Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 12:32

 

La "first girlfriend" Trierweiler, comme l'apellent les Américains, s'immisce dans la campagne législative en apportant son soutien... à l'adversaire de Ségolène Royal! Olivier Falorni, dissident du PS, refuse de se désister en faveur de la présidente de Poitou-Charente.

 

http://www.lepoint.fr/images/embed/val.jpg

 

C'est sans doute le soutien apporté par Hollande à la mère de ses enfants qui a mis Trierweiler hors d'elle... Ce tweet est non seulement grossier, mais encore affligeant : faut-il que les Français soient témoins de ces querelles de harem ?

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 12:18

 

http://www.frontnational.com/wp-content/themes/pk2011_itis/timthumb/timthumb.php?src=http://www.frontnational.com/wp-content/uploads/2011/10/valerie-laupies.jpg&w=300&h=300&zc=1&q=95

 

Lu dans 20 Minutes :

 

 

MARSEILLE - L'UMP Roland Chassain, arrivé 3e dans la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône, a annoncé lundi qu'il se retirait pour le second tour des législatives pour tenir sa "position" qui est "tous contre Michel Vauzelle" (PS), compliquant la tâche de ce dernier face à la candidate FN.

"Je me retire", a-t-il dit à l'AFP, ajoutant "laisser le choix aux électeurs de voter en leur âme et conscience".

  

"Je rappelle que ma position dans cette élection a toujours été très claire et je la réaffirme: +Tous contre Michel Vauzelle+ pour ne pas élire à l'Assemblée nationale un député empêtré dans des affaires de justice depuis 30 ans et notamment les détournements de 740.000 euros de subventions au conseil régional", écrit Roland Chassain dans un communiqué.

 

Pour cette affaire, M. Vauzelle, qui a déjà porté plainte à deux reprises pour diffamation contre M. Chassain, avait simplement été entendu comme témoin assisté en tant que président de la région Paca.  "Notre mouvement ne peut désormais ignorer certains thèmes fondamentaux que cette élection a mis en exergue et nous devons les aborder avec courage et détermination", a ajouté le maire des Saintes-Maries-de-la-Mer, sans en préciser la nature.

 

  Contacté par l'AFP, son adversaire socialiste n'a pas caché son inquiétude. "La semaine va être dure, il va falloir mener un combat de pédagogie pour rassembler l'électorat républicain et éviter un vote désastreux pour l'avenir des Arlésiens", a relevé le député sortant.

 

Au niveau national, Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, a dit condamner "naturellement la position de M. Chassain, cela va de soi" . "Elle donnera lieu à une (décision) qui reviendra au bureau politique le moment venu", a-t-il précisé, alors que la direction du parti a demandé le maintien de "tous ses candidats" partout où ils sont qualifiés pour le second tour.

Dans cette circonscription, qui comprend notamment la ville d'Arles, Michel Vauzelle, député sortant, a obtenu dimanche 38,40% des voix, la candidate du Front national Valérie Laupies 28,98% et Roland Chassain 22,62%.

Le secrétaire départemental adjoint du FN dans les Bouches-du-Rhône, Stéphane Ravier, s'est félicité de la décision de retrait du maire des Saintes-Marie. "Il est bien ce Chassain, c'est un homme cohérent et courageux, qui écoute ses administrés. J'espère qu'il donnera l'exemple", a-t-il déclaré à l'AFP.

Valérie Laupies s'est dite convaincue de sa victoire le 17 juin car M. Chassain "sera suivi par les électeurs de l'UMP". "Son message est suffisamment clair pour qu'ils sachent ce qu'ils ont à faire", a-t-elle estimé.

Dans les Bouches-du-Rhône, où 11 candidats du FN sur 16 se sont qualifiés pour le second tour, dont 7 dans le cadre de triangulaires, la circonscription d'Arles est la seule où une triangulaire aurait pu se dérouler avec un candidat UMP arrivé en 3e position.

Dans le Gard, l'UMP Etienne Mourrut est également arrivé troisième dans la 2e circonscription où Gilbert Collard (FN) est arrivé en tête. M. Mourrut a indiqué lundi qu'il se donnait jusqu'à mardi pour prendre sa décision.

La date limite pour le dépôt des candidatures est fixée à mardi à 18H00.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 16:21

 

http://www.raimbeaucourt.fr/uploads/pics/election.JPG

Sans surprise, les élections législatives ont été favorables au PS... qui attend prudemment la fin des élections pour annoncer les réformes fiscales qu'Hollande entend faire voter avant la fin de la session parlementaire le 2 août. Aucun coup de théâtre non plus au gouvernement: les nouveaux ministres ont été élus ou sont en bonne posture pour le second tour, tandis que ceux qui doutaient de leur capacité à se faire élire ne se sont tout simplement pas présentés. Tout cela est un peu facile mais les Français, comme d'habitude, n'y ont vu que du feu.

 

Le FN récole environ 13 % des voix, on est donc très loin des "20 % de Français" que ce parti estime représenter, même si le score est meilleur qu'en 2007 et leur permet de renflouer les caisses. La défaite de Sarkozy à la présidentielle devait faire exploser l'UMP, laissant le champ libre au FN: ainsi parlaient Marine Le Pen ou Florian Philippot entre les deux tours de la présidentielle. Il n'en est rien. Comme à l'accoutumée, le PS et l'UMP se partageront les sièges de l'Assemblée.

 

Cette perspective n'est pas du goût de Jean-Vincent Placé, sénateur écolo de l'Essonne, qui estimait hier sur France Inter qu'avec 5 % des voix, EELV devrait avoir droit à 20-25 sièges à l'Assemblée, rien que ça! Le fait que les estimations du second tour donnent plus de sièges à son parti embryonnaire qu'au FN avec 13% des voix n'avait pas l'air de le chagriner, cependant.

 

La seule éclaircie d'hier soir était bien évidemment le résultat de deux figures médiatiques ayant pris une raclée mémorable : Mélenchon comme Rama Yadé ont été priés de retourner d'où ils venaient dès le premier tour.

   

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 15:09

 

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/05/MELENCHON.jpg

 

Lu dans Le Point:

 

Un sondage le donne troisième au premier tour, très loin derrière Marine Le Pen et battu par le candidat PS.

 

Il est arrivé avec sa gouaille, ses certitudes, ses convictions et l'envie de tout casser. Mais à deux jours du premier tour des législatives, Jean-Luc Mélenchon est confronté à des sondages pour le moins capricieux. Selon OpinionWay pour Le Figaro et LCI, il n'arriverait que troisième dans cette circonscription-phare du scrutin, battu à la fois par Marine Le Pen et par le candidat PS. La présidente du Front national arriverait en tête avec 32 % des intentions de vote, contre 25 % pour le socialiste Philippe Kemel et 24 % pour le leader du Front de gauche. Ce serait un incontestable échec pour celui-ci qui a tenté le pari de nationaliser un scrutin local et d'arriver dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais avec les arguments qu'il a utilisés pendant la campagne présidentielle.

 

Après un score assez décevant à la présidentielle, voir Mélenchon subir un nouveau revers serait assurément jouissif.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 14:21

 

 

 

Quand on interroge Marine Le Pen en France, ou n'importe quel politicien qui ressemble de près ou de (très) loin à un patriote, il est des règles à respecter. C'est ce que nous apprend l'interview de MLP par Pujadas au JT de France 2 hier. Le présentateur, semble-t-il, a fait une contre-performance, puisqu'il a offert une tribune à MLP. Certains parlent de "ratage hallucinant". Ce ne sont donc pas les politiciens qui réussissent ou échouent leurs oraux, mais les journalistes qui orientent plus ou moins bien leurs questions... sans intention de manipuler, bien évidemment.

     

Pensez donc, Pujadas a montré la caricature de Mélenchon posant devant Auschwitz, que les militants marinistes diffuseraient. Il a passé la vidéo des Maghrébins interpellant MLP et lui disant qu'ils allaient voter Mélenchon... celle-ci leur demande d'ailleurs, en voyant leur voiture, d'où leur vient leur bonne fortune. Bref, Pujadas a échoué à faire passer MLP pour un monstre et donc... à faire un travail objectif de journaliste. Le travail objectif eût consisté à poser les questions de telle façon que les idées nauséabondes de MLP apparaissent au grand jour. Ainsi, Pujadas ne devait pas demander à MLP si elle considérait qu'il y avait un "vote ethnique" pour Mélenchon mais si elle faisait des différences entre Français de différentes origines. Comprenons : il ne fallait pas s'interroger sur le fait objectif que les Français de papier votent massivement à gauche, mais saisir l'occasion de rappeler au téléspectateur que faire ce simple constat est mal, immoral, choquant. Voilà ce qu'on aurait appelé du travail propre et sans bavure.

 

Alors que cette interview ratée nous laisse un sale goût dans la bouche (eh oui, tout ce qui est de droite est nauséabond, puant, dégoûtant) et que, non sans angoisse...

 

...on se demande si le 20 heures de France 2 et David Pujadas pensent Le Pen, parlent Le Pen, même s'ils ne votent pas Le Pen.  Et l'on se dit que décidément, oui, même inconsciente, même involontaire, ce que l'on appelle la "lepénisation des esprits", ça existe. 

 

Horreur! Voilà  les questions que l'on se pose, alors que jusqu'ici on dormait sur ses deux oreilles, persuadés que France 2 et Pujadas pensaient PS, parlaient PS et votaient PS. Que l'on se rassure : ils se reprendront bien vite!

 

Lire ici l'affligeante analyse de l'interview de MLP par Bruno Roger-Petit, chroniqueur traumatisé du Nouvel Observateur. Voici la photo qui illustre l'article:

 

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/3491339156404.jpg 

 

Que veut dire cette image? Que l'on se compromet rien qu'en regardant MLP? Le parti pris évident des journalistes, qu'ils n'essaient même pas de dissimuler, est insupportable. Car à travers MLP, ce sont les idées de la droite nationale qui sont visées... des idées que MLP ne défend même pas!

   

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 14:16


http://www.lepoint.fr/images/2012/06/07/595604-314764-jpg_408700_434x276.jpg

 

Lu sur France tv info:

 

"C'est quelque peu immoral." Francis Couvidat, conseiller municipal d'opposition du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) à Evry (Essonne), s'est offusqué, jeudi 7 juin, en apprenant dans les colonnes du Canard Enchaîné le montant de l'indemnité de Manuel Valls en tant que conseiller municipal de la ville. Le ministre de l'Intérieur va percevoir 1 700 euros net par mois, soit quasiment la même somme que le maire et son premier adjoint, selon le journal.

Manuel Valls "compte exercer pleinement ses prérogatives en tant que conseil municipal délégué au projet territorial", dispose d'une "expérience évidente" et est "un atout considérable" pour la commune, répond son entourage qui relève qu'il ne touche pas d'indemnité en tant que conseiller à l'agglomération de communes d'Evry-Centre Essonne.

"Totalement transparent"

Cette source insiste sur le caractère légal et "totalement transparent" de la mesure, avec le respect de "la règle de l'écrêtement" et "des plafonds fixés par la loi" limitant la rémunération des élus ayant plusieurs mandats. 

Cependant, souligne Francis Couvidat, ce n'est "pas dans la ligne de conduite fixée par François Hollande". Le chef de l'Etat a fait du non-cumul des mandats une des règles du code de déontologie du gouvernement et a baissé de 30% son salaire et celui de ses ministres.

"L'indécence, c'est maintenant"

Dans un communiqué publié jeudi et intitulé "L'indécence, c'est maintenant", Sébastien Huyghe, secrétaire national de l'UMP, estime pour sa part que"cette nouvelle affaire vient souligner le double discours permanent de François Hollande et de son gouvernement".

"Si Manuel Valls n'a pas la décence de renoncer de lui-même à cette indemnité, il serait tout à fait 'normal' que Jean-Marc Ayrault soit enfin capable de faire preuve d'autorité sur son gouvernement et oblige Manuel Valls à renoncer à cette indemnité aussi choquante qu'injustifiée", ajoute le député du Nord.

Repost 0
Published by Rivarol blog
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 11:31

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/06/23/14bfca50-9d7d-11e0-b0e1-9c39cf723e17.jpg  

Lu sur veille-education.org :

 

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche a relaxé le 4 juin le jeune élève de terminale S à l’origine de la fuite partielle d’une épreuve du bac S. Luc Chatel avait fait de la lutte contre la fraude un thème de campagne en impulsant un nouveau textes quelques jours avant l’élection. Il avait annoncé qu’il poursuivait en appel l’auteur de la fraude au bac S. En fait le ministre n’a pas respecté le délai de 15 jours pour faire appel de la décision et c’est sur ce point technique que l’appel est rejeté.

 


Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 09:28

 

http://referentiel.nouvelobs.com/file/3802996.jpg

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Humour
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 09:08

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/84/2001_War_in_Afghanistan_collage_3.jpg    

 

Faut-il envoyer les forces de l'OTAN en Syrie, afin de mettre un terme aux massacres de civils perpétrés, selon la presse, par le régime de Bachar al-Assad ? (voir les articles de Léon Camus dans RIVAROL à ce sujet)

 

Toutes les bonnes âmes souhaitent une intervention militaire, empêchée pour l'heure par la farouche opposition de la Chine et de la Russie. Mais le bourbier afghan, dont la France ne sait comment se dépétrer, malgré les promesses de F. Hollande, n'est guère un exemple d'ingérence réussie. Non seulement le pays n'a pas été pacifié, mais les militaires de l'OTAN ne sont pas à l'abri des bavures : ainsi en Afghanistan ce sont 15 civils, hier, qui ont été tués par un bombardement "de précision", dont 7 enfants et 5 femmes. En 11 ans d'occupation, les forces occidentales qui devaient apporter paix et démocratie dans la région ont échoué à faire cesser les violences, et n'ont fait que nourrir l'hostilité du peuple qu'ils prétendaient défendre.

 

 

Lu sur un site d'actualité canadien:

 

Près de 40 civils ont été tués mercredi dans le sud de l'Afghanistan, au moins 15 dans un bombardement de l'OTAN dans le Logar (près de Kaboul), alors que 23 autres sont décédés lors d'un double attentat-suicide dans la très instable province de Kandahar.

Des femmes et des enfants font partie des victimes du Logar, a indiqué Din Mohammad Darvish, le porte-parole du gouvernement de cette province proche de Kaboul.

Un correspondant de l'AFP, qui s'est rendu à Sajawand, le village où s'est produit l'incident, a compté « au moins 15 corps », dont ceux de sept enfants, la plupart très jeunes, et cinq femmes. Des photos très dures vues par l'AFP à Kaboul permettent de confirmer le décès d'enfants.

(...)

Arrivée fin 2001 en vue de traquer Oussama ben Laden et chasser du pouvoir les talibans l'hébergeant, la coalition, malgré 130 000 soldats encore présents sur le terrain, n'a toujours pas réussi à se défaire des rebelles.

Les civils sont les premières victimes du conflit opposant ISAF et forces pro-gouvernementales à l'insurrection menée par les talibans. En 2011, plus de 3000 civils sont morts des suites du conflit. Soit autant que le nombre de soldats de l'ISAF ayant péri en Afghanistan depuis plus de dix ans.

Depuis 2007, plus de 12 000 personnes ont péri dans le conflit, selon l'ONU. Le nombre de civils tués en Afghanistan des suites du conflit a toutefois baissé de 21 % pendant les quatre premiers mois de 2012, de même source.

Les opérations nocturnes de la coalition contre les domiciles afghans sont depuis longtemps un sujet de friction entre le chef de l'État afghan et ses alliés de l'OTAN, qui portent à bout de bras son fragile gouvernement face à l'insurrection talibane depuis dix ans.

Elles sont également détestées de la population afghane pour les pertes civiles qu'elles engendrent parfois.

Fin mai, un bombardement de l'OTAN avait tué huit personnes d'une même famille, dont six enfants, dans leur demeure de Paktia, dans l'est du pays.

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 19:53

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3050.jpg

 

La gauche aura-t-elle les pleins pouvoirs ?

 

 

Traditionnellement les législatives qui suivent de quelques semaines l’élection présidentielle sont marquées par une forte abstention. Ce fut vrai en 2002 (35,58 %) comme en 2007 (39,58 %). Et tout laisse à penser qu’il en ira de même cette fois-ci, les Français semblant globalement peu intéressés par ce scrutin. Une faible participation, autour de 60 %, aura cependant des conséquences non négligeables. Elle devrait d’abord fortement réduire le nombre de triangulaires sachant qu’il faut 12,5 % des inscrits et donc plus de 20 % des exprimés pour pouvoir se maintenir au second tour. Les chances d’avoir des élus pour le Front national rebaptisé pour ce scrutin Rassemblement bleu Marine seront donc minces car il est plus difficile pour ce mouvement de l’emporter en duel, seul contre tous, qu’en triangulaires. De toute façon, contrairement à la présidentielle, les législatives ne sont pas un scrutin très favorable au Front national car il pâtit de son absence d’implantation locale. Il ne compte en effet aucun député sortant, aucun maire et un seul conseiller général sur 4000 (d’ailleurs actuellement en délicatesse avec la direction du parti car il soutient Jacques Bompard dans sa circonscription du Vaucluse contre le candidat présenté par le Front) et les 571 candidats qu’ils présentent sont pour la plupart de parfaits inconnus. C’est pourquoi dans les dernières enquêtes publiées les intentions de vote en faveur du FN tournent autour de 14 à 15 %, soit trois à quatre points de moins que le score réalisé par Marine Le Pen le 22 avril. L’on avait déjà constaté cette déperdition en 1988, 2002 et 2007. Le score du Rassemblement Bleu Marine pourrait être proche de celui obtenu par le FN aux législatives de 1997 (14,94 %). Si tel était le cas, ce ne serait pas un résultat extraordinaire car ne pas progresser en quinze ans malgré l’aggravation de la situation dans tous les domaines et une politique de dédiabolisation destinée à séduire un plus grand nombre d’électeurs montrerait une fois de plus que tout espoir électoral est vain pour ce qui s’apparente de près ou de loin à la droite nationale. Par ailleurs, les différents instituts prédisent entre zéro et trois élus au FN, ce qui tend à prouver une nouvelle fois que le scrutin majoritaire à deux tours reste une barrière infranchissable pour le parti aujourd’hui présidé par Marine Le Pen.

 

Outre le score du Front national et le nombre d’élus qu’il parviendra à faire élire, probablement aucun ou au mieux un ou deux, il sera intéressant de voir si l’on s’oriente vers un raz-de-marée de gauche ou si la droite parlementaire résiste fortement. Du fait de la balkanisation des droites, de la trahison de Bayrou et de l’absence d’entente entre l’UMP et le FN, la gauche, pourtant sans doute minoritaire en voix et en pourcentage au premier tour, risque de l’emporter assez nettement au second. Rappelons en effet qu’à l’exception des législatives de juin 1981 la gauche n’a jamais été majoritaire en voix au premier tour d’un scrutin sous la VeRépublique. La perspective d’une Assemblée nationale majoritairement rose-rouge-verte n’a rien de réjouissant car en s’emparant du Palais-Bourbon la gauche disposera le 17juin au soir de tous les leviers de pouvoir : de l’Elysée, de Matignon, de l’Assemblée, du Sénat, de vingt régions métropolitaines sur 22, de la majorité des départements, des grandes villes et des communautés de communes et d’agglomération, ce qui est sans précédent. Si l’on ajoute à cela, comme nous l’avons souvent écrit, que la gauche dispose de relais extrêmement puissants dans la magistrature, dans les media audiovisuels, dans le monde syndical, associatif, culturel et enseignant, l’on se dirige vers une véritable tyrannie des consciences. Et l’on peut à bon droit craindre le pire sur le plan sociétal. Les propos du ministre du Logement Cécile Duflot, par ailleurs dirigeante d’Europe écologie-les Verts, sur la dépénalisation du cannabis, en disent long sur ce que la majorité fera si elle gagne les législatives. Car, on l’aura noté, les déclarations de Duflot, si elles ont embarrassé le gouvernement à quelques jours du scrutin, ont été aussitôt approuvées par Jean-Luc Mélenchon. Or tous les sondages indiquent que les socialistes n’auront pas à eux seuls la majorité absolue le 17juin et qu’ils auront besoin de l’appoint des Verts et des communistes qui monnaieront leur soutien contre des “avancées” sur les sujets qui leur tiennent particulièrement à cœur : légalisation des drogues, mariage homosexuel et adoption, dépénalisation de l’euthanasie active, matraquage fiscal des classes moyennes et supérieures, guerre contre les écoles catholiques hors contrat, etc. […]

 

jeromebourbon@yahoo.fr

 

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf pour lire le numero immédiatement, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article