Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 13:25

 

Rodrigue, as-tu du coeur? 

Tout autre que mon père l'éprouverait sur l'heure ! (Le Cid)

 

De la part d'une autre que son père, Rodrigue n'eût pas toléré qu'on mette en doute son coeur, c'est à dire son courage.

 

Cette vertu fait cruellement défaut à la présidente du FuN, qui, nous l'avons dit à maintes reprises, ne souffre pas la contradiction. Elle n'a donc pas le "coeur" de se mesurer à Mélenchon, une grande gueule et non un journaliste timoré que des années de féminisme laisserait sans défense devant elle. Autant elle peut se déchaîner contre une Ruth Elkrief ou un Copé, au risque de se rendre ridicule, autant un débat dans lequel, par définition, elle trouvera la contradiction, la fait frémir, défaillir telle une faible femme.

 

Pourtant, n'était-il pas logique de vouloir faire se rencontrer les deux personalités qui s'auto-proclament légitimes défenseurs des ouvriers ? MLP a déjà débattu avec Mélenchon, elle sait ce qu'elle risque. Elle avait été battue à plate couture à ce petit jeu. Elle choisit donc la meilleure défense : la fuite !

 

Mais pour sauver l'honneur, elle prétend qu'elle agit par respect pour ses électeurs.

 

Lu sur Nations presse info :

 


 

 

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2011/11/Marine-Le-Pen-Tours-2011.png

Communiqué de Marine Le Pen, Candidate à l’élection présidentielle

Rompant avec tous les usages, France 2 impose à Marine Le Pen un débat avec Jean-Luc Mélenchon.

Et ce, alors que la candidate a exprimé depuis des semaines son refus de débattre avec un homme qui l’a entre autre traitée de « semi démente », de « chauve-souris », de « barbare », de « fasciste », déclaré qu’elle était « bête », « stupide » et qu’il allait lui « pourrir sa campagne », un homme dont les troupes empêchent par la violence Marine Le Pen de faire campagne en attaquant ses meetings, répondant ainsi à l’appel haineux de Jean-Luc Mélenchon à une opération de « nettoyage » du FN.

Jamais dans l’histoire de la télévision, un candidat à la présidentielle ne s’est vu ainsi imposé de force un adversaire.

L’objectif de France 2 est clairement de laisser M. Mélenchon exprimer sa violence à l’égard d’une candidate et de ses millions d’électeurs dans le but de provoquer un « clash » qui ferait le « buzz ».

Ces pitoyables considérations d’audimat déshonorent le service public.

Déjà dans la même émission en juin dernier, France 2 avait fait le choix de la violence face à Marine Le Pen en lui imposant M. Joffrin et Mme Fourest.

Marine Le Pen, par respect pour ses électeurs refuse donc de débattre avec M. Mélenchon et de se plier à cette farce.

Tout débat républicain étant impossible avec l’ « insulteur public ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires