Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 10:00

A propos de R. Spieler et de la conversion à l'islam, voici le passage que vous évoquiez certainement:

 

spieler

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 17:01

 

Les rivaroliens ont une page facebook!

 

Retrouvez aussi sur facebook la page de François-Xavier Rochette, sur laquelle il publie des articles.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 16:13

 

nos-deuils.JPG

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 15:47

 

60-ans-riv.JPG

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 15:43

 

img111-copie-1

 

Courrier très riche cette semaine. Rivaroliens, faites comme moi: n'hésitez pas à envoyer lettres et courriels à la rédaction!

 

De Jacques BOMPARD, maire d’Orange et conseiller général du Vaucluse :

AFFIRMATIONS FAUSSES ET CONTRADICTOIRES

Dans l’émission Des paroles et des actes diffusée en direct sur France 2 le 23 juin, le journaliste David Pujadas a évoqué la mairie d’Orange en affirmant d’une part que celle-ci aurait été mal gérée après l’élection de Jacques Bompard en 1995, d’une autre, que ce même Jacques Bompard aurait été réélu sous l’étiquette UMP.

Ces deux affirmations, d’une certaine manière contradictoires, sont aussi fausses l’une que l’autre. Que ce soit en 1995, 2001 ou 2008, Jacques Bompard a été élu à la tête d’une liste d’intérêt local et donc sans étiquette. Loin d’être candidat de l’UMP, il a retrouvé face à lui, à chaque élection, un candidat de ce parti ou de son prédécesseur, le RPR.

Par ailleurs, affirmer que la ville d’Orange est ou a été mal gérée, alors même que son maire a pourtant été réélu à deux reprises avec 60% des voix et dès le premier tour, c’est, d’une certaine manière, considérer que les électeurs sont des imbéciles incapables de discerner la réalité d’une gestion locale.

________________________

De P. FRANCIS-JACQUIER :

NON À L’ACHARNEMENT ENVERS LES AUTOMOBILISTES !

C’est avec plaisir que j’ai lu l’éditorial de Jérôme Bourbon sur l’automobiliste souffre-douleur. Cet acharnement contre les automobilistes m’a toujours exaspéré. J’ai toujours été un gros rouleur et toujours eu de grosses cylindrées— chacun son péché mignon…— Je me plais à dire que si tout le monde roulait comme moi, il y aurait beaucoup moins de problèmes. Mon dernier accident— et encore non provoqué— remonte à 1981. En 30ans j’ai absorbé près de 1,5million de kilomètres, essentiellement en France et en Allemagne. Aujourd’hui encore, je roule 20-25000km/an. Au volant, je suis vif et éveillé, toujours sur le qui-vive.

Une autre chose qui m’exaspère est qu’à tout bout de champs, on nous “saoule” avec l’Allemagne par-ci, l’Allemagne par-là. Or c’est extraordinaire, dans ce cas précis, personne n’en parle! En Allemagne, la vitesse est encore largement libre et il y a nettement moins de morts qu’en France malgré une population de 20millions d’habitants en plus et ce sur une superficie d’environ les 2/3 de la France et malgré un réseau autoroutier assez déplorable (grâce à la réunification et aux milliards investis à l’Est). Alors?

Depuis que les chiffres de tués ont spectaculairement baissé ces dernières années, c’est une escroquerie intellectuelle que d’annoncer des chiffres en pourcentage. Il suffit d’un accident lourd, impliquant un car, un camion avec quelques dizaines de morts et on obtient très vite des chiffres en hausse de 15-20%. Une autre escroquerie est d’impliquer systématiquement la vitesse, alors que ceux qui roulent trop vite et provoquent des accidents sont d’abord alcoolisés et/ou drogués. Mais c’est la vitesse qui est retenue comme cause première !

Par ailleurs, j’ai lu avec plaisir que le banquet des 3000 a été un franc succès. Depuis le début de l‘année, je m’étais promis d’être présent, mais mes activités professionnelles intenses ne me l’ont finalement pas permis. J’aurais eu le plaisir de faire la connaissance avec certains de mes auteurs préférés, de revoir mon vieil ami Robert Spieler, dont je me régale des chroniques chaque semaine. Je ne me souviens plus depuis quel numéro de RIVAROL je suis lecteur. J’étais adolescent et “piquais” RIVAROL à mon père, dont j’ignore s’il était abonné ou l’achetait en kiosque. Aujourd’hui c’est ma fille de 17ans que je surprends en train de lire RIVAROL de temps en temps, entre deux révisons pour le Bac! RIVAROL pour la troisième génération?

________________________

De Jean-Luc LEOPOLDI :

PAROLE DE MACHINE

Tout d’abord un grand merci à Jérôme Bourbon pour son éditorial sur Coluche. Une petite critique cependant, qui n’en est pas vraiment une quand on sait de quoi leur “justice” est capable: notre éditorialiste bien-aimé déplore que l’on débaptise des rues portant le nom du «vainqueur de Verdun». Ce qui est indiscutable. Mais moi, je le trouve encore plus digne de figurer sur des plaques de rues comme unique chef d’Etat ayant essayé de remettre la France à l’endroit depuis 1789 (notamment en interdisant la Franc-Maçonnerie).

La France à l’envers, nous l’avons encore vue dans un reportage de TF1 qui nous montrait un couple de policiers (un homme et une femme) sur une moto banalisée, risquer leur vie pour rattraper un motocycliste qui roulait à 200km/h… sur le périphérique parisien. Mais on ne pouvait pas lui enlever de points… faute de radar. Autrement dit, le témoignage de deux policiers assermentés qui viennent d’affronter la mort pour verbaliser cet abruti a moins de valeur juridique que la “parole” d’une boîte en ferraille! Moi, j’ai perdu 1 point de permis pour avoir roulé à 77km/h au lieu de 70, sur une ligne droite sans aucun danger. Si ça continue, je descends dans la rue avec mon fusil, ou pire: je m’abonne à RIVAROL!

________________________

De Gérard DOUAT :

MAUDITE GUERRE !

Il y a des nations suzeraines et d’autres vassales. Nous sommes de ces dernières puisque vingt-quatre heures après l’annonce du retrait des troupes américaines nos dirigeants faisaient savoir que les nôtres partiraient aussi dans quelques mois. Ce ne sont donc pas les soixante-trois hommes tués là-bas qui sont la cause du futur départ.

Cette expédition très coûteuse et stérile est l’illustration d’une politique étrangère absurde. Car enfin quel en est le bilan? Avons-nous conquis des marchés ou créé des débouchés pour nos produits? Nous n’avons même pas pu faire quelques prisonniers chez les talibans qui auraient pu être une monnaie d’échange pour faire libérer nos otages malgré la présence de quatre mille soldats français.

Le résultat final est d’une tristesse infinie car il y a une petite fille de quatre ans— parmi bien d’autres enfants orphelines— qui ne verra plus jamais son père, Cyrille Hugodot, et dont toute la famille est plongée dans le chagrin.

________________________

De Nanon BERTRAND :

DE LA TYPOGRAPHIE….

Robert Spieler, pour conclure le paragraphe consacré à la conversion à l’islam de Marc George (pardonnez-moi, mais il n’a pas encore réalisé dans quelle prison il a mis les pieds), mentionne qu’un lecteur furibard lui reproche de ne pas mettre de majuscule à islam.

R. Spieler REFUSE de mettre une majuscule à islam? Il a raison mais il ne sait pas pourquoi. Moi, je sais: c’est dans les règles typographiques, tout simplement: islam, chrétienté, juifs, socialistes, ministre, recteur, etc., tout le monde dans le même panier… Sans capitale.

________________________

De David VEYSSERE :

BRAVO POUR LE DERNIER RIVAROL !

Encore bravo pour le dernier numéro de RIVAROL. Quel bonheur! Reynouard dans ses deux articles se mue en une voix divine et impersonnelle qui énonce des sentences de vérité que plus personne n’entend depuis 50ans. Boileau démontrait au chantIV de L’Art poétique que l’honnêteté et la droiture sont nécessaires à la perfection de l’œuvre littéraire: «le vers se sent toujours des bassesses du cœur». Ce que j’aime passionnément chez cet homme noble (encore Boileau dans la SatireV: «la véritable noblesse est la noblesse du coeur »), sans doute le plus grand parmi nous, c’est qu’on fleure incontinent sous sa plume l’expression sincère d’une âme et d’un cœur innocents et purs. Sa plume émeut, ébranle et bouleverse.

Son exposé est parfait, j’aurais seulement aimé que M. Reynouard insistât un peu plus sur les grandes qualités rhétoriques et intellectuelles de Philippe Henriot. Henriot, que toute la crapule cosmopolite de la résistance autoproclamée et ses sicaires gaullistes ou moscovites ont envoyé dans l’abîme de l’oubli, fut sans doute le Démosthène français du XXe siècle, je dis cela depuis 10ans, je sais même certains de ses discours par cœur. On sent chez lui toute la rhétorique classique encore enseignée dans les collèges jésuites jusque dans les années 1930. La péroraison à la fin de son article doit impérativement être présente dans tous les esprits, les nationalistes qui se réclament des idéaux de Résistance n’ont absolument rien compris.

J’ai aussi fort goûté: «le militaire déserteur qui peut prétendre représenter les intérêts nationaux au motif qu’il a pu, sans aucun mandat, parler à un micro étranger, des centaines de Jean-Jean peuvent émettre toutes les prétentions du monde». L’imposture et le mensonge gaullistes sont effectivement un des cancers de notre société, le gaullisme c’est aujourd’hui une devise, un ralliement pour n’importe quel ambitieux qui veut se faire passer pour un homme respectable et patriote. La définition morale des démocraties libérales, c’est le mensonge qui nous infeste partout. Alfred Fabre-Luce parlait du triple complot des années noires contre la vérité: juif, communiste et gaulliste. 

Bravo aussi pour Mers-el-Kebir, encore une œuvre de salubrité intellectuelle, j’allais dire, une œuvre pieuse.

La chronique de Robert Spieler est encore meilleure cette fois-ci, parfaite, j’ai appris avec effroi que Marc Georges s’était converti à l’islam. C’est de la folie, Spieler a bien fait de dénoncer le travers de ce genre de démarche. Mais entre nous, je préfère l’islam au judaïsme, au protestantisme et à la franc-maçonnerie, toutes sectes qui propagent et promeuvent le mensonge. Il faut aussi être chevalier, il est plus noble de s’attaquer au plus fort, donc contre ces trois chancres. L’islam est plus un problème ethnique, c’est un problème encore plus mortel à cause du métissage, mais ce peut être un problème qui peut se résoudre facilement avec un bon gouvernement. Les parpaillots, les juifs et les franc-macs, ça va être plus difficile, ils sont très liés aux puissances d’argent et au pouvoir démocratique et pour cause.

L’éditorial de Jérôme Bourbon est aussi grandiose, il était aussi plus que nécessaire de dire qui était Coluche, je suis las de tous ces faux rebelles qui se la jouent anti-système alors qu’ils en sont les pires suppôts, ils ne prennent aucun risque et ne tapent que sur ce qui est autorisé.

Voilà, tout cela est donc très beau, que RIVAROL continue comme cela!

________________________

De Franck LIGIER :

NOCIVE THÉORIE DES “GENRES” DÉJÀ EN APPLICATION

Il y a quelques semaines RIVAROL a montré à quel point la théorie des “genres”, qui ne s’appuie sur aucune base scientifique , pouvait être nocive. Eh bien certain(e)s abruti(e)s en France en rêvaient. Des criminelles suédoises l’ont désormais imposée dans une école financée à l’aide de fonds publics, ce qui est tout de même encore plus abject. Car les intentions criminelles des malades mentaux issus de la génération soixante-huitarde sont désormais sans limite. Mais après tout les parents qui confient leurs enfants à ces monstres ne sont ils pas eux aussi criminels? Confondre égalité et uniformité, standardiser l’être humain comme l’on produit une vulgaire pièce mécanique destinée à des millions d’automobiles c’est pas un crime ça? Ce sont les mêmes criminels que ceux de 1789 et 1917 qui veulent imposer au monde entier une «démocrassie planétaire» et tous les moyens pour y parvenir sont bons y compris le clonage mental sur des enfants. Mais me direz vous les pédophiles étant impunis ou certains de le rester il n’y a rien d’étonnant que des féministes ne se livrent pas à de funestes expériences.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 15:32

 

http://fr.altermedia.info/images/spieler3-225x300.jpg

 

CHRONIQUE DE LA FRANCE ASSERVIE... ET RESISTANTE

 

 

C’est Pierre Sidos qui l’écrit: le bras droit levé, paume de la main visible fut et demeure le geste rituel de l’humanité authentique, de celle qui croit, travaille, lutte et joue franc-jeu. Du légionnaire de Rome au barde celtique, de l’athlète olympique au chevalier médiéval, du fédéré au Champ-de-Mars au soldat vers le drapeau, du témoin devant le tribunal au sportif sur le stade… il fut utilisé de la monarchie du roi Saint-Louis à l’Etat national du maréchal Pétain.

 

LE BRAS TENDU, JURONS D’ÊTRE FIDÈLES…

 

Le salut à la romaine, qui fut aussi le salut olympique, fut pratiqué en Italie mussolinienne, en Allemagne national-socialiste, en Espagne, et bien sûr en France. La main ouverte s’opposait au poing haineusement tendu des marxistes. Comme le dit excellemment Pierre Sidos: «La main droite ouverte dressée vers le ciel, reflétant spirituellement l’image du soleil vers la terre, n’est pas un monopole national ou partisan, mais une part du patrimoine indivis de la civilisation.»

 

APRÈS ADOLF EICHMANN, UN CHIEN CONDAMNÉ À MORT EN ISRAËL

 

On sait qu’Israël a aboli la peine de mort depuis des décennies, humanisme oblige. Elle fut rétablie, l’espace d’un instant, pour occire Adolf Eichmann, mais ceci n’est qu’un détail. Certes, l’opération Plomb durci, menée par Israël à Gaza, permit de massacrer 1500 palestiniens. Mais comme ce sont des Arabes, aucune importance… Un tribunal rabbinique ultra-orthodoxe de Jérusalem vient de condamner à mort par lapidation un chien errant accusé d’être la réincarnation d’un avocat laïque qui avait insulté les juges religieux, il y a vingt ans. Le chien antisémite, de grande taille, avait pénétré il y a quelques semaines dans le Tribunal rabbinique en charge des litiges économiques du quartier juif ultra-orthodoxe de Méa Shéarim à Jérusalem, effrayant juges et plaignants et refusant de quitter les lieux, malgré les injonctions. Un des juges présents s’est, Dieu merci, souvenu que vingt ans plus tôt, le tribunal, pris à parti par un célèbre avocat laïque, avait maudit ce dernier, décédé depuis, et appelé sur lui la malédiction divine pour qu’il se réincarne en chien, considéré comme impur selon la Halacha, la tradition religieuse juive. Dans la foulée, le juge a condamné à mort par lapidation l’avocat chien, confiant aux enfants du quartier la mission d’exécuter la sentence. Las, le chien a réussi à se sauver, et il court toujours, s’apprêtant à commettre d’autres actes antisémites. Une association israélienne pour la défense des animaux a porté plainte. Quel manque d’humour…

 

LE FRANC-PARLER DE GÉRIN ET DE “BB”

 

Brigitte Bardot s’indigne: «La France est devenue une fosse à purin où toute la merde des autres cultures est venue polluer la nôtre.» Eh bien, dites donc, elle n’y va pas de main morte! Brigitte Bardot s’en prend à l’horreur des égorgements à vif des animaux, aux bêtes torturées, saignées dans d’intolérables supplices. Des supplices hallal ou casher…Elle dénonce les bêtes torturées dans les arènes ou les abattoirs, et les cruels sacrifices de l’Aïd-el-Kebir. Bon, d’accord pour les abattages rituels, mais les corridas…: cette sensiblerie me fatigue quelque peu. A ce compte-là, plus question de pêcher des poissons qui souffrent atrocement, pour notre plaisir, ni de faire un sort aux cochons cochonaillesques exterminés pour le plaisir des ripailleurs. Tout le monde aux légumes et à la flotte! Houlà! Voila un avenir qui ne me convient que modérément…

André Gérin (député communiste) est catégorique: «Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France».

Le député communiste du Rhône, André Gérin, connu pour ne pas avoir sa langue dans la poche, se lâche au sujet de l’immigration. Voici ses déclarations: «La gauche a épousé les thèses du grand patronat avec ce discours irresponsable où il faudrait régulariser tous les sans-papiers; elle prône l’immigration comme le demandent Laurence Parisot et Christine Lagarde pour une main d’œuvre à bon marché. Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France. C’est un mensonge entretenu depuis 30ans. Oui, c’est une chance pour le capitalisme financier, pour diviser, pour exploiter, pour généraliser l’insécurité sociale» Et André Gérin de préciser: «Aujourd’hui limiter y compris l’immigration régulière devient vital face à une situation intenable et explosive dans des centaines de villes populaires[…] Il n’y a aucune raison d’accepter une fatalité du déclin démographique en France et en Europe.» La réaction scandalisée d’Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF n’a pas tardé: «Les déclarations d’André Gérin sur l’immigration sont indignes. Elles soulèvent le cœur. Par ses luttes et ses engagements, le Parti communiste français a toujours combattu de tels discours.» Ah bon? Où Dartigolles est-il allé chercher cette grosse blague? Qu’il relise L’Humanité du 6 janvier 1981 qui publiait la lettre de Georges Marchais au recteur de la mosquée de Paris: «L’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. La cote d’alerte est atteinte. Il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien: il faut stopper l’immigration officielle et clandestine.»

 

LES RÉSULTATS DES ENFANTS ISSUS DE L’IMMIGRATION SONT MOINS BONS

 

Personne de sensé n’ignore cette réalité, sauf qu’il est politiquement très incorrect de l’affirmer. C’est ce que vient pourtant courageusement de faire le nouveau recteur de l’académie d’Orléans-Tours, Marie Reynier, qui a déclaré: «Je trouve que, globalement, l’Education nationale est trop maternante et pas assez paternelle pour donner quelques coups de pied au derrière ! On doit pousser les jeunes pour qu’ils aillent plus loin, plus haut.[…] Si on enlève des statistiques les enfants issus de l’immigration, nos résultats ne sont pas si mauvais ni si différents de ceux des pays européens. Nous avons beaucoup d’enfants issus de l’immigration et devons reconnaître notre difficulté à les intégrer.» Couinements, indignations, jappements des chiens de garde du système…

 

DE GRANDS MALADES…

 

Voici quelques perles trouvées dans les nouveaux manuels scolaires de SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) à propos de l’identité sexuelle. Chez Bordas: «L’identité sexuelle est le fait de se sentir totalement homme ou femme. Cette identité dépend d’une part du genre conféré à la naissance, d’autre part du conditionnement social (sic…) L’orientation sexuelle se révèle le plus souvent au moment de l’adolescence et elle relève totalement de l’intimité des personnes.» Chez Hachette, on se surpasse: «Seul le sexe biologique nous identifie mâle ou femelle, mais ce n’est pas pour autant que nous pouvons nous qualifier de masculin ou féminin (re-sic…); L’orientation sexuelle doit être clairement distinguée du sexe biologique de la personne. Le mineur est libre de ses orientations sexuelles, c’est-à-dire qu’il peut avoir des relations sexuelles soit avec un homme, soit avec une femme; Durant cette période de fragilité psychologique et affective (l’adolescence), il est souvent difficile de faire face à une orientation sexuelle différente de la norme hétérosexuelle.» Et le reste à l’avenant… Cette soi-disant identité du “genre” (gender en anglais) est un concept fumeux qui nous vient des Etats-Unis, basé sur l’idée que le genre est un construit social ou une perception personnelle séparés du sexe biologique. Absurde, quand on sait que l’identité sexuelle est inscrite dans chaque cellule du corps et peut être déterminée par test ADN… Au lieu d’apprendre à nos enfants à lire, écrire et calculer correctement, voila le genre de délires auxquels s’adonne l’Education nationale. […]

 

 

Pour lire la suite achetez RIVAROL en kiosque dès le vendredi ou abonnez-vous (cliquez ici).

 

Robert SPIELER.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 15:25

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3006.jpg

 

Logiquement, du fait de son impopularité persistante, Nicolas Sarkozy devrait être battu l’année prochaine et le candidat du Parti socialiste élu à l’Elysée. Cependant rien n’est encore fait, non seulement parce que le chef de l’Etat n’est jamais aussi performant que dans les campagnes électorales, mais aussi et surtout parce qu’on peut se demander si les socialistes n’ont pas remis en marche la machine à perdre. Après le coup de tonnerre que la rue de Solferino a reçu sur la tête avec  l’arrestation puis l’inculpation de Dominique Strauss-Kahn pour agression sexuelle, la gauche, au lieu de se rassembler derrière un candidat commun, s’éparpille et se divise comme jamais. Pas moins de cinq candidats participent aux primaires : Arnaud Montebourg, Ségolène Royal, François Hollande, Manuel Valls et Martine Aubry, qui a annoncé le 28 juin depuis son fief lillois son intention de briguer la magistrature suprême. «J’ai toujours pensé qu’en politique, elle était meilleure que moi», disait Jacques Delors de sa fille en 2008. En se lançant dans la bataille des primaires trois ans plus tard, Martine Aubry prend en tout cas le chemin opposé de son géniteur, qui avait déçu les espoirs socialistes fin 1994 en refusant de concourir à la reine des élections de la Ve République.

 

Reste que la première secrétaire du PS, qui s’est mise en congé de ses responsabilités à la tête du parti, a tardé à se déclarer. Beaucoup disaient en effet qu’elle n’avait aucune envie de s’engager dans cette bataille. Elle avait d’ailleurs passé, dit-on, un contrat avec le directeur général du Fonds monétaire international: à toi l’Elysée, à moi le parti. Las, ce qui s’est passé le 15 mai dans une chambre du Sofitel à Manhattan a bouleversé la donne. Pour faire taire ceux qui doutent aujourd’hui encore de sa motivation, elle a prononcé à neuf reprises l’expression «je veux» dans son discours de candidature, une allocution d’ailleurs sans relief et très langue de bois.

 

Contrairement à ce que certains pourraient penser, la fille de Delors est une femme très à gauche qui n’a jamais celé sa haine des nationaux. Elle avait ainsi coécrit en 1997 avec Olivier Duhamel un Manuel pour lutter contre l’extrême droite où étaient repris sans aucune originalité tous les poncifs contre le camp national. Ministre de l’Emploi et de la Solidarité dans le gouvernement Jospin de 1997 à 2002, elle est à l’origine de toutes les réformes les plus à gauche et les plus calamiteuses de ce quinquennat, qu’il s’agisse des 35 heures (même si c’est DSK qui a introduit cette disposition dans le programme législatif des socialistes), de la couverture maladie universelle (CMU), des emplois-jeunes ou de l’allongement de la durée légale pour avorter car Fifille Delors, divorcée de Xavier Aubry et remariée à l’avocat lillois Jean-Louis Brochen, est également une féministe de choc, très engagée dans les luttes pour le droit à l’avortement et à la contraception. Par ailleurs, Aubry a proposé que le numéro deux du parti, Harlem Désir, le premier président de SOS-Racisme, lui succède le 30 juin à la tête d’une direction collégiale. Tout un symbole!

 

Martine Aubry réunira tous ceux qui au PS refusent de rejoindre François Hollande, ancien premier secrétaire et actuel favori des enquêtes d’opinion. A l’exception d’Arnaud Montebourg qui cette fois fait cavalier seul, le maire de Lille devrait rassembler autour d’elle ceux qui avaient voulu contrer l’ascension de Ségolène Royal lors du désastreux congrès de Reims en novembre 2008: les amis de Laurent Fabius, une bonne part des strauss-Kahniens. Quant à Bertand Delanoë, il a apporté à Aubry son soutien le soir même de sa déclaration de candidature, preuve que le maire de Paris qui avait cru naguère à un destin présidentiel a renoncé pour l’heure à des ambitions nationales.

 

La bagarre promet d’être rude entre les différents compétiteurs d’autant qu’aucun n’a pris une avance suffisamment confortable pour s’imposer à tous. Toujours en berne dans les sondages, la présidente du conseil régional de Poitou-Charentes est cependant très combative. Le 26 juin, depuis Arçay dans son bastion des Deux-Sèvres, elle s’est prononcée pour l’instauration d’un «ordre social juste», ce qui n’engage pas à grand-chose et a affirmé avoir «compris ses erreurs» de la campagne de 2007. Les politiciens répétent toujours le même refrain: ils ont commis des erreurs mais, maintenant, ils ont compris. Sarkozy tenait un discours semblable pour que l’on vote pour lui il y a quatre ans. En réalité ces marionnettes ne changent pas car elles sont prisonnières (volontairement) du Système mondialiste et amoral qu’elles servent et dont en retour elles profitent.

 

Les socialistes ont cru trouver la panacée avec un système des primaires non plus limité aux seuls adhérents du parti à la rose comme ce fut le cas en 1994 entre Lionel Jospin et Henri Emmanuelli et en 2006 entre Ségolène Royal, Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn mais désormais ouvert à tous les sympathisants de gauche inscrits sur les listes électorales. Ce système très complexe et fort coûteux n’est pas sans graves inconvénients : les employés municipaux des mairies socialistes ne se sentiront-ils pas obligés de participer à cette consultation de crainte d’être mal vus voire de perdre leur travail, ainsi que l’a remarqué pour une fois avec raison Jean-François Copé? De toute façon trop de démocratie tue la démocratie. Or nous sommes sur ce point en état d’overdose permanente.

 

jeromebourbon@yahoo.fr

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 14:03

 

Décidément, MLP ne digère pas l'émission "Des paroles et des actes." Il faut qu'elle trouve une explication à ce qu'elle ressentait ce soir là, l'impression de ne pas être à la hauteur, la crainte de passer pour une facho à cause de cette fichue phrase sur les musulmans dans l'armée, l'impossibilité à se maîtriser devant Fourest. Elle ne peut que se sentir incapable, elle qui n'a guère su que malmener Duflot, particulièrement ridicule ce soir là; s'il faut avoir un adversaire du niveau de Duflot pour se sentir à l'aise, on est mal parti pour 2012, se dit la pauvre Marine en se tournant et se retournant sur son lit. Pourvu que Tartine Aubry gagne la primaire! Mon Dieu, si vous existez, si vous n'êtes pas trop fâché contre moi, faites que ce soit une bonne femme! Si c'était Royal, ce serait même parfait.

 

Il faut que je passe pour une victime. Elles l'ont toutes fait. Tiens, la Royal: "Est-ce que vous poseriez cette question à un homme?" C'était le joker, le dernier mot.

 

Eurêka! Ce n'est pas moi qui suis nulle, c'est le monde qui est méchant. Ca ira tout à fait bien avec la dédiabolisation. On me persécute! Les gens ont un côté chien de berger, ils auront pitié. Et je vais inventer des raisons bidons, ce sera plus crédible. N'importe quoi, une attraction-répulsion, un amour déçu... Non, je ne vais quand même pas dire que Joffrin est secrètement amoureux de moi, je vais laisser Loulou l'insinuer sur NPI. Je me demande s'il n'y a pas quelque chose à faire avec Le Pen...

 

Démonstration:

 

 

 

Décidément, les femmes en politique, ça n'élève pas beaucoup le débat. J'entends déjà les gentes dames hurler, mais après avoir rappelé le niveau du débat entre Martine et Royal (Aubry: "je suis brune, elle est blonde"/ Royal: "la blonde va surprendre"), après avoir entendu Duflot plusieurs fois, que dis-je entendu, subi plutôt, je me lève en me remémorant le matin cette phrase si pleine de bon sens lors du débat sur le vote de la moitié de la population: "on ne fait pas voter les chiens, pourquoi ferait-on voter les femmes?"

 

A prendre au deuxième degré, mesdames; dans la chaleur ambiante, vous auriez tôt fait de vous échauffer.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Point de vue
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 13:57

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Vidéos
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 13:49

 

http://synthesenationale.hautetfort.com/media/02/00/582354558.jpg

 

 

COMPTE RENDU DISPONIBLE SUR LE SITE DE SYNTHESE NATIONALE:


Lundi soir à Paris, 350 personnes ont assisté à la première réunion pour le rassemblement de la Droite nationale...

 

Le grand amphi du Centre de conférence de Paris République, rue de la Fontaine au Roi, était bondé hier soir pour la première réunion publique pour l'union de la Droite nationale organisée par Synthèse nationale.


Ce fut d'abord Martine Lehideux, militante de la première heure du Front national, ancienne Vice présidente de celui-ci et aujourd'hui au Parti de la France, qui ouvrit la réunion. Martine est une combattante remarquable, c'est un honneur pour Synthèse nationale de l'avoir parmi nous à cette réunion.


Puis ce fut Jérôme Bourbon, le talentueux éditorialiste de Rivarol. Décapant comme à son habitude, il dressa un bilan sans concession de la situation politique actuelle. Il apporta le soutien total de l'hebdomadaire de l'opposition nationale et européenne à la nouvelle confédération en gestation.


Annick Martin, Vice présidente du MNR, insista avec justesse sur la nécessité de donner une dimension européenne au combat que nous menons. Nous ne sommes plus en 1911 et la France seule ne pèse plus très lourd en 2011...


Fidèle à son habitude, Robert Spieler n'y alla pas par quatre chemins. Rappelant que la rue de la Fontaine au Roi fut, en 1871, le théâtre des derniers combats de La Commune de Paris, qui vit le soulèvement du peuple de Paris contre l'ignoble trahison versaillaise, le Délégué général de la NDP n'hésita pas à nous comparer à la dernière barricade qui résiste encore, et malgré les trahisons lepénistes, à l'abandon de notre identité nationale et européenne.


Dernier intervenant avant que Roland Hélie conclue cette belle réunion, Carl Lang, Président du Parti de la France, présenta les bases de la confédération qui regroupe déjà le PdF, le MNR, la NDP et qui naîtra officiellement en septembre prochain. Cette confédération, dans laquelle chacune des formations adhérentes gardera son identité et sa spécificité, sera la seule à représenter lors de la prochaine présidentielle et des législatives qui suivront, et bien au-delà d'ailleurs, la Droite nationale, nationaliste et identitaire. Cette confédération "ne perdra pas son temps à rechercher une quelconque respectabilité, et cela pour la simple et unique raison que nous sommes tous des gens respectables".


Tout au long de la soirée les stands ne désemplirent pas et de nombreux nouveaux abonnements à notre revue ainsi qu'à Rivarol ou encore à Terre et peuple furent enregistrés.


De nombreuses personnalités de notre famille politique nous ont fait l'amitié de venir assister à cette réunion. Citons la présence dans l'assistance d'une délégation de camarades du Front comtois, menée par son Président Gaëtan Perret, de Serge Ayoub, dirigeant du mouvement Troisième voie, d’Edouard Klein, responsable du GUD, venu avec plusieurs militants de ce sympathique syndicat étudiant, du Professeur Jean Haudry, ancien doyen de la faculté de lettres de Lyon, d'Odile Bonnivard, Présidente de Solidarité des Français,  de Pierre Descaves, ancien député de l'Oise, des écrivains Patrick Gofman, Hervé Ryssen, Eric Miné et Franck Abed, de Thomas Joly, Secrétaire général du PdF, et de bien d'autres...


La réunion s'est terminée vers 22 h 00 et chacun est rentré avec la conviction que beaucoup de choses sont en train de bouger et que la vraie Droite nationale n'a certainement pas encore dit son dernier mot...

 

D'autres photos sont disponibles sur le site de Synthèse nationale.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article