Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 16:25

http://www.la-detection.com/dp/images2/92184R11.jpg

 

Lu dans Le Parisien :

 

Lu T., 30 ans, et sa compagne, Hui Z., 31 ans, pourraient être mis en examen aujourd’hui. Ces époux, domiciliés rue Taine dans le XIIe arrondissement de la capitale, se sont présentés le 16 juin au siège de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne. Les enquêteurs de ce service étaient chargés, depuis le 8 juin, d’une affaire particulièrement complexe, après la découverte d’une jambe de femme coupée et en état de décomposition avancée, dans une allée du bois de Vincennes (XIIe). Une semaine plus tard, les mêmes enquêteurs de la crim ont été à nouveau saisis alors qu’un tronc d’homme venait d’être retrouvé au même endroit…

Rapidement placés en garde à vue, le mari et sa femme ont décrit une véritable scène d’horreur aux policiers. Le 23 mai, Hui Z., étudiante en esthétisme, est chargée de garder un nourrisson d’à peine 3 mois. Les parents de ce dernier, Lingsi X., 25 ans et Ying W., 24 ans, également de nationalité chinoise, lui ont confié leur jeune fils pour la nuit. Mais le 24 mai au matin, les parents, domiciliés dans le XVe, reçoivent un appel de leur nourrice. Cette dernière leur annonce que leur bébé est décédé au cours de la nuit, sans pouvoir préciser les circonstances du décès. « En garde à vue, elle a expliqué que l’enfant avait succombé à la mort subite du nourrisson, confie une source proche de l’affaire. Ses parents se sont présentés à son domicile et une vive discussion se serait alors engagée. »

Ils fuient en Chine et reviennent se livrer

Selon nos informations, la nounou et son compagnon auraient proposé un « dédommagement » aux parents endeuillés. Là, la mère du bébé décédé se serait jetée sur la nourrice pour l’étrangler. Le père, lui, se serait emparé d’un couteau trouvé dans la cuisine avant de poignarder le compagnon de la nourrice au niveau d’un bras. « Celle-ci a relaté s’être alors emparée d’une hache avant de tuer la mère du nourrisson, puis le compagnon de cette dernière, poursuit la même source. Toujours selon ses déclarations, elle aurait ensuite découpé, seule, les corps des deux victimes dans sa salle de bains avant d’aller enterrer les restes, avec son compagnon, dans la nuit du 24 au 25 mai, dans le bois de Vincennes. »

Hui Z. a également expliqué s’être débarrassée de la dépouille du nourrisson, prénommé Lucas, dans une poubelle, à proximité de son domicile. La meurtrière présumée et son mari ont ensuite pris la fuite en Chine, accompagnés de leur fils de 2 ans et demi. De retour en France le 15 juin, sans leur enfant, confié à de la famille, ils ont consulté un avocat avant de venir se livrer. Ce couple avait déjà été ciblé par la police après le signalement de la disparition des trois victimes, le 1er juin, par le jeune frère de la mère tuée à coups de hache. Les enquêteurs de la brigade de protection des mineurs (BPM) s’étaient rendus chez les meurtriers présumés, en leur absence, avant de passer leur appartement au Blue Star, un produit qui permet de révéler les traces de sang. Sans résultat.

« Les policiers de la BPM ont correctement fait leur travail, souligne Stéphane Pelliccia du syndicat de police CFDT Interco 93. Ils se sont également rendus chez les victimes. Tout était encore en place, comme si elles avaient quitté subitement Paris, en laissant toutes leurs affaires derrière elles. » Malgré ces infimes précautions, le couple s’est trahi en se débarrassant de la jambe et du tronc humain dans les bois.

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires