Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 16:18

 

http://img.over-blog.com/320x240/2/05/08/77/New-Pix2/israel-iran.jpg

Lu dans Le Figaro:

 

L'Iran sera sur le point de pouvoir se doter de l'arme atomique d'ici six ou sept mois et le président américain Barack Obama doit clairement fixer à Téhéran une "ligne rouge" à ne pas franchir, a déclaré aujourd'hui Benyamin Nétanyahou.

S'exprimant sur des chaînes de télévision américaines, le premier ministre israélien a affirmé que l'Iran aurait accompli d'ici mi-2013 90% du chemin lui permettant de disposer de suffisamment d'uranium enrichi pour fabriquer une bombe nucléaire.  

Il a exhorté les Etats-Unis à imposer à la République islamique une limite à ne pas franchir sous peine de risquer une intervention militaire, ce que Barack Obama refuse de faire. "Il faut tracer la ligne rouge devant eux maintenant, avant qu'il ne soit trop tard", a dit Benjamin Netanyahu lors de l'émission "Meet the Press" sur NBC. Une telle initiative permettrait justement de ne probablement pas avoir recours à la force, a-t-il ajouté. 

Cette divergence de vues entre Barack Obama et Benyamin Nétanyahou a fortement tendu les relations entre les Etats-Unis et Israël.

   

Repost 0
Published by Rivarol blog
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 16:14

http://static.ladepeche.fr/content/photo/biz/2012/09/17/201209171607_w350.jpg

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 15:17


Ces quelques paroles ont fait scandale, alors qu'il n'est pas difficile d'imaginer que la société permettra toujours plus de situations "inédites" auparavant (la loi contre "l'homophobie" nous défend d'employer des termes plus appropriés).
 
Inenvisageable, la polygamie? Pas plus que le "mariage" gay, il y a quelques dizaines d'années. Il faut s'attendre à tout, en particulier en période de crise, lorsque les réformes sociétales permettent de faire oublier une crise financière dont le gouvernement est incapable de sortir.
  
Mais avant les mariages à trois ou quatre, et la fin de l'interdiction de l'inceste, on fabriquera des enfants pour les jeunes mariés. Déjà les lesbiennes réclament l'autorisation de la PMA (insémination artificielle), une autorisation qui ouvrira évidemment la voie à la GPA (mères porteuse). Si l'on peut donner des enfants à un "couple" de femme, il n'y a pas de raison, au nom de l'égalité (Taubira, dans son projet de loi, affirmait en effet que la loi sur le "mariage" gay était une question d'égalité) pour que l'on ne puisse en fournir aux couples d'hommes. Là où les premières ont besoin d'une pipette et de sperme, les seconds ont besoin d'un ovule et d'un utérus, dont il serait injuste de les priver, au prétexte que c'est un matériel plus encombrant... Du point de vue éthique, il n'y a pas de grande différence entre PMA et GPA.
  
Et si le répugnant "droit à l'enfant" réclamé par les gays est déjà en débat, que le corps de la femme pourrait devenir une marchandise comme une autre, au nom d'une pseudo égalité entre "couples" de femmes et "couples" d'hommes, on ne voit pas quelle barrière éthique ou morale pourra empêcher d'autoriser l'inceste ou la polygamie. Les lois ont toujours, en effet, été édictées pour le bien de la société; les individus doivent s'y conformer afin que le bien commun prime sur les désirs particuliers. A l'inverse, les politiciens démagos obéissent aux divers lobbys; pour conserver leur place et leur portefeuille ils accèdent aux désirs particuliers d'une poignée d'individus, sans se soucier du bien commun. Cette caricature de mariage n'est malheureusement qu'une étape dans une descente en enfer décidément interminable.
Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 15:42

http://www.google.com/hostednews/afp/media/ALeqM5j0VCiJeSEqcbpIO0gXVKpReAGm6Q?docId=photo_1347538247672-4-0&size=s3

 

Après la gifle donnée par un parent d'élève, c'est avec des coups de poings qu'un élève a cru bon d'inviter son professeur au débat. Les deux premiers incidents d'une série qui sera sûrement très longue, comme chaque année.

 

 

BORDEAUX — Un professeur de Bordeaux a été roué de coups mardi par un élève de 18 ans après une altercation lors d'un cours sur le système politique marocain, une deuxième agression d'enseignant en deux jours, qualifiée jeudi d'"inacceptable" par le ministre Vincent Peillon.

 

L'élève du lycée professionnel Trégey à Bordeaux a asséné mardi après-midi à son enseignant plusieurs claques et coups de poings avant d'être interpellé, a-t-on appris jeudi auprès de la direction de l'établissement et de la police.

Il doit faire l'objet d'une comparution dans les prochains mois devant le tribunal correctionnel pour "violences sur personne chargée d'une mission de service public et dégradations".

 

Le proviseur du lycée, Dominique Margueritat, a évoqué un différend qui a surgi pendant un débat en cours sur le "système politique du pays dont est originaire l'élève, le Maroc", une "situation pédagogique banale n'ayant rien à voir avec la religion".

 

Source.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 14:44

 

 

 

Lu dans Le Monde :

 

Des acteurs en "costumes d'époque" grossièrement incrustés sur des paysages du désert rejouent, dans un studio bas de gamme, la vie du prophète Mahomet : ce film amateur de mauvaise facture, nommé Innocence of Muslims ("l'innocence des musulmans"), avait tout, techniquement, pour passer aux oubliettes de l'histoire du cinéma. Et pourtant, en vingt-quatre heures, il a fait le tour de la Toile et enflammé l'Egypte puis la Libye, provoquant des violences ayant entraîné la mort de l'ambassadeur et de trois autres membres de l'ambassade américaine en Libye.

 

Loin de s'arrêter à la médiocre qualité du film, des milliers de personnes dans le monde arabe se sont offusquées de ce brûlot anti-islam. La bande-annonce de 13 minutes en anglais diffusée sur YouTube s'ouvre sur une scène où les forces de sécurité égyptiennes restent stoïques, alors que des musulmans pillent et brûlent les maisons de coptes égyptiens. L'histoire nous emmène alors à l'époque du prophète Mahomet, où celui-ci apparaît tour-à-tour comme un enfant bâtard, un coureur de jupons irresponsable, un homosexuel, un pédophile et un voleur assoiffé et cupide. Avec pour disciples des musulmans égyptiens au fort accent new-yorkais, qui se montrent particulièrement amoraux et violents à l'encontre des coptes.

 

Ce pamphlet a été réalisé et produit par un illustre inconnu qui s'est présenté à la presse américaine sous l'identité de Sam Bacile, un promoteur immobilier israélo-américain de 54 ans originaire du sud de la Californie. Un pseudonyme selon son consultant pour le film, Steve Klein, et une identité qui pourrait avoir été construite de toutes pièces. Après avoir donné mercredi quelques entretiens téléphoniques à la presse, depuis un lieu inconnu, le réalisateur a disparu. Il se cache, a indiqué Steve Klein, tout comme d'autres membres de sa famille en Egypte.

 

Le film, dont la version intégrale dure deux heures, a été produit avec 5 millions de dollars levés auprès d'une centaine de donateurs juifs, a dit Sam Bacile. Pendant trois mois, à l'été 2011, 59 acteurs et une équipe de 45 personnes ont travaillé en Californie sur Innocence of Muslims. Mais Sam Bacile a affiché de plus grandes ambitions : "Je projette de faire une série de 200 heures" sur le sujet.

 

Dans un entretien téléphonique avec le Wall Street Journal, le réalisateur justifie sa démarche d'un laconique : "L'islam est un cancer." Sam Bacile dit avoir voulu aider Israël, son pays d'origine, en montrant au monde les défauts de l'islam. "Le film est politique. Pas religieux, se défend-il pourtant. Le principal problème est que je suis le premier à mettre à l'écran quelqu'un qui représente le prophète Mahomet. Ça les rend fou, s'est défendu Sam Bacile. Mais nous devons ouvrir les vannes. Après le 11-Septembre, tout le monde doit être jugé, même Jésus, même Mahomet, a-t-il ajouté. Les Etats-Unis ont perdu beaucoup d'argent et de personnes dans leurs guerres en Irak et en Afghanistan, mais nous nous battons avec des idées", a-t-il déclaré au Sacramento Bee.

 

 

L'affaire est curieuse. Outre la bande-annonce absolument grotesque, le film a d'abord été présenté comme étant une production financée par les Juifs (voir ci-dessus), puis il s'est avéré que le réalisateur serait un copte égyptien... bien que le réalisateur en question, "Sam Bacile" ait affirmé que "tout le monde doit être jugé, même Jésus, même Mahomet". On a peine à croire qu'un copte, même résident aux Etats-Unis, ait fait courir à ses coreligionnaires égyptien le risque d'être encore davantage persécutés par les musulmans. Aussi serait-il bon de se poser la question habituelle, à qui profite le crime? ou encore, dans l'affaire qui nous occupe, que veulent ces donateurs juifs qui ont déboursé cinq millions pour un film d'une médiocrité difficilement égalable? Qui a sous-titré la version anglaise en arabe afin de la rendre accessible aux musulmans qu'on sait pourtant friands de fatwa et de représailles sanglantes?

 

Heureusement, Washington pose les questions qui comptent. L'attaque de leur ambassade à Benghazi leur paraissant orchestrée et nullement spontanée, la piste... d'Al-Qaida est soigneusement explorée.

 

"Il y a des détails encore assez flous, mais clairement on a la signature d'Al-Qaïda", a estimé le président républicain de la commission du renseignement au Congrès, Mike Rogers, interrogé sur la chaîne CNN. (source)

 

Depuis le 11 septembre, on n'entend guère parler que d'Al-Qaida, tandis que les intérêts d'un certain pays du Proche-Orient ne sont jamais explorés. Un pays qui regrette que les Etats-Unis ne soient pas décidés à attaquer l'Iran et qui a tout à gagner à susciter dans l'opinion publique américaine la peur de tout ce qui est musulman. C'est là que la personne de Sam Bacile, avec sa double identité de copte égyptien ou d'israélo-américain, selon les sources, devient particulièrement intéressante.

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 14:14

 

http://a6.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/558523_202344529896097_1247177881_n.jpg 

 

Officiellement, on reproche au jeune conseiller régional d'avoir proféré des menaces de mort à l'encontre d'un employé d'un bar de Lyon. En réalité, Gabriac--qui nie vigoureusement les faits--doit payer son insoumission au système: son vrai crime est d'être le président des Jeunesses Nationalistes, un "engagement extrémiste" qui "fait peur" et rappelle, je vous le donne en mille... les fameuses HLPSNH (heures les plus sombres de notre histoire).  Cela suffit, aux yeux du procureur.

 

Dans la vidéo ci-dessous, la présentatrice classe l'information dans la rubrique JUSTICE...

 

 


  

 

Or le dossier de l'accusation est particulièrement mince. Même le site Rue89, qu'on ne peut soupçonner de sympathie envers Gabriac, est forcé de le reconnaître: 

 

A l’audience, la juge comptait sur la caméra de vidéosurveillance de la ville de Lyon, disposée à proximité du bar. Mais les images projetées ne permettent que de distinguer un groupe de trois personnes qui sort précipitamment de la terrasse du pub.

 

Quelques minutes auparavant, deux individus sont filmés marchant à proximité de l’établissement. Pour les policiers, comme l’a repris le procureur de la République, l’un de ces individus est Alexandre Gabriac. L’autre est le compagnon de Gabriac.

 

C’est celui que le barman et le vigile du pub ont immobilisé de manière musclée avant d’appeler la police.

Mais les gestes de menace de mort ne sont pas visibles. Tout repose sur le témoignage du barman, absent à l’audience.

 

L'avocat de Gabriac, Pierre-Marie Bonneau, a parfaitement su répondre au procureur:

 

« Les heures sombres, c’est de vouloir condamner quelqu’un sans preuve. Les réquisitions sont un tissu de préjugés. Il n’y a aucun fait. La parole d’une seule personne n’est pas suffisante »

 

 

Source: le site des Jeunesses Nationalistes.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 01:21

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2011/06/david-mascre.jpg

 

Lu dans Minute n°2580 du 12 septembre 2012:

 

C’est dans la plus grande discrétion que l’universitaire David Mascré (ci-dessus) a été viré du Front national au cours de l’été après avoir été surpris en train d’enregistrer les débats du bureau politique – qui sont, bien sûr, secrets... C’est Nathalie Pigeot, patronne du Front national de la jeunesse (FNJ), qui a découvert qu’il dissimulait (mal) un appareil enregistreur entre ses cuisses! David Mascré avait été nommé au bureau politique du FN en janvier 2011 à l’issue du congrès de Tours par Marine Le Pen en personne qui venait de prendre la tête du parti. L’autre promu de ce jour-là, le chef d’en- treprise et écologiste Laurent Ozon, également nommé au BP par la nouvelle présidente sur son quota personnel, avait déjà démissionné en août 2011.

 

 

Le manque de prudence au FN devient proverbial. Très récemment, c'est une journaliste infiltrée qui faisait des révélations sur le fonctionnement interne du FN. Elle avait été promue presque immédiatement après son adhésion...

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 22:03

http://medias.lepost.fr/ill/2011/01/25/h-4-2196849-1295938759.jpg

 

 

Lu dans L'Express:

 

 

Une gifle et des coups de pieds pour un mot? Une enseignante d'histoire et géographie du collège Jules-Verne de Buxerolles, près de Poitiers, a été agressée mercredi par la mère d'un élève de 4ème. En cause? Une remarque dans le cahier de correspondance de l'enfant.  

 

La mère a pénétré dans l'établissement vers 10h et s'est présentée dans la salle de classe, en présence d'élèves, pour demander des comptes à l'enseignante au sujet d'une appréciation portée sur le cahier, concernant un travail non fait et l'oubli de livres et cahiers de classe.  

 

De source syndicale, la mère de l'élève a porté plusieurs gifles et un coup de pied à l'enseignante, qui a été transportée à l'hôpital pour observation.  

 

Manque de surveillants

 

Le rectorat de Poitiers a cependant précisé que la professeur avait reçu une seule gifle et un seul coup de pied et qu'elle était ressortie en début d'après-midi de l'hôpital où elle a effectué une simple visite de contrôle par mesure de précaution. La mère de famille a été interpellée et placée en garde à vue.  

 

Les collègues du professeur agressé ont cessé le travail, faisant jouer leur droit de retrait. Ils doivent se réunir jeudi pour décider des réponses à apporter à cet événement. Par la voix de leurs syndicats, ils rappellent que depuis deux ans, ils dénoncent le manque de surveillants dans cet établissement. 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 21:52

http://observ.nucleaire.free.fr/treffle.jpg

 

Tuerie de Chevaline :

mise en perspectives et rappels utiles…

 

 

Par Henri de Fersan.

 

 

Au fur et à mesure que les informations sont divulguées sur la tuerie de Chevaline, la version présentée par les media atteint chaque jour la crédibilité des statistiques officielles soviétiques… La première des réactions, au vu de la profession de la victime, de sa nationalité d’origine, de son entourage, est de faire un lien avec d’autres affaires similaires.

Qui sait que dans le monde, plusieurs centaines de scientifiques touchant à des domaines sensibles sont morts avant l’âge, “suicidés”, “accidentés”, “disparus” ou même ouvertement liquidés ? Certains parleront de “lois des séries”, de “coïncidences”. Les mêmes qui trouvent parfaitement normal que 44 footballeurs professionnels italiens soient atteints de sclérose latérale amyotrophique (maladie de Charcot), un taux 6 fois supérieur à la population… L’année 2012 avait déjà vu mourir dans un accident de la route le professeur d’astronomie Richard Crowe — 27mai — et la physicienne en génie moléculaire iranienne Gelareh Bagherzadeh, abattue dans sa voiture — 17janvier.

 

Petit rappel sur les trente dernières années… Il y a d’abord les éliminations, parfaitement expliquées celles-ci : celles des scientifiques irakiens et iraniens dont les compétences en matières d’armement nuisent à d’autres États, du genre sûrs d’eux et dominateurs. 310 scientifiques, l’élite de la recherche irakienne, seront ainsi “éliminés”. En 2004, furent assassinés le chimiste Bassem al-Mudares et les physiciens nucléaires Toki Mohammed Hussein al-Talakani et Taleb Ibrahim al-Daher… Même chose chez les frères ennemis iraniens, où les services secrets de sa malgracieuse Majesté revendiquent l’élimination de plusieurs spécialistes nucléaires. De quoi classer le “mystère” de l’assassinat d’un expert de l’atome pourtant peu favorable à son gouvernement : le docteur Massoud Ali Mohammadi, tué par un engin explosif le 11janvier 2011… Il est vrai qu’en 1943, les Anglais avaient montré tout le respect qu’ils avaient pour leurs alliés potentiels en s’acharnant à coups de bombes incendiaires sur la ville de Hambourg, la plus hostile au régime contre lequel Londres était en guerre…

 

Il y a ensuite les morts curieuses. Un scientifique est certes un humain comme les autres. Il peut mourir dans un accident de voiture, un cambriolage qui tourne mal, une noyade accidentelle… Un président des États-Unis a bien failli succomber d’un bretzel malencontreusement coincé dans ses voies respiratoires. Mais si un cas ou deux par an semble dans le domaine du “normal”, 119 morts suspectes dans le milieu restreint des scientifiques “touchant” aux secteurs sensibles de l’armement et de la microbiologie, cela commence à faire beaucoup… Rien que pour l’année 2011, le docteur en biochimie James Miller meurt dans un cambriolage ; un dirigeant d’une entreprise liée à la défense nationale américaine, Zachary Warfield, meurt dans un accident de bateau ; le généticien Jonathan Widom meurt d’une crise cardiaque à 55 ans ; deux Chinois — Fanjung Meng et sa femme Chunyang Zhang —, travaillant dans le domaine des maladies contagieuses, se noient dans une piscine d’hôtel ; cinq physiciens nucléaires russes (les docteurs Tropinov, Rizhov, Benyok, Tronov et Lyalin) se tuent lors d’un accident d’avion… en route pour l’Iran ; l’ingénieur nucléaire américain Rodger Dickey se suicide… Une « maladie inconnue » emporte Gregory Stone, spécialiste de l’environnement ; un accident de la route tue l’un des plus grands spécialistes mondiaux des oiseaux, Bradley Livezey… L’année 2010 s’était d’ailleurs achevée par la découverte le 30décembre dans une décharge publique du cadavre de John WheelerIII, expert des armes de destructions massives sous les présidences Bush senior et Bush junior…

 

À qui profite le crime ? Pour les assassinats de personnalités liées à l’industrie d’armement et au nucléaire, leurs travaux pouvaient rendre maussades certaines puissances irascibles. Mais qui a intérêt à la liquidation de nombreux experts en biologie ? Y compris israéliens : notamment les professeurs Berkman, Eldor et Matzner, microbiologistes morts dans un accident d’avion le 24novembre 2001. Un autre accident d’avion au même endroit avait tué cinq de leurs confrères et compatriotes le 4octobre de la même année ! Quel ténébreux commanditaire va jusqu’à exécuter un étudiant français en biologie à Londres et son malheureux colocataire ? Qui dit microbiologiste, dit recherches pas toujours exploitées dans l’intérêt de l’humanité…

 

Le cinéphile que je suis ne peut oublier la scène qui se déroule à la 33e minute du film 2012. Lorsque le héros, Jackson Curtis, rend visite à l’animateur de radio Charlie Frost — adepte de la «théorie du complot» — ce dernier lui apprend que le régime cache la vérité : un cataclysme va détruire la civilisation… Face au scepticisme de son interlocuteur, qui prétend que personne ne pourrait étouffer un tel projet — Frost déploie deux grands tableaux de coupures de presse en disant : « Il se peut qu’un pauvre connard décide un jour de parler… et voilà ! ». Celles en premier plan relataient la mort dans un accident de voiture de Roland Picard, directeur du Louvre (dans les mêmes circonstances et au même endroit que Lady Diana), l’assassinat lors d’une visite de prison indienne d’un ministre des Affaires Étrangères, la noyade d’un scientifique de la NASA lors d’un «accident de pêche», la liquidation d’un ministre chinois exécuté pour une implication dans des disparitions d’enfants, la mort d’un conseiller du gouvernement de 57ans et l’arrestation d’un meurtrier d’une personnalité dénommée Orr… une allusion à l’assassinat non réellement élucidé d’Olaf Palme ?

 

Sans sombrer dans la paranoïa, on est en droit, sur ce dossier là comme sur tant d’autres, de se demander ce que cela cache… Comme autrefois on disait qu’il y avait deux stratégies, la bonne et celle de l’École de Guerre, on peut dire qu’il y a deux versions des faits, la vraie et celle des media.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 21:45

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3060.jpg

 

Hollande et les “mauvais riches”

 

 

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que la cote de popularité du président de la République et du Premier ministre plonge. Alors que François Hollande a été élu il y a seulement quatre mois, selon un sondage BVA pour Le Parisien, près de six Français sur dix (59 %) déclarent en effet être « plutôt mécontents » des débuts de la présidence “normale”. Si le chef de l’Etat comptait sur l’intervention télévisée de dimanche dernier sur TF1 pour remonter la pente, il pourrait sans doute assez vite déchanter tant sa prestation fut médiocre et des plus ennuyeuses, au point que beaucoup d’électeurs, décidément très versatiles, se mettent à regretter son prédécesseur dont la popularité atteindrait désormais 52 %, preuve qu’il est plus facile d’être aimé lorsque l’on n’exerce pas de responsabilités. C’est en vain que l’on chercherait dans cette intervention des mesures concrètes et d’envergure pour résoudre le problème dramatique du chômage de masse. Alors que Hollande et Montebourg avaient roulé les mécaniques au moment de l’annonce du plan social de PSA en claironnant qu’on allait voir ce qu’on allait voir, le président s’est borné à dire : « Lorsque les plans sociaux sont engagés, ce sont les partenaires sociaux qui doivent négocier ! » Autrement dit l’Etat ne fera rien ! S’agissant des couacs répétés dans son gouvernement, l’ex-concubin de Ségolène Royal n’aura pas été plus convaincant : « Sur les 16 ministres pleins, seulement cinq avaient exercé des fonctions gouvernementales et encore il y a dix ans ». Autrement dit, il ne faut pas nous en vouloir si nous sommes incompétents, nous n’avions jamais exercé jusque-là de fonction à responsabilité.

 

Enfin, comme à son habitude, il s’en est pris aux “riches” et notamment à Bernard Arnault, propriétaire du groupe de luxe LVMH, qui a fait part de son intention de demander la nationalité belge, Libération du 10 septembre faisant sa une avec la photo d’Arnault et un titre provocateur : « Casse-toi, riche con ! », allusion au « casse-toi, pauv’ con » de Sarkozy apostrophant un visiteur refusant de lui serrer la main au salon de l’Agriculture. On pourrait prendre au sérieux Hollande et ses soutiens s’ils avaient manifesté la même sévérité envers l’exilé fiscal Yannick Noah. Or non seulement ils n’ont jamais condamné son comportement “anti-patriotique” mais ils étaient ravis que le chanteur participe activement à la campagne présidentielle et aux réunions publiques du candidat socialiste. Il est plus facile de s’en prendre à un chef d’entreprise qu’à un sportif ou à un chanteur qui, eux pourtant, ne créent pas des milliers d’emplois. Que l’on nous comprenne bien : il ne s’agit pas pour nous de prendre par principe la défense des entrepreneurs (et nous savons combien le grand patronat depuis les années1960 a favorisé l’immigration de masse pensant ainsi réduire ses coûts) mais il faut reconnaître que beaucoup d’entreprises sont obligées de se délocaliser pour survivre à cause du poids insupportable des charges et des impôts. Et la proposition démagogique et grotesque de Hollande de taxer à 75 % les revenus annuels supérieurs à un million d’euros favorisera l’exil fiscal. Les immigrés ne cessent d’entrer chez nous toujours plus nombreux tandis que l’on fait fuir les entrepreneurs et les investisseurs qui, eux, pourraient apporter de la richesse et du travail. Nous marchons sur la tête. En réalité, ce discours simpliste sur les “riches” est une façon de culpabiliser les Français qui disposent encore de quelque bien pour qu’ils acceptent docilement d’être matraqués fiscalement. Dans les manuels d’histoire destinés aux collégiens et lycéens, l’on évoque toujours la lourdeur des impôts sous l’Ancien Régime et l’obligation pour le peuple de payer la dîme au clergé mais ces prélèvements étaient somme toute bien peu de choses par rapport à la rapacité de l’Etat socialiste.

 

Les dirigeants de nos démocraties modernes ne savent que nous déposséder, de notre histoire, de nos racines, de nos terroirs, de notre morale, de notre religion, de notre identité et de nos biens. Telle est leur mission et ils l’appliquent à la lettre. Tandis que l’on confisque par l’impôt les biens acquis par le labeur de générations de Français, l’on détruit parallèlement ce qui reste encore de la famille. C’est ainsi qu’il faut interpréter le projet de loi sur le mariage homosexuel et l’adoption présenté par Christiane Taubira dans le quotidien LaCroix du 11septembre (nous y reviendrons longuement la semaine prochaine). Le projet ininterrompu de la gauche est de créer un nouvel homme, une nouvelle civilisation, une nouvelle morale. Multiplier les réformes dites sociétales (mariage des invertis, légalisation de l’euthanasie active, dépénalisation des drogues) permet d’une part de faire oublier l’échec du gouvernement en matière économique et sociale, de satisfaire un certain nombre de lobbies et une majorité d’électeurs de gauche et d’autre part de précipiter la création d’une nouvelle humanité “libérée” de l’ancien ordre moral et participant du nouvel ordre mondial, nomade, métissé, antiraciste, apatride, libertin et apostat, bref le monde de DSK.

 

jeromebourbon@yahoo.fr

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article