Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 14:55

 

http://us.123rf.com/400wm/400/400/grafistart/grafistart1002/grafistart100200007/6355198-cigogne-transportant-bebe-garcon-et-fille.jpg

 

Lu sur L'Acropole.info :

 

On pensait avoir touché le fond en apprenant que la théorie du genre était enseignée en France dans les manuels scolaires du lycée. Mais ce n'est qu'un début.  D'après le Courrier International1, on peut lire dans le quotidien suédois Dagens Nyheter qu'à l'école Egalia (sic) de Stockholm, les termes «garçon» et «fille» sont proscrits. Cela ressemble à une mauvaise plaisanterie, c'est pourtant bien réel. En effet, depuis la loi sur l'enseignement de la petite enfance de 1998, les écoles maternelles doivent «combattre la répartition traditionnelle des rôles entre les sexes, promouvoir l'égalité et laisser les enfants se forger librement leur propre identité».


Le but est donc clairement affiché : la répartition des sexes chez les adultes étant une pure convention sociale inoculée dans l'esprit des gens dès l'enfance, il faut persuader les chères têtes blondes qu'elles n'appartiennent à aucun genre, comme des êtres éthérés.


L'arme employée ? La structure de toute catégorie intellectuelle : le langage, évidemment. George Orwell était un visionnaire, mais hélas la réalité dépasse la fiction. Dans la «novlangue» d'Egalia, on n'emploie pas les termes sexués «garçon» et «fille» mais le terme «personne» ou «kompis» : copain, désignant un garçon ou une fille. Les pronoms personnels «han» [il] et «hon» [elle], sont progressivement remplacés par le pronom neutre «hen». Ce processus de déconstruction s'inscrit en Suède dans un mouvement de sape en profondeur, et constitue l'aboutissement de plusieurs années de pseudo expériences sociologiques sur des enfants-cobbaye et de travail d'influence sur l'opinion publique.

 

 

Lire la suite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Point de vue
commenter cet article

commentaires

vervaet 23/03/2013 17:49


Ne pas s'inquiéter outre mesure, à la maison, nous savons encore donner à nos enfants une saine éducation, ce délire pédagogique sera un feu de paille, pour nourrir les délires des intellos bobos
invertis, ils ont un problème majeur, les mâles doivent louer des ventres et les femelle recevoir de la semence d'autrui, ils fabriqueront des tarés, c'est à cela que nous les reconnaîtrons, leur
avenir humain n'existe pas

Gargamel 21/03/2012 20:01


une école ou un goulag ? Jusqu'où iront ces criminels dans la dégradation de l'être humain , dans l'ignoble .Ces gens là veulent absolument confondre égalité avec uniformité comme s'il
fabriquaient des pièces détachés pour voitures automobiles et tout cela en conformité avec une thérorie criminelle qui ne repose sur aucune base scientifique.