Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 09:41

http://adibs1.hautetfort.com/media/00/02/398494235.jpg

 

L'Express titre: "Le rapport de l'ONU condamne l'assaut sur la flotille de Gaza."

 

A vrai dire, l'ONU encourage Israël et fait simplement mine de lui taper sur les doigts:

 

Dans le rapport, le blocus de la bande de Gaza est décrit comme "une mesure de sécurité légitime pour empêcher des armes d'entrer à Gaza par la mer et sa mise en oeuvre est conforme au droit international". La flottille "a agi imprudemment" et de "graves questions (se posent) à propos de l'attitude, de l'identité véritable et des objectifs" des organisateurs, peut-on lire. Pour autant, "la décision d'Israël d'embarquer à bord des bateaux avec une telle force, si loin de la zone du blocus et sans avertissement final juste avant l'assaut était excessive et déraisonnable".  

 

Dans ce contexte, il n'est guère étonnant que

 

les membres turc (...) de la commission, composée de quatre hommes, se sont dissociés des conclusions du rapport.

 

Rappelons que l'assaut donné par les israéliens sur la menaçante flotille qui tentait d'apporter une aide humanitaire à Gaza a fait neuf morts--turques, heureusement, aurait pu ajouter l'ONU.

 

A l'occasion de l'attaque, Stéphane Hessel, que l'on ne peut guère soupçonner d'antisémitisme, avait réagi violemment en appelant au boycott des produits israéliens et en déclarant notamment:

 

L'attaque illégale et immorale d'Israël contre le convoi d'aide humanitaire de la Flottille de la Liberté, qui a fait au moins neuf morts et des dizaines de blessés, a, à juste titre, stupéfié le monde. Le convoi entièrement civil de 6 bateaux transportait plus de 10 000 tonnes d'aide humanitaire cruellement nécessaire, et près de 700 citoyens de 40 pays. La Flottille était une tentative ambitieuse de briser le siège imposé par Israël depuis 2007 à 1,5 million de Palestiniens de la bande de Gaza occupée. Avec à son bord d'éminents parlementaires, chefs religieux, écrivains, journalistes, un Prix Nobel de la Paix et un survivant de l'Holocauste, le convoi humanitaire visait non seulement à fournir des secours à Gaza ; il cherchait à attirer l'attention internationale sur la crise humanitaire imposée aux habitants de Gaza et sur l'impératif d'y mettre fin.

 

Et il ajoutait:

 

Il est indéniable que ce dernier objectif a réussi, mais avec des conséquences tragiques.

 

L'ONU lui donne tort aujourd'hui en justifiant l'attitude israélienne à Gaza. L'impératif de mettre fin au blocus est loin d'être une évidence pour l'Organisation complètement soumise à Israël. Déjà en 2010 Hessel martelait:

 

L'attaque israélienne contre le convoi d'aide non armé dans les eaux internationales a été « une violation [flagrante] du droit international humanitaire, du droit international maritime, et [selon la plupart des interprétations] du droit pénal international », pour reprendre les mots de Richard Falk, professeur de droit international et rapporteur spécial des Nations Unies sur les Droits de l'Homme dans les territoires palestiniens occupés. Il est triste de constater que les gouvernements du monde sont devenus depuis trop longtemps complices ou apathiques envers les crimes d'Israël et ont renforcé sa culture de l'impunité, sous le bouclier de soutien incontestable des États-Unis. Malgré sa condamnation initiale, le gouvernement des Etats-Unis a fait pression sur les membres du Conseil de Sécurité de l'ONU, à nouveau, pour adopter un langage ambigu qui allège Israël de toute responsabilité et renvoie dos à dos l'agresseur et la victime.

 

Hessel ne va pas jusqu'à expliquer la raison, la raison unique et suprême de l'impunité d'Israël. Ses propos lui avaient valu en tout cas d'être boycotté par sa propre communauté qui avait fait pression sur l'ENS pour qu'il n'y donne pas sa conférence prévue en janvier 2011.

 

Et quelle est la raison de l'impunité du courageux petit peuple sinon son histoire récente? Un peuple qui a tant souffert, un peuple qu'on a cherché à faire disparaître de la surface de la terre! Nul doute qu'il faut le ménager à présent, et expier, expier de génération en génération ce "crime contre l'humanité".

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Point de vue
commenter cet article

commentaires