Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 18:54

http://www.franceinter.fr/sites/default/files/imagecache/scald_image_max_size/2011/10/28/204205/images/quartiers-nord-marseille.jpgQuartiers Nord de Marseille

 

Petits, "ils" insultaient, menaçaient, agressaient leurs profs. "Ils" ont grandi: c'est maintenant au personnel des hôpitaux qu'"ils" s'en prennent, tandis qu'à l'école, une nouvelle génération a pris la relève pour mordre la main qui la nourrit. La réponse, ce sera sûrement plus de subventions et d'allocations.

 

Lu sur TF1 News:

 

La direction de l'hôpital Nord de Marseille a porté plainte après des actes de violences survenus dimanche et lundi dans le service des urgences de cet établissement.

Basta. Après des actes de violences survenus dimanche et lundi aux urgences de l'hôpital Nord de Marseille, la direction de l'établissement a porté plainte. Mardi, l'ensemble du personnel a exprimé son ras-le-bol face à la multiplication de ces actes. "Nous enregistrons malheureusement un accident par mois de cette gravité", a déploré le directeur de l'hôpital, Gilles Halimi.

Dimanche, un homme mécontent d'un certificat médical a menacé de mort et de représailles "avec une kalachnikov" le médecin qui l'avait reçu. Lundi, vers 5 heures un homme blessé avec son frère dans un accident de circulation, qui ne supportait pas d'attendre, a cassé une porte à coups de poing. La direction de l'hôpital et deux vigiles, qui ont été blessés dans l'altercation de lundi, ont porté plainte pour violences et dégradations.
 
"Ce sont des faits de plus en plus fréquents", a indiqué à l'AFP le Dr Philippe Jean, responsable du service accueil des urgences adultes. Le chef de service souligne que "la violence urbaine est désormais importée à l'hôpital. Il n'y a plus de respect de l'institution", a-t-il conclu. Dans les couloirs des urgences de l'établissement, situé dans les Quartiers nord, dans une zone parmi les plus défavorisées de Marseille, beaucoup de professionnels de santé confient avoir subi des violences verbales ou physiques. "Il y a quelques semaines, un patient n'était pas satisfait de son certificat médical, alors il m'a craché dessus. Il voulait une semaine de plus et a essayé de me frapper", raconte Maéva Delaveau, médecin urgentiste depuis 10 ans à Marseille, dénonçant des comportements "complètement délirants".

Malheureusement, le cas de l'hôpital nord de Marseille n'est pas isolé. A l'échelle nationale,  5 760 faits de violence ont été signalés en 2011, selon les derniers chiffres de l'Observatoire national des violences en milieu de santé. Dans 51% des cas il s'agit de violences physiques, soit une hausse de 4% par rapport à 2010.

  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

gargamel 06/03/2013 18:50


Il fut un temps , pas si lointain vraiment pas si lointain , ou le personnel des hôpitaux et plus particulièrement celui des urgences qualifiait les "flics" de fachos et autres noms rappelant les
heures si sombres ....tout cela en raison des mesures autoritaires visant à assurer la sécurité de personnels.Et ces braves personnels médicaux de s'épancher sur le sort de ces pauvres familles
exotiques venues de si loin pour assurer la richesse de notre pays de barbares.


Aujourd'hui je ne vais pas pleurer sur le sort qui est réservé à ces personnels.Après tout chacun doit profiter de la richesse que ces populations exotiques sont venues nous apporter et il serait
dommage que ces personnels médicaux médecins compris , soient privés et ne puissent partager ces richesses.

vervaet 05/03/2013 21:24


Ceux qui ne connaissent pas l'hôpital nord de Marseille, passent à côté d'un vrai bonheur et de la possibilité de faire une étude sociologique de terrain, de la fin de la société Française et de
son modèle social, gagné de haute lutte par le combat syndical de nos ancêtres. Je recommande aux visiteurs, aux curieux, aux philosophes, aux anthropologues, aux sociologues aux sondeurs, aux
médias, aux touristes, attirés par la capitale mondiale de la culture européenne, de s'y rendre plutôt l'été, le parking, c'est le douar, avec toutes les communautés allogènes lézardant au
soleil, en habits traditionnels, le reste des produits consommés et leurs emballages, ou les boissons, jonchent le sol et agrémentent le décor, avec un peu de chance vous aurez droit au barbecue,
aux merguez et à la danse des sept voiles, aux youyous ! éviter quand même de ne pas gêner qui que ce soit en garant votre véhicule, laissez sur le siège de la voiture, tout ce dont vous voulez
vous débarrasser, le mieux c'est sans doute d'écrire en dialecte local, servez vous mais sans détériorer ! portières ouvertes évidemment ! il faut surtout voir à ne pas offusquer les familles de
malades avec le saucisson de cochon accroché au rétroviseur, comme antivol, il faut mieux éviter ! Une fois que vous êtes à 'intérieur, évitez de croiser les regards, ils sont souvent jaloux de
leurs femmes, compagnes, soeurs et cousines, qui pourraient croiser le regard vicieux d'un occidental qui se croirait tout permis , sous prétexte qu'il est chez lui. Dans les couloirs où
continuent les défilés multicolores et les éclats de voix d'étrangers de toutes provenance, ne soyez pas trop délicat, les odeurs sont celles des soins et du reste ! sans plus de précisions,
parce que non autorisées à paraître sur ce forum comme ailleurs. Une nouveauté quand même, l'hôpital nord des quartiers nord de Marseille, reçoit maintenant des allogènes armées qui brandissent
armes blanches et AK 47, à la place de la carte vitale. J'ai de la compassion et du respect pour le personnel soignant qui pense que tout cela ne devrait pas exister, pour les autres qui estiment
qu'il faut soigner la terre entière en toutes circonstances, je n'ai que mépris, et surtout qu'ils ne réclament pas de moyens supplémentaires ! tondre le souchien ça suffit, nous ne sommes pas
l'hôpital du monde ! que nos visiteurs aillent se faire soigner chez les émirs, là bas, il y a du pognon, et comme Allah est bon, il ne peut que partager ? au revoir et bonne route. Dernier
conseil, si vous assistez à une rixe ou a des injures, ne prenez pas le parti des aficains, ou de maghrébins, ou des gens du voyage...il se retourneraient tous ensemble... contre vous...l'intrus
! les vigiles sont couleurs locales, à manipuler avec précaution, même si vous croyer être dans votre droit ! tout est dit, et bienvenue dans la ville du maire UMP, JC Gaudin, il en a mis du
temps, pour que sa ville soit une pétaudière, mais il a réussi ! merci JC.