Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 21:45

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3060.jpg

 

Hollande et les “mauvais riches”

 

 

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que la cote de popularité du président de la République et du Premier ministre plonge. Alors que François Hollande a été élu il y a seulement quatre mois, selon un sondage BVA pour Le Parisien, près de six Français sur dix (59 %) déclarent en effet être « plutôt mécontents » des débuts de la présidence “normale”. Si le chef de l’Etat comptait sur l’intervention télévisée de dimanche dernier sur TF1 pour remonter la pente, il pourrait sans doute assez vite déchanter tant sa prestation fut médiocre et des plus ennuyeuses, au point que beaucoup d’électeurs, décidément très versatiles, se mettent à regretter son prédécesseur dont la popularité atteindrait désormais 52 %, preuve qu’il est plus facile d’être aimé lorsque l’on n’exerce pas de responsabilités. C’est en vain que l’on chercherait dans cette intervention des mesures concrètes et d’envergure pour résoudre le problème dramatique du chômage de masse. Alors que Hollande et Montebourg avaient roulé les mécaniques au moment de l’annonce du plan social de PSA en claironnant qu’on allait voir ce qu’on allait voir, le président s’est borné à dire : « Lorsque les plans sociaux sont engagés, ce sont les partenaires sociaux qui doivent négocier ! » Autrement dit l’Etat ne fera rien ! S’agissant des couacs répétés dans son gouvernement, l’ex-concubin de Ségolène Royal n’aura pas été plus convaincant : « Sur les 16 ministres pleins, seulement cinq avaient exercé des fonctions gouvernementales et encore il y a dix ans ». Autrement dit, il ne faut pas nous en vouloir si nous sommes incompétents, nous n’avions jamais exercé jusque-là de fonction à responsabilité.

 

Enfin, comme à son habitude, il s’en est pris aux “riches” et notamment à Bernard Arnault, propriétaire du groupe de luxe LVMH, qui a fait part de son intention de demander la nationalité belge, Libération du 10 septembre faisant sa une avec la photo d’Arnault et un titre provocateur : « Casse-toi, riche con ! », allusion au « casse-toi, pauv’ con » de Sarkozy apostrophant un visiteur refusant de lui serrer la main au salon de l’Agriculture. On pourrait prendre au sérieux Hollande et ses soutiens s’ils avaient manifesté la même sévérité envers l’exilé fiscal Yannick Noah. Or non seulement ils n’ont jamais condamné son comportement “anti-patriotique” mais ils étaient ravis que le chanteur participe activement à la campagne présidentielle et aux réunions publiques du candidat socialiste. Il est plus facile de s’en prendre à un chef d’entreprise qu’à un sportif ou à un chanteur qui, eux pourtant, ne créent pas des milliers d’emplois. Que l’on nous comprenne bien : il ne s’agit pas pour nous de prendre par principe la défense des entrepreneurs (et nous savons combien le grand patronat depuis les années1960 a favorisé l’immigration de masse pensant ainsi réduire ses coûts) mais il faut reconnaître que beaucoup d’entreprises sont obligées de se délocaliser pour survivre à cause du poids insupportable des charges et des impôts. Et la proposition démagogique et grotesque de Hollande de taxer à 75 % les revenus annuels supérieurs à un million d’euros favorisera l’exil fiscal. Les immigrés ne cessent d’entrer chez nous toujours plus nombreux tandis que l’on fait fuir les entrepreneurs et les investisseurs qui, eux, pourraient apporter de la richesse et du travail. Nous marchons sur la tête. En réalité, ce discours simpliste sur les “riches” est une façon de culpabiliser les Français qui disposent encore de quelque bien pour qu’ils acceptent docilement d’être matraqués fiscalement. Dans les manuels d’histoire destinés aux collégiens et lycéens, l’on évoque toujours la lourdeur des impôts sous l’Ancien Régime et l’obligation pour le peuple de payer la dîme au clergé mais ces prélèvements étaient somme toute bien peu de choses par rapport à la rapacité de l’Etat socialiste.

 

Les dirigeants de nos démocraties modernes ne savent que nous déposséder, de notre histoire, de nos racines, de nos terroirs, de notre morale, de notre religion, de notre identité et de nos biens. Telle est leur mission et ils l’appliquent à la lettre. Tandis que l’on confisque par l’impôt les biens acquis par le labeur de générations de Français, l’on détruit parallèlement ce qui reste encore de la famille. C’est ainsi qu’il faut interpréter le projet de loi sur le mariage homosexuel et l’adoption présenté par Christiane Taubira dans le quotidien LaCroix du 11septembre (nous y reviendrons longuement la semaine prochaine). Le projet ininterrompu de la gauche est de créer un nouvel homme, une nouvelle civilisation, une nouvelle morale. Multiplier les réformes dites sociétales (mariage des invertis, légalisation de l’euthanasie active, dépénalisation des drogues) permet d’une part de faire oublier l’échec du gouvernement en matière économique et sociale, de satisfaire un certain nombre de lobbies et une majorité d’électeurs de gauche et d’autre part de précipiter la création d’une nouvelle humanité “libérée” de l’ancien ordre moral et participant du nouvel ordre mondial, nomade, métissé, antiraciste, apatride, libertin et apostat, bref le monde de DSK.

 

jeromebourbon@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article

commentaires

Aryana 13/09/2012 13:09


Tout le système socialiste consiste à appauvrir les classes moyennes matraquées d'impots, au profit de parasites inutiles invités à déferler chez nous pour s'y goberger gratis et servant de mur à
moraline pour protèger une minuscule caste de nantis politiques eux aussi inutiles à la prospérité d'une nation mais pourvoyeurs de trahisons au profit d'étrangers prédateurs mondialistes .

lansquenet 13/09/2012 13:02


Oui, texte remarquable, clair et percutant! Seulement, notre pauvre J.B. hurle dans le desert!  Oh, "on" l'entend, et "on" le lit, mais personne agit, personne reagit!


Le peuple Français a perdu son bien le plus precieux: sa solidarite entre gens d'un même peuple, son sentiment d'apartenance a "sa" race!


Il l'a remplacé par le sentiment de jouissance immediat! Dorenavant, c'est tout ce qui compte!


Seul le feu purificateur d'un collapsus economique et/ou d'une guerre dans l'hexagone permettront aux Français de prendre conscience de leur decadence, de trier les graines de l'ivraie et de
sortir fortifié de cette epreuve!


Ca choque, mais je pense qu'il faut passer par là pour retrouver notre solidarité et notre fierté d'etre des BLANCS!


J'attends ce moment et je me prepare a ce moment.........

benjamin 12/09/2012 22:28


texte remarquable, clair, percutant .


la derniere phrase est un petit chef d'oeuvre :)