Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 17:58

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/11/04/4c051fda-26a5-11e2-9723-de64dbda3ef3-493x328.jpg

 

Loin de l'image donnée par une jeunesse désoeuvrée, inculte, abreuvée de télévision et de jeux vidéos, Yann, 16 ans, pompier volontaire, a donné sa vie pour lutter contre un incendie. R.I.P.

 

Lu dans Le Figaro:

 

Jeune sapeur-pompier depuis trois ans, Yann Siméoni était «entraîné» et «exercé», selon les mots du directeur adjoint des secours du département, Thierry Carret. Le brevet national pour devenir sapeur-pompier se prépare en effet dès l'âge de onze ans. La formation, répartie en quatre modules, mêle théorie et pratique, explique le site des pompiers. L'âge minimum d'exercice pour les sapeurs-pompiers volontaires est de 16 ans, sous réserve d'autorisation parentale. Yann Siméoni avait achevé sa formation au printemps 2012 et venait de devenir pompier volontaire.

«C'était son avenir, c'était tout pour lui, a confié dimanche à Europe 1 son grand-père, Roger. Il voulait vraiment en faire son métier et il avait pris ça à cœur.» «C'était le premier week-end de garde de sa vie de pompier et c'était la première fois qu'il était appelé sur un incendie. C'est dur, très, très dur», a-t-il poursuivi, évoquant «un jeune plein de vie, plein d'espoir». «C'est mon petit-fils de 16 ans, je ne m'attendais pas à ça», a conclu le grand-père, se disant «bouleversé».

Le commandant de la caserne de Digne, Henri Couvet, a pour sa part évoqué «un jeune homme très apprécié pour sa bonne humeur». «C'était un jeune sérieux, posé, dynamique, quelqu'un pour qui être pompier était une véritable vocation», a insisté son ancien formateur.

Lycéen à Digne, l'adolescent vivait avec sa famille dans le village de Champtercier, sous le choc dimanche. «Le village est en deuil, on est touché par ce drame, bouleversé», a déclaré la maire, Régine Ailhaud-Blanc. Yann faisait également partie de l'équipe de football locale.

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 20:23

   http://www.legrenelle-environnement.fr/IMG/image/Plan%20batiment%20Grenelle/Actualités/revue-de-presse.jpg

 

Manuel Valls veut ouvrir plus largement l'accès à la nationalité française: http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2012/10/31/l-acces-a-la-nationalite-entrave-par-le-precedent-gouvernement-selon-un-rapport-parlementaire_1783493_3224.html

 

Les Roms ne sont pas des voleurs, il faut vraiment être raciste, xénophobe, nazi, même, pour dire le contraire: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/30/01016-20121030ARTFIG00559-roms-la-police-face-au-gang-des-kiosquiers.php?m_i=%2Bw8%2BEULE0o7pilGTDAMXTKJ%2BuQTj5AckXlaPTtTBVyhuZYj%2Bk

 

La repentance selon Gérard Longuet: http://www.lefigaro.fr/politique/2012/11/01/01002-20121101ARTFIG00285-gerard-longuet-fait-un-bras-d-honneur-sur-un-plateau-tv.php?m_i=MpLMgxlDWl2v%2B0qc0Wm9VgCF2A2FQolG7jImHS1FkRH1UgcgT

 

La sécurité des juifs est une cause nationale, selon François Hollande. Pour Benjamin Netanyahou, voilà qui est parlé! Hollande est vraiment l'héritier de Jean Moulin, il est animé par l'esprit de la Résistance! Résistance à quoi, au juste? L'histoire ne le dit pas: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/01/01016-20121101ARTFIG00379-toulouse-hollande-s-engage-a-combattre-l-antisemitisme.php?m_i=GjJGeC9ezhhMr77sUpYvPU9tXEWzSinM9pKkH%2ByhxWwzy40aW

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 08:16

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3067.jpg

Un extrait de l'édito :

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître si une élection présidentielle avait lieu dimanche prochain Nicolas Sarkozy l’emporterait haut la main sur François Hollande. En effet, six mois après son accession à l’Elysée, le ci-devant concubin de Ségolène Royal bat des records d’impopularité. Selon un sondage OpinionWay pour Le Figaro réalisé fin octobre et rendu public le 26, 64 % des Français interrogés sont mécontents de l’action du président. Parmi les principaux griefs, le manque d’autorité et l’inefficacité de son action dans la lutte contre le chômage. La cote de popularité de François Hollande passe pour la première fois sous la barre fatidique des 40 % de satisfaits. Seuls 10 % estiment que la situation de la France s’améliore depuis son élection. Seulement 36 % des personnes interrogées se disent satisfaites du chef de l’Etat (31% «assez satisfaits» et 5% « très satisfaits »). La lutte contre le chômage est le domaine où le président de la République fait le plus de mécontents (69 %), suivi de […]

 

Un extrait de l'article de Jérôme Bourbon qui revient sur l'exclusion de Mgr Williamson et met en lumière, dans cette affaire, la centralité de la question juive:

 

Le 24 octobre la direction de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X annonçait dans un communiqué (voir RIV. du 26 octobre) l’exclusion de Mgr Williamson de l’œuvre fondée par Mgr Lefebvre. A 72 ans et demi celui qui était le doyen des quatre évêques de la FSSPX est en voie d’être expulsé du prieuré de Wimbledon où il résidait jusque-là et se trouve jeté à la rue, sans couverture sociale et sans argent. Depuis des années les relations étaient exécrables entre Mgr Fellay et Mgr Williamson, entre l’évêque le plus jeune et le prélat le plus âgé des quatre clercs sacrés le 30 juin 1988 par le fondateur d’Ecône. En 2003, le supérieur général avait retiré au prélat britannique la direction du séminaire des Etats-Unis et en 2009, à la suite de ses déclarations sur les chambres à gaz et le nombre de juifs tués pendant la guerre, la maison générale de la FSSPX lui avait ôté la direction du séminaire de la Reja en Argentine, l’avait confiné, selon son expression dans une “mansarde” à Londres, lui interdisant tout ministère et toute prise de parole publique, bref voulant le transformer en mort vivant. 

 

Le 4 octobre dernier, dans une ultime lettre Mgr Fellay enjoignait à son confrère sous « dix jours ouvrés » (sic !) de fermer définitivement son blog Dinoscopus, de supprimer ses commentaires Eleison hebdomadaires, de présenter des excuses publiques au supérieur général pour le mal qu’il aurait fait à la Fraternité et de réparer ses torts. Bref, Mgr Fellay demandait une capitulation sans conditions qu’il n’a évidemment pas obtenue. Dans la lettre que nous avons rendue publique dans notre dernière édition Mgr Williamson accuse le supérieur général de trahir l’héritage de Mgr Lefebvre en œuvrant à un ralliement graduel à la Rome moderniste. Et le prélat britannique d’indiquer que la politique de la FSSPX a changé depuis 2000 et le début des discussions avec les occupants du Vatican. A la fin de sa missive, il invite le supérieur général à présenter sa démission car il en va, écrit-il, « de la gloire de Dieu, du salut des âmes et de (son) salut éternel ». Autrement dit si Mgr Fellay poursuit ses menées actuelles, il s’engage sur un chemin de damnation et ceux qui le suivent également. Voilà ce qu’il faut comprendre. C’est dire que la querelle n’est pas secondaire. 

 

On reproche à Mgr Williamson d’avoir désobéi à l’autorité légitime, Mgr Fellay. Mais le prélat britannique a beau jeu de répondre que son devoir est de désobéir puisque la foi est en jeu. Après tout la Fraternité ne s’est-elle pas fait connaître par sa désobéissance à une autorité qu’elle jugeait pourtant légitime mais dont elle estimait qu’elle mettait la foi en danger ?

 

LA CENTRALITÉ DE LA QUESTION JUIVE

 

Au-delà de ce différend certes essentiel sur l’opportunité ou non de trouver un accord avec la Rome moderniste, c’est-à-dire dans les faits de se placer sous sa dépendance, l’exclusion de Mgr Williamson s’explique en grande partie par les propos révisionnistes qu’il a tenus en 2009 et qu’il n’a jamais rétractés depuis au grand dam de son supérieur qui a multiplié les pressions pour qu’il reconnaisse la réalité de la Shoah. Tout laisse à penser que l’exclusion du plus remuant des quatre évêques de la Fraternité a été une monnaie d’échange entre le Vatican et Mgr Fellay, les trente deniers de Judas en quelque sorte. Le Vatican soumis au sionisme international ne pouvait accepter de « normaliser canoniquement » une Fraternité qui comptait dans ses rangs un révisionniste notoire. En effet pour les occupants du Vatican mieux vaut un prêtre pédomane (il n’en manque pas dans l’église conciliaire !) qu’un prélat révisionniste. D’ailleurs, dès son exclusion, le Congrès juif mondial s’est « félicité » de cette nouvelle, regrettant seulement qu’elle vienne « trop tard » et appelant la Fraternité à se débarrasser de toute trace d’antisémitisme en son sein. Que le Congrès juif mondial se rassure : Bernard Fellay va y veiller personnellement. Ainsi que nous l’ont assuré des prêtres il ne fait pas bon nourrir quelque sympathies révisionnistes ou “fascisantes” dans la néo-FSSPX. Mieux vaut avoir des penchants modernistes. Pourtant la question du révisionnisme historique n’est pas secondaire, même d’un point de vue théologique. Ce n’est plus en effet le sacrifice et la mort du Christ au Golgotha qui sont l’élément central et le sommet de l’histoire, c’est l’“Holocauste”. Les imbéciles et les pleutres ne mesurent pas à quel point la contre-religion de la Shoah est une machine de guerre contre la religion catholique, une arme de destruction massive de la foi chrétienne dont elle singe les rituels.

 

Trois jours seulement après l’annonce de l’exclusion définitive de Mgr Williamson, la « commission pontificale Ecclesia Dei » faisait paraître un communiqué, au ton très apaisant et conciliant, disant qu’elle accordait un délai supplémentaire à la Fraternité pour répondre à la déclaration doctrinale du 13 juin et à la proposition de régularisation canonique. Ainsi que l’indique le chroniqueur religieux du Figaro, Jean-Marie Guénois, « il est donc clair que ce communiqué, inédit dans son ton apaisant, est la réponse du Vatican à l’exclusion de Mgr Williamson ». D’ailleurs, le jour même de l’exclusion, le Vatican avait fait savoir, selon La Croix et Le Figaro, que l’exclusion de l’évêque révisionniste était reçue à Rome comme « une bonne nouvelle ».

 

Cette affaire montre une fois de plus la centralité de la question juive et du révisionnisme. On l’a vu au Front national où Marine Le Pen pour se faire accepter des media a exclu tout ce qui était plus ou moins révisionniste ou nationaliste dans le parti. On le voit aujourd’hui à la Fraternité où Mgr Fellay qui est manifestement prêt à tout pour obtenir sa prélature personnelle à vie chasse sans ménagement Mgr Williamson. Il faut dire que les méthodes du supérieur général de la FSSPX sont plutôt expéditives : en 2003 il avait renvoyé au moyen d’un simple fax l’abbé Paul Aulagnier qui fut pourtant dix-huit ans durant le supérieur du district de France de la FSSPX et quasiment le cofondateur de la Fraternité, en 2004 via le district de France il avait envoyé des vigiles et des chiens à l’abbé Philippe Laguérie au prieuré de Bruges, l’excluant de la cultuelle qui lui permettait de bénéficier d’une couverture sociale. Nous sommes là à des années-lumière du comportement traditionnel de l’Eglise catholique. Dans un diocèse lorsqu’un prêtre fautait voire défroquait l’évêque veillait à ce qu’il ne soit pas à la rue et lui donnait même discrètement un peu d’argent pour qu’il ne devienne pas un vagabond. Il faut croire que la charité s’est […]

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 22:45
Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 22:45

 

 

La politique ne l'enfant unique avec son massacre de petites filles n'est pas le seul scandale en Chine. Récemment, une vidéo avait secoué tout le pays : elle montrait une fillette écrasée par une voiture dans l'indifférence générale. Plusieurs passants avaient vu la petite fille étendue sur la chaussée sans chercher à lui porter secours. Quand au conducteur, il ne s'était pas arrêté.

 

Un nouveau fait divers met en lumière les pratiques sadiques de nombreux instituteurs dans ce pays. Une maîtresse de maternelle a en effet posté sur un blog des photos des sévices qu'elle infligeait à ses petits élèves. Selon le site chinois The Epoch Times, la maltraitance est monnaie courante en Chine. Dans un article du Figaro, on peut d'ailleurs voir une vidéo (ci-dessus) dans laquelle une institutrice frappe des enfants de façon extrêmement violente.

 

Mais bien sûr, toutes les civilisations se valent...

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 19:19

http://frigidebarjot.files.wordpress.com/2012/10/mariage_homo.jpeg?w=182&h=270

Xavier Lacroix : « Les homosexuels veulent

entrer dans la norme en la subvertissant »

Xavier Lacroix est théologien, philosophe, membre du comité consultatif national d'éthique.

 Pourquoi l’Eglise ne peut-elle être qu’opposée au mariage entre deux personnes du même sexe ?

Vous remarquerez que dans ce débat l’Eglise catholique ne met pas en avant la croyance mais une position éthique, car ce sont des biens fondamentaux qui sont en question. L’Eglise développe deux types d’objections : l’une liée à la différence sexuelle, l’autre à la place de l’enfant dans l’homoparentalité. Elle pointe en outre le flou qui entoure aujourd’hui le sens du terme mariage.

Neuf personnes sur dix pensent que le mariage est la célébration sociale de l’amour. Pourquoi, alors, ne pas le célébrer entre deux personnes du même sexe qui s’aiment ? Or, anthropologiquement, traditionnellement, juridiquement, universellement, le mariage n’est pas que cela. Il est l’union entre un homme et une femme en vue de procréation : si on lui enlève la différence de sexe et la procréation il ne reste plus rien, si ce n’est l’amour, qui peut rompre. Le mariage est aussi une institution et pas seulement un contrat. En l’occurrence, l’institution du mariage est définie par un corpus de droits et de devoirs des époux entre eux et envers les enfants. La société y intervient comme tiers, considérant qu’elle en a besoin pour l’intérêt général. La société a-t-elle « besoin » de l’amour homosexuel, de couples homosexuels solidaires. Peut-être, mais j’en doute.

La réalité est faite de couples hétérosexuels non mariés avec des enfants, de couples mariés sans enfant, de couples homosexuels, avec ou sans enfants… L’Eglise catholique n’a-t-elle pas au fond des difficultés à accepter les évolutions sociétales ?

Ce n’est pas parce que des couples mariés sont stériles ou choisissent de ne pas avoir d’enfant, que le sens de l’institution change. Elle ménage toujours une place pour l’enfant. En outre, les changements sociologiques actuels me semblent superficiels par rapport à une réalité anthropologique qui demeure.

Si le mariage se limitait à une célébration de l'amour, il n’y aurait plus de fondement pour la filiation, la parenté. Or, qui dit mariage, dit filiation. Aujourd’hui parenté et conjugalité sont dissociées de fait, mais l’institution continue de les articuler. La présomption de paternité est le cœur du mariage civil. Il articule conjugalité et parentalité et lie la filiation à la naissance. Le droit, et nos contemporains, continuent de penser qu’il est bon d’être le fils ou la fille de ceux dont on est né car on sait que la dissociation entre filiation et naissance est cause de souffrance.

Les partisans de l’homoparentalité disent eux que la différence sexuelle n’a pas d’importance, qu’il n’est pas important qu’un enfant soit né d’untel et d’unetelle ; ils occultent la naissance. Affirmer cela, c’est dire poliment que le corps ne compte pas. C’est grave, car cela revient à penser que tout vient de la volonté et de la culture. Or, le corps aussi est important et le rôle de toute civilisation est de tenir ensemble nature et culture. On est homme ou femme, on peut engendrer ou pas. Il y a là des limites. L’opposition de l’Eglise s’apparente donc ici à une forme de résistance à la volonté de toute puissance.

Si on vous suit, l’adoption par des couples hétérosexuels ou par des célibataires devrait aussi être évitée ?

L’adoption est toujours une souffrance. Mais, dans le cas des couples hétérosexuels, cette souffrance est rattrapée par le fait que le couple adoptant est analogue aux parents biologiques. Le projet actuel nie cette analogie. Quant à l’adoption ouverte aux célibataires, elle a un avantage par rapport à l’adoption par des couples homosexuels : elle dit la carence. En reconnaissant clairement qu’il n’y a pas de père ou de mère, la loi dit la vérité. La future loi dirait que l’enfant a deux pères ou deux mères ; la loi affirmerait donc une fiction et gommerait la souffrance. Ou alors il faudra dire à l’enfant qu’il a trois parents...

N’est-ce pas le rôle de l’Etat de prendre en compte les nouvelles réalités ? 

Il y a une différence entre faire face, assumer, accompagner des réalités de familles très complexes et définir, a priori, ce que sera désormais une famille. La société n’est pas dans son rôle en encourageant la précarité. Par ailleurs, les enfants élevés dans des couples homosexuels sont déjà protégés et ces couples entrent dans un cadre juridique. La compagne ou le compagnon du parent peut obtenir une délégation de l’autorité parentale.

Ils ne bénéficient pas pour autant d’une égalité de droits…

Le droit est inférieur, mais c’est normal, car le deuxième membre du couple n’est pas le père ou la mère. L’inégalité existe mais elle n’est pas créée par la loi : elle vient de la situation dans laquelle deux adultes ont mis un enfant. Ce n’est pas à la société de gommer cette inégalité. On confond l’égalité de droits et le droit à l’égalité. C’est un peu cynique de vouloir réformer la loi pour justifier son comportement. On ne peut pas changer la définition de la filiation et de la famille pour tous, pour répondre à la demande de quelques milliers de duos homosexuels minoritaires, qui ont des conduites certes respectables, mais qui posent des questions. Or là, les homosexuels veulent entrer dans la norme en la subvertissant.

Vous récusez donc que le projet de loi soit présenté au nom de l’égalité ?

Absolument. Le slogan du « mariage pour tous » supposerait que le mariage est un bien de consommation auquel tout le monde devrait avoir accès. Refuser cela ne signifie pas être discriminatoire à l’encontre des couples homosexuels. La discrimination consiste à ne pas accorder les mêmes droits dans des conditions similaires Or, face à la procréation, les couples homos ne sont pas dans la même situation que des couples hétéros. Structurellement, ils ne peuvent pas procréer. En revanche, je pense qu’il y aura discrimination envers les enfants si la loi définit, a priori, que des milliers d’enfants seront privés des biens élémentaires que sont un père et une mère.

Avez-vous compris les propos du cardinal Philippe Barbarin, semblant faire un lien entre mariage homosexuel, polygamie et inceste ?

Je ne prononcerai pas le mot inceste mais je vois effectivement dans la création du mariage pour tous l’amorce d’une dérégulation et d’un déni des limites.

[...]

 

Source.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 08:19

 

http://photo.europe1.fr/divers/vincent-peillon-francois-hollande-et-george-pau-langevin/23132583-1-fre-FR/Vincent-Peillon-Francois-Hollande-et-George-Pau-Langevin_scalewidth_460.jpg

Hollande a "une belle tête de vainqueur"

 

Lu sur le site de Europe 1:

 

Elle n'aura pas fait long feu. La très contestée loi Ciotti, destinée à lutter contre l'absentéisme scolaire en suspendant les allocations familiales, n'a pas résisté à la nouvelle majorité. Jeudi matin, la ministre chargée de la réussite éducative, George Pau-Langevin, la jugeait "inefficace." Et le Sénat a adopté dans la foulée une proposition de loi socialiste visant à la supprimer. L'Assemblée nationale, majoritairement à gauche, devrait l'enterrer définitivement dans les semaines à venir. Que lui reproche-t-on? Europe1.fr vous l'explique en trois minutes.

"Dans 77% des cas, pas de retour à l'école"

Le flop de la suspension des allocs

© MaxPPP

• En quoi consiste cette loi? Mis en place en janvier 2011, le dispositif prévoit en cas d'absentéisme trop fréquent et non justifié, après une convocation des parents et un avertissement, que l'inspection d'académie puisse exiger de la Caisse d'allocations familiales (CAF) la suspension partielle des allocations.

• Quel est son bilan? Les chiffres avancés par la ministre George Pau-Langevin ont convaincu les sénateurs. Selon elle, alors qu'il y a douze millions d'élèves en France, 619 suppressions d'allocations seulement ont été effectuées pour l'année scolaire 2011-2012… et 142 seulement ont ensuite été rétablies. "Dans 77% des cas, le dispositif est inefficace car l'enfant ne retourne pas à l'école", a-t-elle souligné dans une interview au Parisien.

 

Sans doute... Mais on cesse ainsi d'engraisser des familles qui visiblement sont démissionnaires, ou dont les enfants sont des chômeurs voire des délinquants en puissance. A l'heure où l'on assomme les Français d'impôts, l'heure n'est visiblement pas à l'économie dès qu'il s'agit de subventionner "les plus défavorisés" qui sont toujours les mêmes.

 

• Que prévoit la gauche à la place? Selon George Pau-Langevin, "il faut créer une structure où services sociaux et personnels de l'éducation puissent analyser ensemble ce qui ne va pas et ce qui peut-être fait, sans laisser les établissements se débattre seuls". Pour combattre l'absentéisme scolaire très important en lycée professionnel, elle juge "intéressant que l'on approfondisse l'idée d'une seconde professionnelle indifférenciée qui permette à l'élève de faire son choix plutôt que d'en subir un".

"Seule une réelle ambition pour l'école aurait pu apporter une réponse efficace, juste, aux problématiques multiples et complexes qui sont à l'origine du décrochage scolaire", a, quant à elle, estimé la sénatrice socialiste Françoise Cartron, à l'origine de la proposition de suppression. Et de citer la loi de la refondation de l'Ecole qui sera discutée dans les prochaines semaines au Parlement.

 

Que prévoit la gauche à la place? Eh bien, d'après ce que nous venons de lire, rien du tout. Ah si, une concertation, une de plus, bref des discussions stériles; une "réelle ambition", autrement dit du vent. La seule décision pour l'heure, c'est de redonner du fric aux trois pékins qui en avaient été privés. Aux frais des parents qui bossent tous les deux, gagnent à peu près leur vie, ne touchent pas d'allocs s'ils n'ont que deux enfants, ni de prime de rentrée scolaire, et inculquent à leur progéniture le goût du travail... afin de les préparer à payer pour leurs camarades absentéistes qui finiront au RSA. 

  

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 13:57

 

http://s1.lemde.fr/image/2012/10/24/534x267/1779945_3_7fab_le-memorial-en-hommage-aux-roms-victimes-du_d5d661cf4963f201f4e08683e43b2417.jpg

 

Lu dans Le Monde:

 

Près de 500 000 Sinti et Roms d'Europe, considérés comme "racialement inférieurs", ont été assassinés sous le IIIe Reich, selon des estimations officielles. Situé face au Parlement allemand, le mémorial aux Sinti et Roms, conçu par l'artiste israélien Dani Karavan, est constitué d'un puits avec au centre une stèle sur laquelle repose chaque jour une fleur fraîchement cueillie. Il est installé à proximité de celui consacré aux victimes de la Shoah et de celui dédié aux homosexuels tués par les nazis. [...]

 

Actuellement, 11 millions de Tziganes vivent sur le continent européen, dont sept millions dans l'UE, la plupart en Europe centrale et du sud-est, en Roumanie, Bulgarie, Hongrie et Slovaquie. La plus grande minorité ethnique d'Europe est aussi la plus pauvre, subissant toujours discriminations et racisme. M. Rose dénonce notamment leur situation en Roumanie – où ils ont été affranchis de l'esclavage en 1856 –, en Bulgarie, Hongrie, Slovaquie, mais aussi en France et en Italie.

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 19:53

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/10/24/bf51ec74-1db4-11e2-9eea-0cd1cdfdcced-493x328.jpg

 

Lettre ouverte à S. E. Mgr Fellay sur une “exclusion”

 

 

Au moment où nous bouclons ce numéro (24octobre), nous apprenons que Mgr Williamson vient d’être officiellement exclu de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X par Mgr Fellay. Nous reviendrons bien sûr sur cet événement dans notre prochaine édition. En attendant, nous publions le communiqué de la maison générale annonçant l’exclusion définitive de la FSSPX du prélat britannique et, en exclusivité pour RIVAROL, la lettre ouverte que Mgr Williamson a adressée au supérieur général de la Fraternité le 19octobre, quelques jours seulement avant l’annonce de son exclusion. Les intertitres sont de la rédaction. J. B. 

 

Londres, le 19 octobre 2012.

 

Excellence,

 

Merci de votre lettre du 4 octobre où vous me communiquez de la part de vous-même, du Conseil Général et du Chapitre Général, votre “constatation”, “déclaration” et “décision” que je ne suis plus membre de la Fraternité Saint-Pie X. Les raisons que vous donnez pour votre décision d’exclure votre serviteur seraient les suivantes : il a continué de publier le « Commentaire Eleison » ; il a attaqué les autorités de la Fraternité ; il a eu un apostolat indépendant ; il a causé la confusion parmi les fidèles ; il a soutenu des confrères rebelles ; il a désobéi de façon formelle, obstinée et “pertinace”; il s’est séparé de la Fraternité ; il ne se soumet à aucune autorité.

Ces raisons ne se laissent-elles pas toutes résumer par la désobéissance ? […]

 

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 19:49

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3066.jpg

 

Harlem Désir :

l’idéologie antiraciste au sommet du PS

 

Avec l’élection le 18 octobre du quinquagénaire Harlem Désir comme premier secrétaire du Parti socialiste avec 72,5% des voix (la participation ayant été de 46,5%), le mouvement à la rose refondé par François Mitterrand lors du congrès d’Epinay montre très clairement que toute sa philosophie repose plus que jamais sur l’idéologie antiraciste. En effet, qui a oublié que ce Français d’origine martiniquaise fut le très médiatisé président de SOS-Racisme de 1984 à 1992? Il fut notamment l’invité vedette de l’Heure de Vérité de feu François-Henri de Virieux qui confessa que cette émission avec Désir fut le plus grand moment de sa carrière de journaliste.

 

Au moment où le Front national de Jean-Marie Le Pen émergeait sur le plan électoral, l’organisation alors présidéé par Désir a servi avec une grande efficacité à diaboliser la droite nationale, à tétaniser les Français de souche, à détruire leurs défenses immunitaires, à tuer dans l’œuf leur légitime réflexe de survie. SOS-Racisme a été une arme de destruction massive de la race blanche, de l’homogénéité corporelle, culturelle et spirituelle de la France. Et cette arme a été […]

 

jeromebourbon@yahoo.fr

 

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article