Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 11:58

 

Il y a quelques jours, nous vous annoncions la diffusion d'un documentaire consacré à Degrelle, nous attendant cependant à ce que la diffusion soit reportée comme cela avait déjà été le cas. Le documentaire a bien été diffusé, mais a été légèrement adapté pour correspondre au degré de liberté accordé aux citoyens de ce pays.

 

Article paru dans Le Soir (Belgique):


 

Le doc sur Degrelle dénaturé

 

AGNES GORISSEN

lundi 05 septembre 2011, 10:15

Un peu moins belge et un peu plus français ? Logique. Mais deux séquences importantes ont dû être enlevées. Tout ça pour une programmation à 23 h 50…

ATT00001.jpg

Hitler et Degrelle, le « fils préféré », comme l’avait inventé le leader rexiste © RTBF

 

ENTRETIEN

 

Si vous avez un peu de mémoire – et dans ce cas-ci, il en faut –, vous vous souvenez sans doute de Léon Degrelle, la Führer de vivre. Réalisé par Philippe Dutilleul et Isabelle Christiaens, le documentaire, qui tenait plus du portrait d'homme que de la simple biographie, avait été diffusé par la RTBF le 5 mars 2009, encadré par un débat, en raison de l'absence de commentaires off dans le doc, façon Strip-Tease. France 3, coproductrice, devait elle aussi diffuser ce portrait. Il est annoncé pour… ce lundi – deux ans et demi plus tard ! –, quasiment en pleine nuit (23 h 50) et quelque peu remanié.

 

Explications et commentaires d'Isabelle Christiaens.

 

Qu'est-ce qui change dans cette version pour la France ?

En gros, ce n'est pas très différent. On a un peu élagué pour certaines choses belgo-belges, on a aménagé le début pour un public qui ne sait pas forcément qui est Degrelle et on a mis en valeur certaines choses ayant un lien avec la France – un meeting à Paris, la séquence avec sa fille Chantal dans un bistrot en France…

 

Le doc est plus court de quinze minutes. Il y a des choses que vous avez dû enlever ?

Oui, deux séquences. D'abord celle où on voit Teodulfo Lagunero, militant communiste et néanmoins ami de Degrelle – France 3 était mal à l'aise avec le côté trouble de Degrelle, fasciste mais ami d'un communiste. Et puis il y a la scène où Degrelle tient des propos antisémites, disant que Hitler a « tout au plus tué quelques centaines de milliers de Juifs » : pour moi, c'était fondamental, mais il n'y a pas eu moyen de discuter – officiellement, l'antisémitisme est interdit à la télé française (comme chez nous d'ailleurs), mais en réalité, la chaîne avait peur que des gens croient à ces propos. Personnellement, je trouve que ça aurait justement été intéressant de diffuser ça, dans le contexte de l'élection présidentielle française, avec une Marine Le Pen qui a elle aussi de la tchatche.

 

Les Français sont donc plus frileux que les Belges par rapport au passé ?

C'est évident. C'est pour ça qu'ils ont mis si longtemps pour diffuser le documentaire. Ils auraient aimé qu'on ajoute un commentaire pour dire que Degrelle était un méchant, un salaud. Mais ajouter une voix off, ça, c'était niet, ça aurait été un tout autre projet. On a juste ajouté quelques mots au début pour resituer le personnage.

Le sous-titre du doc a aussi été changé : on est passé de « La Führer de vivre » à la formule « Le fils préféré d'Hitler »…

France 3 voulait quelque chose de plus explicatif, conformément à leur ligne. Mais c'est clair que la chaîne n'est pas particulièrement heureuse de devoir passer le doc. Et si elle ne l'avait pas fait, ça m'aurait profondément emmerdée : ça représente beaucoup de boulot et d'autres chaînes étaient intéressées.

 

C'est pour la même raison, l'horaire nocturne ?

Non, apparemment, c'est l'heure normale pour ce genre de docs…

 

Léon Degrelle, le fils préféré d'Hitler , France 3, 23 h 50.

 

 

 

Merci à C. G.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Sylvie 06/09/2011 13:09



"Hitler a « tout au plus tué quelques centaines de milliers de Juifs » (...) la chaîne avait peur que des gens croient à ces propos".


 


C'est dans la logique des choses. Ce n'est quand même pas pour rien qu'on a une loi nous interdisant de croire à ces propos.