Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 22:01

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3034.jpg

Sarkozy à tribord toutes !

 

On ne change pas une stratégie gagnante. Comme en 2007 où il était parvenu à siphonner l’électorat frontiste, Nicolas Sarkozy a décidé sans surprise de mener une campagne très à droite. En témoigne le long entretien qu’il a accordé au Figaro-Magazine du 11 février et intitulé «Mes valeurs pour la France». Le chef de l’Etat a bien compris qu’il ne gagnerait pas la présidentielle sur les questions économiques et sociales où de toute façon son bilan est désastreux (forte augmentation du chômage, dettes et déficits abyssaux, commerce extérieur déficitaire, etc.) mais qu’en revanche il pourrait l’emporter sur le terrain des valeurs. Il s’agit donc de s’adresser directement à l’électorat de droite et d’extrême droite et de tenir un discours, d’employer des formules, d’égrainer des propositions qui le séduisent. En ce sens, rien ne manque dans cette interview au Fig-Mag: rejet du droit de vote des étrangers extra-européens aux élections locales, refus de la régularisation des immigrés clandestins, référendum sur l’immigration et sur le chômage, opposition motivée au mariage homosexuel et au droit à l’adoption pour les invertis, refus de la légalisation de l’euthanasie, exaltation du travail, de la famille (ne manque que la patrie, ce qui eût été jugé pétainiste et donc dangereux!), de l’autorité, de la responsabilité, reconnaissance appuyée des racines chrétiennes de la France, éloge de la Pucelle d’Orléans, sainte de la Patrie. «Mais enfin, la France a des racines chrétiennes et même judéo-chrétiennes (NDLR: clin d’œil à la communauté), c’est une réalité historique qu’il serait absurde de nier! Voyez le long manteau d’églises et de cathédrales qui recouvre notre pays. La France est née de la rencontre entre la volonté des rois et celle de l’Eglise. Jeanne d’Arc, dont on vient de fêter le 600e anniversaire de la naissance, est au carrefour de cette double volonté.[…] N’amputons pas la France d’une part de son histoire.»

 

Contrairement à Jacques Chirac qui avait un fond radical-socialiste et qui avait donc du mal à faire sien un discours très à droite, même pendant les campagnes électorales (l’ancien président n’a jamais celé sa haine viscérale de Jean-Marie Le Pen et même de Philippe de Villiers dont il disait avec mépris: «ce type est d’extrême droite»), Nicolas Sarkozy qui n’a absolument aucune conviction et qui est prêt à tout pour gagner, n’a pas ses complexes. Bien meilleur orateur que son prédécesseur (il fut avocat), meilleur débatteur (ce qui n’est guère difficile), l’ex-maire de Neuilly a su s’entourer de l’ancien rédacteur en chef de Minute Patrick Buisson, fin connaisseur de la vie politique en général et de la droite nationale en particulier, qui lui donne les codes à même d’attirer l’électorat lepéniste et de Henri Guaino qui lui écrit des discours patriotiques enflammés. Comme en 2007 où il s’était rendu au Mont Saint-Michel et avait fait référence à Jeanne d’Arc dans ses meetings, Sarkozy est prêt à en faire des tonnes pour s’attirer les faveurs de tous les Français qui craignent le retour de la gauche au pouvoir. D’où son choix de mener une campagne très clivante, en feignant de s’opposer fermement aux propositions les plus répulsives des socialistes et des Verts. Si vous ne votez pas pour moi, susurre Sarkozy, vous aurez le droit de vote des immigrés, la légalisation des drogues, de l’euthanasie et du mariage gay, la régularisation massive des “sans-papiers”, une forte augmentation des impôts et des taxes, est-ce vraiment ce que vous voulez? 

 

Une argumentation imparable qui pourrait faire mouche auprès d’un électorat oublieux de ce qu’a été ce quinquennat sarkozien où le Pacs a été aggravé, où les prélèvements obligatoires ont augmenté, où la violence et le crime ont explosé et où l’on a accueilli 200000 nouveaux immigrés légaux chaque année, soit un million en tout. La machine UMP est bien en place et ne doutons pas qu’elle va agir comme un rouleau-compresseur en appelant les électeurs de droite au vote utile: si vous votez pour Marine Le Pen et qu’elle accède au second tour, éliminant ainsi le président sortant, Hollande est sûr de l’emporter le 6 mai avec un score de maréchal et il mettra alors en œuvre une politique détestable d’autant plus facilement que la gauche a désormais la majorité absolue au Sénat, qu’elle contrôle la grande majorité des villes, des régions et des départements et qu’il n’y aura donc face à elle aucun contrepouvoir.

 

Cette stratégie de droitisation sera-t-elle aussi efficace aujourd’hui qu’il y a cinq ans?  […]

 

jeromebourbon@yahoo.fr

 

 

 

Pour lire la suite, courez en kiosque vendredi ou achetez le numéro (ou abonnez-vous) dans la boutique de RIVAROL en ligne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article

commentaires