Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 18:00

http://info.catho.be/wp-content/uploads/2012/06/bethleem-nativite.jpg

 

Lu sur le site de TF1:

 

L'Unesco a inscrit vendredi l'église de la Nativité de Bethléem au Patrimoine mondial, par une procédure d'urgence qui a suscité une vive protestation d'Israël, lors d'une session à Saint-Pétersbourg dans le nord-ouest de la Russie. Le site du "Lieu de naissance de Jésus", comprenant également la route de pèlerinage, a été inscrit par 13 voix pour, 6 contre et 2 abstentions lors d'un vote des 21 membres du Comité du patrimoine, réunis dans l'ex-capitale impériale russe. Il s'agit du premier site palestinien inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.

"Nous nous félicitons, au nom (du président) Mahmoud Abbas, de la Palestine et du peuple palestinien", a déclaré le délégué palestinien à l'issue du vote. "Merci pour tous les efforts entrepris pour permettre au peuple palestinien de prendre son droit culturel à l'auto-détermination", a-t-il ajouté. "Ces sites sont menacés de destruction totale par l'occupation israélienne, la construction du mur de séparation, à cause des sanctions israéliennes et des mesures prises pour opprimer l'identité palestinienne", a encore déclaré le délégué, dont le nom n'a pas été cité.

Vives critiques des Israéliens et des Américains 
 
Son homologue israélien a protesté contre la décision du Comité du patrimoine. "La décision qui vient d'être prise est absolument politique et constitue de notre point de vue une atteinte grave à la convention (du Patrimoine mondial) et à son image", a-t-il déclaré. Les Etats-Unis sont "profondément déçus" de cette inscription au Patrimoine mondial, a déclaré vendredi l'ambassadeur américain auprès de cette instance, David Killion. Ce "site est sacré pour tous les chrétiens et a une signification religieuse et historique importante", a-t-il souligné. "La procédure d'urgence existant dans cette instance est réservée aux cas extrêmes, notamment quand un site est menacé de destruction imminente".

Depuis 40 ans, "la procédure d'urgence n'a été utilisée que quatre fois et seulement dans des cas extrêmes, toujours en suivant des recommandations d'instances de conseil", a poursuivi l'ambassadeur américain. L'Unesco "ne devrait pas être politisée", a-t-il souligné, relevant que la décision d'inscription s'est faite en contradiction avec une recommandation officielle de son Conseil international sur les monuments et sites.

Les Palestiniens, entrés à l'Unesco en octobre 2011, avaient fait la demande d'une inscription du site dans une procédure en "urgence". Ils avaient argué du "délabrement et de la dégradation de l'ensemble architectural", notamment du fait des "forces d'occupation" israéliennes. Israël avait affirmé n'avoir "aucune objection" à l'inscription du site au Patrimoine mondial, mais avait contesté le recours à la procédure d'urgence, estimant que c'était "une façon de laisser entendre qu'Israël ne protégeait pas le site".

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 13:53

 

http://www.buongiorno-italie.com/FOTO%20COLLODI%20PINOCCHIO/pinocchio.png

 

Lu dans Libération:

 

"Etre de gauche, ce n'est pas régulariser tout le monde et se retrouver dans une impasse. Il faut mener une politique républicaine, conforme aux valeurs de la France, tenir compte de la situation économique et sociale de notre pays et poser, effectivement, des critères. La politique que j'applique n'est pas celle de Manuel Valls, c'est celle du président de la République et du Premier ministre", insiste-t-il dans Le Monde.

 

Oui, mais ... : 

 

Les régularisations se feront "sur des critères précis, objectifs, compréhensibles", a souligné M. Valls critiquant "l'arbitraire" du précédent gouvernement qui avait donné le pouvoir aux préfets.

Se défendant d'être le "monsieur Sarkozy" du gouvernement de gauche, M. Valls a aussi affirmé qu'il y aura des reconduites à la frontière.

Alors que son prédécesseur Claude Guéant avait prévu 40.000 reconduites en 2012 après un record de 33.000 en 2011, M. Valls n'a pas avancé de chiffre.

Le ministre a annoncé deux autres circulaires: une pour mettre fin à la rétention des familles, promise par François Hollande, et une autre pour faciliter les naturalisations qui ont chuté de 40% entre 2010 et 2011.

Sur le plan législatif, M. Valls a annoncé une loi pour créer un nouveau titre de séjour de trois ans et une autre, "le plus vite possible", interdisant le placement en garde à vue d'un étranger pour le seul motif du séjour irrégulier conformément à un avis de la Cour de cassation.

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 18:00

 

IMG 0208

 

Comme à l'accoutumée, dans le clan de la presse d'Emmanuel Ratier.

 

Ecoutez en ligne ici aujourd'hui de 18h à 19h30, dans la nuit de 2h à 3h30, et jeudi de 7h30 à 9h.

 

Vous pourrez ré-écouter l'émission sur le site d'Emmanuel Ratier.

       

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Agenda
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 17:53

http://www.oeuvrefrancaise.com/2506/4.jpg

 

  De François FERRIER :

    

LA RÉVOLTE DES SOUCHIENS

 

Le samedi 23juin 2012, répondant à l’appel des Jeunesses nationalistes, je rejoignais Lyon pour participer à la grande manifestation organisée par son Président Alexandre Gabriac — conseiller Régional de Rhône- Alpes. Le thème de ce grand rassemblement était: Debout Jeunesse, c’est la révolte des souchiens (Français de souche).

 

Alexandre avait déjà organisé une grande manifestation le 14janvier 2012 à Lyon pour rendre hommage aux 78 soldats français tombés en Afghanistan. Manifestation de grande ampleur qui s’était déroulée dans un ordre parfait. Seuls les policiers qui nous accompagnaient avaient dû mettre un terme efficace aux débordements des gauchistes et des dégradations occasionnées par ces derniers sur la voie publique (mobilier urbain, véhicules en stationnement etc.)

 

Ce nouveau rassemblement qui devait réunir plus de 800 personnes s’annonçait bien. C’était sans compter avec le préfet aux ordres du nouvel État PS.

 

Bien que déposé début juin, la demande à manifester des Jeunesses nationalistes avait fait l’objet de tractations classiques : parcours emprunté un samedi après-midi et dispositions de service d’ordre. Pourtant, deux jours avant la manifestation, le Préfet interdit cette dernière craignant un trouble à l’ordre public. Toujours du fait des gauchistes qui, régulièrement, lors de nos manifestations « troublent réellement l’ordre public », aiguillonnés par les lobbies du système UMPS.

 

Un recours en annulation a été déposé immédiatement par les Jeunesses nationalistes, accepté, il a dû être défendu le matin de la manifestation à 10h00 auprès du tribunal administratif de Lyon situé rue Duguesclin !

Le représentant du préfet demanda de nouveau cette interdiction au motif que plusieurs manifestations d’autres natures— depuis la demande des Jeunesses nationalistes— avaient été déposées et autorisées. Mais aussi que les « forces de police— 700 policiers prévus » ne pourraient faire face en cas de débordement(sic).

 

Mais fait inédit, et de dernière minute, de nombreux allogènes habitant sur le parcours que devait emprunter notre manifestation, notamment dans le quartier de la Guillotière en plein centre de Lyon « étaient hostiles au passage de la manifestation des jeunesses nationalistes » (resic). Autrement dit les Français ne sont plus chez eux et gênent la diversité qui se considère déjà comme chez elle.

 

L’interdiction de manifester nous est notifiée à 12h00 par le tribunal administratif. Le traquenard de l’État PS est démontré. Deux autres manifestations sont, elles, autorisées ce jour-là à Lyon : celle d’Amnesty International place des Célestins, pour «  sensibiliser l’opinion au commerce des armes » (on se moque du monde, alors que les banlieues des villes Françaises sont surarmées). Cette manifestation ne réunira que 50 personnes.

 

Mais également la manifestation place Bellecour pour demander « l’arrêt des violences en Syrie ». Bien sûr pour prendre la défense des « insurgés syriens » soutenus par les Américanos-sionistes. Cette manifestation ne réunira que 200 personnes !

 

Autrement dit, les étrangers en France ont le droit de manifester, mais cela est interdit aux patriotes qui entendent demander à rester maîtres chez eux, face à l’invasion migratoire.

 

Le gouvernement PS qui vient d’être mis en place en trompant les électeurs, n’est que le bras institutionnel de l’Anti – France. 

 

Yvan Benedetti, président de l’Œuvre Française, devant tant d’injustices, demande alors et de façon urgente, à tous les nationalistes présents sur Lyon, mais aussi aux Lyonnais de souche de le rejoindre à la gare de Lyon Part Dieu afin de dénoncer cette imposture ripoublicaine.

 

Plusieurs centaines de nationalistes le rejoignent pour affirmer que les Français sont chez eux et entendent le rester. Surtout au nom de tous ceux qui ont bâti cette terre de France dans les larmes, le sang et la sueur.

J’assiste alors à une situation inédite. Le contrôle de police des Français Blancs (nouveau contrôle au faciès par l’État socialiste) alors que la diversité, devant nos amis rassemblés, profère des injures racistes. Une femme voilée, avec poussette d’enfants bien garnie, n’est même pas interpellée.

 

Un homme de passage, d’origine hongroise, m’interpelle : « Regardez Monsieur, les bons Français qui manifestent sont cernés par les policiers, et regardez les voyous qui ne sont pas inquiétés. Où va votre pays ?! »

Je lui réponds : Notre nouveau gouvernement protége les nouveaux colonisateurs allogènes qui votent pour lui, ce même gouvernement entend faire taire les Français qui osent revendiquer le fait de vouloir rester maîtres chez eux.

 

Devant cette situation ubuesque, en pleine gare de Lyon Part-Dieu, des Français de souche, nos camarades nationalistes chantent à tue-tête : « Bleu, Blanc, Rouge, la France aux Français ».

 

Yvan Benedetti et 80 de nos camarades se retrouvent alors bloqués dans la nasse policière. Tentant un dégagement ils sont durement matraqués et gazés par « les forces de l’ordre injuste ». Refusant le « sitting des vaincus que l’on tente de leur imposer » sous la conduite d’Yvan ils confirmèrent leurs propos par le slogan fort justifié : « On est chez nous, On est chez nous ». C’est tellement vrai que les policiers blancs de nos provinces qui les retiennent en sont gênés.

 

Puis par petits groupes, sous les huées de la racaille mêlant gestes et propos obscènes, ils sont embarqués par la police du régime pour être conduits au poste de police, début d’une garde à vue.

 

La grande majorité sera relâchée dans la soirée, Yvan et deux camarades ne seront libres que dimanche dans l’après-midi.

 

Voilà la France d’aujourd’hui, la « démocratie de la honte », pour ceux qui osent vouloir rester Français.

 

Voilà la nouvelle « France des étrangers » de Hollande, le changement c’est maintenant !

 

Alors que les persécutions de l’État socialiste commencent, les nationalistes représentent la seule opposition à ce régime aux ordres d’une élite financière internationale et des lobbies sionistes et maçonniques.

 

Oui, la révolte des souchiens ne fait que commencer.

 

Jeanne, réveille-toi, et conduis-nous à la victoire pour anéantir ces infâmes qui entendent faire disparaître le peuple de France.

 

Honneur à tous les nationalistes qui sont les seuls à se battre pour l’intégrité des Français de souche ! Honte aux collabos du mondialisme apatride !

 

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 17:47

 

 

http://www.virgo-maria.org/articles_HTML/2010/008_2010/VM-2010-08-14/VM-2010-08-14-B-00-Hutton-Gibson_Benoit-XVI_Homosexuel_fichiers/image002.jpg

 

Hold-up sur l’œuvre de Mgr Lefebvre

 

Une tribune libre de Pierre Labat

 

Le feuilleton des relations de la Fraternité Sacerdotale Saint-PieX (FSSPX, fondée par Mgr Lefebvre) avec Rome n’en finit pas de faire la une de l’actualité.

Dernière nouvelle : le supérieur de la FSSPX, Mgr Bernard Fellay, refuserait de signer le préambule doctrinal que lui propose le Vatican, alors que ce texte a fait l’objet d’âpres négociations depuis près d’un an. Dans le même temps, on apprend que Mgr Williamson est interdit d’assister aux ordinations sacerdotales du 29juin et au chapitre général de sa congrégation. Enfin plusieurs communautés religieuses traditionalistes (dominicains d’Avrillé, capucins de Morgon) ne pourront faire ordonner leurs candidats cette année.

Voici douze ans que la FSSPX se rapproche petit à petit des autorités vaticanes. A la mi-avril tout semblait bouclé. Ce nouveau recul de Mgr Fellay est-il vraiment réel ? Tout laisse penser qu’il masque seulement d’ultimes manœuvres pour désarmer les oppositions internes.

   

En effet celles-ci ne manquent pas. Ce sont tout d’abord les trois confrères dans l’épiscopat de Mgr Fellay qui l’ont solennellement mis en garde. Ce sont ensuite plusieurs simples prêtres qui, au risque de se faire exclure de leur congrégation, n’ont pas hésité à manifester publiquement leur opposition à une “régularisation” canonique alors que subsistent des désaccords doctrinaux majeurs.

Les clercs sont divisés et les fidèles inquiets. Mgr Fellay, qui croyait rallier son petit monde à Benoît XVI en douceur, a en réalité allumé un incendie dans la maison. Il apparaît isolé parmi ses confrères même si la plupart d’entre eux n’osent s’exprimer par crainte du renvoi. La terreur règne.

 

COMMENT EN EST-ON ARRIVÉ LÀ ?

 

Mgr Fellay a été nommé supérieur général de la FSSPX en juillet 1994. Il dirige la congrégation depuis dix-huit ans. Auparavant il était l’un des principaux collaborateurs de l’abbé Franz Schmidberger, nommé supérieur pour succéder à Mgr Lefebvre en 1982.

Il n’est pas exagéré de dire que Mgr Fellay a été formé par l’abbé Schmidberger, dont il reste proche et qui n’hésite pas à le reprendre vivement quand les choses n’avancent pas à son goût. 

    

L’abbé Schmidberger, issu d’une famille paysanne de Souabe, est aujourd’hui supérieur du district d’Allemagne de la FSSPX. Il a toujours gardé le contact avec le cardinal Ratzinger, dont il avait suivi les cours pendant ses études. D’après la rumeur, il enverrait chaque année des fleurs à son ancien professeur pour son anniversaire. Il avait joué un grand rôle lors des premières négociations de la FSSPX menées en 1988 par Mgr Lefebvre avec la Rome moderniste et apostate… représentée par le cardinal Ratzinger. Cette année-là Mgr Lefebvre signa un accord avec le cardinal qu’il renia le lendemain et procéda au sacre des quatre évêques ci-dessus.

Mgr Fellay, qui réside en Suisse allemande, aime à s’entourer de prêtres germanophones, comme son bras droit l’abbé Pfluger. En réalité, et alors même que la plupart de ses fidèles sont français, la FSSPX est dirigée par des Allemands.

L’abbé Schmidberger était présent lors de l’audience d’août 2005 au cours de laquelle Benoît XVI et Mgr Fellay ont mis en place les étapes du processus de ralliement de la FSSPX à l’église conciliaire. La brutale reprise en main de la FSSPX à laquelle nous assistons porte sa marque.

    

Car le processus de retour dans l’église conciliaire des traditionalistes lefebvristes n’a rien d’un fleuve tranquille. Commencé en août 2000 à l’occasion d’un pèlerinage des traditionalistes à Rome au cours duquel le cardinal Castrillon Hoyos avait reçu les quatre évêques, il avait connu un brutal coup d’arrêt en 2001 face à l’opposition vigoureuse de nombreux prêtres et laïcs. Sans doute d’accord avec Rome, Mgr Fellay s’employa dès lors à remettre de l’ordre chez lui. Cela commença par une reprise en main des séminaires : furent écartés des ordinations tous les esprits libres. Mgr Fellay déclarait en privé qu’il préférait avoir moins de prêtres pourvu qu’ils soient obéissants. Cette gestion malthusienne brutale entraîna une grave crise en 2004 qui vit le départ de la FSSPX de fortes personnalités comme les abbés Laguérie et deTanoüarn, aujourd’hui ralliés. Mgr Fellay s’employa ensuite à écarter des postes de responsabilité, notamment ceux qui ouvrent accès au chapitre général de la congrégation, les prêtres qui ne partageaient pas son attrait pour la Rome conciliaire. Cette politique lui permit de conserver son fauteuil au chapitre de 2006, tant il est plus facile d’être réélu quand on nomme soi-même les électeurs. 

      

L’élection de Benoît XVI en 2005 avait relancé les négociations. Il fut convenu d’avancer lentement. Afin de rassurer les opposants, Mgr Fellay promit qu’aucun accord n’aurait lieu sans la réalisation de préalables qui paraissaient impossibles à obtenir. Il s’agissait tout d’abord de la levée des excommunications frappant les évêques traditionalistes et ensuite que Benoît XVI “libère” la messe traditionnelle. Ces “préalables” étaient une idée de Mgr Rifan, évêque de Campos aujourd’hui rallié.

    

Mgr Fellay qui affecte une grande piété mariale au point que ses partisans lui prêtent une véritable sainteté digne, pensent-ils, de Mgr Lefebvre, appela les fidèles à réciter (et à comptabiliser) des millions de chapelets. Les objectifs étaient quantitatifs ! Cela les occuperait au lieu qu’ils perdent leur temps à se renseigner sur Internet !

 

Face aux gros chiffres de Rosaires dûment consignés par la FSSPX, le Ciel dût bien se résoudre à faire les “miracles” demandés. 

 

Ainsi Benoît XVI leva les excommunications après que les évêques en eurent fait la demande écrite. Il ne faut pas décourager ceux qui montrent de la bonne volonté. Et puis PaulVI l’avait bien fait en 1965 pour le patriarche Athénagoras. D’ailleurs ces peines d’un autre âge n’intéressent personne. Quant à la messe traditionnelle, il décida qu’elle pouvait être célébrée à titre “extraordinaire” : une place en quelque sorte folklorique dans le patrimoine catholique.

Vint ensuite l’étape des discussions doctrinales. C’était le cœur de la question: pour se mettre d’accord il faut professer la même foi. 

Ces discussions furent entourées du secret le plus opaque, car on n’était pas trop sûr de leur issue.       

Las, ces discussions débouchèrent sur un échec complet. D’après les théologiens, il est impossible de réconcilier les doctrines issues de VaticanII avec l’enseignement antérieur des papes, particulièrement sur la question des rapports avec les autres religions et la place de la religion chrétienne dans la société. Les experts traditionalistes sortaient de deux ans de discussions plus aguerris que jamais : l’accord apparaissait impossible !

      

Il faudrait beaucoup travailler le texte pour signer un accord où chacun pourrait lire l’inverse de ce qu’y lirait son interlocuteur ! Ce fut le travail des dernier mois. Mgr Fellay maintint un strict secret (selon des méthodes maçonniques) sur le projet de Préambule dont l’impact toucherait incontestablement la foi de tous les traditionalistes. Même les prêtres (les évêques ?) de la FSSPX n’en eurent pas connaissance, ce qui créa un véritable malaise.

      

Mais plus c’est gros, plus ça passe ! L’abbé Pfluger a expliqué voici deux semaines dans le sud de la France que l’objectif des discussions doctrinales n’avait jamais été de convaincre les interlocuteurs des traditionalistes. Il s’agissait au plus de mesurer les différences. Mgr Fellay s’apprête donc au même accord purement pratique qu’il avait reproché à ses anciens confrères de l’Institut du Bon Pasteur d’avoir signé.

 

POURQUOI DONC LE REVIREMENT ACTUEL?

 

C’est que la rébellion gronde. La FSSPX est menacée d’éclatement. Rome n’a pas envie de récupérer une coquille vide, même si cette coquille apporte le patrimoine de la FSSPX qui semble important. Ce qui intéresse Benoît XVI est de faire cesser cette dissidence qui conteste Vatican II et jette par conséquent le doute sur sa propre légitimité. Il faut donc que la troupe suive.

     

Rome a alors opportunément relevé ses exigences doctrinales, donnant ainsi le beau rôle de défenseur de l’orthodoxie à Mgr Fellay qui s’empresse désormais de refuser le préambule doctrinal. Bien entendu, Mgr Fellay va mettre à profit ce nouveau délai pour “nettoyer” les poches de résistance. Les têtes vont tomber. A commencer par celle de Mgr Williamson qui constitue un obstacle au rapprochement à lui tout seul, puisqu’il s’est mis à dos la communauté juive. D’autres suivront. 

     

Comment va se passer le chapitre général ? Il y a fort à parier que ce sera un non-évènement. Mgr Fellay écarte d’autorité ses opposants. Il répète qu’il s’agit d’un « chapitre d’affaires », non prévu par les statuts. Il maîtrise parfaitement l’ordre du jour. Les statuts d’ailleurs n’apparaissent pas son souci principal et les modalités de convocation de ce « chapitre d’affaires » mériteraient sans doute un examen de conformité. Mgr Fellay ne semble guère inquiet de l’issue des débats. Les têtes vont tomber.

     

Nous assistons à un hold-up sur l’œuvre de Mgr Lefebvre mené par le commando allemand de Benoît XVI.  

     

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 17:43

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3053.jpg

Récession, chômage:

la gauche a mangé son pain blanc

 

Maintenant que la gauche dispose de tous les pouvoirs, tant sur le plan national que local, elle ne pourra plus se défausser et devra assumer toutes ses responsabilités. Il n’est pas dit que François Hollande et son Premier ministre Jean-Marc Ayrault qui doit tenir son discours de politique générale à la tribune de l’Assemblée nationale le 3juillet resteront durablement populaires. Ainsi, ceux qui espéraient naïvement que l’exécutif accroîtrait fortement les bas salaires, comme le voulait notamment le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon, en seront pour leurs frais. Le Smic augmentera seulement de 2 % au 1erjuillet. Hollande ne fait donc aucun geste envers les classes populaires. Il lui est plus facile de satisfaire les Bobos qui ont, eux, généralement des revenus très confortables et sont acquis à toutes les mesures de subversion de la société (mariage homosexuel, euthanasie, drogues en vente libre, droit de vote des étrangers, etc.) Ce que la gauche ne peut ou ne veut pas faire sur le plan social, elle le fera sans états d’âme sur le plan sociétal. Ces mesures ne sont cependant pas de nature à satisfaire une grande partie de la population qui, elle, espère, d’abord et avant tout, une augmentation de son niveau de vie. Selon une étude de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), le pouvoir d’achat individuel des Français devrait baisser de 1,2 % en 2012, enregistrant là son plus fort recul depuis 1984, affecté notamment par le ralentissement des revenus d’activité et la hausse des impôts. Le pouvoir d’achat par unité de consommation, la mesure la plus proche du ressenti des ménages, reculerait ainsi pour la deuxième année consécutive (-0,1 % en 2011). Le pouvoir d’achat plus global diminuerait aussi, de 0,6 %. Ce recul, le plus prononcé depuis presque trente ans, prouve l’appauvrissement de notre peuple, la paupérisation des classes moyennes. Qu’il est loin décidément le temps des Trente Glorieuses ! […]

 

jeromebourbon@yahoo.fr

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf pour lire le numero immédiatement, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 21:01

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/06/22/3826cdae-bd5c-11e1-a618-ee16c9bb7f46-493x328.jpg

Tandis que la pornographie s'invite à l'école primaire, encore un épisode de violence, tragiquement banal, au collège. Lu dans Le Point:

 

Un adolescent de 16 ans a été mis en examen pour homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans et écroué dimanche pour avoir provoqué la mort par étranglement d'un élève de 13 ans lors d'une altercation vendredi matin dans un collège de Rennes, a-t-on appris auprès du procureur. "Le jeune mis en cause sera incarcéré provisoirement dans un établissement pénitentiaire pour mineurs", a précisé dans un communiqué le procureur de la République à Rennes, Thierry Pocquet du Haut-Jussé. Une rixe a opposé les deux élèves durant la récréation vendredi matin au collège de Cleunay. Après une altercation aux toilettes, puis un échange de coups dans la cour, le jeune mis en cause a fait subir une clé d'étranglement rapide à la victime, qui est tombée au sol alors que les enseignants intervenaient pour séparer les deux élèves. L'autopsie de la victime a "permis de confirmer que son décès résultait bien d'une strangulation", a indiqué dimanche le procureur. Hospitalisé dans un état grave, le collégien est mort dans la nuit de vendredi à samedi.

L'élève décédé, en classe de cinquième, joueur de foot prometteur habitant à Saint-Jacques-de-la-Lande (au sud de Rennes), devait intégrer le Stade rennais la saison prochaine. Le collégien de 16 ans, fils de réfugiés politiques tchétchènes et élève de troisième, pratiquait la boxe, selon plusieurs témoignages. Thierry Pocquet du Haut-Jussé a expliqué samedi que la scène n'avait pas eu de témoins, mais que les motifs de l'altercation semblaient "futiles" et que l'auteur des coups mortels avait évoqué "un échange de regards qui a mal tourné". 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 20:55

 

http://www.nantes.maville.com/of-photos/2010/06/09/na15_2739390_2_px_501__w_ouestfrance_.jpg

 

Lu dans Le cri du contribuable:

 

Situé dans le très chic arrondissement du VIIème arrondissement de Paris, un bâtiment du  ministère de l’Enseignement supérieur est à vendre ! Malgré le prix exorbitant du mètre carré à 12 000 €, plusieurs investisseurs étrangers se bousculent au portillon… pour en faire un appartement de grand standing.

Mais la mairie de Paris, souhaite user de sondroit de préemption afin d’y installer deslogements sociaux… pour les Français dans le besoin, comme Delphine Batho, devenue membre du gouvernement, qui jouissait d’un logement social de 108 mètres carrés dans le XIXème arrondissement, loué 37% en dessous de sa valeur réelle. Pour un ministre déléguée à la Justice, ça fait désordre…

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 20:51

http://www.buddhachannel.tv/portail/local/cache-vignettes/L384xH260/Halal-4983b.jpg

 

Lu sur veille-education.org:

 

Elle devait avoir lieu aujourd’hui, dimanche 24 juin, mais l’école Jean-de-la-Fontaine à Hagondange a finalement décidé d’annuler sa kermesse. C’est l’invitation envoyée récemment à tous les parents, qui a suscité la polémique. En l’espèce, le courrier précisait : « les brochettes de bœuf et les saucisses proviennent d’une boucherie halal ». Une phrase qui a déplu à une minorité de parents, avant d’être relayée par un site internet d’extrême-droite.

Contacté, Jean-Claude Mahler, maire de la commune, évoque « une maladresse ». « Vu la polémique, la fête est annulée pour cette année, poursuit l’élu. Cette polémique a pris une tournure particulière dans le contexte économique et politique de ces dernières semaines. Il s’agit de personnes qui n’ont pas compris l’esprit des organisateurs. Ce n’est qu’une péripétie dans la vie d’une des six écoles de la commune. »

De son côté, Angelo Milano, le président de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), n’était pas informé. « Ma première pensée va aux enfants qui avaient préparé leur spectacle de fin d’année et se réjouissaient de la kermesse. À cause de paroles malencontreuses d’adultes, les élèves payent les pots cassés. C’est un spectacle de guignols. Dans cette école, certains ont tout simplement oublié les enfants. »

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 20:44

 

http://www.smart-http.com/wp-content/uploads/2012/05/oeil.jpg

 

Lu sur Le dauphiné.com

 

Des images à caractère pornographique auraient circulé dans l’enceinte de l’école primaire de l’ensemble scolaire privé Marie-Rivier, à Bourg-Saint-Andéol. Elles auraient été diffusées dans une classe regroupant plusieurs niveaux, (CE2-CM1-CM2) par un des élèves. Un incident qui a ému plusieurs parents.

Cette mère de famille n’a pas tout de suite appris ce qui s’était passé. « Tout cela a mis un peu de temps avant de ressortir, explique-t-elle. Suite à toute cette histoire, la direction de l’école a convoqué chaque élève* pour savoir ce qu’il avait vu. Ma fille était très perturbée. C’est là qu’elle m’a tout dit. C’était environ dix jours après les faits. »

Cet épisode date d’il y a plus d’un mois et demi, mais elle ne parvient pas à le chasser de ses pensées : « C’est arrivé dans la classe de ma fille. Elle a vu ces images sur le lecteur MP4 d’un élève. Elle n’a pas souhaité en parler. Elle n’a que 8 ans. Elle était choquée même si elle n’a pas compris dans le détail tout ce qu’elle a aperçu. Les faits se sont passés pendant un cours de cirque. Les enfants préparaient un spectacle de fin d’année. » En tant que parent, cette mère, qui souhaite garder l’anonymat, ressent aujourd’hui une foule de sentiments… Mais surtout l’impuissance de pouvoir changer quoi que ce soit. Comment réparer ? Elle ne sait pas. « On ne peut pas faire grand-chose mais je suis quand même allée voir la directrice. »

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article