Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 13:58

 

Alors que Bernard Accoyer, l'ancien président UMP de l'Assemblée Nationale, émettait hier une objection ayant trait au problème du logement, Duflot a préféré répondre sur la forme. Le député avait eu l'audace de s'adresser à elle en disant "Mme LE ministre"...

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Vidéos
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 13:23

http://www.lexpress.fr/medias/2169/1110856.jpg

 

Grand méchoui à Strasbourg aujourd'hui pour l'inauguration de la grande mosquée. Manuel Valls, ministre de l'Intérieur et des cultes, a loué le modèle alsacien qui permet à l'Etat de financer les lieux de culte. 

 

"Mon horizon est clair: je veux des aumôniers français, des imams français formés et à terme des financements français."

Le ministre a salué la "spécificité" du droit local d'Alsace-Moselle, qui rend possible le financement des cultes par les collectivités. "Lorsqu'un système fonctionne, qu'il est compatible avec notre République et notre démocratie, il n'y a pas de raison de le supprimer en prétextant l'exception qu'il représente", a-t-il expliqué.

 

Mais il ne s'agirait pas, alors que Copé essaie de se faire passer pour le défenseur de ses compatriotes gaulois en évoquant le tabou du "racisme antiblanc" d'effrayer ces Français un peu titillés par l'islam bien que socialistes convaincus. Il a donc en même temps prononcé un discours très ferme contre "l'obscurantisme", tout en catéchisant les musulmans:

 

"Le racisme, le fondamentalisme, ce n'est pas cela l'islam."

 

Fort bien. Ne manque à la démonstration de Valls que l'exposé de ce qu'est l'islam, si ce n'est pas la charia, le niqab, et les persécutions anti-chrétiennes. Le intégristes, les mauvais musulmans donc, selon Valls, seront systématiquement poursuivis (les promesses n'engagent que ceux qui y croient):


Les prédicateurs de haine, les partisans de l'obscurantisme, les intégristes, ceux qui veulent s'en prendre à nos valeurs et à nos institutions, ceux qui nient les droits des femmes, ceux-là n'ont pas leur place dans la République. Ceux qui sont sur notre territoire pour défier nos lois, pour s'en prendre aux fondements de notre société n'ont pas à y rester.

 

Un discours bien ficelé, et surtout équilibré. Tous les auditeurs en auront eu pour leur argent puisque Valls a aussi trouvé le moyen de s'apitoyer sur les actes "antisémites" et "islamophobes":

 

"L'antisémitisme est un terrible fléau et sa résurgence ne peut pas être dissimulée", a-t-il affirmé, rappelant que l'islam était aussi "victime d'actes racistes, xénophobes, intolérables" comme la profanation d'une mosquée à Montauban, devant laquelle deux têtes de cochon ont été déposées début août. (Source des citations.)

 

Du grand art, on vous dit. Quant à la mosquée... à vous de juger!

 

http://penseescritiques.files.wordpress.com/2012/08/strasbourg-mosquee.jpg?w=700

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 21:25

http://westerncivilization.hautetfort.com/media/00/02/2037499452.jpg

 

Pas besoin de présenter le mythique Groupe Union Défense (ou GUD). Sa réputation est devenue une légende dans les facs françaises. La section de Lyon présente ici ses idées et son action au service du nationalisme. 

 

RIVAROL : Comment et pourquoi avoir relancé le GUD en 2010 ?

 

GUD Lyon : Le GUD à l’échelle nationale s’était refondé en 2009 à Paris. Nous avons pris contact avec les gudards parisiens afin d’exporter le GUD en province et c’est alors que la section lyonnaise a été relancée en août 2011. 

Voyant la déliquescence de la jeunesse française s’affirmer de jour en jour, la pensée unique se propager dans les têtes de nos chères têtes blondes, nous nous devions de former un véritable rempart face à un Système maçonnique de plus en plus hostile à nos jeunes. Dans une ville où le vivier nationaliste est en perpétuelle ascension, la création du GUD permit d’offrir une structure radicale au service de la jeunesse insoumise, anticonformiste et plus particulièrement dans les établissements scolaires, tant dans les collèges et les lycées que les facultés car il ne faut jamais perdre de vue que la France de demain sera à l’image de ce que nous aurons construit au sein de nos enceintes scolaires dirigées actuellement par l’éducation antinationale.

 

R. : L’héritage de ce mouvement étudiant né en 1968 est mythique pour plusieurs générations de militants. Ne risquez-vous pas de vous enfermer dans un certain folklore?

 

GUD Lyon : Une des particularités du GUD Lyon réside en son combat avant-gardiste. De ce fait, nous sommes évidement ancrés dans notre passé et notre héritage mais nous prenons aussi d’assaut le futur. Nous nous battons pour le retour de la France aux Français et par extension de l’Europe aux Européens. Au regard de la décadence généralisée qui sévit dans nos sociétés, il ne nous est pas permis de cultiver un folklore qui ne déboucherait sur rien. Cela resterait une agitation stérile et ce serait contre-productif. La forme ne doit pas prendre le large sur le fond!

 

R. : Quelle est votre conception du combat dans la jeunesse ? Comment jugez-vous le conformisme du monde étudiant ?

 

GUD Lyon : Le conformisme du monde étudiant est bien évidemment déplorable ; c’est pourquoi notre but n’est pas de rester passif face à cet état de fait mais d’éveiller ceux qui auraient encore un pied hors de la « matrice » afin de les en sortir. Pour simplifier, nous pouvons dire que la jeunesse se divise en deux catégories principales : d’un côté, la jeunesse dégénérée qui va du simple bien-pensant gauchiste au banlieusard inculte, en passant par le consommateur-zombie moderne, figure-type de « l’homo democratus » ; de l’autre côté, la jeunesse véritablement rebelle, fière de son héritage et tournée vers l’avenir pour le bien de sa civilisation et des générations futures. C’est avec cette dernière jeunesse que le combat devra se mener car elle seule sera en mesure d’y participer. Il faut raviver la flamme de l’idéal nationaliste au sein des cœurs de notre jeunesse !

 

R. : L’Union de Défense de la Jeunesse était votre « vitrine » pour les élections étudiantes. Comment évaluez-vous votre participation à ce premier scrutin ?

 

GUD Lyon : Il faut savoir que seuls nos camarades parisiens ont formé une liste aux élections étudiantes de 2012. Ils ont dû mener leur campagne au sein de la faculté d’Assas avec quelques rebondissements ce qui paraît normal pour le retour au bastion historique. Ils ont tout de même pu recueillir une centaine de voix au sein de l’université d’Assas. C’est un score correct qu’il faudra amplifier aux prochains scrutins tant à Paris qu’à Lyon. 

 

R. : Quelles sont vos propositions pour le renouveau de l’université ?

 

GUD Lyon : Nous axons nos propositions sur plusieurs thèmes majeurs dont les trois piliers sont :

— Le redressement de la situation sociale des étudiants, à travers la mise en place d’une préférence nationale quant aux diverses demandes administratives (en particulier concernant l’obtention de bourses et logements) avec l’application d’une justice sociale profitant aux étudiants français démunis et méritants.

— La promotion de l’intelligence française, en imposant une sélection à l’entrée de l’université fondée sur la méritocratie pour ne former que les élites de demain, en revalorisant le contenu des disciplines et en exaltant les sentiments patriotiques et nationalistes par le renforcement d’activités enracinées au sein de l’Université. Il nous faut abattre le nivellement par le bas et ainsi redonner à celle-ci ses lettres de noblesse.

— Le rejet de l’influence gauchiste, avec l’expulsion immédiate des organisations desservant les intérêts des étudiants qui pullulent et veulent imposer leur loi en formatant les esprits et en bloquant parfois les établissements (que nous débloquons par la suite).

 

R. : Votre opposition aux gauchistes sur les campus est historique. Pour vous, comment vaincre la gauche dans les facs ?

 

GUD Lyon : Sachez avant toute chose qu’à l’inverse de ces gens, nous menons un combat “pour” et non “contre” quelque chose. De ce fait, la gauche dans les facultés n’est pas notre priorité, mais lorsqu’elle entend s’occuper de nous, nous lui répondons comme il se doit. Il n’existe pas quarante moyens pour vaincre le gauchisme dans les facultés. Nous avons autre chose à faire que perdre du temps à dialoguer inlassablement avec eux. Nous serons toujours là lorsqu’il le faudra pour les renvoyer loin de tout milieu universitaire, lycéen et jusque dans la rue. Seule la force paye face à ces suppôts du système. La violence au service de la raison.

 

R. : Votre jugement sur l’évolution de l’UNI et du MET (représentants de l’UMP dans les universités) ?

 

GUD Lyon : Nous répondrons simplement que l’UNI/MET (l’une étant la façade de l’autre) permet (au même titre que l’UNEF notamment) à leurs militants de se recycler ensuite dans le cœur du Système en occupant des fonctions importantes. Il n’y a qu’à constater le nombre d’hommes politiques provenant de ces structures… Sous couvert d’une pseudo-opposition, l’UNI/MET prétend représenter la vraie droite et tous ses aspects alors qu’elle n’est qu’une succursale de l’UMP. Pour le côté “opposition”, il nous semble par conséquent que cela se passe de commentaire. Malheureusement, nombre de jeunes nationalistes s’embourbent dans cette organisation sous prétexte que ce serait la « moins pire » en l’absence de structures radicales. Un nationaliste, de quelque école de pensée qu’il soit, ne doit pas transiger avec l’ennemi ; nous n’avons surtout pas à choisir entre la peste et le choléra (« faire barrage à la gauche » entendait-on pourtant il y a quelques mois chez certains…)

 

R. : Quels sont vos futurs objectifs ?

 

GUD Lyon : Depuis de nombreuses semaines, notre mouvement connaît une forte expansion. Nous allons tout d’abord continuer notre projet d’unification de la jeunesse nationaliste et radicale à Lyon et dans sa région. Nous développerons davantage autour de notre structure de nombreuses activités variées : sport (séance d’entraînement hebdomadaire), culture (conférences), réflexion (cercles de formation doctrinale, regards sur l’actualité), action (manifestations et autres)… Le renforcement de nos structures étudiantes à travers l’UDJ (Union Défense de la Jeunesse) et lycéennes à travers l’ULN (Union des Lycéens Nationalistes) sera également mis en avant cette année avec les nombreuses activités militantes qui leur seront proposées puisque nous nous présentons cette année aux élections étudiantes et lycéennes (regroupées toutes deux sous l’égide du CROUS). Sans compter les nombreuses surprises et évènements qui surgiront au fil des semaines, notre programme est bel et bien rempli. Restez donc sur le qui-vive!

Pour finir, nous citerons José Antonio Primo de Rivera puisque, en tant que nationalistes révolutionnaires, nous nous devons de combattre pour l’implosion du système actuel afin de faire naître par la suite un ordre nouveau. Cette citation est un appel à la révolte et à l’assaut du futur! : «La révolution est l’œuvre d’une minorité résolue, inaccessible au découragement, d’une minorité dont la masse ne comprend pas les premiers mouvements parce que victime d’une période de décadence, elle a perdu cette chose précieuse qu’est la lumière intérieure.»

 

Propos recueillis par Monika BERCHVOK.

   

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 21:16

 

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3062.jpg

 

Liberté d’expression :

la valse des tartuffes

 

 

L’émoi suscité dans le monde mahométan par le film L’innocence des Arabes et les caricatures de Mahomet de l’excrémentiel Charlie-Hebdo a conduit une nouvelle fois les pouvoirs publics et les responsables politiques français, tant à gauche qu’à droite de l’échiquier, à s’ériger en défenseurs intrépides de la liberté d’expression. La présidente du Front national n’a pas été en reste puisqu’elle a pris la peine de téléphoner personnellement à Charlie-Hebdo — dont elle avait pourtant tout lieu de se plaindre vu le traitement que lui inflige l’hebdomadaire avec lequel elle est d’ailleurs en procès — pour lui manifester son soutien. Et se posant en garante de la laïcité républicaine, véritable religion de substitution, elle a demandé que le voile et la kippa soient interdits dans les transports, dans la rue et dans tous les lieux publics. En défendant une telle revendication, Marine Le Pen rompt en visière avec le discours tenu naguère par son père. En effet, ce dernier, lorsqu’il présidait aux destinées du Front national, s’est toujours opposé à une loi contre le voile. D’abord, disait-il, parce que le port de ce fichu donne une visibilité aux musulmans, ce qui peut permettre aux Français de se rendre compte à quel point leur pays a changé. Ensuite et surtout parce que le combat du FN est historiquement contre l’immigration extra-européenne et donc en faveur de l’inversion des flux migratoires et non contre une religion ou pour la défense sourcilleuse de la sacro-sainte laïcité républicaine. 

 

En effet la progression de l’islam dans notre pays (construction de mosquées, viande halal, horaires séparés dans les piscines pour les hommes et les femmes, port du voile islamique) est directement la conséquence d’une immigration massive. Déplacer ainsi le curseur de la lutte contre l’invasion étrangère vers la défense de la laïcité façon IIIeRépublique est tout sauf innocent. Car qui ne voit qu’en s’en prenant à la kippa et au voile, on ouvre le chemin à une attaque en règle contre la soutane pour les prêtres catholiques, contre le voile pour les religieuses ? Dans cet exercice c’est toujours à la fin la religion chrétienne qui est visée. Ainsi dans la loi votée sous Chirac contre les signes religieux ostensibles à l’école l’on a pris soin explicitement d’interdire les grandes croix. Et dans plusieurs endroits des mahométans ont demandé la destruction de la crèche ou de l’arbre de Noël qui les indisposaient. C’est donc un jeu dangereux que d’agiter le thème de la laïcité. De plus, c’est utiliser le vocabulaire, les références, les symboles, les principes de l’ennemi, ce qui est en soi inacceptable.  

Il est certes de bon ton de répéter que les religions sont à l’origine de guerres et de conflits atroces. Mais ces trois derniers siècles ce sont surtout les régimes athées qui sont responsables de crimes abominables, qu’il s’agisse du communisme partout où il a sévi au XXesiècle, qu’il s’agisse plus lointainement de la Révolution dite française et de sa Terreur ou de l’impitoyable persécution à la fin du XIXe et au début du XXe contre l’Eglise catholique. Le courage serait de dire que si nous refusons en France des religions d’importation, c’est parce que notre pays est une terre de tradition et de civilisation chrétiennes, que nous sommes profondément attachés à cet héritage, à la noblesse et à la véracité d’une loi et d’une morale bien supérieures à toutes les autres. Mais évidemment il est plus difficile de tenir un tel discours que de se réclamer de laïcité. Par ailleurs, comme le rappelle l’excellent site Internet Les Intransigeants (www.les-intransigeants.com), longtemps interdit mais qui fort heureusement fait aujourd’hui son grand retour, le voile a été  porté pendant des siècles par nos aïeules qui seraient scandalisées de la façon impudique dont sont aujourd’hui vêtues les femmes occidentales qui s’habillent soit comme des hommes, soit comme des prostituées, ce qui n’est en rien un progrès ! [...]

 

jeromebourbon@yahoo.fr

 

 

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 13:45

 

http://s.plurielles.fr/mmdia/i/27/6/madonna-2725276mcdlb_2041.jpg

Ca, une Madone?

 

Madonna sait parler l'israélien. Elle en a donné la preuve lors de son concert à Tel-Aviv le 31 mai en diffusant le clip de sa chanson "Nobody Knows Me", dans lequel elle affublait Marine Le Pen d'une svatiska. Le FN avait prévenu qu'il porterait plainte si le même clip était diffusé en France. Il le fut, lors d'un concert donné au Stade de France. Les journaux relayèrent l'information avec leur neutralité habituelle, c'est à dire leur bienveillance envers la star défraîchie. Comparer MLP à un étron fumant, à une nazie, voilà qui suscite systématiquement l'enthousiasme. Mais les media furent vite refroidis devant la dérobade de Madonna à Nice le 21 août: la svatiska avait été remplacée par un point d'interrogation. La déception était palpable. Ainsi dans Le Nouvel Obs:

 

La reine de la provocation n'est plus : la preuve en vidéo. A l'occasion du dernier concert de sa tournée en FranceMadonna a choisi de calmer la polémique qu'elle avait ouverte contre le FN, en renonçant mardi 21 août à Nice à apposer une croix gammée sur le visage de Marine Le Pen dans un clip diffusé au stade Charles-Ehrmann. 

 

Une provocation, la svatiska sur le front de MLP? En France, et a fortiori à Tel-Aviv, on appelle ça de la démagogie plutôt. Une belle démonstration de pensée unique. Madonna est de toutes les causes faciles : elle a ainsi appelé ses spectateurs à brailler "libérez les Pussy Riot" lors d'un concert à St Petersbourg. Quelle provocatrice! Quel esprit libre! Quel admirable engagement politique!

 

Dans la même veine, elle s'est fait tatouer le nom de son candidat à la Maison Blanche favori. Elle a, vous vous en doutez, choisi le plus conspué, le plus controversé... Barack Obama! La presse lui a distribué un bon point. Mais dans son enthousiasme, ivre de liberté de pensée, Madonna a dérapé: tout en appelant à voter "pour ce putain d'Obama. Pour le meilleur et pour le pire", elle a déclaré que l'espoir (on se souvient des affiches rouges et grises exhibant la bobine d'Obama, avec le mot HOPE inscrit en-dessous) était encore possible puisque "nous avons un musulman noir à la Maison Blanche". Musulman? Horreur! C'est ce qu'il ne faut absolument pas dire à propos d'Obama! Bourde, gaffe, dérapage, la presse harasse la pauvre Madonna à qui l'on n'avait jamais demandé auparavant d'avoir un cerveau, ses courbes parlant pour elle. Il n'est que de lire cet article au vitriol, toujours dans Le Nouvel Obs:

 

On a rougi pour la Material Girl en entendant sa prise de position amplifiée par les murs d'enceintes d'un concert, à Washington qui plus est. Le symbole pouvait être fort, la bourde n'en fut que plus retentissante. (...)

Une tournée "MDMA" où, encore, où la chanteuse mêlait bons sentiments, évidences et marketing avec une légèreté pachydermique.(...)

Il faut avouer que les ultimes tentatives de provocations de Madonna à coup de strip-teases ne suscitant plus l'émoi de ses jeunes années, lui restait le terrain des mots. Et si possible la parcelle politique. Mais pour en tirer les fruits, il lui faudra se cultiver.

 

Eh oui, Madonna: il faut vous cultiver. Lisez donc les bons journaux, Le Figaro, Actualité Juive, que sais-je encore? Vous deviendrez ainsi une provocatrice accomplie, une figure politique incontournable, en embrassant toutes les causes que les journaleux vous présenteront comme valables.

 

Mais si le but est de faire parler de vous, essayez donc de distribuer des RIVAROL lors de votre prochain pasage à Tel-Aviv: la Une dans tous les journaux du lendemain vous serait acquise!

   

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 21:12

 

http://sphotos-c.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/282199_4009341789150_2061637529_n.jpg

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Humour
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 20:40

 

http://www.jasonfox.me/wp-content/uploads/2011/09/Dont-Like-300x293.png

Lu sur le site du Nouvel Observateur:

Petit raté de la part de Facebook. Le réseau social semble s'être fourvoyé : il affiche désormais les messages privés envoyés entre utilisateurs directement sur la page de profil. Ainsi, un bloc recense le nombre "d'amis [qui] ont publié dans le journal" de l'internaute accompagné du message, qu'il soit public ou privé. De quoi effarer certains défenseurs de la vie privée.

Une "cellule de crise" a été mise en place au ministère de l'Economie numérique.

"Le Nouvel Observateur" a constaté ce problème sur des messages datant de 2007 à 2012, confirmant une information de "Metro". Après observations, il s'agirait de conversations échangées via l'outil "envoyer un nouveau message" ou via "discussion instantanée". De plus, ces correspondances n'apparaissent plus dans la boîte de réception, mais uniquement sur le profil.

Toutefois, tous les utilisateurs ne sont pas tous logés à la même enseigne : certains constatant le problème pour chaque année d'utilisation, d'autres que pour quelques années, et certains chanceux ne sont pas concernés. Il semble que la France ne soit pas le seul pays concernés puisque "l'Obs" constate la publication de messages privés sur le profil certains amis à l'étranger (Italie et Québec).

Facebook rejette toutes les accusations

Contacté, Facebook rapporte que l'incident leur a été signalé vers 15h30 et que depuis les équipes enquêtent pour comprendre la cause.

Interrogé par TechCrunch, le réseau social affirme que "des utilisateurs [...] croyaient à tort que des messages privés sont apparus sur leur profil. Nos ingénieurs ont examiné ces rapports et ont constaté que les messages sont accessibles depuis leur publication sur les pages de profil."

Facebook se dit "satisfait qu'il n'y ait pas eu de brèche dans la vie privée des utilisateurs".

Une explication peu satisfaisante aux vues des constations. Constat partagé par TechCrunch qui publie ce qui est présenté comme un message privé de Mark Zuckerberg, co-fondateur et PDG de Facebook, à Dave Morin, ancien ingénieur du réseau social.

Comment supprimer les messages privés

En attendant un éventuel correctif, il est possible de supprimer l'affichage de ces messages à vocation privé en se rendant sur son profil puis, année par année, sélectionner sur le bloc correspondant "Ne pas afficher dans le journal" avec le symbole de crayon.

En attendant une réaction officielle, ce bug a largement fait réagir sur les réseaux sociaux.

Sur Facebook, l'ambiance est à la colère. "Ca devient du grand n'importe quoi !",s'énerve Christian. "Je viens de me faire jeter par ma femme pour un vulgaire échange avec ma maitresse d'il y a 4 ans", témoigne Marthade. "Ne remontez pas mon historique, compris ?!", conclut Pierre-Marie.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 17:48

 

http://www.lexpress.fr/medias/2161/1106923_.jpg

 

Selon la première adjointe au maire de Paris, le FN a soutenu les nazis pendant la guerre. Le hic, c'est que ce parti a été fondé en 1972...

 

Pour se rattrapper, la gaffeuse a parlé de "filiation historique" entre le nazisme et le FN. Sentant sans doute la faiblesse d'une telle remarque, elle a ensuite assuré que son propos pouvait être prouvé "de manière scientifique", rien que ça.

 

Pitié pour les élèves, rétablissons l'enseignement de l'histoire pour tous en terminale! Avec de bons manuels, qui prouvent que le FN fut fondé entre 1939 et 1945, et que les populations colonisées, malgré l'oppression dont elles étaient victimes, ont tout appris à la France. Avec ces programmes complets (on appellerait ces nouvelles dispositions l'amendement Hidalgo), les citoyens seraient correctement formés... et les politiques n'auraient plus jamais peur du ridicule.

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 17:30

 

http://delirenstock.com/images/le_mougeon.jpg

 

Dépêche AFP:

 

Une enquête de l'Ifop pour le Journal du dimanche (JDD) publiée ce week-end a confirmé l'ampleur du dévissage présidentiel dans l'opinion des Français, déjà mesuré par d'autres études publiées au début de la semaine écoulée et mettant en évidence de fortes attentes de changements profonds et rapides.

(...)

En septembre en tout cas, François Hollande connaît l'une des plus fortes baisses de popularité de la Ve République. Selon l'Ifop, 56% des sondés sont mécontents de lui (dont 22% "très mécontents"), soit 11 points de moins qu'au mois d'août, seuls 43% se déclarant satisfaits (dont 5% "très satisfaits").

"Seuls Charles de Gaulle, en juin 1962, après les accords d'Evian" mettant fin à la guerre d'Algérie, "et Jacques Chirac, en juin 2005, après l'échec du référendum sur le traité constitutionnel européen", ont fait pire, selon Frédéric Dabi, directeur du pôle Opinion de l'Ifop.

L'étude de l'Ifop confirme les résultats, voisins, de BVA (53% de "mauvaises" opinions, 46% de "bonnes"), y compris le fait que le différentiel entre les opinions positives et négatives sur le chef de l'Etat est désormais négatif.

La cote du Premier ministre Jean-Marc Ayrault dégringole elle aussi, mais moins fortement: il perd sept points, mais une majorité de 50% reste satisfaite de son action, même si les mécontents (46%) sont de plus en plus nombreux.

Le politologue Brice Teinturier, directeur général adjoint d'Ipsos, voit trois causes majeures dans le désamour d'une partie de l'opinion, y compris à gauche, pour le président : les Français s'attendent à "une crise durable, d'au moins deux ans", et "une hausse effective de la fiscalité" qui va peser sur le pouvoir d'achat. Toutes choses que le chef de l'Etat lui-même a laissé prévoir sur TF1.

S'y ajouterait la question du droit de vote des étrangers, qui "ne fait pas l'unanimité" dans l'électorat de gauche, sans compter que celui de droite y est farouchement hostile.

------------------

 

"Le changement, c'est maintenant", il s'était véritablement trouvé des "mougeons" (ces électeurs moitié-moutons, moitié-pigeons) pour y croire. Mais passé le moment de liesse sur la place de la Bastille le soir des élections, au milieu des merguez halal et des drapeaux étrangers, les lendemains sont difficiles.

 

On devait voter "contre Sarko", le seul et unique responsable de la crise. On avait trouvé le bouc-émissaire, mis le bon bulletin entre les mains du mougeon, tout le monde était content. Et patatras! Les mêmes fermetures, les mêmes licenciements, les mêmes gesticulations européennes inutiles. Seuls les LGBT ont des raisons de se féliciter de l'accession de la gauche au pouvoir. Et encore. Ils trouvent que Taubira ne promet pas assez.

 

Dans cinq ans, ils éliront le même, qui viendra plaider non-coupable; ou le champion de l'UMP; Sarko peut-être qui se sera posé en sauveur, qui sait? Une chose est sûre, en tout cas, ils ne sortiront pas du système UMPS, et continueront d'accuser les politiciens incapables ou véreux, plutôt que leur propre lâcheté, qui leur fait rejeter avec horreur les idées nationales.

   

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 20:37

 

http://www.lepoint.fr/images/2012/09/22/684770-356456-jpg_470134_434x276.jpg

 

Lu dans Le Point :

 

 

"Torrents migratoires", "marée", "immigration invasion", propos sur les races: Jean-Marie Le Pen a tenu un discours radical samedi sur le thème fétiche du FN, sous les yeux de sa fille Marine, à l'université d'été du Front national à La Baule.

 

Pour évoquer ce "sujet principal de l'avenir français", l'ancien leader du parti, 84 ans, a commencé par filer la métaphore maritime, prenant l'image d'une "marée" qui "monte" et lançant un avertissement: "Le temps nous est compté".

 

Evoquant des "torrents migratoires", il a estimé qu'"au sud de la méditerranée, à nos portes, 200 millions de musulmans sont volens nolens (qu'on le veuille ou non, ndr) une menace sérieuse".

 

Discourant assis, il a aussi parlé de "violences sauvages dont sont capables les émeutiers musulmans", référence aux troubles suscités par le film islamophobe "Innocence of muslims". Des violences qui feraient selon lui peser "une menace sur nos libertés et notre sécurité et établissent une véritable censure comparable à celle de la loi Gayssot au bénéfice des minorités immigrées". La loi Gayssot réprime la contestation des crimes contre l'humanité.

 

"L'immigration-invasion (...) altère la substance même de l'identité de notre peuple, que de Gaulle définissait comme, je le cite: +avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne+", a ajouté Jean-Marie Le Pen, reprenant-là une phrase de Charles de Gaulle, citée par Alain Peyrefitte dans son ouvrage "C'était de Gaulle" (tome 1), et datée selon l'écrivain du 5 mars 1959.

 

Evoquant les migrants entrant en Europe du sud, Jean-Marie Le Pen a ensuite ajouté que "la plupart" d'entre eux "sont de race, de religion, de moeurs souvent très différents de ceux des Français de souche". Moquant les Roms, il a suscité rires et applaudissements nourris en leur attribuant cette phrase: "Nous, nous sommes comme les oiseaux, nous volons naturellement".

 

"La vraie question qui se pose aujourd'hui au peuple français est celle de sa liberté et même, à moyen terme, de son existence", a-t-il lancé, exhortant les Français à "s'opposer pour survivre".

 

"Les services des maladies tropicales autrefois destinés aux métropolitains de retour des colonies soignent désormais les nouveaux colonisateurs", a-t-il ajouté.

 

Parmi ses propositions, supprimer le droit du sol, "une disposition qui fait qu'une chèvre née dans une écurie serait un cheval", a-t-il dit, comparant ainsi les nationalités à des races d'animaux. Il a aussi appelé à "scinder les caisses d'assurance sociale entre assurés de nationalité française et les autres".

 

 

A l'issue de ce discours, longuement applaudi par une standing ovation et clôturé par une marseillaise, Marine Le Pen a indiqué qu'elle ne pourrait "jamais prononcer (un tel discours, ndlr) dans les mêmes termes, car", a-t-elle dit, "ce sont les siens et que j'ai les miens et qu'encore une fois nous n'avons pas le même âge".


Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article