Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 00:08

 

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3057.jpg

 

Vel d’Hiv :

Hollande dans les pas de Chirac

 

 

Les présidents passent, la Mémoire demeure. Plus exigeante, plus vorace que jamais. François Hollande, qui clôturait le dimanche 22juillet en fin de matinée la commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv, à Paris, s’est placé dans les pas de Jacques Chirac et en a même rajouté dans la condamnation solennelle de notre pays. Triste époque où le chef de l’Etat censé par sa fonction protéger, promouvoir notre patrie, donner à nos compatriotes la fierté d’être Français condamne sans appel notre nation. Dans le droit fil du discours prononcé par Jacques Chirac au même endroit le 16juillet 1995, le concubin de Valérie Trierweiler a déclaré : « Nous devons la vérité sur ce qui s’est passé il y a 70 ans. La vérité, c’est que le crime fut commis en France par la France ». Et le président d’ajouter : « pas un soldat allemand ne fut mobilisé pour cette opération », oubliant un peu vite que la France avait perdu la guerre de 1940, qu’elle était occupée militairement et qu’elle n’était donc plus indépendante et souveraine. Le propos de Hollande fait évidemment écho à la phrase la plus souvent citée du discours de Chirac en 1995 : le 16juillet 1942, jour de la Rafle du Vel d’Hiv, « la France commettait l’irréparable », avait-il dit. Après de telles considérations, comment refuser aux associations juives (mais aussi africaines, antillaises, etc.) les subsides qu’elles ne cessent de réclamer, les unes pour la Shoah, les autres pour l’esclavage et la colonisation ? Et comment obtenir des étrangers qui vivent chez nous le moindre respect de notre pays, de son histoire, de ses traditions quand le premier magistrat de France, pour complaire à la communauté juive, se montre le plus sévère contempteur de notre nation ?

 

On aurait tort de croire qu’il ne s’agit là que de considérations historiques. François Hollande a en effet insisté dans son discours de dix-huit minutes — et ce fut au fond l’essentiel de son allocution — sur l’enjeu que constitue la “transmission” de cette mémoire : un double enjeu, en réalité, lié selon lui à la fois à la nécessité de lutter contre l’oubli et à celle de faire barrage à l’antisémitisme. « Je ne me résignerai pas à ce que deux jeunes Français sur trois ne sachent pas ce que fut la Rafle du Vel d’Hiv », a ainsi martelé l’ex-compagnon de Ségolène Royal en référence à un récent sondage réalisé par l’institut CSA pour l’Union des étudiants juifs de France (UEJF). Résultat d’ailleurs étonnant lorsque l’on sait la propagande faite sans discontinuité à l’école, au cinéma, à la télévision sur ce sujet. Estimant que « la Shoah n’est pas l’histoire du peuple juif mais l’histoire, notre histoire », le successeur de Nicolas Sarkozy l’a affirmé péremptoirement : « Il ne doit pas y avoir un seul établissement où cette histoire ne soit pleinement entendue, respectée, méditée. Il n’y aura pas, dans la République française, de mémoire perdue ». Allusion aux établissements de banlieue où certains adolescents d’origine maghrébine se montrent peu déférents envers le Dogme à la différence des jeunes Français de souche qui sont généralement chloroformés. 

 

Et comme si cela ne suffisait pas, répondant servilement aux vœux de Serge Klarsfeld, président de l’Association des fils et filles de déportés juifs de France, et de Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) qui s’étaient exprimés avant lui, et devant un grand nombre de membres du gouvernement dont le Premier ministre Jean-Marc Ayrault confits en dévotion, François Hollande s’est engagé à lutter encore plus sévèrement contre toutes les formes d’antisémitisme qu’il a qualifié non d’“opinion” mais d’“abjection”. « La République pourchassera avec la plus grande détermination tous les actes et tous les propos antisémites qui pourraient amener les juifs de France à se sentir inquiets dans leur propre pays. Rien en la matière n’est indifférent. Tout sera combattu avec la dernière énergie » a promis le chef de l’Etat, rappelant qu’« il y a quatre mois (à Toulouse), des enfants mouraient pour la même raison que ceux du Vel d’Hiv : parce qu’ils étaient juifs », faisant totalement l’impasse sur la politique criminelle de l’Etat hébreu dans les territoires occupés et ses conséquences. C’est dire que l’on peut s’attendre à un renforcement de la répression dans les mois à venir au détriment des libertés.

 

Plus que jamais, ainsi que nous l’avons souvent écrit, la Shoah est une véritable religion qui singe les rituels catholiques avec son culte des martyrs (les six millions), des saints (les Justes récompensés par l’Etat d’Israël et que Hollande a encore vantés dans son discours), ses pèlerinages et processions (à Auschwitz, au Struthof et ailleurs), ses reliques (les cheveux, les dents des déportés), ses lieux de supplice (les chambres à gaz), son hagiographie, son martyrologe (les livres d’Elie Wiesel, de Primo Levi…), ses grands prêtres (Serge Klarsfeld, Simone Veil…), ses tables de la loi (la déclaration des droits de l’homme), son Evangile (le jugement du tribunal militaire international de Nuremberg), son enfer (les révisionnistes, les antisémites, les droites nationales et radicales autres qu’israéliennes, les catholiques fidèles à la doctrine sur le nouvel Israël et sur la caducité de l’Ancienne Alliance), sa cité sainte (l’Etat hébreu), ses archanges (Tsahal protégeant l’Eretz de tous ses ennemis vrais ou fantasmés), ses temples (les multiples mémoriaux et musées de la Shoah), ses prédicateurs (les enseignants et les organes dirigeants de toutes les institutions), ses juges (les magistrats), sa législation contre le blasphème (la loi Fabius-Rocard-Gayssot). Et l’on peut être sûr que de l’extrême gauche au nouveau Front national personne ne viendra désormais attenter si peu que ce soit à ce super-dogme. Ni non plus l’église conciliaire qui en fait le seul véritable article de foi comme l’affaire Williamson l’a montré de manière spectaculaire en janvier 2009. Notre monde est devenu complètement fou !

 

jeromebourbon@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article

commentaires

Rivarol blog 28/07/2012 12:46


Commentaire de Aryana modéré:


 


C'est peut-etre ce qui me gène le plus avec le fn actuel : son asservissement volontaire au Dogme (modéré) avec une
marinière refusant toute remise en cause de cette propagande inique interdisant une vérité plus équitable , la liberté d'opinion politique sur la dernière guerre mondiale, et les sempiternelles
injustes accusations qui enflent outrancièrement au point de dénigrer la France et les Francais , ainsi que les Allemands ,sous prétexte d'Histoire , mais en réalité pour faire du racisme
anti-blancs , et du mondialisme immigrationiste sans frontières où les nations et peuples européens sont interdits de droits nationalistes chez eux !

JC 26/07/2012 07:37


Bon, qu'est-ce que je fais ? Je deviens musulmane ou juive ? Aujourd'hui, one ne constate que les confrontations violentes des uns et l'avancée sournoise des autres dans le seul but de
s'approprier la nation française, ces deux religions veulent le gâteau tout entier : la France. Et surtout éradiquer le christianisme.

anonyme 26/07/2012 01:11


Tous les attributs d'une religion, c'est flagrant !

dissident 26/07/2012 00:26


drole de pays ou les francais sont montres du doigt par les "plus hautes aurorites" censees pourtant le representer et meme le proteger! il faut tout de meme comprendre que l on est desormais
traite en paria dans notre propre pays