Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 19:19

http://www.lepoint.fr/images/2012/07/18/634198-332244-jpg_433891_434x276.jpg

"We never forget," nous n'oublions jamais.

 

Le centre Simon Wiesenthal peut se frotter les mains: le vieil homme de 97 ans, pardon, cette saloperie de nazi, a enfin été retrouvé. Malheureusement, il n'est pas en prison, il est simplement assigné à résidence. Mais il paiera, car il est en bonne santé physique et mentale.

 

Son crime? Avoir été "le chef de la police du ghetto de Kosice (Kassa en hongrois, Kaschau en allemand), où, selon le centre, 15.700 juifs avaient été pour certains assassinés et pour l'immense majorité déportés vers Auschwitz de 1941 à 1944 pendant l'occupation par l'Allemagne nazie et son allié hongrois de ce qui était alors la Tchécoslovaquie." Mais également "d'avoir traité cruellement les juifs du ghetto, fouettant les femmes et leur faisant creuser des tranchées à mains nues."

 

Rappelons qu'en France le délai de prescription pour un viol ou un meurtre (sauf si le crime est perpétré sur un mineur) est de dix ans.

 

Mais les crimes contre l'Humanité sont imprescriptibles, ce qui fait dire au directeur du centre Simon Wiesenthal à Jérusalem: "Le temps qui passe ne diminue en rien sa culpabilité et la vieillesse ne doit pas constituer une protection pour les auteurs de l'Holocauste".

    

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

anonyme 25/07/2012 00:21


Pour se libérer de leurs mensonges, de leur égocentrisme monstrueux, de la terreur qu'ils exercent en Europe, il faut exiger le procés du COMUNISME.

Rivarol blog 24/07/2012 14:55


Commentaire de Gargamel modéré:


 


@ Sylvie Il faut trouver des coupables à persécuter dites vous.


Vous oubliez que (modéré: certaines personnes) se sont emparé du monopole de la souffrance et comptent bien ne le partager à aucun prix ,  (modéré: qu'on a) déjà commencé à exterminer et
génocider les Gaulois en leur imposant le métissage laique républicain et presque obligatoire.Combien également de Gaulois connaissent leur histoire de France ? De moins en moins.Une communauté
sans passé ne saura jamais où elle va.(modéré). Le génocide Gaulois est donc bien entamé.

Rivarol blog 24/07/2012 14:52


Commentaire de Aryana modéré:


Libérons la France et l'Allemagne de (modéré : la repentance) aussi gangrénée que le bolchévisme soviétoide qui éxigeait conformisme et servilité à la pensée unique obligatoire qui sévissait dans
tous les médias , et ayons la fierté de l'Europe pour les Européens de souche !


 

Rivarol blog 24/07/2012 14:51


Commentaire de Aryana modéré:


 


à 11h42


Pourtant les bolchéviks n'ont jamais été recherché ni arreté en Europe de l'Est et en Russie , alors qu'ils sont responsables de crimes contre l'Humanité d'environ 60 millions de victimes
assassinées , déportées au goulag , torturées dans des centres "psychiatriques "


 


Comme si ces criminels-là étaient exonérés de toute responsabilité et pire font carrière sans vergogne en posturant en pseudo-démocrates aujourd'hui nantis et bien confortables dans l'U.E qui ne
persécutent que les "nazis" forcément antisémites , (modéré)


Ces petits détails démontrent  que le communisme ,avec ces 100 millions de morts , n'est jamais reconnu en crime contre l'Humanité alors que l'antisémitisme politique d'il y a 70 ans est
férocement persécuté aujourd'hui encore ! 

gargamel 20/07/2012 09:03


les crimes contre l'humanité ont inprescriptibles.Soit.


La Hongrie , vient donc enfin de décider de se pencher sur son passé et plus précisément les crimes soigneusement planifiés et exterminations de masse commis par les communistes et auxquels de
nombreux sionnistes ont participé activement.Voilà une excellente initiative.Un premier pas vers la reconnaissance de la culpabilité des Trotsky Bronstein et autres Lénine et il y en a tant de
ces "personnes" qui ont prêté main forte aux exterminateurs bolcheviks.Espérons que cette excellente initiative ne va pas s'érrêter en si bon chemin.