Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 10:39

 

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3084.jpg

 

 

Hollande :

le président le plus nul de la Ve!

 

François Hollande n’est pas seulement impopulaire en France (30 % de nos compatriotes lui font confiance selon le dernier sondage TNS Sofres pour Le Figaro Magazine, soit un record après seulement dix mois aux affaires tandis qu’une enquête BVA pour Le Parisien indique que 51 % des sondés pensent que Nicolas Sarkozy aurait fait mieux que lui s’il avait été réélu, une véritable humiliation pour le chef de l’Etat !), il n’est pas davantage aimé en Russie où il était en visite officielle les 27 et 28 février. Ainsi que l’ont remarqué tous les observateurs, l’ambiance sous les ors du Kremlin était glaciale entre Poutine et Hollande lors de la rencontre entre les deux présidents qui ont à peine croisé le regard pendant leurs interventions de près d’une dizaine de minutes devant les journalistes. Il faut dire que le désaccord est total sur la Syrie et que le concubin de Valérie Trierweiler n’a pas obtenu le soutien qu’il était venu chercher sur ce point. Poutine ne veut en aucune manière attenter à la souveraineté nationale et à l’intégrité territoriale de la Syrie et ne considère pas Assad comme l’homme à abattre contrairement à Paris. Avec humour le président russe a affirmé qu’il ne suffirait pas « d’une bouteille de vin » pour rapprocher les points de vue des deux diplomaties sur le dossier syrien, il y faudrait au moins « une bouteille de vodka ». Façon courtoise de dire que les deux positions sont inconciliables.

L’Elyséen a cru bon également de faire la leçon au président Poutine sur la question des droits de l’homme et des libertés en Russie en répondant aux questions de la presse. Ces considérations sont particulièrement malvenues alors que l’on peut être emprisonné en France pour délit d’opinion (loi Gayssot) et contre-productives lorsque l’on recherche des investissements russes. Le président français était en effet accompagné d’une quinzaine de dirigeants d’entreprises parmi lesquels ceux d’Airbus, Arianespace, Astrium, LVMH, Sanofi, SNCF, Thales et Total. En mal de croissance, comme il ne cesse de le rappeler lui-même, la France est désireuse de voir la Russie investir davantage. Mais ce n’est certes pas en s’érigeant en arbitre des élégances démocratiques que l’on peut encourager les investisseurs moscovites.

 

Et pourtant notre pays en aurait grand besoin tant la situation économique et financière est calamiteuse. La Commission européenne a douché les espoirs du gouvernement en tablant pour la France sur une hausse du PIB de seulement 0,1 % en 2013, sous l’objectif de 0,8 % envisagé par Paris. Le déficit devrait s’établir à 3,7 % et s’aggraver en 2014, contrairement aux promesses de Hollande. La zone euro devrait rester en récession cette année. Quant au chômage, il explose littéralement et rien ne semble pouvoir freiner sa progression dans les trimestres à venir. […]

 

jeromebourbon@yahoo .fr

   


Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 10:35

 

http://www.parti-socialiste.fr/static/styles/full_largeur/public/9108/deces-de-stephane-hessel-vos-reactions.jpg?itok=79BLP90M

 

Dans le RIVAROL du 8 mars 2013.

 

Stéphane Hessel au Panthéon ?

Indignons-nous et amusons-nous !

 

Stéphane Hessel était né le 20octobre 1917 à Berlin. Il vient de mourir le 27février à Paris, à l’âge de 94ans. Il fut diplomate, ambassadeur, écrivain, militant de gauche et “indigné”. Il était une des consciences majeures de la gauche. Important : il fut résistant et ami de Mendès-France, puis de Michel Rocard. Né Allemand, issu d’une famille juive, il fut naturalisé en 1937 et épousera une jeune fille juive,Vitia, en 1939. Déporté pour faits de résistance, il eut la chance de pouvoir s’évader lors de son transfert du camp de Dora à celui de Bergen-Belsen. Il prétendra avoir participé, au lendemain de la guerre, à la rédaction de la Charte des droits de l’homme, ce que de mauvais esprits mirent très sérieusement en doute. En octobre 1945, il se présente au concours du quai d’Orsay, concours ouvert aux anciens combattants, résistants ou déportés. Reçu quatrième, il entame une carrière dans la diplomatie, qui durera près de quarante ans. Il se rendra notamment en Chine, au Viêt-Nam et sera en poste à Alger de 1963 à 1969, comme diplomate chargé de la coopération. Il crée en 1963 l’association France-Algérie. En 1977, Valéry Giscard d’Estaing le nomme ambassadeur auprès de l’ONU à Genève. Quand Mitterrand arrive au pouvoir, Stéphane Hessel est élevé à la dignité d’ambassadeur de France. Quand la question du rattachement de Mayotte à la République des Comores est soulevée en 1982, il est envoyé sur place pour une mission d’observation. Son rapport, favorable au désengagement de la France, n’est cependant pas suivi. À la retraite, Stéphane Hessel, ardent défenseur des droits de l’homme comme il se doit, milite pour la paix et la dignité. Il est ainsi invité à Ouagadougou par l’immense démocrate Blaise Compaoré en 1991, pour exposer à la commission chargée d’élaborer la nouvelle constitution les principes qu’elle doit suivre (Interdit de rire…).

  

Issu lui-même de l’immigration, Stéphane Hessel est attaché au respect des droits de l’immigré, l’immigration étant, comme tout le monde le sait, sauf évidemment les lecteurs de Rivarol, une chance pour la France. Il est bien sûr favorable au droit de vote des étrangers aux élections municipales. Cela lui valut, en 1996, d’être choisi comme médiateur dans l’affaire des clandestins (pardon : des sans-papiers) des églises Saint-Ambroise et Saint-Bernard. Etait-ce sous un gouvernement de gauche ? Pas vraiment. Bref, Stéphane Hessel était un héros absolu des consciences droit-de-l’hommesques. Oui, mais, oui, mais… Comme le raconte Wikipedia : « En août 2006, Stéphane Hessel signe un appel contre les frappes israéliennes au Liban, paru dans Libération et L’Humanité. Le 5 janvier 2009, Stéphane Hessel déclare à propos de l’offensive israélienne dans la bande de Gaza : « En réalité, le mot qui s’applique, qui devrait s’appliquer, est celui de crime de guerre et même de crime contre l’humanité. Pour ma part, ayant été à Gaza, ayant vu les camps de réfugiés avec des milliers d’enfants, la façon dont ils sont bombardés m’apparaît comme un véritable crime contre l’humanité. »

  

Le 4 mars 2009, Stéphane Hessel est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine. Il préside la conférence de presse organisée à l’occasion de son lancement. En novembre, il apporte son soutien à Salah Hamouri, un Franco-Palestinien emprisonné en Israël et reconnu coupable, par la justice militaire israélienne, d’appartenance au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et de complot d’assassinat. Pire : le 30 décembre 2009, Stéphane Hessel cite Israël dans une liste d’États “tyranniques”, parmi la Chine, la Russie et l’Iran, avec lesquels le commerce ne doit pas primer sur les droits de l’Homme. Le 15juin 2010, il appelle à participer au mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions contre Israël. Dans un entretien publié en janvier 2011 par le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, il déclare : «Si je peux oser une comparaison audacieuse sur un sujet qui me touche, j’affirme ceci : l’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une occupation relativement inoffensive, abstraction faite d’éléments d’exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’œuvres d’art» Alerte, mais c’est du Le Pen ! Tout ceci sent mauvais ! En 2010, Stéphane Hessel avait publié son manifeste Indignez-vous ! , qui eut un immense succès. « La pire des attitudes est l’indifférence » écrit-il. Il y dénonce le système économique actuel fondé sur le profit individuel et propose un partage des richesses plus équitable. Il évoque évidemment aussi le conflit israélo-palestinien. D’aucuns évoqueront, on se demande qui, son « indignation monomaniaque »… Son livre est vendu à plus de 4millions d’exemplaires dans près de 100 pays et amplifie les mouvements des indignés qui ont émergé en Espagne, en Grèce et aux États-Unis. Le jour de la mort de Stéphane Hessel (le jour-même !), le 27février 2013, le président du CRIF, Richard Prasquier, a publié une lettre dans laquelle il se dit effaré « par le succès de son fascicule d’une indigente indignation », et considère qu’Hessel « fut avant tout un maître à ne pas penser ». Certains ont demandé que Hessel soit enterré au Panthéon. C’est le cas d’Eva Joly, du député PS Pouria Amirshahi, de l’ancien député UMP Etienne Pinte. Mais, à votre avis, pourquoi Stéphane Hessel ne sera-t-il jamais enterré au Panthéon ?

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 10:29

 

http://3.bp.blogspot.com/_57lM0WK7BTg/S6zx5u-iI7I/AAAAAAAAKPs/tX52TI2VgiQ/s320/palestinian-child-arrested.jpg

 

Sans commentaire:

 

Les enfants palestiniens détenus par l'armée israélienne sont systématiquement victimes de mauvais traitements qui violent les lois internationales, selon un rapport de l'Unicef publié ce mercredi.

L'association humanitaire estime que 700 enfants palestiniens, âgés de 12 à 17 ans, majoritairement des garçons, sont arrêtés, interrogés et détenus tous les ans en Cisjordanie par l'armée, la police et les agents de la sécurité israéliens. L'Unicef dit avoir identifié des traitements jugés «cruels, inhumains ou dégradants par la Convention des droits de l'enfant et par la Convention contre la torture».

«Israël va étudier les conclusions» du rapport

Yigal Palmor, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré que les autorités ministérielles et militaires avaient collaboré avec l'Unicef sur ce rapport, dans le but d'améliorer le traitement des mineurs palestiniens en détention. «Israël va étudier les conclusions (de ce rapport) et les mettre en oeuvre par le biais de la coopération avec l'Unicef dont nous respectons le travail», a-t-il dit.

Selon le rapport, les mauvais traitements subis par les mineurs commencent dès leur arrestation par des soldats, souvent au milieu de la nuit, et se poursuivent pendant toute la durée de la procédure. «Les enfants ont les yeux bandés, les mains serrées par des liens en plastique, sont victimes d'agressions physiques et verbales durant leur transfert vers les lieux où ils sont interrogés», peut-on lire dans le rapport. La plupart d'entre eux, arrêtés pour des jets de pierres, sont contraints de faire des aveux et ne sont pas immédiatement autorisés à voir un avocat ou leur famille durant leur interrogatoire.

L'Unicef a basé ses recherches sur près de 400 cas répertoriés depuis 2009 par des organisations gouvernementales et non gouvernementales, des entretiens avec des mineurs palestiniens, des avocats et les autorités palestiniennes et israéliennes. Le rapport indique qu'Israël a fait des «changements positifs» ces dernières années, notamment en utilisant des menottes qui évitent la douleur et les blessures.

 

Source.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 10:17

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2013/03/06/53e86880-8675-11e2-a36c-bb1e89673aa0-493x328.jpgL'image qui doit faire frémir

 

C'est un article édifiant que nous propose le Figaro. Intitulé "les patriotes extrémistes inquiètent", il s'interroge sur ces milices bien décidées à en découdre si l'Etat voulait leur retirer le droit de porter une arme... et de s'en servir, en cas d'agression. Le mot patriote est placé entre guillemets: il ne s'agirait pas de faire penser au lecteur qu'une milice raciste, ayant à coeur de défendre ses droits, puisse être considérée comme véritablement patriote. Une telle association ne peut être que potentiellement terroriste. Et l'article d'insister sur l'augmentation du nombre croissant de ces "groupes de haine".

 

Faut-il trembler? Etonnament, sous une photo de miliciens grimés en tueur de Massacre à la Tronçonneuse, le Figaro fait le portrait de l'un de ses membres, une femme... de 74 ans!

  

«Je suis une tueuse, a plaisanté Linda Hunnicutt sur CNN. Et pourtant j'ai 74 ans, les poumons malades et le cœur fragile. Mon activité du moment? Je brode un dessus-de-lit!», a raillé la fondatrice des «Grands-mères combattantes», une organisation pro-armes ouvertement raciste. «On ne veut de mal à personne, a-t-elle assuré, on veut juste qu'Oncle Sam nous laisse tranquilles.»

     

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 09:59

 

http://md0.libe.com/api/libe/v2/paperpage/190445/?format=jpg&size=x250

 

Etrange tournure d'esprit. Alors que nous célébrons cette stupide journée de la femme, et que Le Monde comme Le Figaro ont à coeur, dans leur newsletter, de mettre en lumière les écarts de salaire entre hommes et femmes, et toujours cet ignoble machisme ordinaire, Libé choisit de parler de la situation plus que préoccupante des... handicapés en mal de sexe. Peut-être pour faire le portrait de ces femmes, héroïnes modernes, qui offrent leurs charmes à de pauvres hères en mal d'affection?

 

Mais Libé se trahit: salauds de machos! Sûr qu'ils n'ont pas de bonnes femmes dans leur conseil de rédaction ! N'auraient-ils pu parler de la misère affective et sexuelle des handicappéEs? Eh non, il faut encore parler des mecs et de leur b... !

 

Une proposition, pour se rattrapper: l'année prochaine, ils pourront titrer sur la misère sexuelle de Marcela Iacub qui, dans un accès de désespoir, a trouvé ses délices dans la copulation avec un porc...

 

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 18:54

http://www.franceinter.fr/sites/default/files/imagecache/scald_image_max_size/2011/10/28/204205/images/quartiers-nord-marseille.jpgQuartiers Nord de Marseille

 

Petits, "ils" insultaient, menaçaient, agressaient leurs profs. "Ils" ont grandi: c'est maintenant au personnel des hôpitaux qu'"ils" s'en prennent, tandis qu'à l'école, une nouvelle génération a pris la relève pour mordre la main qui la nourrit. La réponse, ce sera sûrement plus de subventions et d'allocations.

 

Lu sur TF1 News:

 

La direction de l'hôpital Nord de Marseille a porté plainte après des actes de violences survenus dimanche et lundi dans le service des urgences de cet établissement.

Basta. Après des actes de violences survenus dimanche et lundi aux urgences de l'hôpital Nord de Marseille, la direction de l'établissement a porté plainte. Mardi, l'ensemble du personnel a exprimé son ras-le-bol face à la multiplication de ces actes. "Nous enregistrons malheureusement un accident par mois de cette gravité", a déploré le directeur de l'hôpital, Gilles Halimi.

Dimanche, un homme mécontent d'un certificat médical a menacé de mort et de représailles "avec une kalachnikov" le médecin qui l'avait reçu. Lundi, vers 5 heures un homme blessé avec son frère dans un accident de circulation, qui ne supportait pas d'attendre, a cassé une porte à coups de poing. La direction de l'hôpital et deux vigiles, qui ont été blessés dans l'altercation de lundi, ont porté plainte pour violences et dégradations.
 
"Ce sont des faits de plus en plus fréquents", a indiqué à l'AFP le Dr Philippe Jean, responsable du service accueil des urgences adultes. Le chef de service souligne que "la violence urbaine est désormais importée à l'hôpital. Il n'y a plus de respect de l'institution", a-t-il conclu. Dans les couloirs des urgences de l'établissement, situé dans les Quartiers nord, dans une zone parmi les plus défavorisées de Marseille, beaucoup de professionnels de santé confient avoir subi des violences verbales ou physiques. "Il y a quelques semaines, un patient n'était pas satisfait de son certificat médical, alors il m'a craché dessus. Il voulait une semaine de plus et a essayé de me frapper", raconte Maéva Delaveau, médecin urgentiste depuis 10 ans à Marseille, dénonçant des comportements "complètement délirants".

Malheureusement, le cas de l'hôpital nord de Marseille n'est pas isolé. A l'échelle nationale,  5 760 faits de violence ont été signalés en 2011, selon les derniers chiffres de l'Observatoire national des violences en milieu de santé. Dans 51% des cas il s'agit de violences physiques, soit une hausse de 4% par rapport à 2010.

  

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 14:58

http://www.lefigaro.fr/medias/2013/03/05/7b724f36-8578-11e2-a2fd-ed18e25946c5-493x328.jpg

 

Lu dans Le Figaro:

 

Les soldats allemands déployés en Turquie n'en peuvent plus du bizutage infligé par leurs alliés ottomans. Stationné dans la ville de Kahramanmaras (Sud), à la demande d'Ankara, dans le cadre de la mission de l'Otan visant à protéger la frontière turque contre d'éventuelles attaques syriennes, à l'aide de missiles Patriot, le contingent de la Bundeswehr essuie brimades et humiliations depuis son arrivée sur place, il y a un mois. Berlin tente de calmer le jeu alors qu'un rapport parlementaire allemand alarmiste insiste sur les difficultés des troupes allemandes sur place.

Lors de sa visite en Turquie, la semaine passée, la chancelière allemande avait loué la mission de l'Otan comme un exemple de coopération germano-turque, renforçant l'amitié entre les deux pays. Mais, selon le rapport du médiateur parlementaire allemand auprès des armées, Helmut Königshaus (FDP), chargé d'assurer le respect des droits des soldats, les forces allemandes sont loin d'être les bienvenues en Turquie. Il juge la «coopération avec les autorités turques problématique dans l'ensemble» et réclame des «mesures immédiates».

Habituées à une propreté irréprochable, y compris lors d'opérations dans des conditions difficiles, comme en Afghanistan, les troupes allemandes ont été horrifiées en découvrant l'état de la caserne que leur a réservée l'armée turque. Des excréments leur arrivaient jusqu'aux genoux dans les installations sanitaires, selon le rapport. Et l'état déplorable des dortoirs a contraint les quelque 280 soldats de se loger dans des hôtels.

La tension a atteint son pic, fin février, lors de la visite du ministre allemand de la Défense, Thomas de Maizière. Arguant que la caserne accueillant la Bundeswehr reste un territoire turc souverain, les soldats turcs ont contraint la Bundeswehr de retirer tous les drapeaux allemands et les pancartes portant des noms de villes allemandes. Le général turc commandant la caserne a bousculé une soldate de la police militaire allemande, qui bloquait sa voiture pour laisser passer le convoi du ministre allemand. Selon un rapport médical, elle aurait essuyé plusieurs coups et seule l'intervention musclée de soldats allemands lui aurait épargné un passage à tabac.

 

«Fossé culturel»

Reconnaissant une «situation difficile», le ministère allemand de la Défense tente de tempérer en évoquant des «différences culturelles» et en affirmant qu'Ankara fait tout pour améliorer l'accueil des forces allemandes. En février, un groupe de cinq soldats de la Bundeswehr avait déjà été agressé par des manifestants nationalistes turcs alors qu'ils faisaient des achats dans un marché.

Les incidents illustrent les relations particulièrement sensibles entre la Turquie et l'Allemagne. En 2005, la Turquie a entamé des négociations d'adhésion avec l'UE, mais le processus patine, notamment en raison de l'opposition de l'Allemagne. Selon Berlin, Ankara ne remplit pas les critères d'adhésion à l'Union européenne. L'un des obstacles est lié à la question de Chypre, dont l´armée turque occupe la partie nord depuis 1974.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 08:04
Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Vidéos
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 09:43

 

potamis---copie.jpg

 

Entrée gratuite pour les Amis, sinon 15 euros, mais à ce prix autant adhérer à l'association! Adressez-vous à l'entrée!

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Agenda
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 13:34

 

  IMG 0208

Dans l'édition du vendredi 1er mars 2013:

     

Comme nous vous l’indiquions fin décembre, nous attendons toujours le résultat du pourvoi que nous avons formé contre l’arrêt de la cour d’appel qui, le 16 février 2012, nous avait condamné à plusieurs dizaines de milliers d’euros d’amendes et de dommages et intérêts dans l’affaire de l’interview de Jean- Marie Le Pen sur l’occupation allemande en France. Cette affaire date de près de dix ans désormais et devrait connaître son épilogue dans les semaines qui viennent. Nous ne sommes pas spécialement optimistes d’autant que la Cour de cassation a une nouvelle fois refusé de transmettre au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) que nous avions déposée à propos de la loi Fabius- Rocard-Gayssot.

TROIS PROCÉDURES INTENTÉES PAR LE FN

S’agissant des poursuites intentées contre nous par Marine Le Pen et le Front national, nous commençons à voir le fond du tunnel. Trois procès avaient été intentés contre nous : le premier pour avoir dénoncé des irrégularités dans la campagne interne du Front pour la succession de Jean-Marie Le Pen. Lequel demandait 50 000 euros de dommages et intérêts. Il a finalement obtenu un euro symbolique. Il s’agit donc d’une quasi-relaxe. Un article de François-Xavier Rochette daté du 7 janvier 2011 avait également fait l’objet de poursuites. Marine Le Pen demandait 50 000 euros de dommages et intérêts pour injure publique envers particulier car Rochette avait simplement cité entre guillemets un article de VSD qui, faisant le portrait de la future présidente du FN, disait qu’elle « aimait boire, manger et baiser ». Nous avons été relaxés en première instance et à nouveau en appel le 24 janvier dernier, les magistrats ne voyant là aucune injure d’autant plus qu’il s’agissait d’une citation. Mais Marine Le Pen s’acharne : elle s’est pourvue en cassation. De l’art d’encombrer les tribunaux pour des peccadilles !

Enfin, pour une interview donnée à un site traditionaliste e-deo en octobre 2010, en pleine campagne interne, et où il était question entre autres de l’importance des invertis autour de Marine Le Pen, le directeur de RIVAROL a été condamné à 3 000 euros de dommages et intérêts alors même que les prises de position pour le moins équivoques de la présidente du FN dans l’affaire du mariage gay a montré à quel point ce que nous avions dit était fondé. Les 3 000 euros ont été immédiatement réclamés par Marine Le Pen, son avocat Me Wallerand de Saint- Just menaçant de faire appel aux huissiers si la somme n’était pas immédiatement payée.

Que l’on traite ainsi un journal qui a soutenu pendant près de quarante ans le Front national en dit long sur la mentalité des nouveaux dirigeants du Front. Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls à faire l’objet de la vindicte du néo-FN, Marine Le Pen ayant récemment traité notre confrère Minute de “torchon” pour avoir simplement évoqué l’existence d’un lobby gay au FN. Or, même si l’on peut avoir des désaccords, fussent-ils profonds, au sein de ce qu’il est convenu d’appeler la droite nationale, l’on devrait s’interdire de se poursuivre en justice et plus encore de réclamer avec célérité les éventuels dommages et intérêts obtenus. Pour notre part, nous n’avons jamais attaqué quiconque en justice, même lorsque nous avons été traînés dans la boue. Face à ce harcèlement judiciaire, nous savons pouvoir compter sur la fidélité et la générosité des lecteurs.

LES MÉTHODES MAFIEUSES DU SYNDICAT DU LIVRE

Ces derniers mois nous avons par ailleurs été victimes des grèves à répétition du syndicat du Livre gênant la distribution en kiosques. Pour éviter d’être les otages des agissements de ce syndicat qui bénéficie de privilèges exorbitants depuis la Libération, nous avions quitté Presstalis (anciennement les NMPP) l’année dernière pour rejoindre les Messageries lyonnaises de presse (MLP). Las, les gros bras de la CGT qui bénéficient de facto d’une insolente impunité et qui refusent la restructuration de Presstalis s’en prennent également aux dépôts de MLP ce qui a entraîné à plusieurs reprises des retards dans l’acheminement de notre hebdomadaire vers les différents marchands de journaux. D’où un sérieux manque à gagner.

De plus, un nombre croissant de lecteurs se plaignent de recevoir RIVAROL très en retard. Qu’ils sachent que nous ne sommes pour rien dans ces difficultés. Nous payons un tarif élevé (la mention « presse urgente » figure d’ailleurs en toutes lettres sur l’emballage du journal que reçoivent nos abonnés) pour que RIVAROL soit distribué rapidement mais la Poste fait très mal son travail. Nous avons à plusieurs reprises manifesté notre mécontentement auprès de la direction de La Poste mais pour l’instant les choses ne semblent pas s’être vraiment améliorées. C’est aussi à cela que l’on mesure à quel point notre pays est en pleine décadence !

Face à ces difficultés conjuguées nous avons proposé d’avancer d’un jour la parution de RIVAROL. Les lecteurs ont été nombreux à nous répondre. Nous réservons la primeur de leurs réponses aux participants au Pot des Amis ce samedi 2 mars à l’Espace Dubail où nous aurons comme chaque année le plaisir de vous retrouver et d’échanger avec vous.

Cette année, pour faire face aux obstacles que nous rencontrons, nous avons volontairement prolongé les abonnements de Noël jusqu’à Pâques (100 euros annuels au lieu de 114). Exceptionnellement ce tarif ne vaut pas seulement pour les nouveaux abonnés mais aussi pour les abonnés actuels désireux de se réabonner. Que l’on n’hésite pas à profiter largement de cette offre. L’on peut aussi s’abonner par prélèvement automatique (voir ci- dessous) ou choisir l’abonnement numérique annuel à 80 euros. Il est nécessaire évidemment que RIVAROL soit fortement présent en kiosques mais les abonnements nous sont encore plus indispensables car d’eux dépendent directement la survie et la pérennité de la doyenne des publications de l’opposition nationale en France. N’hésitez donc pas à vous abonner et à abonner des amis ou de la famille à une presse indépendante et libre de toute servitude qui, sans immodestie aucune, propose des analyses et des éclairages et offre une liberté de ton que l’on trouve difficilement ailleurs.

Lʼéquipe de RIVAROL.

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article