Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 23:35

 

http://www.mycommunitymanager.fr/wp-content/uploads/2012/03/Banania-Ya-bon.jpg

 

The "F word", c'est ainsi que les Américains désignent le juron le plus usité de leur langue. Mais nous venons d'apprendre qu'il est des grossièretés à faire frémir les plus vulgaires des habitants d'outre-Atlantique, the "N word". N comme, on vous le donne en mille...

 

Lu sur le site de Première:

 

Nicole Kidman sait prendre des risques. Dans Paperboy, l'actrice glamour s'est transformée en vamp white trash, elle a accepté de mimer une fellation et de pisser sur Zac Efron, elle a tout donné à Lee Daniels, le réalisateur. Tout ? Non. Si le cinéaste lui a tout fait faire, il n'a pu lui faire tout dire. Kidman a en effet refusé de prononcer le mot "nègre" dans une scène, un mot si politiquement incorrect que les Américains d'ailleurs ne le prononcent plus, l'évoquant comme le "N-word".

"Il m'a semblé que ça n'allait pas avec le personnage" s'est justifié l'actrice lors de la conférence de presse du film au New York Film Festival. "Mon fils est Africain-Américain et je ne l'ai pas senti. Ca n'allait pas." Ce refus a bien failli faire capoter le film, Lee Daniels étant si mécontent qu'il s'en est plaint au producteur. Qui lui a fait remarquer que jusque là, il avait mis une des plus grandes actrices du monde à genoux, et qu'après la masturbation, la fellation et le "peegate", il pouvait peut-être lui accorder ce caprice.

Le réalisateur de Precious est connu pour mettre ses acteurs - comme ses spectateurs - mal à l'aise. Pour Paperboy, il a demandé à Nicole Kidman, méga-star internationale, de faire elle-même son maquillage. Un manque de confort qui préparait l'actrice à ce qui allait suivre. Pour les besoins du rôle, elle aura donc tout accepté, sauf de dire un mot qui, à l'époque où se déroule le film (la fin des années 1960), n'était pas encore banni du vocabulaire courant.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Aryana 05/10/2012 10:58


Le vrai "nigger" dans ce contexte est cette trainée vulgaire qui étale des obscènités  pornographiques dans un film publique ,pour du pognon, puis fait sa mijorée hypocrite avec un mot
courant des années 30 !