Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 18:53

Mise à jour: 

 

http://1.bp.blogspot.com/_GIsBUiARrho/SEtAJbk6d5I/AAAAAAAAASc/lOBfdPxhYis/s400/1549_1.jpg

Femme en burquini

 

Lu dans le Dauphiné Libéré:

 

Peut-on réserver des équipements publics à l’usage exclusif d’une minorité confessionnelle ? La ville d’Aix-les-Bains (Savoie) se trouve aujourd’hui éclaboussée par une polémique axée sur le respect du principe de laïcité.

 

 

Tout commence vendredi dernier, avec une baigneuse aixoise qui se rend à la piscine municipale pour faire quelques longueurs entre midi et deux. Mais celle-ci ne peut accéder aux bassins : sur ce créneau horaire, la piscine est fermée au public. Motif : les jeunes lycéens de l’école talmudique de la ville se préparent à leur épreuve de natation au bac. Or, tous les élèves du bassin aixois nagent régulièrement dans les eaux municipales sans que la piscine ne soit fermée aux autres baigneurs.

 

Et comme les filles et les garçons ne doivent pas se baigner ensemble selon la religion juive, ce n’est pas un mais deux créneaux réservés dont il est question. Les filles de l’école juive Tomer-Debora se rendent à la piscine de 7 heures à 8 heures le vendredi, avant l’ouverture au public, et les garçons occupent les bassins entre 12 heures et 13 h 30. “Ce système fonctionne depuis 35 ans”

 

Le député-maire de la station thermale, Dominique Dord, s’est montré embarassé par cette affaire. Celui-ci affirme que cette pratique, dont il a effectivement connaissance, a été mise en place en 1977, sous la gérance municipale d’André Grosjean. “Ce système fonctionne depuis 35 ans sans qu’aucun maire avant moi ne change quoi que ce soit, qu’aucune opposition municipale n’aborde la question. Aujourd’hui, cette histoire est placée sous les projecteurs et je comprends qu’elle puisse faire débat.”

 

L’élu évite de se positionner politiquement sur cette affaire et s’en tient à des éléments de réponses techniques. Pour Dominique Dord, il n’y a pas de préjudice financier dans la mesure où la communauté juive paie pour occuper ces créneaux, alors que toutes les autres écoles font de la natation gratuitement. Les garçons s’acquittent du prix normal d’entrée (4,10 €) tandis qu’il n’en coûte aux filles que 2,40 €, sachant qu’elles sont en dehors des horaires d’ouverture. Mais il faut ajouter l’octroi d’une maître-nageuse sauveteuse…

 

“Il faut savoir que cet aménagement horaire n’est valable que 10 séances dans l’année, d’octobre à février. Par ailleurs, des clubs sportifs profitent aussi du centre nautique en dehors des heures d’ouverture” affirme le député-maire. Le sujet fera l’objet d’un débat

 

Depuis le 1 er janvier 2010, le centre nautique est passé sous le contrôle de la Communauté d’agglomération du lac du Bourget (Calb), présidée par Dominique Dord. Jean-Claude Loiseau, président de la commission tourisme à la Calb, tente une solution : ”Le centre nautique doit être rénové en 2012. Ces travaux vont être l’occasion de remettre à jour le règlement intérieur. Toutes les questions des plages horaires accordées aux clubs sportifs et au lycée talmudique seront posées et réétudiées.”

 

Une volonté de débattre à laquelle M. Dord met un bémol : “Avant, je vais demander une consultation juridique pour savoir si aux yeux de la loi, nous enfreignons le principe de laïcité. Si c’est le cas, alors on avisera, mais dans la concertation. Il est hors de question de stigmatiser une communauté.

 

 

Surtout cette communauté?

 

Merci à C. G.

 

http://www.ledevoir.com/images_galerie/d_79294_69727/ecoles-juives.jpg

 

Lu sur un site musulman:

 

 

La psychose collective de la classe politique vis-à-vis de la place de l’islam en France et de la laïcité est en train d’éclabousser la communauté juive. Le journal le dauphine rapporte que la ville d’Aix-les-Bains en Savoie tenue par le député-maire UMP Dominique Dord met à disposition de l’école talmudique (école privée juive) des créneaux réservés non-mixtes à la piscine municipale.


Selon le journal, les lycéennes se baignent le vendredi matin de 7h à 8h, les garçons entre 12 heures et 13h30. Des aménagements qui ne datent pas d’hier puisque cela dure depuis 35 ans mais qui étaient jusque là passés inaperçus, le maire UMP ne devait effectivement pas s’en venter. Mais voilà que vendredi dernier une habitante aixoise se rend à la piscine municipale pour nager durant la pause déjeuner, elle se verra refuser l’accès à la piscine au motif que les jeunes lycéens de l’école talmudique de la ville préparaient leur épreuve de natation au bac.


Cette mise à disposition de créneaux non-mixtes est un comble pour ce maire UMP dont le parti n’a de cesse de stigmatiser la communauté musulmane en évoquant des atteintes à la laïcité. L’UMP avait d’ailleurs défrayé la chronique en organisant il y a quelques mois un débat sur l’islam. Des éléments qui ne pouvaient échapper à Dominique Dord qui sent aujourd’hui que la polémique monte et tente de se défendre comme il peut en évoquant une mesure historique :


“Ce système fonctionne depuis 35 ans sans qu’aucun maire avant moi ne change quoi que ce soit, qu’aucune opposition municipale n’aborde la question. Aujourd’hui, cette histoire est placée sous les projecteurs et je comprends qu’elle puisse faire débat.”


Il ajoute par ailleurs, que l’école talmudique paie les entrées de la piscine contrairement aux écoles publiques qui ne le font pas.


Disons le haut et bien fort, nous n’avons aucun problèmes avec les accommodements dont bénéficie la communauté juive : aménagements des dates de concours, réservation de créneaux de piscine… mais nous condamnons le deux poids deux mesures de la classe politique notamment du parti au pouvoir qui n’hésite pas à tirer à boulets rouge lorsqu’il s’agit d’accommodements pour la communauté musulmane au nom de la sacrée sainte laïcité, laïcité de plus en plus islamophobe.

 

On se souvient des propos de Jean François Copé à l’égard de Martine Aubry et de l’initiative qu’elle avait menée en 2000 à Lille :

« J’ai été profondément choqué que Martine Aubry, maire de Lille, ose ‘faire un détour par rapport aux principes de la République’, selon ses mots, pour réserver des créneaux aux femmes musulmanes en exigeant, pire encore, de n’employer à ces heures que du personnel féminin »

 

Sous couvert de laïcité, on interdit à la communauté musulmane mais on ferme les yeux pour la communauté juive, cela s’appelle tout simplement de l’islamophobie d’Etat. Cela se passe en France, en 2011 aux pays des Droits de l’Homme…

 

 

 

Monsieur le maire, moi je voudrais un créneau pour les catholiques, c'est possible ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Sylvie 26/10/2011 18:40



A Paul :


Ce n'est pas une nouveauté. Déjà en 2007, il participait à la manifestation contre l'islamisation de l'Europe à Bruxelles. C'est tellement plus facile de désigner la pierre plutôt que la main qui
l'a lancée... Carl Lang est plus disposé à dénoncer l'islam que le Talmud. Pourquoi ? Mais parce que les musulmans n'ont aucun contrôle dans et sur notre pays. Ils sont seulement, de par leur
nombre et leur attachement à leurs traditions, très visibles dans l'espace public, ce qui en fait d'excellent boucs émissaires sans risquer de se faire éliminer de l'arène politico-médiatique.


La seule différence entre le FuN et le PdF concerne la famille, mieux défendue par le second que par le premier. Mais la stratégie est la même : pas de vagues ! A quoi ça sert de défendre la
famille sans révéler le profil de ceux qui la détruise ? La priorité est de désigner les coupables pour qu'ils soient identifiés et qu'on puisse s'en protéger.



Sylvie 26/10/2011 18:28



Ce qui était jugé scandaleux au sujet de la communauté musulmane a été toléré durant 35 ans pour une communauté d'intouchables. Nous avons là un exemple parmi tant d'autres du 2 poids 2 mesures
quand il est question du petit peuple qui a tant souffert. Et surtout, de l'hypocrisie ambiante dans ce pays.


 



Paul 24/10/2011 19:23



J’écoute le discours de Carl Lang à Marseille le 19 octobre dernier… Une longue tirade de convenance contre l’islam… Quelle déception pour ceux qui le croyaient différent de la Marine… Lui aussi
il tombe dans le piège sioniste : dévier tout le ressentiment de Français contre l’islam. Oublier le martyre de la Palestine occupée.  Faire oublier les agissement d’un DSK, quoique pour lui
l’affaire soit entendue… Mais les agissements sionistes dans l’entourage immédiat de Nicolas Sarkozy… le bénisafien Bazar-Henri Lévy ou encore Serge Klarsfeld, le copain du président, ex de
première dame de France… Et tous les autres… Quelle déception que ce dernier discours de Carl Lang… Quelle incapacité à hiérarchiser les dangers… Est-ce là de la pêche aux voix ? Alors qu’il
devrait n’en avoir que faire des voix… Son rôle est de témoigner. Mais que fait donc encore Roger Holeindre, le dernier des braves,  dans cette galère ? Tous copains comme cochons avec le
Système. Quel désespoir pour les patriotes…