Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 20:40


http://www.madameoumadame.fr/sites/www.madameoumadame.fr/files/imagecache/Toute_la_largeur_X_hauteur_auto/11/04/15/57.jpg

Lu sur Agora Vox :

Cette revendication, dont tout le monde aura saisi le caractère urgentissime et remarquablement subversif, avait été portée haut et fort depuis quelques mois par les associations féministes Les Chiennes de Gardeet Osez le Féminisme.

Après le divorce, le droit de vote, l’avortement libre et remboursé, la parité politique (pas du tout respectée, mais cela est beaucoup moins grave), un nouveau pan de la société machiste, une autre ignominie sexiste et ancestrale tombe : la case mademoiselle disparaît enfin de nos documents administratifs ! Peut-on seulement imaginer les traumatismes inguérissables, les humiliations insoutenables que ce qualificatif infâmant a pu provoquer chez les pauvres victimes qui eurent à le subir ?

« Il n’y pas de raison qu’il y ait deux civilités pour les femmes, qui diviseraient les femmes en deux catégories : celles qui seraient mariées et celles qui ne le seraient pas », déclare notamment Julie Muret, d’Osez le Féminisme. « Notre campagne vise à supprimer complètement cette appellation qui est sexiste, puisque ça ne concerne que les femmes. Et qui est assez condescendante, puisque mademoiselle, ça veut dire pucelle. Ça renvoie vraiment aux jeunes filles, aux femmes à marier. C’est assez révélateur d’un traitement différencié entre les hommes et les femmes et d’une inégalité qui persiste ».

… Que dire après avoir lu « ça » ? Comment argumenter face à un tel niveau de bêtise ? Comment gravir sans être pétrifié par le vertige un tel Himalaya de connerie ?

Lire la suite ici.

Et voici ce qu'on peut lire sur le site dédié à cette opération de lobbying stupide, madameoumadame.fr :

 

Victoire !

Comme nous le réclamions en septembre dernier, le Premier ministre a signé une nouvelle circulaire, datée de mardi 21 février, pour faire disparaître des formulaires administratifs la mention "mademoiselle" a profit de "madame" et remplacer la notion de "nom de jeune fille" et "nom d'épouse", par "nom de famille" et "nom d'usage", plus neutres et mixtes.

« Mademoiselle »: une civilité discriminatoire et sexiste

 

Les femmes et les hommes n'étaient pas aujourd'hui en France, à égalité sur le plan de leur civilité. Les hommes sont appelés toute leur vie «monsieur». À l’inverse, les femmes sont «mademoiselle», puis «madame». Et le passage de l’un à l’autre ne dépend ni de leur âge, ni de leur statut professionnel, mais bien de leur statut marital. «Mademoiselle» a donc un caractère intrusif, que «monsieur» ou «madame», plus neutre, n’ont pas. 

 

Ce n’est pas flatteur !

 

Il est bien plus poli d’appeler une femme «madame», et ainsi de ne pas porter de jugement sur sa vie privée. Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas flatteur de laisser entendre à une femme qu’elle est "disponible", notamment dans un contexte professionnel !

 
Cette civilité est révélatrice de la place des femmes dans la société, qui sont encore infériorisées et ne peuvent toujours pas jouir de l’ensemble de leurs droits. C’est une réminiscence de l’époque où les femmes passaient, avec le mariage, de l’autorité de leur père à l’autorité de leur mari. Le langage est, parmi d’autres, un indicateur des inégalités entre les femmes et les hommes. Le Danemark, les Etats-Unis et l’Allemagne avaient déjà abandonné cette double civilité et au Canada.

 

Et le nom de jeune fille ?

 

Le «nom de jeune fille», tout comme le «mademoiselle», datent d’une époque où les femmes n’étaient pas autonomes et dépendaient d’abord de leur père, puis de leur mari.

>> Retrouvez sur le site un kit pour faire changer votre civilité auprès de tous vos interlocuteurs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Sylvie 28/02/2012 09:48


Et les gamines de 10 ans devront aussi se faire appeler madame ? Peut-être qu'on en viendra aussi à ne plus faire la distinction entre les mineures et les majeures, histoire d'égaliser tout ça...


En attendant, pour les attardées qui n'ont rien compris au combat femelliste et qui désirent garder leur Mlle, il leur reste la possibilité de rajouter une case au stylo ou de rayer le terme
Madame pour le remplacer par Mademoiselle sur les formulaires.