Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 14:22

 

http://md0.libe.com/photo/461339/?modified_at=1349955585&ratio_x=03&ratio_y=02&width=476

 

Le "maire gifleur" a été relaxé. En appel, tout de même, alors que l'affaire aurait pu être classée et ne jamais donner lieu à un procès. On aurait pu assortir la plainte de l'adolescent d'un coup de pied au derrière, mais il a fallu faire vivre au maire plusieurs procès. C'est la "justice" en France.

 

Mais l'affaire est anecdotique, comparée à la relaxe choquante des jeunes jugés  pour des viols en réunion sur deux adolescentes. Lu dans Libération:

 

Les téléphones sonnent, en boucle, depuis ce matin. «Expliquez-nous», demandent les journalistes à Me Clotilde Lepetit et Laure Heinich, avocates des deux parties civiles au procès des tournantes de Fontenay-sous-Bois. Le verdict, rendu cette nuit à 1 h 30 du matin, laisse tous ceux qui ont suivi ce procès «du dehors» (l’audience avait lieu à huis clos, les accusés et parties civiles étant mineurs au moment des faits) perplexes. Quatre condamnations sur quatorze accusés. Des peines allant de trois ans avec sursis à un an ferme. Un seul accusé incarcéré à l’issue de l’audience (les autres avaient déjà purgé leur peine en détention provisoire).

Cela paraît peu pour un crime – le viol en réunion – passible de vingt ans de prison. Cela paraît dérisoire lorsque l’on a écouté les récits de Nina et Stéphanie (1). Lorsqu’on les a entendues raconter ces hommes qui «faisaient la queue», parfois à cinq, parfois à dix, parfois à quinze ou vingt, attendant «leur tour» dans des cages d’escalier glauques ou des caves immondes, leur imposant fellation, viol anal, viol vaginal, à la chaîne. Cela paraît rien pour qui a pu lire certaines déclarations des accusés lors de l’enquête où, se dénonçant les uns les autres, ils avaient donné de nombreux détails qui avaient permis de valider leur implication et les déclarations de Nina et Stéphanie.

Que s’est-il passé pendant ces quatre semaines de huis clos ? Les accusés ont nié, revenant sur l’intégralité de leur témoignage aux policiers. Certains ont affirmé qu’ils n’avaient rien fait. D’autres qu’ils avaient eu avec les deux jeunes filles, alors âgées de 16 ans, des relations «consenties». «Consentie», une sodomie dans une cage d’escalier avec un garçon croisé pour la première fois deux minutes avant. «Consenties», même spontanément «proposées», des fellations à des garçons rencontrés juste après avoir subi un viol collectif par des dizaines d’autres garçons. Nina et Stéphanie, a expliqué un des accusés à la cour d’assises, étaient «les plus grosses putes de Fontenay». Malgré les coups, malgré les brûlures de cigarettes, elles étaient «volontaires», elles «aimaient ça». «C’est ce type de défense, répétée durant tout le procès, qui a précédé ce verdict», soupire Laure Heinich. Qui non, décidément, ne trouve pas moyen d'«expliquer».

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Rivarol blog 17/10/2012 13:48


Commentaire de Leloup modéré:


Tant qu'on ne fera rien, que ce soit contre ces injustices ou contre nos ennemis, tout ce qui est "nationalisme" et
"identitaire" aura toujours de quoi alimenter les blas-blas. Il faudra, un jour, et de préférence avant qu'il ne soit trop tard, arrêter de piailler et aller à la vraie résistance physique (mais
pas seulement), comme notre programme transmis à Robert Spieler et à Pierre (Vial), entre autres amis, le fait savoir. Le seul problème étant que nous ne sommes pas encore assez nombreux, et que
ceux qui se disent combattants purs et durs, militants et autres, ne font rien d'autre que des défilés ou des manifs, des tractages un peu dérisoires, etc. Nous vous avions pourtant proposé des
formations au plus au niveau de résistance intelligente, physique ou non, mais nous avons constaté que certains refaisaient le monde (en rêve) autour d'une bière. C'est bien gentil de crier
"résistance" haut et fort à l'occasion des défilés de mai (modéré) mais il faudrait aussi faire de la vraie résistance sans la crier. Bref, agir, tous ensemble pour une fois.


Il existe pourtant une force autant nationale qu'européenne (la nôtre) dont personne n'a jamais entendu parler, en dehors de quelques uns comme Pierre, Robert et quelques autres "initiés" de
confiance parmi les dirigeants... Nous ne faisons pas de site ou de blogs, nous approuvons vos actions à ce niveau, nous payons nos différentes adhésions, mais nous, nous faisons dans l'action
réelle et efficace, intelligemment.


Essayez enfin d'aller plus loin, et faites passer le message...


 

gargamel 14/10/2012 16:22


Je ne reviendrai pas sur l'attitude et les prises de position de certains magistrats toujours plus proches semble t il de la racailles que des victimes méprisées à souhait.Et encore les victimes
ne sont pas méprisées que par la "justice" loin s'en faut hélas.


Mais vous semblez oublier un chose , tous et toutes.C'est que d'évidence ces chances exotiques pour la Raie publique , ces bandes exotiques qui font régner la terreur dans les cités , eh bien ces
politicards en ont peur désormais.Oui ils en ont peur.Oui ils sont incapables désormais de rétablir l'ordre depuis qu'ils et elles ces politicards sont ensevelis dans les discours de
l'antiracisme du droitdelhommisme et du vivre ensemble et de "l'amour de l'Autre".Condamner , les faibles , les Gaulois , ordonner que la police tabasse les nationalistes bien Français, ne pose
aucun problème de conscience à ces politicards véreux , pas de risque d'émeutes en effet comme celles racistes et ethniques de 2005 et plus récemment celles d'Amiens. Ces bandes allogènes
sont désormais armées et les Kalasch c'est pas fait pour le décor mais bel et bien pour tirer sur les flics et Gaulois désarmés par les représentants du pouvoir politique qui ont ruiné notre pays
et l'ont livré à l'occupant.Tout ce petit monde droitdlhommiste tremble devant l'occupant de mieux en mieux armé , structuré , solidaire ethniquement .......Ceci explique sans doute cela.

Rivarol blog 12/10/2012 18:32


Commentaire de Lansquenet modéré:


 


W.Churchill, cet exemple parfait de l'ordure degénéré anglo-(modéré)- saxonne, a dit pendant ses
quelques instants de lucidité (il etait alcoholique au dernier degré....) quelques verites premieres dont une qui s'y prete aussi bien a ces juges qu'a la "Nation" Française tout entiere: Vous
avez accepté le deshonneur pour eviter la guerre, eh bien vous aurez et le deshonneur et le guerre!


Ce jugement emis par une institution des laches et des pleutres sans honneur, pour, soi-disant eviter une guerre avec les "djeuns" ne fait que retarder l'echeance! Invitablement la guerre vous
tombera sur le coin de la figure!


J'ecris bien "vous" parce que moi, je me suis deja preparé depuis fort longtemps!


A savoir: Ces viols sont des rituels de PRISE DE POSSESSION, cela fait parti de la conquete, de la transformation de la France du DAR-AL-HARB (maison de la guerre) en DAR-AL-ISLAM!! (maison de
l'islam= installation de la charia!)


Dites merci aux "zelu's" (modéré), ce sont leurs peres qui ont fait entrer les peres des" djeuns toumedus" en France!

renault 12/10/2012 11:11


Le fonctionnement de cette société prétendûment civilisée est de laissé violer des femmes ciblées car ainsi "ils n'en violent pas d'autres". Il exste une hiérarchie de l'abjecte dans ce pays
consistant à catégoriser "la viande à viol" d'un côté et de l'autre côté tout au bout de la chaîne l'extrémité des "femmes qu'on respecte'.


CQFD

Aryana 11/10/2012 19:11


On se demande qui sont les pires criminels aujourd'hui : une bande de vermine de 14 violeurs en réunion qui torturent deux jeunes filles ,


ou ceux qui les protègent avec autant de complaisance pour les soustraire de la vraie Justice qui elle ferait pendre de telles ordures nuisibles indignes de vivre en n'importe quelle société
saine d'esprit ?