Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 17:13

                                                         http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3026.jpg

 

 LE PS et l’UMP dans la tourmente

 

Rien ne va plus au Parti socialiste. Qu’il semble loin désormais l’époque triomphale des primaires où François Hollande était adoubé par le peuple de gauche et caracolait en tête des intentions de vote, avec près de 40% dès le premier tour du scrutin présidentiel! Les éléphanteaux ne cessent de se chamailler et cela fait désordre, surtout après les tensions apparues à l’occasion de l’accord conclu dans la douleur avec Europe-Ecologie. Deux anciens dirigeants de SOS-Racisme se déchirent avec une rare violence. Malek Boutih, ancien président de l’association dite antiraciste, a officiellement saisi la direction du parti afin de demander la suspension de son (ex?) ami député de l’Essonne pour “fraude” et “tricherie”. Nous savions que Julien Dray était un amateur de belles montres, qu’il fut soupçonné de confondre le budget de SOS-Racisme et le sien, voilà qu’il est accusé désormais par son disciple d’avoir «rajouté près de 60 noms de faux électeurs au fichier national des adhérents dans les sections de Morsang-sur-Orge et Grigny. Parmi ces militants, il y a de la famille, des amis et des salariés de Julien Dray». 

 

Il est révolu le temps où Malek Boutih avait cofondé à Grigny la Maison des potes avec son ancien mentor Juju. Désireux d’être le candidat du PS dans la 10e circonscription de l’Essonne (Grigny — Sainte-Geneviève), celle de Dray, mais qui avait été “gelée” à cause de ses soucis judiciaires, Boutih ne supporte pas que son ex-copain fasse tout pour être à nouveau investi par la rue de Solferino et a décidé d’utiliser la méthode forte. Pas très joli, joli pour des “potes” donneurs de leçon à la terre entière et singulièrement aux Français de souche accusés de n’être pas assez accueillants et généreux avec les immigrés qui sont chez eux chez nous. Dray, qui est animateur de la campagne présidentielle de François Hollande, est lui aussi peu amène envers son ex-protégé: «Malek Boutih est en perdition. Je suis triste de le voir réduit à cela, mais je ne le laisserai pas entraîner les militants de la 10e circonscription dans sa chute» s’est défendu le cofondateur de SOS-Racisme qui naturellement comme toujours n’a «évidemment rien à se reprocher». Pour être sûr de faire le maximum de dégâts, outre sa lettre à Martine Aubry, Boutih s’est fendu d’une missive sanglante de deux pages envoyée aux militants socialistes de la circonscription dans laquelle il écrit «Julien a changé» (tu parles!) et où il évoque ouvertement les soupçons de circuits financiers opaques entre SOS-Racisme, le syndicat lycéen Fidl et Dray, dossier qui curieusement n’avait valu à l’intéressé qu’un rappel à la loi en 2009. Dans cette lettre au vitriol Boutih assure avoir «eu accès au fichier officiel des militants électeurs des cinq sections de notre circonscription». Un dirigeant socialiste confiait, vachard, au Parisien: «Malek Boutih n’a pas le droit à ce genre d’accès, ce qui signifie qu’il y a vol de fichiers protégés par la Cnil. C’est très grave et ça pourrait vite se retourner contre lui.»

 

Au conflit violent entre deux dirigeants de SOS-Racisme s’ajoute la guerre ouverte entre l’ancien ministre Jack Lang et le bouillant Arnaud Montebourg. Dans un courrier du 21novembre à Martine Aubry, le chantre de la démondialisation, déjà en première ligne pour dénoncer le système Guérini dans les Bouches-du-Rhône, a alerté la première secrétaire sur «un système de corruption» qui aurait bénéficié à des élus du parti dans le Pas-de-Calais, dont le député-maire de Liévin Jean-Pierre Kucheida, accusé d’être au centre d’un système de financement occulte du PS départemental et d’emplois fictifs. Et au détour d’une phrase, il écrivait: ce «système de corruption[…] dont la présence de Jack Lang dans ce département n’est qu’un des tristes symptômes». Aussitôt Lang, offensé, chargeait son avocat de porter plainte pour diffamation contre Montebourg tandis que Martine Aubry apportait son soutien à l’ancien ministre en flétrissant “l’ego” du député de Saône-et-Loire. Dans le Journal du dimanche du 11décembre, Lang tirait à boulets rouges sur l’étoile montante du PS: «Qu’un homme de loi, il paraît que M. Montebourg est avocat, ne respecte pas la dignité et l’honneur d’un serviteur de sa ville est consternant. Le talent n’autorise pas à calomnier. La ligne jaune a été franchie, ça suffit. » Le PS n’avait nul besoin de ses bisbilles alors qu’éclate après l’affaire Guérini, le Cercle Wagram à Sarcelles et le Carlton de Lille un nouveau scandale touchant de plein fouet la fédération socialiste du Pas-de-Calais. François Hollande qui fut premier secrétaire onze ans durant, de 1997 à 2008, aura du mal à convaincre qu’il n’était au courant de rien et que sa responsabilité n’est nullement engagée alors même que les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais figurent parmi les plus importantes du parti. […]

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article

commentaires