Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 15:24

 

Lu dans Ouest France:

 

Ce lundi 21 novembre, les charges retenues par le procureur à l’encontre de Lies Hebbadj, 36 ans, ont été dévoilées. Si le juge d’instruction décide de poursuivre, le commerçant devra répondre de travail clandestin. Et s’expliquer sur l’absence de déclaration annuelle de salaire, défaut de déclaration préalable d’embauche, emploi d’un étranger en situation irrégulière… Il sera aussi jugé pour complicité de fraude aux allocations familiales pour 90 000 €.

 

Deux de ses compagnes auraient perçu des allocations en dissimulant une vie maritale. Pour le procureur, elles « vivent dans une polygamie de fait avec Lies Hebbadj ». D’autres soupçons du même ordre pèsent sur son épouse et sa quatrième compagne. « Ce ne sont que des réquisitions, estime Cécile De Oliveira, son avocate.Sa culpabilité sera ou non fixée par l’audience du tribunal correctionnel. »

 

Lundi, au même moment, deux compagnes de Lies Hebbadj ont été condamnées à 140 € d’amende pour s’être rendues à l’école vêtues du niqab. Une infraction réprimée par la loi du 11 octobre 2010. Venues voilées, elles ont été refoulées de la salle d’audience.

Et quid de ces autres accusations (voir vidéo)?

 

 

Hortefeux, pour donner l'impression de faire qqch, a menacé Hebbadj de le déchoir de la nationalité. Il n'en fera rien, évidemment, de même qu'il n'agira pas à l'encontre des fraudeuses, qui, peut-être, touchent encore l'allocation parent isolé. C'est une hypothèse forte puisque, la loi française interdisant la polygamie, elles ne peuvent toutes être mariées au même homme. Il faudrait donc que la CAF reconnaisse la polygamie pour cesser de verser à ces femmes leurs indemnités. Quand on connaît la fulgurance des administrations françaises, on ne se fait pas trop de souci pour ces adeptes de la burqa. Et après tout, n'ont-elles pas raison de profiter d'un système défaillant? Puisque ce coq bien dodu qu'est la France tient à se faire plumer, plumons-le, se disent-elles peut-être.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires