Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 23:12

 

Le 26 mai dernier, à l'initiative de Vox Populi:

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Vidéos
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 17:22

 

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3049.jpg

 

UMP : le retour de la guerre des chefs

 

 

Guy mollet le disait déjà en son temps : nous avons en France la droite la plus bête du monde. Ainsi l’UMP n’a même pas été capable d’attendre le second tour des législatives pour afficher ses divisions. L’ancien Premier ministre François Fillon qui déteste viscéralement l’actuel secrétaire général du mouvement (ex ?) sarkoziste a fait part publiquement dans un entretien au Figaro-Magazine de son intention de présider l’UMP car, selon lui, le parti n’a plus de leader naturel depuis le retrait de la politique du président sortant. «Jean-François Copé est secrétaire général de l’UMP, il fait parfaitement son travail mais il ne peut pas prétendre être le leader de cette formation politique sans qu’il y ait eu un débat démocratique, sans que les militants se soient prononcés» a dit sur RTL celui qui fut cinq ans le locataire de Matignon. «Quelle hypocrisie!», s’est même exclamé François Fillon comme on lui faisait remarquer que Jean-François Copé appelait l’UMP à se concentrer sur les législatives. Les deux hommes devraient se disputer en octobre, lors d’un congrès qui désignera les instances dirigeantes, la direction d’un parti fondé en 2002 pour fédérer les différentes familles de la droite parlementaire. Mais que ces politiciens n’aient même pas pu attendre les résultats des législatives des 10 et 17juin pour afficher leurs ambitions et s’affronter publiquement en dit long sur leur mépris du bien commun. Si, comme ils l’ont dit tout au long de la campagne présidentielle, l’application du programme socialiste est une catastrophe pour le pays avec son cortège de hausse d’impôts, son laxisme et son immigrationnisme forcené, il faudrait logiquement tout tenter pour conserver la majorité à l’Assemblée nationale et empêcher ainsi la gauche socialo-écolo-communiste de disposer de tous les pouvoirs. Or tout se passe comme si l’UMP avait déjà accepté le fait qu’après dix ans aux responsabilités elle allait faire une cure d’opposition et qu’elle pourrait donc se laisser aller aux délices des petits jeux politiciens. En effet, celui qui contrôle l’UMP et sa manne financière— qui devrait cependant être sensiblement réduite à l’issue des législatives— se place en position idéale pour être candidat à la présidentielle de 2017. Car sans parti, sans argent, sans réseaux, sans puissants appuis, il est impossible de gagner dans les démocraties modernes.

 

L’ancien Premier ministre Alain Juppé qui, n’a, semble-t-il, pas renoncé aux plus hautes fonctions malgré sa condamnation naguère à une peine d’inéligibilité pour le financement illégal du RPR qu’il dirigeait avec Chirac via la ville de Paris joue les sages: «Nous sommes engagés dans une bataille législative qui peut nous conduire à la victoire et la condition de cette victoire, c’est bien sûr d’être rassemblés» a déclaré le maire de Bordeaux qui aura 72 ans en 2017. L’homme préféré de Jacques Chirac («le meilleur d’entre nous») se veut le rassembleur d’une formation tiraillée entre les postures relativement radicales et populistes de la Droite populaire et des courants plus centristes. En réalité, il n ‘y a aucune différence de fond entre Juppé, Fillon et Copé qui sont et seront toujours trois politiciens du Système. Mais leur positionnement politico-stratégique n’est pas le même : Fillon, tout comme Juppé, veut rassurer les centristes (Bayrou a d’ailleurs dit qu’il le préférait à Copé), le maire de Meaux veut, quant à lui, poursuivre la stratégie droitière de Sarkozy qu’il juge plus profitable électoralement. Mais les trois hommes ont une commune détestation de tout ce qui se rapproche de près ou de loin de la droite nationale et il ne faut pas compter sur eux pour proposer ou mettre en œuvre demain une politique alternative à celle des socialistes.

 

Au fond, l’histoire de la droite parlementaire ces dernières décennies, c’est d’abord celle de ses divisions et de ses trahisons. Guerre des chefs entre Chaban et Chirac, puis entre Giscard et Chirac, puis entre Chirac et Barre, puis entre Chirac et Balladur, puis entre Chirac et Sarkozy et aujourd’hui entre Fillon et Copé. Moins l’on a de convictions, moins l’on a de grands desseins pour le pays, moins l’on croit à quoi que ce soit, plus âpres, plus meurtrières, plus dévastatrices sont les ambitions personnelles. L’élection du président de la République au suffrage universel direct d’une part, le rôle de plus en plus déterminant des grands media audiovisuels d’autre part ont transformé les partis en écuries au détriment du débat d’idées. De sorte qu’un politicien peut parfaitement un jour se dire opposé au mariage homosexuel ou au droit de vote des étrangers et le lendemain y être favorable. Il n’y a plus aucune colonne vertébrale de nos jours de sorte que l’on ne peut mettre de manière inconditionnelle sa confiance en aucun parti, en aucune structure, en aucun homme prétendument providentiel. C’est pourquoi il est si difficile de s’engager aujourd’hui. Dès que l’on épouse une cause, que l’on fait confiance à une organisation, politique, religieuse ou syndicale, on est quasi systématiquement trahi par ses chefs qui n’hésitent pas à faire preuve de duplicité, à mentir et à manipuler pour parvenir à leur fin. Ainsi, pendant longtemps, le RPR était hostile à l’Europe supranationale, il s’y est rallié depuis Maastricht. Et ses militants qui étaient sincèrement nationaux ont fini par accepter ce changement de cap tant il est vrai que lorsqu’un chef trahit la plupart des membres de l’organisation continuent à le soutenir, certains par suivisme, par grégarisme, d’autres par lâcheté, d’autres encore par bêtise, d’autres enfin par intérêt. Disons-le franchement, les hommes de notre temps n’ont pas beaucoup de caractère et sont quasiment tous atteints par le subjectivisme et le relativisme ambiants, tant sur le plan moral que doctrinal. […]

 

 

jeromebourbon@yahoo.fr

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 16:38

 

http://www.metrofrance.com/_internal/gxml!0/4dntvuhh2yeo4npyb3igdet73odaolf$4w5pd0zb2bgzsfc73uj971k0qx1vtiw/cannibale.jpeg

 

Lu dans Métro :

 

Rudy Eugène. Voilà le nom qui se cache derrière l'homme qui a choqué tout Miami par son acte de cannibalisme. Surnommé "Miami Zombie" ce dernier, âgé de 31 ans, a été abattu samedi 26 mai par la police alors qu'il dévorait, nu et en pleine rue, le visage d'un homme. Quelques éléments de sa vie ont déjà fait surface dans plusieurs médias, notamment le quotidien The Miami Herald, même si la police de Miami est dans l'attente d'un rapport détaillé avant de diffuser de plus amples informations.

 

Le témoignage d'une femme, qui se présente comme l'ex-épouse du cannibale, a notamment été recueilli. "Je ne dirais pas qu'il avait une maladie mentale mais il avait toujours le sentiment que les gens étaient contre lui, que personne n'était avec lui", a-t-elle déclaré à la chaîne locale WPLG. Selon elle, son ex-mari était "violent" et était actuellement "sans revenu". D'après la police, il aurait déjà été arrêté sept fois en cinq ans, pour des délits mineurs dont plusieurs impliquaient du trafic ou de la consommation de cannabis.

 

Une drogue mise en cause ?
 

 

Trois jours après le drame, la même question demeure : qu'est-ce qui a pu pousser Rudy Eugène à un tel acte ? Pour les autorités de Miami la piste d'une drogue synthétique, type LSD, est privilégiée. Baptisée "bath salts", cette substance rendrait le consommateur très agressif et délirant en augmentant de manière considérable la température de son corps, selon CBS.De son côté, la chaîne locale WSVN-Fox 7 a interrogé des passants qui ont assisté à la scène : "Je lui ai dit de s'éloigner et ce type a juste continué à dévorer l'autre homme", explique un témoin, évoquant un film d'horreur "avec du sang partout". L'agresseur a "relevé la tête avec des morceaux de chair dans la bouche et a grogné". 

     

Malgré l'arrivée de policiers sur place, Rudy Eugène n'a pas cessé de manger le visage de sa victime jusqu'à ce qu'un policier l'abatte de plusieurs balles (une demi-douzaine). Les trois quarts du visage lui manquaient quand elle a été conduite dans un état grave à l'hôpital, a rapporté la chaîne WSVN-Fox 7. L'homme en question n'a toujours pas été officiellement identifiée par la police même si pour The Miami Herald, il s'agit d'un SDF de 65 ans appelé Ronald Popo. 
 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 16:23

 

209

 

Dans le "club de la presse" de Emmanuel Ratier, de 18h à 19h30.

 

L'émission est rediffusée dans la nuit, de 2h à 3h30, et le jeudi de 7h30 à 9h.

 

Vous pouvez écouter Radio Courtoisie depuis leur site internet.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Agenda
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 10:55

 

Un correspondant nous envoie cette vidéo:

 



Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Vidéos
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 14:10

 

http://ripoublik.com/wp-content/uploads/2010/09/Thilo_Sarrazin.jpg

 

Dépêche Reuters:

 

BERLIN, 21 mai (Reuters) - Thilo Sarrazin, ancien membre du directoire de la banque centrale d'Allemagne et acteur controversé du débat public en Allemagne, a déclenché une nouvelle polémique en affirmant que son pays était l'otage de la zone euro et la victime d'un "chantage à l'Holocauste" le contraignant à financer les errements budgétaires de ses partenaires.

 

Dans un essai à paraître mardi, "L'Europe n'a pas besoin de l'euro", Thilo Sarrazin estime qu'on force l'Allemagne à accepter les principes d'"euro-bonds", des emprunts communautaires européens, et de mutualisation des dettes pour prix de son passé nazi.

 

En acceptant de renflouer la Grèce, écrit-il ainsi, l'Allemagne a révélé sa "prédisposition au chantage".

 

"Cette politique fait de l'Allemagne l'otage de tous ceux qui, au sein de la zone euro, pourraient avoir, un jour ou l'autre et pour quelque raison que ce soit, besoin d'aide", ajoute Sarrazin dans cet essai dont le magazine Focus publie des extraits.

 

Quant aux partisans allemands des obligations européennes, "ils sont poussés par ce réflexe très allemand selon lequel nous ne pourrions finalement expier l'Holocauste et la Deuxième Guerre mondiale qu'une fois transférés en des mains européennes l'ensemble de nos intérêts et de notre argent".

 

La coalition conservatrice d'Angela Merkel, qui prône l'austérité budgétaire pour sortir l'Europe de la crise des dettes souveraines, est soumise à de fortes pressions pour accepter le principe d'emprunts communautaires européens et intégrer des éléments de croissance dans le Pacte budgétaire signé par 25 des 27 Etats-membres de l'Union européenne.

Ces pressions se sont accentuées depuis l'élection de François Hollande à la présidence française.

Le nouvel essai de Thilo Sarrazin, déjà critiqué en 2010 pour ses thèses sur l'islam et la place des étrangers en Allemagne, a suscité la controverse avant même sa publication.

 

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 14:02

 

Vu sur La Flamme :

 

"Les immigrés ont tellement peur qu'ils laissent tranquille tout le monde.

- Vous nous dites qu'ils ont eu un rôle social, et qu'ils ont été plus efficaces que la police?

- Mais plus que tout, en fait."

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Vidéos
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 13:38

http://static.skynetblogs.be/media/207/excision3-16a6a.jpg

 

Et ils continuent de vivre selon leurs traditions, dont, nous le savons, nous avons tant à apprendre. Ainsi de ce couple originaire de Guinée, qui a excisé ses quatre filles. Le père a déclaré ne pas savoir que l'excision était interdite en France. Eh oui, comment imaginer que notre nation barbare n'ait pas encore intégré le rite bienfaisant de l'excision? Nul n'étant censé ignorer la loi, les parents encourent une peine de 15 ans de réclusion criminelle.

 

Source.

 

Lu sur le site du Point :

Le 8 janvier 2009, le service pédiatrie de l'hôpital de Nevers signale que la plus jeune des filles, alors âgée de 7 ans, vient d'être admise pour "d'importants saignements d'origine vaginale". L'enfant, victime d'une "tentative d'excision", selon les examens médicaux, refuse d'indiquer ce qui s'est passé. À cette occasion, il ressort que l'autre soeur cadette a également été excisée entre 2005 et 2009. Une nouvelle fois, les parents affirment "tout ignorer de cette excision".

L'expertise psychologique des deux filles cadettes conclura à une soumission "totale à l'autorité familiale", "l'excision étant un sujet tabou dans la famille". Avant d'être victime d'un accident vasculaire cérébral en 2003, qui le laisse "gravement invalide", le père, 54 ans, exerçait la profession de marabout, son épouse, 44 ans et sans profession, s'occupant du foyer.

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 07:01

 


 

 

 

C'est le film Amour de Michael Haneke qui a eu la palme d'or à Cannes, comme Jeanne Smits l'avait prédit sur son blog. Lire son billet ci-dessous:

 

 

Cannes : l'Amour de Haneke, c'est l'euthanasie

 

La presse a beaucoup parlé du « bouleversant » film Amour présenté par Michael Haneke. Un Jean-Louis Trintignant vieillissant vit amoureusement aux côtés de sa femme, Emmanuelle Riva, 80 ans passés. Ils sont en parfaite osmose, partagent un même amour de la musique et une longue histoire d'amour et d'égards réciproques. Puis c'est le drame. Elle fait un AVC, devient grabataire, incontinente, démente. Admirablement, il s'occupe de sa femme, malgré l'incompréhension de leur fille.

Les critiques admirent la manière crue mais pas voyeuriste (vous avez remarqué ? Ce n'est jamais voyeuriste quand la critique aime un film !) dont Haneke ne cèle rien de son humiliation, filmant chaque geste de cette vie quotidienne où Trintignant ne cesse jamais de manifester son amour pour sa femme.

En dehors de cette complaisance de la caméra on pouvait presque s'attendre à un film magnifique.

N'était sa manière de présenter finalement la maladie comme une déchéance, l'état de l'épouse comme indigne, insupportable.

N'était son aboutissement.

Car – et bien des critiques se gardent de le dire – tout s'achève lorsque Trintignant, trop éprouvé par les souffrances de sa femme, pris d'une compassion vraie, seul capable de comprendre la volonté de cette femme démente et qui n'est plus elle-même, l'étouffe avec un coussin.

Parce qu'elle vivait comme « un légume ».

Parce que – on avait oublié de vous dire – ce geste-là, cette mise à mort, c'était ça, l'Amour. Parce que c'est un film sur l'euthanasie, ni plus, ni moins.

Après avoir remporté la Palme d'Or à Cannes en 2009, Haneke est décidément bien en piste pour l'édition 2012. Ah, s'il y avait un prix de la bien-pensance !

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Vidéos
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 15:57
Repost 0
Published by Rivarol blog
commenter cet article