Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 15:17


Ces quelques paroles ont fait scandale, alors qu'il n'est pas difficile d'imaginer que la société permettra toujours plus de situations "inédites" auparavant (la loi contre "l'homophobie" nous défend d'employer des termes plus appropriés).
 
Inenvisageable, la polygamie? Pas plus que le "mariage" gay, il y a quelques dizaines d'années. Il faut s'attendre à tout, en particulier en période de crise, lorsque les réformes sociétales permettent de faire oublier une crise financière dont le gouvernement est incapable de sortir.
  
Mais avant les mariages à trois ou quatre, et la fin de l'interdiction de l'inceste, on fabriquera des enfants pour les jeunes mariés. Déjà les lesbiennes réclament l'autorisation de la PMA (insémination artificielle), une autorisation qui ouvrira évidemment la voie à la GPA (mères porteuse). Si l'on peut donner des enfants à un "couple" de femme, il n'y a pas de raison, au nom de l'égalité (Taubira, dans son projet de loi, affirmait en effet que la loi sur le "mariage" gay était une question d'égalité) pour que l'on ne puisse en fournir aux couples d'hommes. Là où les premières ont besoin d'une pipette et de sperme, les seconds ont besoin d'un ovule et d'un utérus, dont il serait injuste de les priver, au prétexte que c'est un matériel plus encombrant... Du point de vue éthique, il n'y a pas de grande différence entre PMA et GPA.
  
Et si le répugnant "droit à l'enfant" réclamé par les gays est déjà en débat, que le corps de la femme pourrait devenir une marchandise comme une autre, au nom d'une pseudo égalité entre "couples" de femmes et "couples" d'hommes, on ne voit pas quelle barrière éthique ou morale pourra empêcher d'autoriser l'inceste ou la polygamie. Les lois ont toujours, en effet, été édictées pour le bien de la société; les individus doivent s'y conformer afin que le bien commun prime sur les désirs particuliers. A l'inverse, les politiciens démagos obéissent aux divers lobbys; pour conserver leur place et leur portefeuille ils accèdent aux désirs particuliers d'une poignée d'individus, sans se soucier du bien commun. Cette caricature de mariage n'est malheureusement qu'une étape dans une descente en enfer décidément interminable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires