Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 23:03

http://www.rivarol.com/Agenda_files/chard529.png

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 22:55

 

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3082.jpg

 

 Après le mariage inverti, voici l’euthanasie active !

 

A peine l’Assemblée nationale avait-elle voté en première lecture le projet de loi dit du « mariage pour tous» que l’Ordre national des médecins publiait un texte sur la « fin de vie » ouvrant la voie le plus officiellement du monde à l’euthanasie active. Comme toujours lorsque l’on veut faire accepter l’inacceptable, on procède de manière ambiguë et sibylline. On commence par réaffirmer vertueusement un code de conduite conforme à la morale pour mieux inviter à le transgresser ensuite. « En préambule, l’Ordre tient à rappeler les principes éthiques qui ont toujours été ceux des médecins depuis l’origine : ne pas donner délibérément la mort mais s’interdire toute obstination déraisonnable. » Officiellement soucieux de répondre aux cas où la loi Leonetti (laquelle autorise l’arrêt des soins, fussent-ils ordinaires, comme l’alimentation) « peut n’offrir aucune solution pour certaines agonies prolongées ou pour des douleurs psychologiques et/ou physiques qui, malgré les moyens mis en œuvre, restent incontrôlables », l’Ordre national des médecins propose une “sédation” mise en œuvre à la demande expresse du patient et sous réserve d’un accord médical “collégial” : « Sur des requêtes persistantes, lucides et réitérées de la personne, atteinte d’une affection pour laquelle les soins palliatifs sont devenus inopérants et les soins palliatifs instaurés, une décision médicale légitime doit être prise devant des situations cliniques exceptionnelles, sous réserve qu’elles soient identifiées comme telles, non par un seul praticien mais par une formation collégiale. » On ne voit pas en quoi le fait de demander l’avis de plusieurs médecins peut rendre moralement acceptable le fait de donner volontairement la mort à un patient. C’est pourtant ce que pense l’Ordre des médecins qui écrit : « L’interdit fondamental de donner délibérément la mort à autrui, au mépris de toutes les considérations précédemment exposées, ne saurait être transgressé par un médecin agissant seul. » Autrement dit à deux ou à trois il devient licite de donner la mort ? De qui se moque-t-on ?

 

L’Ordre national des médecins avait eu une attitude plus honorable au moment du vote de la loi Veil. Il avait alors condamné la dépénalisation de l’avortement, ce qui à l’époque lui avait attiré les foudres du député RPR pro-IVG Bernard Pons qui, à la tribune du Palais-Bourbon, avait moqué cette « église sans fidèles ». Mais aujourd’hui toutes les résistances se diluent ou trahissent. Et il ne fait aucun doute qu’après le vote du mariage inverti le Parlement va s’empresser de légiférer sur l’euthanasie, la gauche qui détient la majorité absolue à l’Assemblée nationale et au Sénat y est massivement favorable ; la loi devrait donc être votée sans grande difficulté. La maçonnerie ne chôme pas et a même décidé de mettre les bouchées doubles. Nous vivons actuellement une accélération impressionnante de la décomposition, le triomphe insolent de toutes les transgressions, le viol délibéré des tabous les plus immémoriaux. De toute façon la légalisation de l’euthanasie faisait partie du programme présidentiel de François Hollande et la gauche, contrairement à la droite, tient toujours ses promesses : elle avait dépénalisé l’homosexualité en 1981, remboursé à 80% l’avortement en 1982, à 100% en 2012, créé un délit d’entrave à l’IVG en 1993, institué le Pacs en 1999. Elle légalise le prétendu mariage gay en 2013 et s’apprête à dépénaliser l’euthanasie. […]

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 22:42

http://p9.storage.canalblog.com/99/26/864490/67433537_p.jpg

 

Les bras d’Elie Wiesel

 

Etonnant, ces Anglais. Ils osent bouffer ce qu’ils bouffent, et pourtant ils rechignent à manger du cheval. Ils ingèrent du mouton préalablement torturé à la menthe, des fish and chips suffisamment huileux pour lubrifier tout l’élément blindé de l’opération Serval, des gelées vertes au Zyklon B, du chocolat rose, mais ils ne lèveraient pour rien au monde le filet d’un équidé pour en faire leur repas. C’est sans doute leur côté Epsom, une vieille révérence indurée de la piétaille saxonne envers les cavaliers venus de France, Normands, Angevins ou Aquitains. Paul Morand, qui avait l’œil d’un reporter, notait à New York que les superstitions rituelles regardant la nourriture prennent prétexte de médecine et d’hygiène pour s’épanouir : en fait, selon lui, elles tournent autour de l’opposition pur/impur, et sont, dans notre société occidentale progressiste, d’origine juive. Il est toujours intéressant d’écouter l’avis d’un grand écrivain, membre de l’académie française de surcroît. Saint Paul, dans d’autres circonstances, d’autres lieux, à une autre époque, le précédait d’ailleurs dans son opinion.

Sous ce rapport, l’affaire du trafic de viande européen ressemble à la querelle de la viande des idoles dont nous parle l’apôtre des gentils — l’apôtre des goyim. Les nouveaux Chrétiens de l’Empire répugnaient à se nourrir d’une viande qui avait été sacrifiée selon le rite païen, mais ne voulaient pas non plus se séparer de leurs amis ni de leur famille restés païens. Le Tarsiote (ou Tarsais ? ou Tarsien ? ou Tarsite ? Je n’ai trouvé nulle part comment on nomme les habitants de Tarse), qui connaissait bien le pharisaïsme pour l’avoir pratiqué, leur répondit en substance qu’ils pouvaient y aller. Il suivait en cela les paroles de son Divin Maître : « Ce n’est pas ce qui entre en l’homme qui est impur, c’est ce qui en sort. » Cette décision de Saint Paul, associée à celle qui relevait le nouveau fidèle de l’obligation d’obéir aux innombrables prescriptions de la loi juive, en premier la circoncision, permit l’essor du Christianisme et de la saine laïcité, radicalement et diamétralement opposés au hassidisme théocratique qui devait s’incarner dans le talmud puis dans le coran. C’est, avec l’Edit de Milan plus tard (313), l’un des actes fondateurs de l’Europe.

Aujourd’hui, il me semble qu’on revient dessus. Le ramdam qu’on mène autour de quelques carcasses de viande l’indique. Sans doute y a-t-il fraude, et massive. Sans doute la traçabilité des bêtes abattues est-elle mauvaise. Sans doute la corruption règne-t-elle. Sans doute une réforme est-elle nécessaire, une sanction souhaitable. Mais faire tout ce bruit parce que du cheval remplace du bœuf dans un plat de lasagnes est tout bonnement délirant. D’abord parce que chacun met ce qu’il veut dans ses lasagnes, et plus généralement dans ces plats qui associent féculent, fromage et viande (ce qui est formellement interdit par la loi juive : haro sur les lasagnes). Chacun a sa recette, porc et veau ne vont pas mal, mouton et veau satisferont les amateurs de sensations fortes. Ensuite parce que nos gouvernants feraient mieux de s’occuper d’autre chose. Ils laissent passer sur le marché de la viande des poulets de batterie et différentes bêtes pleines d’hormones, et ils dansent la danse du scalp autour de quelques canassons roumains ? Et ils jettent des tonnes, des centaines de tonnes, des milliers de tonnes de nourriture ?

Le consommateur anglais « se détourne des plats préparés ». Grand bien lui fasse ! Qu’il s’en détourne. Qu’il achète des produits frais au marché. Que sa femme reste à la maison et fasse la cuisine, proprement si elle en est capable, qu’elle achète des livres de recettes à cet effet. Et qu’elle s’occupe des enfants, proprement aussi. Que chacun revienne à sa place. Que les familles s’occupent de leur cuisine, que l’industrie ne s’en occupe plus. Ce qui permet tous les abus et toutes les cochonneries, c’est l’industrialisation étourdie de la chaîne alimentaire. Que l’on mange pour l’essentiel chez soi des plats cuisinés par soi, avec des aliments produits près de chez soi : la traçabilité sera meilleure et les responsabilités plus faciles à établir. Mais non, ils n’en veulent pas, ils marchent sur la tête, ils marchent sur les mains, ils dépensent beaucoup d’argent et de soins pour changer la paire de gant qu’ils usent ainsi au lieu de retomber sur leurs pieds.

Braves gens, vous ne seriez pas trompés sur la marchandise si vous refusiez une bonne fois pour toutes leur marchandise de merde. Et vous y verriez plus clair dans les arrières-pensées du “marché”. Car le ritualisme alimentaire, corrélatif à l’invasion et au morcellement de l’Europe en communautés incompatibles, progresse. Le scandale des lasagnes fait oublier celui de la viande Hallal, autrement plus grave. Un continent est en passe d’être privé de porc, qui est historiquement la viande la plus consommée, et qui le demeure pour l’instant, sous l’effet de puissants lobbies politico-religieux. L’obsession hassidique judéo-musulmane entend enrégimenter les pratiques alimentaires européennes, elle a déjà gagné dans les cantines scolaires, les avions, à l’armée. L’envolée de la volaille sur les marchés mondial, européen et français est un signe : cette viande, dangereuse et immorale puisqu’elle vient en très grande part d’élevages insalubres dont nul ne saurait justifier l’existence, est cependant de plus en plus consommée parce que nul interdit majeur ne pèse sur elle. C’est en somme de la saleté permise par les “théocrates” qui régissent le monde laïciste. Il y a une alliance objective, une convergence historique et politique, entre ceux qui traquent le porc, haïssent le cheval, piquent le veau, interdisent le gavage d’oie et promeuvent la cuisse de dinde. […]

 

Pour lire la suite, achetez RIVAROL en kiosque dès vendredi, ou téléchargez le pdf dès aujourd'hui, ou mieux encore ABONNEZ-VOUS (plusieurs formules possibles).

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 20:20

 

Les cambriolages ont explosé dans la capitale: ils sont en hausse de 59%, rien que ça! Mais l'insécurité, nous le savons bien, n'est qu'un état d'esprit, une illusion due à la surenchère d'information.

 

Ces cambriolages sont attribué à des mafias... de l'Est, eh oui. Qui sont comme l'on sait pauvres et désespérées, ce qui explique leur trafic. On pourrait l'expliquer par l'incurie de la justice, mais ce serait aller trop loin dans le sordide, n'est-ce pas, et il se trouverait bien un lecteur pour signaler des "amalgames racistes".

 

Les amalgames, c'est BFM TV qui les fait; on ne peut plus politiquement correct, alors laissons-les analyser ces chiffres inquiétants:

 

Selon Le Parisien, qui consacrait en janvier dernier un article au nouveau visage du cambriolage dans la capitale, les"pros", méticuleux et outillés, ont laissé la place à des réseaux des pays de l'est, ex-Yougoslavie et Roumanie. 

Le mode opératoire a également évolué, ces nouveaux cambrioleurs agissant en bande et dans la précipitation, il se contentent de rafler tout ce qui leur tombe sous la main, appareil photos, bijoux, tablettes, etc.

Le Parisien signale également l'émergence d'une mafia géorgienne, dont les membres, couverts de tatouages écumeraient Paris et sa banlieue. Le Parisien, note que la mise en place d'un "vaste dispositif policier" a permis de réduire le nombre de cambriolage, qui a ainsi diminué entre 2011 et 2012. Les arrondissements les plus touchés sont le VIIe, le XVIe et le XVIIe.

  

Et puisqu'on parle des mafias de l'Est: pour ceux qui ne l'auraient pas vu, nous vous conseillons le film Taken. Mais attention, regarder Liam Neeson tuer un à un les membres d'un gang albanais, c'est dangereusement raciste.

  

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 16:07

http://www.coupdepouce.com/img/photos/biz/CoupDePouce/Famille/peurs-410.jpg

 

Après la libération de Michelle Martin, qui a fait 16 ans de prison (un tout petit plus de la moitié de sa peine), c'est au tour de Dutroux de vouloir sortir de prison. Rappelons que sa compagne coule aujourd'hui des jours paisibles dans une communauté de soeurs conciliaires où l'on espère qu'elle n'oublie pas les enfants qu'elle a laissé mourir de faim. Cette libération a donné des idées au pédophile, qui a fait une demande de bracelet électronique. Il a peu de chances de l'obtenir, étant donné l'horreur suscitée en Belgique par cette nouvelle. Mais tant que cet homme sera en vie, il représentera un danger pour les créatures les plus faibles et les plus innocentes de notre société.

 

L'homme est derrière les barreaux, certes; mais il a enlevé, séquestré, violé (ce qui signifie torturé) plusieurs enfants. Au lieu de se débarrasser du problème que pose un tel monstre, fût-il enfermé, les Belges continuent de l'engraisser à leurs frais. Et devront supporter plusieurs demandes de remise en liberté. Dans une société trop lâche pour appliquer la peine de mort, trop lâche même pour donner des peines de prison ferme, il faut s'attendre à ce que le pire criminel soit un jour relâché. Cette société partage avec lui la responsabilité des meurtres commis après sa sortie de prison. Dutroux demandera, encore et encore, à être libéré. Jusqu'à ce qu'il l'obtienne. Sa compagne et complice ne fait-elle pas des dévotions en lieu et place de la prison?

  

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 15:57

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2013/02/17/3f8e8b6c-7928-11e2-bd55-a276f4a01b47-493x328.jpg

 

Lu dans Le Figaro:

 

Fille ou garçon? On ne sait toujours pas. En 2009, un couple de Suédois déclenchait une polémique en indiquant qu'il ne voulait pas révéler le sexe de son enfant de 2 ans. «Nous voulons que Pop grandisse librement, et non dans un moule d'un genre spécifique, ont raconté ses parents au quotidien Svenska Dagbladet. C'est cruel de mettre au monde un enfant avec un timbre bleu ou rose sur le front. Aussi longtemps que le genre de Pop restera neutre, il ne sera pas influencé par la façon dont les gens traitent les garçons ou les filles.»

Les deux parents, qui ont eu Pop à 21 ans, ont décidé de travailler à mi-temps, pour pouvoir s'occuper de lui, plutôt que de l'envoyer à l'école maternelle. L'enfant, décrit comme «confiant et stable», choisit lui-même ses habits. Parfois une robe, parfois un pantalon. Pour la coiffure, c'est également variable. «Pour moi, Pop n'est ni une fille ni un garçon, c'est seulement Pop», explique sa mère.

«De nombreux parents en Suède élèvent leurs enfants de façon aussi neutre que possible, dans le but de leur donner plus de possibilités, au lieu de les limiter», souligne Mia Sjöström, la journaliste qui a révélé l'affaire. Les parents de Pop ont fait quelques émules dans le monde: en 2011, un couple canadien décidait de taire le sexe de son bébé, Storm. L'an dernier, Sasha, 5 ans, entrait à l'école. Ses parents, britanniques, lui ont appris qu'il était un garçon: «Les filles et les garçons? C'est pareil», a-t-il répondu.

 

Pop: qui peut haïr son enfant au point de lui donner un prénom aussi ridicule?

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 20:31
  http://fr.altermedia.info/images/oeuvre-francaise-222x300.jpg
  
Malgré les menaces, le Forum de la nation a pu avoir lieu. Lu sur Lyoncapitale.fr:
  

Dans le même temps, 350 nationalistes, selon les organisateurs, se sont donné rendez-vous dans les Monts d'Or pour le Forum de la nation. Après l'incendie du premier lieu où devait se tenir le banquet nationaliste, à Saint-Germain-au-Mont-d'Or, les organisateurs ont préféré la jouer discret. "C'est quelque part sur Terre, en France, et peut-être en région lyonnaise", s'amuse Yvan Benedetti, président du mouvement pétainiste de l'Oeuvre française, et organisateur de l'évènement. Des nationalistes radicaux de toute l'Europe auraient fait le déplacement : NPD (Allemagne), Casapound (Italie), Genève non conforme (Suisse) ou Phalanges espagnoles (Espagne). Chef des Jeunesses nationalistes, Alexandre Gabriac gardait tout de même un oeil rivé sur Lyon et la manifestation. "Je suis aujourd'hui solidaire des identitaires comme tous les mouvements qui sont persécutés", confie le conseiller régional, exclu du FN pour salut nazi.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 20:00
Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 19:19

 

http://blogdemariepauledarchicourt.hautetfort.com/media/00/01/840697868.jpg

 

Il était nécessaire d'agir, au nom de l'égalité. La situation était critique pour les miliers de paires homos discriminées, empêchées de se marier, empêchées d'adopter, de procréer, de se payer des mères porteuses. Mais enfin, la lumière brille au bout du tunnel. Les paires de même sexe vont pouvoir convoler. Une étude de l'INSEE nous révèle l'ampleur que pourra prendre le phénomène. Cette possibilité concernera en effet... 0,6 % de la population, soit 200 000 paires. C'est dire si le projet de loi était urgent.

 

Ce pourcentage ridicule en serait presque homophobe, tiens. Révéler ces chiffres aux Français, ne serait-ce pas en quelque sorte faire de l'homosexualité une pratique anormale parce que marginale? La LGBT devrait interdire de telles statistiques. Statistiques qui nous informent également sur le pourcentage d'enfants concernés par ces paires homos soucieuses de protéger leur enfant (comprenez soucieuses de ne pas les laisser aux mains d'hétéros, mais aux mains d'une authentique lesbienne, si leur mère biologique venait à mourir) : 0,06 %.

 

C'est pour ces trois pékins que l'on change le code civil et que l'on signe l'arrêt de mort de notre civilisation chrétienne.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 19:16

 

http://static.euronews.com/images_news/img_606X341_EU-bone-meal.jpg

 

Un article (inquiétant) d'Euronews:

 

Un scandale peut en cacher un autre… Alors que l’affaire de la viande de cheval fait rage, la Commission européenne autorise la réintroduction des farines de porc et de volaille pour les élevages de poissons. Elle sera effective à compter du 1er juin prochain. Une décision prise en juillet 2012, mais annoncée cette semaine. Pour le moins maladroit, la Commission pourrait chercher à camoufler cette décision au beau milieu de ce grand tapage autour de la viande de cheval.

Pour le ministre français délégué à l’Agroalimentaire, Guillaume Garot, cette annonce “tombe mal”. Il appelle les industriels du secteur de l’aquaculture à la “responsabilité”, insistant sur le fait que la disposition de Bruxelles ne rend “heureusement” pas obligatoire l’utilisation des farines animales. D’autres politiques se montrent en revanche plus virulents. Dans un communiqué, la députée européenne Isabelle Thomas (PS) s’interroge : “Faut-il avoir le sens politique d’une huître pour abîmer ainsi la perception que se font de l’Europe les citoyens ? Nous demandons à la Commission de revenir immédiatement sur cette décision.”

 

Les farines animales et la vache folle

 

Dans les années 1990, les farines animales avaient été considérées comme probables responsables de la crise de la vache folle. L’Union européenne les avait alors prohibées en 1997 pour les ruminants, étendant l’interdiction quatre ans plus tard à tous les animaux de consommation.

Pourtant, à partir du 1er juin prochain, une partie de ces farines animales seront réintroduites pour les élevages de poissons. Il s’agit des protéines animales transformées (PAT), constituées des parties pauvres de l’animal : les plumes, le sang, les os, le gras, les pattes, etc. Ces farines resteront en revanche interdites pour les ruminants. La Commission européenne affirme prendre en compte les opinions scientifiques les plus récentes, indiquant que le risque de transmission de l’ESB (encéphalopathie spongiforme bovine, autrement dit la vache folle) est négligeable dès lors que le “cannibalisme” est évité.

Dans un rapport rendu public en 2011, l’Agence française de sécurité alimentaire (Anses) s’était pourtant prononcée contre la réintroduction des PAT, justement parce qu’il est actuellement impossible de garantir l’espèce d’origine des PAT d’un bout à l’autre de la filière. Le consommateur n’a donc en aucun cas la garantie de l’absence de cannibalisme.

 

L’aquaculture en difficulté

 

Selon une enquête réalisée en 2011 par Familles Rurales, 86,7% des Français sont hostiles à la réintroduction des farines animales, même en l’absence de risque sanitaire et environnemental. Alors pourquoi la Commission européenne veut-elle les réintroduire ? En réalité, si Bruxelles prend cette décision, c’est pour soulager un secteur en tension : l’aquaculture se retrouve prise entre une demande croissante et un manque cruel de nourriture pour ces poissons d’élevage toujours plus nombreux. Aujourd’hui, ces derniers sont nourris avec des farines de poisson fabriquées à partir d’espèces spécialement pêchées pour cela, mais soumises à des quotas. Sans compter que ces farines de poisson sont l’un des produits protéiques les plus chers du marché, leurs prix pouvant atteindre jusqu’à 1 800 euros la tonne. Selon la Commission européenne, la farine animale “améliorera la durabilité à long terme du secteur de l’aquaculture, car ces PAT pourraient être un substitut précieux aux farines de poisson, qui sont une ressource rare”.

En autorisant à nouveau un certain type de farines animales, Bruxelles tente donc de donner un coup de pouce au secteur de l’aquaculture. Mais la fin justifie-t-elle les moyens ? À ce sujet, l’ancien ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, est catégorique : “En autorisant les farines animales, l’Union européenne donne le sentiment de privilégier l’économie au détriment du consommateur.”

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article