Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 10:11

 



 

 

Le vote est un droit, le CRAN voudrait en faire une obligation... surtout pour les jeunes des cités. Le CRAN, qui est loin de se soucier de tous les Français et veut au contraire toujours plus de subventions pour les "Français d'origine étrangère", surtout si comme Lozès ceux-ci ont la nausée à l'idée de "voter blanc", prétend que lancer une campagne pour rendre le vote obligatoire est une initiative démocratique. En réalité, si les "jeunes" ne s'inscrivent pas, c'est très probablement qu'ils se soucient de démocratie comme de leur dernière voiture brûlée, et ne se souviennent pas de leurs cours d'éducation civique, ou alors, comme de la tournante de leur grand frère à laquelle ils ont assisté à huit ans, c'est à dire très vaguement. Pourquoi donc forcer à s'inscrire (mesure qui sera suivie, n'en doutons pas, d'une campagne pour les forcer à voter) des gens dont l'incapacité à obtenir une carte électorale de leur propre chef témoigne d'un désintérêt pour la politique?

 

C'est que ces populations défavorisées, soit qu'elles soient analphabètes, incapables de parler Français, ou montrent par là le rejet d'un système démocratique qui ne laisse le choix qu'entre Charybde et Scylla (qui sait?), sont surtout probablement perméables aux discours simplistes du CRAN, à savoir: le Français de souche= colonialiste; votez pour les candidats pro-immigrés. On ne doute pas que,  pour faciliter la tâche de ces nouveaux électeurs, on leur soumettra un ou deux noms à gauche ou à l'extrême gauche. La difficulté sera de leur expliquer pourquoi ils ne devraient pas voter pour Dieudonné, qui est noir mais pas gentil, mais plutôt pour le blanc-bec Besancenot, un Blanc gentil envers les noirs et les candidates voilées.

 

A lire dans Libération:

 

Rendre le vote obligatoire pour lutter contre l'abstention. Le Conseil représentatif des associations noires (Cran) a lancé mercredi une campagne intitulée «Voter, c'est obligé!». Aux côtés de Louis-Georges Tin, le nouveau président du Cran, l'historien François Durpaire et le sociologue Michel Wieviorka, proche de Martine Aubry et président du conseil scientifique du Cran. Des affiches représentant une Marianne en mauvaise santé avec un thermomètre dans la bouche et surmontée du slogan «La maladie, c'est l'abstention, le vote obligatoire, la solution» serviront à populariser l'initiative.

Pour Louis-Georges Tin, l'objectif est de casser un «cercle vicieux»«Les personnes les plus défavorisées sont celles qui votent le moins, explique-t-il.Et, cyniquement, les politiques ne s'y intéressent pas justement parce qu'elles ne votent pas». Selon François Durpaire, «avec l'obligation du vote, les partis politiques n'auront d'autre choix que de s'adresser à l'ensemble du corps électoral»«jeunesse et classes populaires» comprises. Davantage que l'obligation de voter, il s'agit donc surtout de contraindre la classe politique à prendre en considération les citoyens oubliés du débat public. Et le président du Cran d'expliquer que «la faiblesse des politiques sociales», si elle touche «directement les populations noires» des quartiers défavorisés, est une problématique «pour l'ensemble des Français».

[...]

«A qui profite l'abstention?»

[...]

A la question de savoir à qui profiterait politiquement l'instauration du vote obligatoire, François Durpaire évoque des études américaines pour inciter à la prudence. «Il est très difficile de tirer des conclusions claires de ces travaux,assure-t-il. Le vrai gagnant serait à coup sûr la démocratie car la vraie question est: à qui profite l'abstention?»

Autre combat auquel le Cran a bien l'intention d'apporter sa contribution: l'inscription des «jeunes des quartiers» sur les listes électorales avant le 31 décembre. Mardi, François Durpaire et Louis-Georges Tin se rendront ainsi dans la municipalité communiste de Villeneuve-Saint-Georges (Val de Marne) pour emmener 200 jeunes du lycée polyvalent François Arago s'inscrire à la mairie sur les listes électorales.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

jeannette 09/12/2011 10:09


Lozès soupçonné d'avoir détourné des fonds du CRAN à son profit, Dray soupçonné d'avoir piqué du fric à SOS Racisme... le communautarisme, ça rapporte!


 


Les Français n'ont pas voulu d'une France aux Français, d'un droit du sang pour la nationalité, et d'une préférence natiopnale pour l'emploi et les aides sociales. Avec le vote des étrangers et
l'enrôlement massif des jeunes de banlieue, dont on connaît les origines et les sentiments anti-Français, on aura bientôt au pouvoir des racistes anti-Blancs qui instaureront la préférence
étrangère.


 


Tout ça à cause de dhimmis qui ont peur de leur ombre, peur d'être traités de racistes, d'extrémistes ou de fachos! Quel courage y a-t-il pourtant à mettre un BULLETIN NATIONAL dans l'urne?