du marché du travail. C’est la Suisse qui remporte pour la quatrième année d’affilée le titre de pays le plus compétitif au monde. Or la Confédération helvétique ne fait partie ni de la zone euro, ni de l’Union européenne. Preuve que, contrairement à ce que les européo-mondialistes nous serinent, l’Union européenne et l’euro (dont la crise ne s’est nullement calmée, bien au contraire) ne sont pas une chance pour nos nations d’Europe mais une véritable catastrophe. Il faut s’en souvenir en ce vingtième anniversaire du funeste traité de Maastricht que le peuple français vota à une très faible majorité, apitoyé par la médiatisation du cancer de la prostate du président Mitterrand dont on apprit plus tard qu’il en souffrait en réalité depuis 1981 !

 

Quand tout va mal et qu’il n’y a pas d’espoir de redressement les politiques ne voient généralement d’issue que dans une guerre. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui n’a jamais été gêné par les bombes au phosphore qu’Israël déversait sur les Palestiniens a ainsi menacé ces derniers jours la Syrie des pires représailles si ce pays ne se plie pas au remodelage politique de la région décidé par les Etats-Unis. Une bonne guerre, comme celle du Golfe pour Mitterrand en 1991, voilà de quoi faire remonter, au moins temporairement, la popularité de l’exécutif ! Sauf que l’on ne sait jamais à quelles extrémités un conflit armé peut conduire et jusqu’où il peut s’étendre.

 

jeromebourbon@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article

commentaires

Lansquenet 07/09/2012 07:40


Salut, l'equipe Rivarol


bien content de votre retour, je commençais serieusement a etre en manque de ma drogue hebdomadaire, manque juste marinella (...pour lui fiche des bourre-pifs par tabulateur interposé......) pour
parfaire mon bonheur.