Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 14:14

http://www.katapi.org.uk/images/Art/Crucifixion-Mantegna.jpg

 

Et  c'est l'homme en blanc qui le dit!

 

 

Ratzinger doit-il se racheter de son passé autrichien dans les répugnantes jeunesses hitlériennes, où l'on apprenait certainement à écarteler des chiots et à faire du savon artisanal ? Quelles qu'en soient les motivations, la révélation fait l'effet d'un coup de tonnerre: les Juifs n'ont pas tué Jésus! Incroyable, la LICRA en a rêvé, Benoît XVI l'a fait!

 

 

Ce n'est pas le peuple juif, dit-il, c'est "l'aristocratie du Temple". Fini, le peuple déicide, oubliés les "juifs perfides", nos "frères aînés dans la foi" sont blanchis.

 

 

Evidemment, dans les rangs cathos tradis, il y aura toujours des rabats-joie. Ainsi, le site Contre-info:

 

 

Et quand Saint Matthieu (XXVII,25) dit :  « Tout le peuple répondit : ‘Nous prenons son sang sur nous et sur nos enfants!’ », Benoît XVI affirme que « Matthieu à coup sûr n’exprime pas un fait historique : comment le peuple tout entier aurait-il pu être présent en un tel moment pour demander la mort de Jésus ? » (...)

 


En revanche n’est pas évoqué (...) Saint Paul dont cette citation ne semble pas évoquer à première vue une oligarchie : « Vous avez souffert de la part de vos compatriotes ce qu’elles ont souffert de la part des Juifs. Ceux-ci ont mis à mort le Seigneur Jésus et les prophètes, et ils nous ont persécutés. Ils déplaisent à Dieu et sont ennemis de tous les hommes! Ils veulent nous empêcher d’annoncer aux autres peuples le message qui peut les sauver. Ils complètent ainsi la série de péchés qu’ils ont commis dans tous les temps. Mais la colère de Dieu les a finalement atteints. » (I Th. 2.13-20)

 

 

Nous y reviendrons, car nous avons entendu plus que cette seule exonération de ce crime unique au monde.

 

 

 

http://www.kill-more-people.de/images/religion/irrsinn/christentum/papst/ratzinger_hitlerjugend.jpg

Ratzinger dans les jeunesses hitlériennes

 

Après un peu plus de lecture, donc, nous comprenons mieux les motivations de Ratzinger (à dire vrai, qui n'avait pas sa petite idée?):

 

Mais posons-nous avant tout cette question : qui étaient précisément les accusateurs ? Qui a insisté pour que Jésus soit condamné à mort ? Dans les réponses des Évangiles, il y a des différences sur lesquelles nous devons réfléchir. Selon Jean, ce sont simplement les « Juifs ». Mais cette expression chez Jean – comme le lecteur moderne serait tenté de l’interpréter – n’indique en aucune manière le peuple d’Israël comme tel, et elle a encore moins un caractère « raciste ».

 

 

Et même, le Panzer cardinal va plus loin puisqu'il déclare, à propos de cette phrase que les juifs abhorrent:

 

 

Si, selon Matthieu, « tout le peuple » avait dit : « Que son sang soit sur nous et sur nos enfants ! » (27,25), le chrétien doit se souvenir que le sang de Jésus parle un autre langage que celui d’Abel (cf. He 12,24) : il n’exige ni vengeance ni punition, mais il est réconciliation. Il n’est pas versé contre quelqu’un, mais c’est le sang répandu pour la multitude, pour tous. « Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu… Dieu l’a exposé [Jésus], comme instrument de propitiation par son propre sang », dit Paul (Rm 3,23.25). De même que c’est en fonction de la foi qu’il faut lire de manière complètement neuve l’affirmation de Caïphe sur la nécessité de la mort de Jésus, de même faut-il le faire à propos de la parole de Matthieu sur le sang : lue dans la perspective de la foi, elle signifie que nous tous nous avons besoin de la force purificatrice de l’amour, et cette force, c’est son sang. Ce n’est pas une malédiction, mais une rédemption, un salut. C’est seulement en fonction de la théologie de la dernière Cène et de la Croix présente à travers tout le Nouveau Testament que la parole de Matthieu sur le sang acquiert son sens correct.

 

 

Cette phrase avait été dite mais pas sous-titrée dans la version, en araméen, du film de Mel Gibson, La Passion. Sans doute parce que le film aurait alors été considéré comme incitant à la haine ? Dans son texte, Benoît XVI la détourne complètement de son sens. Le sang retombé sur les juifs a été en fait l'occasion de leur rédemption! En langage clair, grâce à la crucifixion, nos amis juifs ont eu un petit bonus.

 

 

Ce blog n'est pas destiné à l'exégèse, mais nous avions déjà écrit: "les média catholiques ont peur de leur ombre." Ce ne sont pas seulement les media, mais tous ces catholiques mous, prêts à avaler n'importe quoi pourvu que ça aille dans le sens des droits de l'homme. De même que dans la République certaines affaires, Dreyfus, par exemple, ou certains chapitres de l'histoire (faut-il donner un exemple?) sont intouchables, dans l'Eglise désormais le langage anti-raciste, "anti-antisémite" remplace le bon sens le plus élémentaire. De même que ce sont la loi puis les tribunaux qui fixent la vérité historique, si bien que le citoyen n'a aucun recours, de même c'est la plus haute autorité qui institue aujourd'hui comme vérité religieuse une trahison éhontée du texte évangélique. Et comment le catholique lambda ira-t-il contre les propos du Vatican?

 

 

Certains ici pensent qu'on peut s'accomoder de la vérité par pragmatisme. Ils avaleront cette nouvelle comme ils ont avalé la loi Gayssot. Grand bien leur fasse. Cela ne nous empêchera pas de penser que la peur de l'antisémitisme est aujourd'hui plus forte que la foi dans les évangiles.

 

 

Extraits du livre Jésus de Nazareth dans lequel cette exégèse douteuse a été pondue, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> <br /> Ceux qui ont tué Jésus sont les hyliques. Le peuple juif en comporte une forte concentration et sont surtout à la tête de ces derniers. Oui, les juifs pour autant qu'ils ne se convertissent pas,<br /> sont responable du déicide.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Saint Thomas d'Aquin, Chaîne d'Or sur l'Evangile selon Saint Matthieu:<br /> <br /> <br /> "Saint Jérôme. Pilate se fit apporter de l’eau conformément à ces autres paroles du Roi-prophète : "Je laverai mes mains parmi les innocents," et il semble dire par là à haute voix "Pour moi,<br /> j’ai voulu délivrer l’innocent, mais comme une sédition est prête d’éclater, et qu’on veut m’accuser du crime de haute trahison contre César, je suis innocent du sang de ce juste." Ainsi ce juge,<br /> que l’on force de rendre une sentence de mort contre le Seigneur, ne condamne point celui qui lui est présenté, mais il confond ceux qui l’amènent devant son tribunal, en proclamant l’innocence<br /> de celui qu’ils veulent crucifier. Il ajoute : "A vous d’en répondre," c’est-à-dire : Je suis l’exécuteur des lois, mais c’est votre voix qui répand le sang innocent : "Et tout le peuple répondit<br /> : Que son sang soit sur nous," etc. Cette imprécation pèse encore aujourd’hui sur les Juifs, et le sang du Seigneur s’attache à eux jusqu’à ce jour. <br /> <br /> <br /> Saint Jean Chrys. (hom. 86.) Considérez d’ailleurs jusqu’où va leur fureur aveugle et insensée ; leur impiété, et la funeste passion de l’envie qui les domine, ne leur permet plus de voir leurs<br /> plus chers intérêts, ils se dévouent eux-mêmes à la malédiction en s’écriant : "Que son sang soit sur nous," et ils appellent cette malédiction jusque sur leurs enfants : "Et sur nos enfants."<br /> Cependant le Dieu plein de miséricorde n’a pas ratifié entièrement leur jugement ; car il en a choisi parmi eux et parmi leurs enfants qui ont fait pénitence, un Paul par exemple, et ces milliers<br /> de Juifs qui embrassèrent la foi dans la ville de Jérusalem (Ac 2, 41 ; 4, 4). <br /> <br /> <br /> Saint LÉON. (serm. 8 sur la passion.) Le crime des Juifs surpasse de beaucoup la faute de Pilate, mais il ne laisse pas toutefois d’être coupable, lui qui sacrifie ses convictions personnelles<br /> pour se rendre complice du crime d’autrui."<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Pie XII a caché des juifs pendant la 2nde GM. Le grand rabbin s'est alors converti. Notre bon pape Benêt écrit peut-être ces salades pour que les juifs se convertissent?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Et il doit être content le Ratzinger puisqu'il est félicité pour sa bonne obéissance par le Bibi de Tel Aviv !<br /> <br /> <br /> Et les Catholiques ont intérêt à obéir aux injoctions de tous les Bibis de Tal Aviv :<br /> <br /> <br /> "Dans un communiqué, l’ambassade d’Israël auprès du Vatican a souhaité que la<br /> « vision positive » du pape « inspire les catholiques à travers le monde » "<br /> <br /> <br /> Cours toujours , Bibi !<br /> <br /> <br /> Quant à Ratzinger , sachant comment ses propos seraient exploités par son<br /> ami Bibi qui a une admiration profonde (sic) pour lui, il n'est plus Benoit XVI  pour moi.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Voici la raison pour laquelle l'Histoire, et accessoirement le carré à Nanterre, vous laisseront de coté avec vos 4 ou 5 amis : votre focalisation névrotique sur un seul et unique "ennemi" à qui<br /> vous attribuez des pouvoirs magiques. Cet ennemi sémite dont le seul but serait en plus de nuire au genre humain ! C'est si primaire et sot que ça ne mérite, au fond, aucune exégèse.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre