Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 17:52

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3068.jpg

 

Obama réélu avec une courte laisse

 

C’est fait. Le candidat républicain reconnaissait sa défaite à sept heures du matin, heure française. Battu avec un écart très faible en nombre de voix — quelques centaines de milliers au mieux — la démocratie indirecte (à étages successifs) des États-Unis qui opère à travers des «grands électeurs», aura été fatale au candidat de Tel-Aviv. L’Ohio perdu, l’élection est jouée. Pourtant ce n’est pas faute à Netanyahou qui avait lundi soir, dans les ultimes instants de l’affrontement électoral, usé de toute son influence en faveur du candidat républicain. S’adressant non seulement aux Juifs d’Amérique, mais aussi et surtout aux trente à quarante millions de sionistes judéo-protestants (sur un ensemble d’environ 90 millions de chrétiens évangélistes), il avait brandi une nouvelle fois la menace de la guerre. Las, rien n’y a fait. Les électorats noirs (afro-américains), hispaniques, “jeunes”, féministes, gays et transgenres ont fait bloc et barré le passage au mormon.

  

Lundi soir, à quelques heures du scrutin, le Premier ministre israélien jetait en effet tout son poids dans la balance électorale, déclarant ubi et orbi dans un entretien télévisé diffusé dans l’Etat hébreu: «Je suis bien sûr prêt, s’il le faut, à presser sur le bouton… et à lancer une attaque conventionnelle contre les sites nucléaires iraniens» [AFP 6/11]. Autant dire que Barak Hussein Obama— réélu quasiment sans aucune marge de manœuvre et de ce fait condamné à composer avec l’opposition républicaine— va devoir diriger les affaires états-uniennes avec suspendue au-dessus de sa tête l’Épée de Damoclès de la menace judéenne. Sérieuse hypothèse— l’éventualité d’une guerre contre l’Iran à la seule initiative de Tel-Aviv— autant qu’hypothèque qui pèsera de façon démesurée sur les décisions de la Maison-Blanche. Certes les esprits forts ne manqueront pas d’avancer que les Israéliens ne peuvent rien sans l’appui stratégique et logistique des États-Unis. Peut-être? Mais rien aujourd’hui n’est moins sûr. […]

 

jeromebourbon@yahoo.fr

 

 

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article

commentaires

dissident 08/11/2012 17:57


"candidat de Tel Aviv" sans doute mais peut etre pas plus qu Obama qui lui a draine une fois de plus l immense majorite du vote juif khazar