Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 11:48

 

 

 

 

 

La Voix du Nord:

 

La Turquie a pris hier des mesures de rétorsion contre Israël qui refuse de s'excuser après le raid qui a coûté la vie à neuf Turcs en 2010.

 

« À ce stade, nous prenons les mesures suivantes : les relations entre la Turquie et Israël sont ramenées au niveau de deuxième secrétaire (d'ambassade). Tous les responsables ayant un rang supérieur à celui de deuxième secrétaire, comme l'ambassadeur, rentreront dans leur pays avant mercredi », a déclaré le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu.

 

Ankara a également suspendu l'ensemble de ses accords militaires avec Israël.

 

Au total, la Turquie a pris cinq mesures pour protester contre le refus d'Israël d'accéder à ses demandes après le raid israélien contre une flottille cherchant à briser le blocus imposé à Israël sur la bande de Gaza.

La Cour de La Haye saisie du litige

Le chef de la diplomatie turque a également annoncé la saisine de la Cour internationale de justice de la Haye pour examiner la légalité du blocus mis en place par Israël sur Gaza depuis le 31 mai 2010.

Critiquant les « actions illégales » d'Israël, le ministre turc souligne que les relations entre les deux pays « ne se normaliseront pas tant que les conditions ne seront pas remplies ». « Le temps est venu pour Israël de payer le prix pour ces actions illégales », a-t-il dit.

De son côté, l'État hébreu, qui s'était déjà dit prêt à exprimer ses regrets et à verser des fonds « à titre humanitaire » aux parents des victimes, a réaffirmé hier son refus de présenter des excuses à la Turquie, ce qui exposerait ses soldats à des poursuites judiciaires.

Israël a indiqué examiner sa réponse à la décision d'Ankara.

Le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, s'est félicité des mesures de rétorsion prises par Ankara, fustigeant « le refus d'Israël de lever le siège » de l'enclave palestinienne.

La Turquie avait annoncé qu'elle mettrait en oeuvre son « plan B » de sanctions contre Israël si ce pays s'obtinait à ne pas s'excuser à la suite du raid.

Cette crise a fait l'objet d'un rapport de l'ONU qui souligne que l'opération de la marine israélienne était « excessive », mais reconnaît la légalité du blocus naval.

Hier, le président turc Abdullah Gül a fustigé ce rapport comme « nul et non avenu » et mis en garde Israël : « La Turquie pourrait envisager d'autres mesures dans le futur. » Israël, qui a plutôt bien accueilli le rapport, a déclaré en accepter les conclusions avec des « réserves ponctuelles ».

La publication de ce rapport avait déjà été reportée plusieurs fois cette année afin de permettre à Israël et la Turquie de réduire leurs divergences.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 11:57

001.jpgNotez l'emploi des majuscules. En français, on les utilise peu. A moins bien sûr de vouloir mettre des mots en exergue. Campagne Présidentielle, par exemple. Cette course à l'Elysée qui n'est guère une saine émulation entre des candidats désireux d'assurer le bien commun, mais un concours de type Star Académy. Cette course est donc sacralisée ici : on sait que le FN a disparu au profit du fan club de MLP. Plus de parti, plus d'idéal, plus de bien commun: une seule personne, qu'on adule quelles que soient les âneries qu'elle est capable de pondre, comme sa dernière comparaison avec Obama, "plus à droite" que la fille Le Pen. Décidément, ce président noir, c'est une obsession au FuN!

 

Autre majuscule n'obéissant à aucune règle: "notre Candidate Marine Le Pen." On peut voir des majuscules devant des noms propres, mais dans des cas bien particuliers, exemple: Sa Majesté Elisabeth II. Dans le cas qui nous occupe, c'est une fantaisie qui en dit long sur la marinolatrie du nouveau FN...

 

 

Merci à C. G.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Humour
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 11:55

 

Lundi 05 septembre à 23h50

 

Léon Degrelle, le film préféré d'Hitler

 

Durée : 1 heure 35 minutes

Sous-titrage malentendant (Antiope).  Stéréo, En 16:9

Le sujet

Retour sur le parcours du Belge Léon Degrelle, chef du mouvement rexiste et collaborateur du régime nazi, qui a fini sa vie réfugié en Espagne.

 

Né en Belgique en 1906, Léon Degrelle occupe une place particulière dans la constellation des chefs fascistes qui ont émergé en Europe au début du XXe siècle. Fondateur du mouvement rexiste, il devient un fervent collaborateur du régime nazi. Avec la défaite de l'Allemagne, il doit se réfugier en Espagne franquiste pour échapper à une condamnation à mort. Il finit ses jours à Malaga en 1994.

 

    En espérant que ce film ne sera pas encore une fois déprogrammé comme en 2009 ou bien comme celui de JM Charlier (Autoportrait d'un Fasciste) qui reste toujours inédit à la tv française depuis...  1978!

 

 

Merci à C. G.

  
Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Agenda
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 11:08

 

http://www.lyoncapitale.fr/var/plain_site/storage/images/media/photos/evenements/politique/gabriac2/1196010-1-fre-FR/gabriac_medium.jpg

 

Lu sur les Patriotes 76:

 

Notre camarade et ami Alexandre Gabriac a été lâchement agressé par 1 ou plusieurs petits bras cagoulés. Il n'y a pas de mots qui puissent traduire cet acte lâche petit et lamentable.
La volonté de tuer un français nationaliste est plus que probable, mais à qui imputer cette attaque ? le monde des collabos est si vaste et nos ennemis si nombreux, sans compter sur les petites frappes qui ne comprennent rien à rien et qui ont peut être voulu se faire mousser par un “coup d'éclat” local.

La lâcheté, Alexandre ne connait pas, toujours à visage découvert il mène le combat nationaliste partout, FNJ, FN où il est le plus jeune élu régional de France. Ces agresseurs quel qu’ils soient ne peuvent en dire autant, cachés derrière une cagoule, tels des petits rats s'acharnant sur le chat. Mais la vie des rats est courte…

Une chose est sure dans ce monde, rien ne reste impuni…

Peut être, y a t'il des petits esprits pour se réjouir de ce lâche attentat, qu'ils se rassurent, leur joie sera de courte durée.
Du côté du Front national: aucune réaction, certes Alexandre a été viré comme un malpropre par la nouvelle direction, mais un peu de reconnaissance pour le travail accompli n'est pas un luxe, mais c'est le FN light maintenant, où est passé la devise si chère à Jean-Marie Le Pen “mains propres et tête haute” ?, baisse la tête Front National tes mains sont sales…

Ami Alexandre, honneur à toi.

 

 

Et sur Contre-info.com:

 

Jeudi 25 août, à Grenoble, Alexandre Gabriac a été lâchement attaqué par une ou plusieurs petites frappes cagoulées, certainement d’extrême-gauche. Frappé au niveau de la nuque, on ne peut exclure l’intention de tuer chez ses agresseurs.
Resté inconscient plusieurs heures, il est à présent hors de danger et récupère.
En revanche, il souffre d’amnésie concernant les trois dernières années.
Alexandre Gabriac, exclu récemment du FN par Marine Le Pen, est toujours le plus jeune conseiller régional de France.
Il avait été l’objet de différentes menaces au cours des derniers mois.

 

 

Nous tenons à exprimer notre indignation face à cette agression, et tout notre soutien au courageux militant.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 10:28

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRd9mTeTbT6vjp0pKuLy92VPXsbGMf1CitgUGNSAAlWCAtiGpquRQ

 

Horreur! Comme la SNCF en son temps, la RATP aide le régime dans son "sale boulot". Elle "collabore" avec la police pour le transport des Roms! Lisez plutôt:

 

Déjà épinglée par l'Union européenne, l'an dernier, pour ses évacuations illégales des communautés Roms, la France persiste à se déclarer inhospitalière pour certains. La Régie autonome des transports parisiens (RATP) a en effet mis mercredi à la disposition des policiers une rame du tramway T1, qui relie Saint-Denis à Bobigny, pour évacuer une centaine de Roms qui occupaient illicitement un terrain. Hier, Jean-Paul Huchon, président socialiste de la région Ile-de-France, a dénoncé « l'inhumanité et la brutalité » de cette opération. Et de nombreuses voix se sont élevées à gauche. Du coup, hier, une vive polémique a opposé le patron de la RATP à la préfecture de Seine-Saint-Denis M. Huchon a demandé au préfet du département, Christian Lambert, que toute la lumière soit faite et que les responsables soient sanctionnés.


La RATP invoque une initiative locale « prise dans une situation d'urgence » à la suite de contacts entre la police et un dépôt de tram afin de « minimiser le trouble et le retard pour les voyageurs ».

 

Source.

 

Personne pour comparer avec les HLPSNH (les-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire)? Allez, un petit rappel:

 

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Humour
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 09:41

http://adibs1.hautetfort.com/media/00/02/398494235.jpg

 

L'Express titre: "Le rapport de l'ONU condamne l'assaut sur la flotille de Gaza."

 

A vrai dire, l'ONU encourage Israël et fait simplement mine de lui taper sur les doigts:

 

Dans le rapport, le blocus de la bande de Gaza est décrit comme "une mesure de sécurité légitime pour empêcher des armes d'entrer à Gaza par la mer et sa mise en oeuvre est conforme au droit international". La flottille "a agi imprudemment" et de "graves questions (se posent) à propos de l'attitude, de l'identité véritable et des objectifs" des organisateurs, peut-on lire. Pour autant, "la décision d'Israël d'embarquer à bord des bateaux avec une telle force, si loin de la zone du blocus et sans avertissement final juste avant l'assaut était excessive et déraisonnable".  

 

Dans ce contexte, il n'est guère étonnant que

 

les membres turc (...) de la commission, composée de quatre hommes, se sont dissociés des conclusions du rapport.

 

Rappelons que l'assaut donné par les israéliens sur la menaçante flotille qui tentait d'apporter une aide humanitaire à Gaza a fait neuf morts--turques, heureusement, aurait pu ajouter l'ONU.

 

A l'occasion de l'attaque, Stéphane Hessel, que l'on ne peut guère soupçonner d'antisémitisme, avait réagi violemment en appelant au boycott des produits israéliens et en déclarant notamment:

 

L'attaque illégale et immorale d'Israël contre le convoi d'aide humanitaire de la Flottille de la Liberté, qui a fait au moins neuf morts et des dizaines de blessés, a, à juste titre, stupéfié le monde. Le convoi entièrement civil de 6 bateaux transportait plus de 10 000 tonnes d'aide humanitaire cruellement nécessaire, et près de 700 citoyens de 40 pays. La Flottille était une tentative ambitieuse de briser le siège imposé par Israël depuis 2007 à 1,5 million de Palestiniens de la bande de Gaza occupée. Avec à son bord d'éminents parlementaires, chefs religieux, écrivains, journalistes, un Prix Nobel de la Paix et un survivant de l'Holocauste, le convoi humanitaire visait non seulement à fournir des secours à Gaza ; il cherchait à attirer l'attention internationale sur la crise humanitaire imposée aux habitants de Gaza et sur l'impératif d'y mettre fin.

 

Et il ajoutait:

 

Il est indéniable que ce dernier objectif a réussi, mais avec des conséquences tragiques.

 

L'ONU lui donne tort aujourd'hui en justifiant l'attitude israélienne à Gaza. L'impératif de mettre fin au blocus est loin d'être une évidence pour l'Organisation complètement soumise à Israël. Déjà en 2010 Hessel martelait:

 

L'attaque israélienne contre le convoi d'aide non armé dans les eaux internationales a été « une violation [flagrante] du droit international humanitaire, du droit international maritime, et [selon la plupart des interprétations] du droit pénal international », pour reprendre les mots de Richard Falk, professeur de droit international et rapporteur spécial des Nations Unies sur les Droits de l'Homme dans les territoires palestiniens occupés. Il est triste de constater que les gouvernements du monde sont devenus depuis trop longtemps complices ou apathiques envers les crimes d'Israël et ont renforcé sa culture de l'impunité, sous le bouclier de soutien incontestable des États-Unis. Malgré sa condamnation initiale, le gouvernement des Etats-Unis a fait pression sur les membres du Conseil de Sécurité de l'ONU, à nouveau, pour adopter un langage ambigu qui allège Israël de toute responsabilité et renvoie dos à dos l'agresseur et la victime.

 

Hessel ne va pas jusqu'à expliquer la raison, la raison unique et suprême de l'impunité d'Israël. Ses propos lui avaient valu en tout cas d'être boycotté par sa propre communauté qui avait fait pression sur l'ENS pour qu'il n'y donne pas sa conférence prévue en janvier 2011.

 

Et quelle est la raison de l'impunité du courageux petit peuple sinon son histoire récente? Un peuple qui a tant souffert, un peuple qu'on a cherché à faire disparaître de la surface de la terre! Nul doute qu'il faut le ménager à présent, et expier, expier de génération en génération ce "crime contre l'humanité".

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Point de vue
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 14:23

 

rue-89.JPG

 

 

Rue89 le décrit comme l'intello du FN qui "fait mousser son CV". Ainsi, des interventions ponctuelles dans l'enseignement supérieur deviendraient, dans l'esprit de cette nouvelle recrue du FuN, une véritable profession. Le portrait qui se dessine dans ce CV revisité par Rue89 est celui d'un intello "fumeux", curieusement fasciné par la circoncision. A propos de l'affaire Halimi, par exemple, Mascré écrit dans un livre édité par sa propre maison d'édition (ça aide): 

 

« Depuis toujours, la circoncision est le symbole déterminant de l'appartenance au judaïsme […]. Il n'est pas impossible qu'en voyant cette marque, ce signe béni de l'alliance éternelle nouée par Dieu avec son peuple, les membres du gang des barbares aient été pris d'un surcroît de rage, d'une sorte de haine satanique […]. »

 

La journaliste de Rue89 n'oublie pas de rappeler, cruelle: "Dans son livre, Caroline Fourest écrit que la présidente du FN est impressionnée par le nombre de livres qu'il a écrit." La candidate amatrice des bristols Exacompta apprécie son travail:  "ces notes sont transmises au bureau politique ou à Marine Le Pen. La présidente n'est pas influençable, mais elle lit toujours avec beaucoup d'intérêt ces notes qui sont très bien faites."

 

Finalement, tout le monde le porte aux nues au point qu'il en devient une source d'inspiration: Paul-Marie Coûteaux, souverainiste rallié à Marine Le Pen, ajoute : « C'est quelqu'un de très brillant. Il dit des choses comme : “La crise

actuelle n'est pas une crise de crédit mais de credo.” Je lui emprunte souvent la formule. »

 

La crise actuelle n'est pas une crise de crédit mais de credo... ça ne change pas le prix de la baguette, mais ça sonne bien. Et à l'heure de la politique spectacle, de la politique people, c'est tout ce qui compte.

 

Article de Rue 89 à lire absolument.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:41

 

droit aux lettres

 

Dans le Courrier de cette semaine:

 

De O. A. (Briançon) :

OUI À VINCENT REYNOUARD !

Bravo et merci à Jérôme Bourbon d’ouvrir les colonnes de RIVAROL à Vincent Reynouard même si cela peut déplaire à certains. On peut y voir une question de principe, une question de justice et une question de stratégie.

Question de principe d’abord: si les amateurs de corrida ou les admirateurs du général DeGaulle peuvent s’exprimer dans le journal, il n’y a pas de raison pour que Vincent Reynouard ne s’exprime pas. La liberté d’expression ne se divise pas.

Question de justice ensuite: quelqu’un qui a fait neuf mois de prison et qui a perdu son travail pour défendre des idées qu’il croit vraies, sincèrement, a droit à notre respect, et il est juste qu’il puisse s’exprimer, au moins dans un journal puisqu’il lui est toujours interdit de le faire ailleurs. Pour lui jeter la pierre, il faudrait d’abord montrer autant de courage que lui.

Question de stratégie enfin. Le système actuel repose sur le mensonge. Mensonge multiple : historique, actuel, éducatif, publicitaire. C’est une pieuvre qui s’est emparée du corps de la nation. Pour vaincre une pierre, il vaut mieux s’attaquer directement à la tête plutôt qu’aux tentacules, un par un. C’est ce que Vincent Reynouard a le courage de faire.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:36

 

http://ecole.lambda.free.fr/IMG/jpg/SuezCanalKantara.jpg

 

par Léon Camus:

 

 

Dame Histoire ignore, au contraire de Démosthène, l’art de se mettre des cailloux dans le bec pour lire à haute voix le récit chaotique du nouveau Siècle commençant… Constantes et invariants ou l’histoire recommencée! Ainsi l’affaire libyenne ressemble furieusement, sur le fond et non dans la forme bien entendu, à la crise de Suez de 1956 lorsque Nasser voulut nationaliser le Canal. Une alliance secrète, connue sous le nom de Protocole de Sèvres, lia Anglais, Français et Israéliens, qui aboutit à la jonction à Suez de trois corps expéditionnaires. A contrario de la situation actuelle, la Russie mit son holà et menaça de nucléariser les imprudents qui venaient impudemment empiéter sur sa chasse gardée du Levant. Les États-Unis, lesquels à l’époque guignaient férocement l’empire colonial français en pleine déliquescence (l’Indochine est perdue et l’Algérie s’est embrasée), rêvant de les remplacer dans leurs zones d’influence, envoyèrent eux aussi un ultimatum. Or quoiqu’en Libye la troupe hébraïque n’apparaisse pas et que les États-Unis soient de la partie, il existe malgré tout quelques similitudes troublantes entre les deux affaires, la seconde fleurant bon la revanche sur une aventure qui la première fois, cinq décennies auparavant, avait tourné au fiasco… l’Entente cordiale ayant viré à un condominium à trois sur la Méditerranée orientale (Israël, membre non inscrit de l’Otan, en est cependant un associé de plein droit), tout cela annonce de futures grands manœuvres pour l’appropriation des ressources des riches gisements d’énergies fossiles qui restent à exploiter sur l’autre bord de l’ex-Mare Nostrum. Reste que la totalité de l’histoire n’est pas encore écrite et que la victoire d’aujourd’hui pourrait bien à nouveau, comme au bon vieux temps, tourner au vinaigre: la création d’un Émirat islamique en Libye (à nos portes) n’étant pas une hypothèse absurde ou pire, un retour de flamme qui cramerait ensemble les rebelles et leurs séides otanesques.

 

Mais à tout saigneur, tout honneur, M. Strauss-Kahn continue à alimenter les gazettes et les tribunaux: Sud Radio animée par Robert Ménard vient en effet de faire l’objet d’une plainte pour délit d’antisémitisme pour avoir laissé dire sur son antenne que les coreligionnaires de D.S.K. auraient pu se mobiliser en sa faveur. Horresco referens. Au CSA l’affaire est prise très au sérieux et Rachid Ahrab, président du groupe de travail relatif à la déontologie des contenus audiovisuels (entendez de la correction politique, terme actuel pour désigner la Censure autogérée), examine «d’éventuelles sanctions». Sur le sol des Droits de l’Homme il ne fait pas bon dire que le soleil luit en plein jour et que les groupes de pression communautaristes sont puissants et agissants. L’avocat Cicéron dans l’une de ses plaidoiries désignait déjà, il y a deux mille ans, «ces gens dont on doit taire le nom». Éternel recommencent ou grande continuité historique?

 

UNE NOUVELLE AFFAIRE DREYFUS

 

D.S.K. sort donc “blanchi” de sa mésaventure, mais peut-être pas guéri. Blanchi peut signifier judiciairement exonéré d’une charge ou bien, au début du XXesiècle, une syphilis neutralisée. Un blanchissage qui s’obtenait à coup de composés mercuriels dont l’effet n’était pas curatif mais palliatif, c’est-à-dire en masquant les symptômes. Aujourd’hui le tréponème pâle a été remplacé par le VIH et le mercure par la trithérapie qui atténue l’infection mais ne l’éradique point… Car le New-York Post se demandait le 18 mai si D.S.K. ne sortirait pas, hélas, séropositif de sa mésaventure. Blanchi mais pas guéri disions-nous! D.S.K., pratiquant à tout-va le sexe à risque, conserve ses chances de confirmer dans l’avenir une réputation bien établie de dangereux récidiviste. C’est d’ailleurs en substance ce que disait l’ancien Premier ministre socialiste Rocard, lundi soir à l’occasion du Grand Journal de Canal+, le jugeant «atteint de maladie mentale»! Un pavé dans le marigot socialiste, un de plus. Cependant, comme la psychanalyse n’a jamais guéri en un siècle qui que ce soit, ce seront les tribunaux qui seront destinés ad vitam æternam à “blanchir” l’incurable ex-directeur du FMI. Et ce ne sont pas miss Banon et sa mère, Anne Mansouret qui le démentiront. Cette dernière, pour avoir eu «une relation consentie mais clairement brutale dans un bureau de l’OCDE, à Paris où D.S.K. était en 2000, Conseiller spécial du secrétaire général de l’organisation», le décrit sans ambages comme un redoutable «prédateur sexuel».

 

Il existe cependant une nuance entre être disculpé parce que la justice renonce à poursuivre et être innocenté. Oui, la justice américaine s’est défaussée se refusant à trancher. On imagine les pressions, voire les chantages, exercés sur le procureur new-yorkais élu, Cyrus Vance, sous le nez duquel d’affreuses carottes et d’horribles bâtons ont dû s’agiter. Ce pourquoi l’ex-mari de Carla Bruni Tedeschi, Raphaël Enthoven, brillant philosophe de bazar, a parfaitement raison de voir en D.S.K., dans une récente matinale de la station communautariste France culture, un nouveau Dreyfus… réhabilité à grand spectacle pour mieux escamoter le fait que la justice avait, là également, refusé de se prononcer. Car l’illustre Capitaine ne fut, lui non plus, jamais innocenté, mais simplement “gracié”.

 

Blanchi mais pas pour autant “innocent”! Une nuance qui échappe aux affidés de D.S.K. qui se répandaient au mois d’août sur France Inter. Le Guen qui hurlait au «déni de justice» a au moins le mérite de ne s’être jamais renié au contraire de ces personnalités qui varient avec le flux et le reflux de l’information au cours des différents épisodes du feuilleton. Ainsi les Bernard Debré, député UMP de Paris, reconnaissant qu’il avait été «trop vite» en qualifiant Dominique Strauss-Kahn «d’homme peu recommandable»… la palme revenant à Martine Aubry qui, la semaine dernière, avait fait part de son «immense soulagement» en apprenant l’abandon des poursuites contre l’ancien directeur général du FMI: «J’espère que ceci nous amènera aussi à respecter la parole de Dominique Strauss-Kahn». Amen. Cela pour mieux se dédire et donner mardi soir sur Canal+ un grand coup de barre féministe à gauche.

 

De toute évidence D.S.K. fait peur, ses partisans sont nombreux et sont disséminés au cœur du système. Et là encore l’histoire recommence à bégayer d’importance: souvenons-nous de l’attentat de l’Observatoire auto-organisé, qui eût dû couler définitivement la carrière politique de Mitterrand… un air de déjà vu, non? Un super comité d’accueil n’attend-il pas D.S.K. à Sarcelles, le petit doigt sur la couture du pantalon? À Washington ce sont sept cents personnes qui ont ovationné l’érotomane priapique en chef venu platement regretter son erreur avec des trémolos crocodiliens dans une voix cassée par le “cauchemar” qui venait d’être le sien…

 

Non, certainement D.S.K. n’est pas définitivement carbonisé. Parions sur son retour, lui le nouveau Dreyfus. Au demeurant, si l’histoire se répète, c’est le plus souvent en bouffonnerie après la drame absolu que représente une authentique affaire de trahison. Affaire qui a déchiré la France et servi de terreau à l’idéologie motrice ayant porté la création d’un nouvel État tentaculaire au Levant… ventre toujours fécond de tempêtes d’où sortira peut-être la prochaine guerre der des der!

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:32

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3011.jpg

 

Rentrée 2011 : DSK blanchi, les Français servis !

 

«Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir». Cette célèbre maxime de La Fontaine extraite des Animaux malades de la peste, que nous avons souvent citée dans RIVAROL, s’applique parfaitement à l’affaire DSK. Fort de son impressionnant carnet d’adresses, de ses millions de dollars (et surtout de ceux de son épouse) qui lui ont permis de s’offrir les services des avocats les plus efficaces, des soutiens nombreux et fort bien organisés sur lesquels il a pu compter depuis le 14mai (il n’est que de voir l’incroyable complaisance dont ont fait preuve à son égard les grands media nationaux réussissant à convaincre une grande partie du public de l’innocence du second mari d’Anne Sinclair), fort aussi des mensonges et approximations de la chambrière de l’hôtel Sofitel, Dominique Strauss-Kahn est blanchi. Comme il l’avait déjà été par la justice française dans l’affaire de la MNEF où les charges qui pesaient sur lui paraissaient pourtant si lourdes qu’il avait dû démissionner le 2novembre 1999 du gouvernement Jospin dont il occupait la prestigieuse fonction de ministre de l’Economie et des Finances.

 

DSK n’aura jamais à répondre des actes commis dans une suite d’hôtel à Manhattan. Il aurait pourtant été intéressant de savoir pourquoi du sperme avait été retrouvé sur la femme de ménage et pourquoi cette dernière souffrait de diverses lésions constatées médicalement. On ne le saura probablement jamais. Pis, tout laisse à penser que Dominique Strauss-Kahn qui s’apprête à rentrer ces jours-ci en France peut parfaitement revenir demain dans le jeu politique. Sans doute pas dans le cadre des primaires socialistes où s’affrontent six candidats, Martine Aubry, François Hollande, Ségolène Royal, Arnaud Montebourg, Manuel Valls et le président du parti radical de gauche Jean-Michel Baylet (d’après un récent sondage 80% des personnes interrogées seraient hostiles à la participation de Strauss-Kahn à ce scrutin) mais pour autant il serait bien téméraire d’enterrer définitivement l’ancien directeur général du Fonds monétaire international. Vu le degré d’immoralité du monde actuel, un politicien peut-il se laisser aller à toutes les vilenies imaginables, se rouler dans la fange, commettre les pires crimes et délits, il n’est jamais totalement carbonisé. Il n’y a pas si longtemps les électeurs ont élu et souvent même réélu sans problème de conscience des personnalités aussi recommandables qu’un Mellick, qu’un Tapie ou qu’un Balkany. Frédéric Mitterrand, malgré ses confessions sordides sur son goût pour les “garçons” en Thaïlande, non seulement est toujours ministre de la Culture mais reste même, à en croire les enquêtes d’opinion, le membre du gouvernement Fillon le plus apprécié. Quant à Daniel Cohn-Bendit, en dépit de la complaisance avec laquelle il a raconté ses expériences érotiques dans un jardin d’enfants outre-Rhin, il a été brillamment réélu au Parlement européen, jouit lui aussi d’une forte popularité et n’est d’ailleurs jamais avare de donner son avis sur tous les sujets. Il est donc faux actuellement de croire à la sagesse populaire d’autant que les media sont là pour rééduquer, c’est-à-dire intoxiquer, ce qui reste de peuple français.

 

Si donc tout est bien qui finit bien pour ce Dreyfus du début du XXIesiècle, il n’en va pas de même pour la moyenne des Français qui, à peine rentrés de vacances (pour ceux qui ont pu en prendre), doivent faire face à une augmentation tous azimuts des prix. Non seulement beaucoup de «niches fiscales» sont d’ores et déjà supprimées, ce qui alourdira considérablement les prélèvements et encouragera les plus aisés à s’évader mais de plus le gouvernement a accru d’un coup la fiscalité sur le tabac, l’alcool, les boissons sucrées, les mutuelles, les plus-values immobilières et même les entrées des parcs de loisirs. Le Premier ministre a en effet annoncé la semaine dernière plus de dix milliards d’euros d’économies dans le budget. Il est rare qu’un gouvernement prenne des mesures d’austérité à moins d’un an d’élections présidentielle et législatives. C’est donc bien la preuve que la situation financière de notre pays est catastrophique et que l’exécutif craint à tout moment une dégradation de la note de la France par les redoutables agences de notation.

Mais il n’est pas que la situation des finances publiques qui soit désastreuse. Les impressionnantes émeutes ethniques qui ont ravagé l’Angleterre et sa capitale londonienne au cours du mois d’août (nous y reviendrons) prouvent de manière spectaculaire que c’est bien le monde blanc et (anciennement) chrétien qui est aujourd’hui menacé comme jamais et que le pire se produira tôt ou tard inexorablement. Tout est réuni pour que nous connaissions dans quelques mois ou tout au plus dans quelques années une catastrophe majeure. Il est important de s’y préparer mentalement car il faudra alors être vaillant. Au moment où s’ouvre la campagne présidentielle qui va mobiliser vainement des mois durant un temps, une énergie et des fonds considérables, il faut répéter que ce n’est pas de simagrées électorales que viendra le salut de la France. Notre pays ne s’est pas fait dans les urnes. Ce n’est certainement pas dans les urnes où d’évidence les dés sont pipés qu’il se refera.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article