Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 16:52

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3035.jpg

 

En l’espace de quelques semaines, en ce seul mois de février, plusieurs épisodes successifs ont montré à quel point les partis politiques, les institutions républicaines, les décideurs étaient soumis, inféodés aux différents lobbies juif, gay et antiraciste. Il y eut d’abord l’affaire Guéant, le ministre de l’Intérieur ayant été accusé d’avoir tenu des propos nauséabonds pour avoir affirmé le 4 février, devant des militants de l’UNI, que les civilisations ne se valaient pas. L’hystérie a été totale, un député socialiste de la Martinique allant jusqu’à apostropher, à l’Assemblée nationale lors des questions au gouvernement le locataire de la place Beauvau en ces termes : « Vous nous ramenez jour après jour à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration. M. Guéant, le régime nazi, si soucieux de purification, était-ce une civilisation ? » Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Mohammed Moussaoui s’est quant à lui fendu d’une lettre à Claude Guéant pour lui demander si par ces propos il avait voulu viser l’islam et les musulmans. Le ministre a aussitôt pris sa plume pour répondre que non.

 


Quelques jours plus tard, le 8 février, avait lieu le dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France au Pavillon d'Armenonville où se pressaient la classe politique, Sarkozy et Hollande en tête, les dignitaires religieux, tous les décideurs. Dans son discours, le président du CRIF avait demandé, comme chaque année, un renforcement de la répression contre toute manifestation d’antisémitisme. « Il faut réunir le comité interministériel de lutte contre lʼantisémitisme et renforcer les moyens des acteurs associa- tifs » exigeait-il. Prasquier l’a demandé, Sarkozy s’est aussitôt exécuté. En effet, on apprenait que lors du Conseil des ministres du 15 février, celui-là même qui suivait le dîner du CRIF, « le ministre de lʼIntérieur, de lʼOutre-Mer, des Collectivités territoriales et de lʼImmigration a présenté un décret instituant un délégué interminis- tériel à la lutte contre le racisme et lʼantisémitisme». De même, dans son allocution, Richard Prasquier s’en est pris vigoureusement à l’Iran « dont le régime négationniste appelle à la disparition du peuple dʼIsraël ». Ce qui soit dit en passant est faux, dire en effet que l’entité sioniste disparaîtra un jour ne signifie pas souhaiter la destruction de ses habitants. Aussitôt le président du CRIF avait-il exprimé sa crainte de la Perse que le gouvernement veillait à le satisfaire. Lors du Conseil des ministres du 15 février, « le ministre dʼEtat, ministre des Affaires étrangères et européennes, a présenté un projet de loi autorisant la ratification de la convention internatio- nale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire. » La cible est évidemment le régime de Mahmoud Ahmadinejad, coupable de vouloir se doter de l’arme nucléaire comme toute grande puissance mais coupable surtout de ne pas croire en la réalité de l’“Holocauste” et d’avoir joint les actes à la parole en décorant les révisionnistes Robert Faurisson et Vincent Reynouard.

 

Troisième épisode : l’affaire Vanneste qui éclatait le 14 février. […]

 

jeromebourbon@yahoo.fr

 

 

Dans la suite de l'édito Jérôme Bourbon analyse la réaction du nouveau FN à l'affaire Vanneste. Si vous souhaitez lire la suite de l'édito et que vous n'êtes pas abonné, vous pouvez acheter RIVAROL au numéro dans la nouvelle boutique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article

commentaires