Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 23:23

 

http://www.leparisien.fr/images/2012/06/02/2028680_aa8e9da2-ac33-11e1-ab69-00151780182c_640x280.jpg

 

Lu dans Le Parisien:

 

L’annonce, hier matin, par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, d’une réforme des procédures de contrôles d’identité — un « engagement de campagne » de , a-t-il rappelé, qui pourrait se traduire par la remise d’un reçu à la personne contrôlée par le policier —, marque un véritable tournant.

 

Une pratique jugée discriminatoire. Jusqu’ici, l’existence même des « contrôles au faciès » était niée au plus haut niveau de l’Etat, malgré les multiples rapports d’organisations de défense des droits de l’homme épinglant la. Argument avancé : l’absence d’outils statistiques pour mesurer ces pratiques discriminatoires.

La parution, en 2009, d’une étude de l’Open Society et du Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales (Cesdip) a ouvert une brèche décisive. Elle montrait que ceux perçus comme « jeunes », « noirs » ou « arabes » sont respectivement 11 fois, 6 et 7,8 fois plus contrôlés que les « blancs ». La campagne lancée il y a un an par le Collectif contre le contrôle au faciès, dont la websérie a atteint 2 millions de vues, et l’action en contre l’Etat qu’il a engagée mi-avril ont contribué à « lever la chape de plomb qui pesait sur ces pratiques », estimait récemment le sociologue Didier Fassin. « C’est le début d’une reconnaissance d’un grave problème de société! » se félicite Me Slim Ben-Achour, l’un des avocats de la quinzaine de personnes qui ont assigné l’Etat.

   

Un reçu délivré à chaque contrôle. « Je pense que ça sera utile à tous. Aux personnes contrôlées, qui doivent être contrôlées mais pas trois ou quatre fois, et aux policiers aussi parce qu’ils ont besoin de retrouver la confiance et le respect », a justifié le Premier ministre. Pour l’heure, ni le contenu, ni le délai, ni le cadre de la réforme n’ont été précisés. La Place Beauvau a confirmé que la « piste » d’un récépissé remis à la personne contrôlée constitue bien l’un des axes du « débat public » voulu par Manuel Valls. Le ministre de l’Intérieur entend associer syndicats de police et associations à la « réflexion » en cours sur un outil « nécessaire » mais à « réévaluer ». Après avoir évoqué le sujet hier matin avec le défenseur des droits Dominique Baudis, Valls a demandé une « remontée d’informations sur les initiatives prises en ce sens au Canada, en Espagne et en Grande-Bretagne ». La forme d’un futur reçu, qui pourrait comporter le matricule de l’agent et le motif du contrôle, reste donc à définir.

   

Des syndicats indignés. Côté syndicats de police, l’annonce a suscité la franche opposition d’Alliance et de Synergie-Officiers (classés à droite), qui y voient « un message de défiance » et les réserves d’Unsa-Police et d’Unité-Police (classés à gauche), qui estiment qu’« on ne réduira pas la fracture police-population en donnant l’impression aux policiers que la faute vient d’eux ». Pour René Lévy, l’un des chercheurs du Cesdip qui avait conduit l’enquête de 2009, « le seul reçu ne suffira pas ». « Il faut aussi réformer le droit actuel » afin de « clarifier les situations dans lesquelles s’opèrent les contrôles », souligne-t-il. Même satisfaction prudente chez le Collectif contre le contrôle au faciès, pour qui la délivrance de reçus ne sera efficace qu’avec la mise en place d’une commission indépendante permettant leur analyse et d’éventuels recours.

 

 

Notons au passage qu'il est curieux que des statistiques ethniques aient pu être établies dans le cas des contrôles de police, et qu'on ne puisse mener la même étude dans les prisons et les maisons de correction.

 

On ne doute pas en tout cas que cette mesure, si elle entre en vigueur, ouvrira la voie à une pratique lucrative: la vente de faux reçus dont les vrais délinquants pourraient avoir grand besoin.

 

    

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Rivarol blog 07/06/2012 09:36


Commentaire de anonyme modéré:


 


"J'étais au milieu de
la foule pour parler avec les gens qui étaient sous le coup de rumeurs infondées diffusées par SMS "


Quel crétin, quel
lâche , il tente encore de leur trouver des excuses !


Ce coup de la
rumeur infondée qui provoquerait  ( et donc justifierait !)des violences est un grand classique obligatoire imposé aux policiers par ceux qui veulent la mort de l'Europe.
Il est très possible de mettre au pas cette racaille (modéré) et (modéré: quant aux
étrangers délinquants) de les faire réemigrer, mais ils ont pour soutien actif , comme commanditaires , les "mondialistes ".... 

Rivarol blog 07/06/2012 09:31


Commentaire de anonyme modéré:


 


"C’est le début d’une reconnaissance d’un
grave problème de société! » se félicite Me Slim Ben-Achour"


Cet avocat originaire d'un pays
pétaudière (...) se permet de porter un jugement sur "les problèmes de société" de la France qui  lui assure la subsistance (...)

anonyme 07/06/2012 00:58


" aux policiers aussi parce qu’ils ont besoin de
retrouver la confiance et le respect "


MONSTRUEUX !


Ce sont les policiers qui auraient mérité de perdre la confiance et le respect des ......
RACAILLES !

gargamel 06/06/2012 14:49


Une mesure qui ne surprend plus.Inspirée par de nombreux "frères" et "soeurs" soutenue par un ministre d' l'Intérieur proche du" cercle le Siècle"...et enfin lorsque l'on sait que 75%
des Commissaires et Officiers sont "frères" et "soeurs" nous sommes certains que cete mesure sera non seulement appliquée mais également que les droits des allogènes seront renforcés.A part cela
les Gaulois sont ils encore conscients d'être peu à peu des étrangers dans leurs propre pays et savent ils que dans quelques temps il sera discriminatoire et "provocateur" à la haine ,d'être
encore Blanc de peau ? Pas certain puisqu'ils persistent à accorder leurs suffrages au FNUMPSPCVersmodem.Ces masos lobotomoisés de Gaulois ont creusé depuis longtemps leur propre tombe.Allez
exiger en Algérie ou en Tunisie l'application de mesures analogues et vous verrez de quelle manière vous serez perçu.Et encore je ne pense pas que des assoces "Gauloises" aient des droits , ni ne
soient grassement entertenues dans ces pays.