Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 12:21

http://www.humanite.fr/sites/default/files/imagecache/une_article_horizontal/2012-11-15gaza-explosion.jpg

 

Entendu tout à l'heure sur BFM TV: le conflit à Gaza a fait "160 morts dont 5 israéliens". Lors de catastrophes naturelles, on entend "X morts dont X Français", une comptabilité qui est compréhensible puisque les morts françaises nous touchent plus directement. Mais que signifie cette distinction? Pourquoi faut-il toujours compter les morts israéliennes plutôt que palestiniennes? La logique voudrait que l'on présente les chiffres en soulignant le plus important: "160 morts, dont 155 palestiniens" ou les plus tragiques "160 morts, dont X enfants". Présenté comme le fait BFM, le bilan semble être plus terrible pour les Israéliens...

    

Au fait, qui dirige BFM TV? Alain Weill, juif, par ailleurs classé 341è fortune de France en 2010.

 

A propos du traitement médiatique du conflit israélo-palestinien, RIVAROL publie dans son numéro de demain les onze règles respectées par les journalistes lorsqu'ils abordent le sujet.

 

Extrait:

Voici les règles que tout le monde doit avoir à l’esprit lorsqu’il regarde le JT le soir ou quand il lit son journal le matin. Alors tout devient simple.

Règle numéro 1: Au Proche Orient, ce sont toujours les Arabes qui attaquent les premiers et c’est toujours Israël qui se défend. Cela s’appelle des représailles.

N°2: Les Arabes, Palestiniens ou Libanais n’ont pas le droit de tuer des civils de l’autre camp. Cela s’appelle du terrorisme. (...)

N°7: Vous, quand vous dites “Résistance”, il faut toujours et obligatoirement rajouter l’ex- pression « soutenue par la Syrie et l’Iran ».


N°8: Quand vous dites “Israël”, Il ne faut surtout pas dire : « soutenu par les États-Unis, la France et l’Europe » car on pourrait croire qu’il s’agit d’un conflit déséquilibré.

(...)

N°10: Les israéliens parlent mieux le français que les arabes. C’est ce qui explique qu’on leur donne, ainsi qu’à leurs partisans, la parole aussi souvent que possible. Ainsi, peuvent-ils nous expliquer les règles précédentes (de 1 à 9). Cela s’appelle de la « neutralité journalistique ».

N°11: Si vous n’êtes pas d’accord avec ces règles ou si vous trouvez qu’elles favorisent une partie dans le conflit contre une autre, c’est que vous êtes en réalité un dangereux antisémite. 

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 21:40

 http://www.ledauphine.com/fr/images/82D90AC2-22AF-4E8D-92E1-FEA7737B1BBF/LDL_06/alain-escada.jpg

Alain ESCADA :


Non à la dénaturation du mariage et de la parenté !

 

 

Alain Escada est le président de l’Institut Civitas, moteur de la mobilisation contre l’ouverture du mariage civil aux homosexuels. Nous avons voulu recueillir ses propos au lendemain de la grande mobilisation parisienne organisée par cet institut.

 

 

RIVAROL : L’Institut Civitas organisait ce dimanche 18 novembre une grande manifestation nationale à Paris contre l’ouverture du mariage aux homosexuels. Pouvez-vous rappeler à nos lecteurs le pourquoi de cette mobilisation ?

 

Alain ESCADA : Il s’agissait pour nous, ce dimanche, de manifester contre le projet de loi présenté en conseil des ministres le 7 novembre dernier et visant à dénaturer le mariage et la parenté. Un projet de loi qui, selon les mots de François Hollande, n’est qu’une “étape”. Un projet de loi qu’on peut qualifier de boîte de Pandore et qui, après le “mariage” homosexuel, permettra demain, au nom d’un droit au « mariage pour tous », le mariage polygame et le mariage incestueux. Il faut être bien conscient que le gouvernement veut nous imposer une véritable révolution sexuelle et défigurer le concept de famille, brisant ainsi le socle de base de la société.

 

R. : Ne pensez-vous pas que le “mariage” homosexuel est moralement bien plus grave que le mariage polygame ?

 

A. E. : Sans aucun doute. Son effet est bien plus déstructurant pour la société. Mais il est néanmoins utile de noter que l’un entraînera l’autre. C’est une question de délai. Jacques Attali, au cours d’un entretien à la télévision en janvier de cette année, avait estimé que la polygamie serait l’un des enjeux de la prochaine campagne présidentielle. 

 

R. : Quels soutiens politiques et religieux avez-vous reçus pour votre initiative?

 

A. E. : A l’échelon politique, nous avons reçu le soutien du Collectif « Elus locaux pour la Famille », lancé fin octobre par des maires de petits villages, sans étiquette politique, et qui regroupe aujourd’hui plus de 500 élus. Nous avons aussi pu compter sur le soutien de quelques élus locaux de l’UMP, du PCD, du MPF, du PDF et du FN. De façon générale, quasiment l’ensemble des mouvements de la « droite nationale » ont appelé à participer et à manifester le 18 novembre. Il faut aussi souligner la présence à notre manifestation de Jacques Bompard, député-maire d’Orange, et de Bruno Gollnisch, député européen. Par contre, Marine Le Pen s’est abstenue d’appeler à se joindre à notre manifestation et, par la suite, après la déferlante médiatique qui a suivi le “montage” réalisé par Caroline Fourest, elle a même cru stratégique de prendre ses distances avec notre manifestation, cédant à un « politiquement correct » dont elle est pourtant par ailleurs elle-même victime.

Du côté religieux, nous avons pu compter sur l’appui discret mais efficace de quelques prêtres diocésains, notamment de la Communauté Saint-Martin et de l’Emmanuel, ainsi que sur toutes les communautés « Ecclesia Dei » et, naturellement, sur la Fraternité Saint-Pie X.

 

R. : Savez-vous pourquoi le Front National de Marine Le Pen n’a pas appelé ses militants à se joindre à vous ?

 

A. E. : Il me semble que c’est notre aspect confessionnel qui la dérange. Je le regrette. Ceci dit, c’est un travers très présent parmi nos contemporains que de demander aux catholiques de s’abstenir d’afficher leur foi, leurs convictions dans la vie publique. Et c’est justement le rôle de Civitas de rappeler qu’au contraire, il ne faut pas des catholiques tièdes, “branchés”, consensuels, mais des catholiques fiers et audacieux. 

 

R. : Quel bilan tirez-vous de la mobilisation de dimanche ?

 

A. E. : Cette manifestation a été un succès, surtout compte tenu de la campagne de dénigrement dont elle a fait l’objet de la part de certains milieux « cathos branchés ». Avec près de 20000 participants, nous avons pu réaliser une union de diverses forces de la mouvance catholique et des patriotes sincères au service du bien commun. Nous avons pu mobiliser à nos côtés des élus dont le raisonnement ne se limite pas à de sombres calculs électoraux. Tout cela est bien sûr prometteur pour la suite. Cela permet à bien des catholiques de constater qu’ils peuvent s’exprimer en tant que tels. Non seulement ils le peuvent mais ils le doivent. Nous avons un devoir de vérité, loin des concessions et des compromis.

J’ajoute que le succès de foule de la manifestation de la veille n’aurait pas existé si Civitas n’avait pas appelé à manifester le dimanche 18 novembre puisqu’il ne fait aucun doute que la manifestation du samedi s’est organisée par des milieux “branchés” pour ne pas nous laisser occuper tout le terrain de la défense de la famille. Ainsi, nous avons, par notre démarche, réussi également à faire sortir de leur torpeur des milieux timorés. Et, telle une mauvaise conscience, nous avons poussé des évêques à sortir de leur silence. Pas avec la vigueur qu’on attend d’un prélat face à un tel sujet, mais tout de même, c’est un pas et nous sommes l’aiguillon ! 

 

R. : La « Manif pour tous », organisée la veille de la vôtre par la “catholique” « déjantée et branchée » Frigide Barjot a réuni près de 100.000 personnes. Quelle analyse en faites-vous ? Quelles sont vos différences ?

 

A. E. : Les différences les plus évidentes portent sur les principes qui sous-tendent l’action. L’artiste qui se fait appeler Frigide Barjot se dit catholique mais souhaite que les catholiques masquent leur foi lorsqu’ils s’expriment ou manifestent. Première incohérence. Frigide Barjot voulait par contre que sa manifestation dite « a-confessionnelle » regroupât également des juifs et des musulmans, ce qui, pour que ce ne soit pas qu’un effet d’annonce, aurait nécessité de permettre à des croyants du judaïsme et de l’islam d’exprimer leurs convictions religieuses, mais alors comment le refuser aux catholiques ? D’où, au final, une manifestation dont le profil sociologique était très homogène et reflétait la grande bourgeoisie catholique malgré toutes les demandes de Barjot de s’habiller comme pour un bal masqué. Deuxième incohérence. Par ailleurs, Barjot appelait tout à la fois à marcher contre le mariage homosexuel et contre l’homophobie. Or le concept d’homophobie a été créé de toutes pièces par le lobby homosexuel pour intimider ses adversaires. En 2004, le président de SOS-Homophobie avait tout résumé de la sorte : « Quiconque est contre le mariage homosexuel est homophobe. » En adoptant la sémantique du lobby qui est à l’origine de la loi qu’elle prétend combattre, Barjot commet une faute grave. C’est se tirer une balle dans le pied. Troisième incohérence. Ajoutons que Barjot cultive une attitude « gay friendly » pour le moins curieuse, allant jusqu’à porter un blouson avec inscription publicitaire pour un bar gay de Paris, le 7 novembre dernier, lors de sa conférence de presse de présentation de sa manifestation. J’en arrête là. Je ne peux, quant à moi, accepter de mélanger l’erreur et la vérité. Un combat, quel qu’il soit, doit reposer sur des principes solides. 

 

R. : Votre manifestation a été attaquée par un groupe féministe extrémiste, les Femen. Pouvez-vous nous en dire plus? Que s’est-il vraiment passé ? […]

   

 

Propos recueillis par Paul THORE.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 18:52

 

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3070.jpg

 

PRESIDENCE DE L'UMP:

SARKOZY LE GRAND GAGNANT

 

 

Les élections rendent fou. Le spectacle lamentable offert par l’UMP ces derniers jours le montre de manière presque caricaturale. Accusations réciproques de triches, de fraudes, de magouilles, de bourrages d’urnes, de passages en force, mise en cause de procurations en blanc, d’électeurs fantômes, tout y passe. Ce scénario catastrophe n’est pas l’apanage de la droite parlementaire. Il y a quatre ans quasiment jour pour jour nous avions vécu un psychodrame semblable au Parti socialiste, alors dans l’opposition, lors du congrès de Reims entre les deux finalistes, Martine Aubry, qui l’emporta d’un cheveu et Ségolène Royal. Les deux camps s’accusèrent mutuellement de triches, les uns dans les Bouches-du-Rhône acquises à l’ex-concubine de François Hollande, les autres dans le Nord, fief de la fille Delors. Trop d’élections tuent l’élection. Quasiment chaque fois désormais que se tient un scrutin quelque part dans le monde, le perdant en conteste les résultats. On se souvient encore de la longue et dispendieuse bataille juridique entre le camp Bush fils et le camp Al Gore en novembre et décembre 2000 tant les résultats étaient serrés entre les deux prétendants à la succession de Bill Clinton. Au moment même où nous commémorons le soixantième anniversaire de la disparition de Charles Maurras, le 16novembre 1952, auquel Michel Fromentoux a rendu un hommage appuyé dans notre dernier numéro, rappelons-nous sans cesse les propos catégoriques du maître de Martigues : « la démocratie, c’est le mal, la démocratie, c’est la mort ». Rien de bon ne peut en effet en sortir. Elle corrompt les meilleurs comme on l’a vu même au Front national où l’électoralisme a fait renoncer à des éléments doctrinaux et programmatiques essentiels et où la bataille de succession offrit un spectacle bien peu édifiant. 

 

L’UMP est très temporairement affaiblie par cette élection étriquée du secrétaire général sortant Jean-François Copé mais l’on aurait grand tort de l’enterrer. Pas plus qu’il n’est mort du crime du sang contaminé ni de tous les scandales nauséabonds de l’ère Mitterrand, le Parti socialiste n’a pâti durablement de l’image désastreuse du congrès de Reims en novembre 2008. C’est si vrai qu’il gagna haut la main les élections intermédiaires (régionales et cantonales) de 2010, le Sénat à l’automne 2011 et la présidentielle et les législatives au printemps 2012. A son tour, l’UMP semble a priori disposer de fortes chances de regagner les leviers de pouvoirs, locaux en 2014 et 2015 et nationaux en 2017 en fonction du système de balancier entre la droite et la gauche du système. La force d’inertie des partis est extrêmement puissante. Il y a trop d’intérêts électoraux et financiers en jeu pour que l’on s’aventure dans des scissions. Les rares qui s’y sont essayé ont quasiment toujours échoué. Il est donc peu probable que les fillonnistes quittent l’UMP. 

 

La victoire, fût-elle de 98 voix, de Jean-François Copé (50, 03 %) est intéressante à plus d’un titre. Elle prouve d’abord que celui qui tient l’appareil dispose d’un avantage très important. On l’avait vu au FN avec Marine Le Pen contre Gollnisch. Mais au-delà de ce constat force est de remarquer que la stratégie droitière de Copé, bien conseillé par Patrick Buisson, a séduit un grand nombre de militants de l’UMP. Ses propos sur le racisme anti-Blancs et sur le pain au chocolat subtilisé par un mahométan pendant le Ramadan ont manifestement fait mouche. Copé a fait du Sarkozy tandis que Fillon faisait du Chirac. Il n’est donc pas étonnant que le premier l’ait finalement emporté. Ce n’est pas un hasard si l’ancien maire de Paris n’a jamais dépassé 20% au premier tour de la présidentielle ; tant par tempérament que par conviction radical-socialiste, il n’a jamais été à l’aise sur une ligne populiste et droitière. A la différence de Copé et de Sarkozy qui sont de purs démagogues et qui n’hésitent pas à dire ce que leurs militants et électeurs veulent entendre. En ce sens, la victoire de Copé est plutôt une mauvaise nouvelle pour Marine Le Pen car le héraut d’une « droite décomplexée » est mieux à même que le centriste Fillon d’empêcher les électeurs de voter pour la présidente du Front national. D’autant que dans le débat sur le «mariage homosexuel» il a été plus en pointe que la direction du FN qui croit à tort qu’il ne faut surtout pas s’engager sur les questions dites sociétales de crainte de perdre des appuis et de paraître pour réactionnaires et rétrogrades. […]

 

 

jeromebourbon@yahoo.fr

 

 

  

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 13:51

 

http://www.stephanelarue.com/photo/art/default/4935285-7367483.jpg?v=1353272295

Où est Charlie? Euh, je veux dire Fourest?

 

Relatant son agression PRESUMEE, Fourest s'est indignée ce matin sur Europe 1 de ce que ses agresseurs PRESUMES aient scandé tout en la "rossant": 

 

Les agresseurs l’ont reconnue après lui avoir arraché son bonnet.«"C’est Caroline Fourest, cours sale pute", ont-ils scandé», a-t-elle raconté, puis «j’ai pris une deuxième raclée et ils m’ont encore rossée un petit moment dans le dos et à la tête». Elle a précisé qu'«en plus des slogans sexistes et homophobes, il y avait des slogans antijournalistes». Source

 

Des slogans antijournalistes? Diable! Ca existe, ça? Nous voilà tout ébaubi, mais positivement impressionné: il faut que tout le monde soit bien conscient de la désinformation continuelle faite par les media du système, dont Fourest est une représentante presque caricaturale. Si quelqu'un a de tels slogans en magasin, qu'il les propose, nous les publierons bien volontiers!

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 10:26

 

http://naoned.blogcitoyen.fr/files/2012/02/ump-incendie.jpg

 

Comme attendu, ce matin, on ne sait toujours pas qui, de Fillon ou de Copé, a gagné l'élection à la présidence du parti. Le Congrès de Tours bis. Normal, quoi. Mais rassurez-vous: aux élections locales ou nationale, y'a pas de triche, promis juré craché!

 

Sur le site de Europe 1:

 

EN DIRECT - La Commission d'Organisation et de Contrôle des Opérations Électorales va trancher lundi.

L'ESSENTIEL :

• Jean-François Copé et François Fillon revendiquent tous deux la victoire à la présidence de l'UMP. Le premier assure avoir plus de 1.000 voix d'avance. Le deuxième parle d'une avance de 200 bulletins.

• Les deux camps s'accusent de fraudes. Il revient désormais à la Commission d'Organisation et de Contrôle des Opérations Électorales (Cocoe), de trancher.

• La Cocoe a interrompu ses travaux dans la nuit de dimanche à lundi, peu avant 4h, en indiquant qu'elle ne pouvait pas encore déclarer de vainqueur. Elle reprend l'analyse des résultats, ce matin à 10h.

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 10:20

 

http://yann-savidan.com/wp-content/uploads/2012/10/Audrey-Pulvar.jpg

Dépêche AFP:

 

Audrey Pulvar a annoncé dimanche la fin de sa relation avec le ministre Arnaud Montebourg, une idylle qui a coûté cher professionnellement à la journaliste puisqu'elle a dû ces dernières années quitter i-Télé et France Inter avant de devenir la directrice contestée du magazine Les Inrockuptibles.

"La journaliste Audrey Pulvar annonce la fin de sa relation avec Monsieur Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et poursuivra tout auteur d'atteinte à sa vie privée ou à celle de ses proches", a-t-elle écrit dans un SMS à l'AFP.

Audrey Pulvar, qui a fait son annonce au moment où tous les journalistes politiques étaient mobilisés par l'élection à l'UMP, s'est refusée à tout commentaire.

(...)

 

Féministe assumée, Audrey Pulvar n'a de cesse d'affirmer son indépendance d'esprit et ses convictions, n'hésitant pas à jouer la provocation.

La semaine dernière, elle embrassait sur le plateau de "Touche pas à mon poste", une autre chroniqueuse de D8, Enora Malagré, pour illustrer sa prise de position en faveur du mariage des homosexuels.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 09:39

http://www.lepoint.fr/images/2012/11/19/manifestation-civitas-violences-816043-jpg_540211.JPG 

 

Désinformation massive des féministes et des homos! Lu dans Le Point:

 

Le gouvernement n'aura "aucune tolérance" à l'égard des violences de l'extrême droite, a prévenu dimanche sa porte-parole, Najat Vallaud-Belkacem, après l'agression de journalistes et de militantes féministes à la manifestation organisée par Civitas contre le mariage d'homosexuels. Plusieurs personnalités ont réclamé l'interdiction de l'Institut Civitas, d'autres celle du GUD, groupuscule d'extrême droite. "Il n'y a aucune place pour les agressions d'extrême droite dans notre pays", a réagi la porte-parole. "Le gouvernement n'aura aucune tolérance à l'égard de ces violences et de tous les dérapages qui y sont associés. La liberté d'informer n'est pas un principe avec lequel on peut transiger", a-t-elle ajouté en se déclarant "profondément choquée" par cette agression.

"Dès demain, je demande au ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, la dissolution de l'Institut Civitas", a annoncé la députée PS de l'Hérault Anne-Yvonne Le Dain. "Avec les excès pathétiques de cette manifestation, avec violences et coups, je souligne que ces gens qui prétendent défendre les valeurs du christianisme ont fait sauter sans honte ni vergogne un principe de base des sociétés humaines, qui est qu'un homme ne frappe pas une femme", a-t-elle poursuivi. "Je précise également que, pour moi, ces gens, cet Institut Civitas, ne représentent en rien les manifestants de samedi contre le mariage pour tous, manifestation digne et démocratique dont les rassemblements étaient orchestrés par les hiérarchies religieuses françaises, dont je ne partage pas les positions, mais que je respecte", a ajouté Anne-Yvonne Le Dain.

 

"Le vrai visage de l'extrême droite" (Jeunes Socialistes)

Eddie Aït, secrétaire national du PRG, a également réclamé la dissolution de Civitas, affirmant que cette agression "l'inquiét[ait] au plus haut point". "Le mouvement Civitas doit être dissous comme la loi l'autorise", a-t-il souligné.

Pour sa part, "horrifié" par l'agression, le Mouvement des jeunes socialistes a appelé "à la dissolution" du GUD à qui il attribue l'agression. "Ceux qui ne connaissaient pas le vrai visage de l'extrême droite française l'ont découvert aujourd'hui avec la honteuse agression dont ont été victimes des militantes féministes du mouvement Femen ainsi que des journalistes, notamment Caroline Fourest", a-t-il poursuivi, dans un communiqué. "Le GUD, groupe union défense, proche du Front national et connu pour ses actions ultra-violentes, n'hésite pas à ajouter la brutalité physique à l'homophobie, l'intolérance et la haine des intégristes de Civitas", a-t-il ajouté. "De tels agissements ne sauraient être tolérés. [...] En conséquence, les Jeunes Socialistes appellent à la dissolution du GUD et à la condamnation des personnes impliquées dans ces violences", selon le MJS. "Je condamne fermement la lâche agression dont a été victime Caroline Fourest en marge de la manifestation Civitas et lui témoigne mon soutien contre la violence obscurantiste et imbécile", avait réagi le premier secrétaire du PS, Harlem Désir.

Le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux a dit avoir vu dans les manifestations de dimanche "des débordements inadmissibles".

 

On assiste en ce moment à une véritable offensive contre la droite nationale, qui se manifeste par la persécution des jeunes nationalistes, Gabriac et Benedetti, ou par les insultes et violences à l'encontre des catholiques attachés à la Tradition (souvenons-nous des jeunes arrêtés lors des manifestations contre les pièces de théâtre blasphématoires). Lors d'un affrontement, ce sont bien évidemment les nationaux et les catholiques qui seront déclarés comme fautifs. Voyons un peu à quoi ressemblaient les féministes, nécessairement pacifistes, qui organisaient la contre manifestation:

 

http://4.bp.blogspot.com/-0ccqYB_U17g/UKkSnQ6A6rI/AAAAAAAAFTw/1fOabtY_D3A/s1600/femen-3.jpg

 

Dans une vidéo postée sur le site de C. Fourest, on peut voir ce groupe féministe (FEMEN qui s'est fait une spécialité de se balader les seins à l'air dans toute l'Europe, comme si se foutre à poil pouvait faire avancer la "cause des femmes") se mêler résolument aux manifestant et les asperger d'une mousse blanche censée imiter le sperme. Nos amies ont un goût exquis, comme le montrait déjà leur slogan "fuck church". Si Civitas avait affiché des banderoles avec le slogan "fuck gays", vous imaginez les réactions et l'inévitable procès. Mais "fuck church", on a le droit. Fuck church, dans cette manifestation, ça veut dire "fuck you", vous les catholiques, allez vous faire enc... Vulgaire? Non, n'ayons pas peur des mots. Ou allez-vous faire ba*ser, car enc*ler, c'est la spécialité de la partie adverse, non?

Bref, nous avons d'un côté des familles, avec force poussettes et enfants juchés sur les épaules, et de l'autres des chiennes de garde hurlant, la bave aux lèvres, aspergeant la foule, aux trois quart nues. Mais l'on ne condamne que les débordements, plutôt que la police, qui n'a pas fait son travail en empêchant ces hystériques de se joindre à la manifestation. Normal... Idéal, même. Car Femen, Fourest, et toutes les féministes, homo ou non, ont ce qu'elles veulent désormais: une épée de Damoclès au-dessus de la tête de Civitas.

Voici le compte rendu d'Alain Escada, bien différent de celui de l'AFP:

 

Nous avions appelé à manifester en masse contre le projet de loi sur le mariage homosexuel et près de 20.000 personnes se sont retrouvées autour de nous ce dimanche 18 novembre 2012 à Paris, entre le ministère de la Famille et l’Assemblée nationale. Nous souhaitons remercier chaleureusement tous ceux qui sont venus des plus larges horizons pour porter notre message afin de barrer la route à ce dessein gouvernemental. C’est un grand succès et le mouvement va s’amplifier dans les semaines qui viennent.

C’est sans doute ce qui a suscité les vives craintes de Caroline Fourest qui a immédiatement répandu dans la presse sans apporter de preuve qu’elle était venue comme journaliste et qu’elle avait  été « tabassée » à plusieurs reprises. Compte tenu de ses revendications affichées sur le sujet de l’homosexualité, on peut clairement s’interroger sur l’impartialité de cette journaliste en la matière et sur le caractère plus que provocateur de sa présence. Il faut savoir que Caroline Fourest était déjà venue accompagner, la veille, des militants agressifs, hurlant et brandissant des pancartes, prônant le mariage homosexuel, lors de la « Manif pour tous » partie de la place Denfert-Rochereau. Déjà Caroline Fourest avait été refoulée, en présence des forces de sécurité.

Lors de notre marche de ce dimanche, cette dame accompagnait des extrémistes féministes et homosexuelles qui se sont présentées entièrement dénudées devant les enfants (ce que cette journaliste appelle de « l’humour »). Leur contre-manifestation n’était pas déclarée. Elles se sont approchées de notre colonne en hurlant, en présence des forces de sécurité. Il faut noter que toutes ces contre-manifestantes agressives, Caroline Fourest comprise, ont été arrêtées par celles-ci. En revanche, la police n’a interpellé aucun des manifestants qui ont pu continuer dans le calme leur marche jusqu’à l’Assemblée Nationale. Qu’il nous soit permis de remercier les autorités pour leur professionnalisme afin d’assurer la sûreté de tous.

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 09:25

 

Ils ont montré de la bonne volonté, à L'Express. Sous le titre "Emploi, sécu, santé, le vrai coût de l'immigration", ils ont juré la main sur le coeur que l'immigration était bien une chance pour la France puisqu'elle est, selon eux, "une bonne affaire, à court, moyen et long terme". Difficile de faire plus antiraciste et moins xénophobe. Mais le maquettiste a fait une boulette. Il a choisi pour la couverture une photo choquante, écoeurante, mensongère, truquée peut-être même! La voici:

 

http://static1.ozap.com/articles/3/44/40/43/@/4446897-la-une-de-l-express-620x345-1.jpg

 

Une femme voilée se présentant à la CAF! Shocking! Et mensonger! Les habitués de la CAF savent pourtant fort bien qu'on n'y rencontre que des usagers (et des employés) blancs comme neige, aimables, et s'exprimant dans le français le plus pur...

 

Cette une est "délétère", "équivoque": une réunion extraordinaire sera donc convoquée pour faire la lumière sur cette affaire nauséabonde.

 

Trêve d'ironie. C'est lorsque, même avec la meilleure volonté du monde, en essayant de se mettre dans la tête des gens, on ne comprend pas l'indignation générale, que l'on se rend compte du gouffre qui nous sépare de nos compatriotes. Si un volontaire pouvait seulement nous expliquer ce que la photo a de choquant...

   

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 08:35

 

http://images.doctissimo.fr/1/divers/whomen/photo/hd/4444370444/195638834b5/whomen-dragqueen17-big.jpg

 

Par François-Xavier Rochette.


 

La féminisation, nouvelle matrice de la lâcheté universelle

 

Imaginons un être humain, précisément un homme, conservé par cryogénie pendant 70 ans et que l’on décongèlerait aujourd’hui, réveillant soudainement tous ses sens, son intelligence, sa mémoire, ses facultés physiques intégrales, sa pleine identité masculine, son instinct de conservation et sa solide vision du monde. Dans ces conditions, quels pourraient être son opinion presque instantanée, son ressenti, ses impressions quant à l’évolution morale, sociale, pour ne pas dire “sociologique”, du comportement humain et de l’esprit masculin en particulier ? La sidération engendrée par la technologie qui l’entoure passée, comment pourrait-il dès lors considérer l’homme d’aujourd’hui, l’adulte, l’époux, le père, ou le jeune homme de notre temps d’une manière générale ? N’apparaît-il pas comme évident que son appréciation de l’homme, du masculin d’aujourd’hui, serait hautement négative, totalement négative oserions-nous dire. Que remarquerait-il en premier lieu ? Non seulement que l’homme lambda de la rue comme celui de la télévision a perdu l’énergie de sa virilité si ce n’est sa virilité elle-même et qu’une masse d’invertis côtoie et impose ses “normes” à la société masculine tout entière. Les codes vestimentaires sont ceux créés et développés par les sodomites revendiqués, la musique la plus populaire écoutée chez les adolescents pubères est celle qui a été avalisée par la communauté gay, etc. Evidemment, dans une société où l’artifice et l’évanescent priment sur tout, le gay et ses valeurs mercantiles en imposent ! Aussi est-il (l’inverti) de fait, ici une référence, là une victime de la vieille France crottée, un innocent postulé, une icône de la tolérance à respecter comme telle par les hommes modernes de notre temps. Notre homme décongelé risque ainsi de percevoir notre pays en particulier comme une société folle, soumise, écrabouillée sous la domination légale (une domination assurée par tous les pouvoirs officiels et bureaucratiques) d’une minorité médiatique arrogante.

 

UNE LACHETE INTELLECTUELLE ET MORALE

 

Hibernatus observera une autre caractéristique majeure de la mentalité de l’homme de notre époque, dégénéré par 70ans de propagande létale : cette propension littéralement fantastique à accepter, ou à vivre comme s’il l’acceptait sans irritation, l’ensemble des normes castratrices qui structurent le nouveau “vivre-ensemble” et le langage de la société hexagonale, ce conformisme qui est pourtant contraire aux lois fondamentales de la nature, notamment de la nature humaine, ce politiquement correct qui non seulement abrutit le Zoôn Politikon, l’homo-politicus, en l’obligeant à penser que 2+2 font 5, mais aussi qui pousse l’homme à se comporter comme une véritable carpette, une gaupe sans honneur, un minable valet des instituteurs systémiques, un lâche répétant inlassablement comme un écervelé trépané le discours ethno-masochiste concocté par les ennemis ataviques du nationalisme et de la race blanche. Comment ne pas comparer cette masse dénuée de la moindre jugeote à un flot de zombis qui par leurs interminables réflexes discursifs font perdurer la mode infernale de l’antiracisme obligatoire ? Antiracisme, shoatisme universel, philosémitisme apologétique subséquent, amour ostentatoire de l’Autre, coprophagie pseudo-culturelle, détestation de soi-même, sont autant de phénomènes cognitifs qui participent de la dévirilisation de l’homme, de son asservissement, de sa castration cognitive. L’observateur impartial verrait assurément dans cet état de délabrement moral l’indice d’une féminisation majeure de la gent masculine. […]

 

 

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles)


Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de F-X R.
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 08:32

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3069.jpg

COMMEMORATION DU 19 MARS:

L'INSULTE FAITE A LA FRANCE   

 

 

Elle a osé. Il n’a pas fallu longtemps à la gauche au pouvoir pour imposer le 19mars 1962 comme date anniversaire du cessez-le-feu et « journée nationale du souvenir en mémoire des victimes de la guerre d’Algérie ». Le 8novembre le Sénat à majorité socialiste a donné son feu vert à la proposition de loi PS votée le 22janvier 2002 par l’Assemblée nationale, de sorte que le texte est définitivement adopté par le Parlement. Le Palais du Luxembourg qui resta à droite jusqu’à l’automne 2011 s’était toujours opposé à cette initiative. Les socialistes et leurs alliés disposant désormais de la majorité absolue dans les deux chambres, ils peuvent faire quasiment tout ce qu’ils veulent. Les sénateurs se sont ainsi prononcés par 181 voix contre 155 en faveur de cette proposition de loi, dont l’adoption intervient quelques semaines seulement avant la visite que doit effectuer en décembre François Hollande en Algérie. Un gage donné aux autorités algériennes et à la FNACA (Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie) qui a toujours milité pour faire du 19mars la date officielle de la fin de la guerre d’Algérie. 

 

Ce vote est une véritable provocation (et l’on sait que le sectarisme idéologique de la gauche n’en est pas avare) et une insulte aux harkis et aux Français d’Algérie car cette date du 19mars marque […]

 

jeromebourbon@yahoo.fr

 

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article