Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 10:31

 

 http://img.over-blog.com/500x493/1/06/90/59/HOMMES-POLITIQUES/AUBE-DOREE-XTREME-DROITE-GRECE.jpg

Lu dans Le Figaro :

   

Il est 22h30, dimanche soir au siège du parti d'extrême droite Chryssi Avgi, «Aube dorée», près du centre d'Athènes. Les résultats des législatives sont en train de tomber. Dès les premières estimations, ce parti néonazi est assuré d'obtenir assez de voix pour entrer au Parlement. Une première dans l'histoire moderne de la Grèce.

Une nuée de journalistes attend les déclarations de Nikos Mihaloliakos, le leader de Chryssi Avgi. À son arrivée, des membres du parti demandent à la salle de se lever: «Le président arrive, debout en signe de respect, allez! Allez!» Toute la presse reste assise. Un affront pour les militants, qui dénoncent cette insolence, crient à la conspiration. «Veni, vidi, vici, je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu! Vous m'avez couvert de boue, vous m'avez diffamé, je vous ai vaincus. C'est une victoire sur le pouvoir tyrannique des médias, contre la junte des télévisions et des journaux qui me boycottent. Ce combat continuera, la nouvelle Aube dorée de l'hellénisme arrive, l'heure est venue pour les traîtres à la patrie d'avoir peur», hurle Nikos Mihaloliakos.

En obtenant près de 7% des voix, Chryssi Avgi estime avoir reçu une consécration et compte remettre de l'ordre dans la vie politique grecque. Le chaos et l'instabilité dans le pays alimentent son succès. «Nos élus s'en prendront à tous les responsables politiques grecs qui ont laissé les immigrés clandestins envahir le pays. La Grèce s'est laissée aller dans la corruption et le clientélisme. Quand vous appelez un policier pour déclarer un vol, il ne note même pas votre déposition tant il croule sous les appels. Je préfère demander de l'aide à Chryssi Avgi», explique Stelios, un électeur du mouvement d'extrême droite venu célébrer la victoire.

Méthode forte

À 38 ans, ce professeur de lettres a du mal à joindre les deux bouts et ne cache pas son espoir de voir les membres du parti faire le ménage au Parlement. «On leur reproche d'avoir le crâne rasé et de saluer comme Hitler, mais c'est complètement ridicule. Lever le bras droit était le salut des Grecs dans l'Antiquité! Mussolini et Hitler l'ont certes copié par la suite, mais c'est bien une tradition hellénique. On nous a tout volé depuis des siècles: notre culture, nos rites. Maintenant, les Européens et les Turcs veulent acheter nos plages et nos îles. Nous ne sommes pas à vendre et nous nous battrons», lâche-t-il.

La violence du groupe ne l'effraie pas: certes, ce sont des «hooligans», mais «ils veulent préserver le salut du pays et de la race». Les méthodes de Chryssi Avgi sont pourtant contestées par une partie de ses nouveaux électeurs. «Mais personne ne propose de meilleure solution pour que justice soit faite. Si envoyer un immigré à l'hôpital est une manière de le dissuader de rester, alors c'est bien. Au moins, ça lui servira de leçon», estime Stelios.

Ce parti plafonnait à 0,23 % des voix aux dernières législatives de 2009. Il a fait un bond spectaculaire en dénonçant l'absence de politique efficace pour lutter contre l'afflux d'immigrés. «Ils sont des centaines à arriver chaque jour en Grèce. Nous voulons réactiver les mines du nord du pays pour les dissuader de venir. C'est une méthode forte mais efficace», proclame Ilias Panagiotaros, député de Chryssi Avgi.

Hostiles aux plans européens de sauvetage économique, Ilias et son parti se disent prêts à une sortie de la Grèce de la zone euro, croyant à l'autosuffisance du pays. «Quand nous importons l'ail de Chine ou les tomates des Pays-Bas, on ne peut pas faire fonctionner l'économie. Nous avons tout ce qu'il nous faut ici pour nous en sortir», conclut Ilias Panagiotaros.

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

anonyme 09/05/2012 23:30


Le soir du second tour, Juppé s'inquiétait non des drapeaux étrangers Place de la Bastille,  de cette haine antifrançaise affichée par Hollande, Aubry et cie, mais du score du parti qualifié
par lui de nazi en Grèce !


Et pas un mot sur le score du parti de la gauche radicale , bien sûr !


Même comportement de la part des institutions européennes.


En tout état de cause, personne n' a le droit de porter un jugement sur le vote exprimé par un peuple d'un pays étranger et souverain, et surtout pas un ministre !

Aryana 09/05/2012 21:24


Une des raisons (parmi tant d'autres) que la Grèce devrait vouloir sortir unilatéralement de l'U.E des kommissaires , est que cette clique mondialiste qui controle l'U.E veut envoyer des troupes
paramilitaires (et pourquoi pas des escadrons de la mort pour le profit des banksters , hé ! ) , pour envahir la Grèce !


Si, si, c'est pas promu par l'oligarchie merdiatique ce détail-là , mais c'est déjà planifié , organisé ,et une veritable occupation paramilitaire au service de la dette U.E, ya de quoi facher le
peuple grec , non ?

Aryana 09/05/2012 18:58


Nos amis les Grecs devraient faire comme nos amis Islandais ; organiser un référendum pour annuler la dette et refuser de rembourser les banksters usuriers ruineux aux Nations !


Qu'est advenu à l'Islande ensuite ? n'ayant plus à se saigner à mort pour des dettes , l'Islande est redevenue prospère , et tant pis pour les usuriers obligés de déguerpir n'ayant plus rien à
soutirer d'un peuple qui a dit non à la dette !

gargamel 09/05/2012 17:54


Lorsqu'Israel interdit l'accès à son territoire à des milliers de clandestins  y a til un seul de ces journaleux qui ose traiter les israéliens de sale facho et autres insultes et
crachats ? Certainement pas ces gens là sont top lâches  et rampent .Il y a de cela quelques mois tout juste la Knesseth a en effet doublé les peines d'emprisonnement pour tout
clandestin entrant sur le territoire d'Israel. Je n'ai jamais entendu ni lu aucune remarque désobligeante non plus concernant le parti ultra nationaliste Beiteinu d'Avigdor Lieberman.Je n'ai pas
entendu un seul journaleux ouvrir sa sale G...Ce qui est bon pour les uns ne doit désormais plus être mauvais pour les autres.Il va falloir que ces journaleux se mettent ça dans le crâne une
bonne fois pour toutes.Mais comme disait Richelieu : on est toujours sali par la boue.

Aryana 09/05/2012 17:33


Et l'année prochaine ,quand la Grèce aura viré l'euro et l'U.E, les envahisseurs migrés et les  politichiens traitres,


nous pourrons recommencer à aller en Grèce pour les vacances , avec au menu : prix raisonnables pour les séjours et les restos , du tourisme comme au bon vieux temps de la drachme ,


des sites merveilleux pour déguster la bonne cuisine méditeranéenne , bains de mer sur les iles , bains de soleil sur les coteaux en dégustant de bons petits vins locaux de derrière les fagots !


Ah , la Grèce pour les Grècs , mille fois oui !