Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 17:45

 

 

 

Vidéo vue sur Le Clan des Vénitiens.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Vidéos
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 17:20

http://golem13.fr/wp-content/uploads/2010/12/mahmoud-ahmadinejad.jpg

 

Et c'est le premier ministre israélien qui vous le dit, alors vous pouvez lui faire confiance !

 

Lu dans Le Figaro :

 

 

La guerre que se livrent en secret Israël et l'Iran a connu lundi un nouvel épisode. Benyamin Nétanyahou a accusé Téhéran d'avoir manigancé deux attentats visant des voitures des ambassades de l'État hébreu à New Delhi et en Géorgie, qui ont fait un blessé. «L'Iran, qui est derrière ces attaques, est le plus grand propagateur du terrorisme dans le monde», a lancé le premier ministre.


Ces déclarations illustrent l'extrême tension actuelle entre les deux pays. La probabilité de frappes militaires contre l'Iran n'est plus mise en doute par grand monde en Israël. L'inconnue porte plutôt sur le calendrier, la grande question étant de savoir si l'État hébreu peut se permettre d'attaquer seul les installations nucléaires iraniennes, sans le feu vert au moins tacite de Barack Obama.


En attendant, les deux pays fourbissent leurs armes. Téhéran affirme que le Mossad, l'agence de renseignements israélienne, serait à l'origine de l'assassinat en deux ans, sur le territoire iranien, de cinq savants atomistes et d'un général responsable du programme de développement de missiles à longue portée. L'État hébreu est également montré du doigt pour une campagne de sabotage informatique, qui aurait permis de mettre hors service des centaines de centrifugeuses utilisées pour enrichir l'uranium. Selon des experts étrangers, le Mossad, en attaquant sur plusieurs fronts, aurait permis de retarder de plusieurs années le programme nucléaire iranien.

Éviter une «nouvelle Shoah»

Mais tous les responsables israéliens admettent qu'il ne s'agit que d'une tactique de «retardement». Autrement dit, malgré tous les «incidents» et des sanctions internationales de plus en plus dures, les Iraniens devraient produire leurs premières bombes atomiques d'ici à un an environ. Selon les médias, Benyamin Nétanyahou et Ehoud Barak, son ministre de la Défense, estiment, dans ces conditions, qu'Israël doit attaquer pour éviter une «nouvelle Shoah».


Cette position ne fait pas l'unanimité. Pour lancer une attaque, le chef du gouvernement doit obtenir le soutien de la majorité des 14 membres du cabinet de sécurité, ce qui n'est pas acquis pour le moment. Autre condition: l'appui sans réserve du chef d'état-major, le général Benny Gantz. Or, dans ce cas aussi, il ne semble pas que le premier ministre soit totalement sûr de son fait. Seule certitude: le précédent patron de l'armée, le général Gaby Ashkenazi, était hostile à une offensive qu'Israël mènerait seul.


Les commentateurs sont également très partagés. Les «modérés» redoutent une crise avec le grand allié américain si l'État hébreu décide d'agir sans en informer au préalable Washington. De plus, les responsables militaires prévoient qu'en cas d'attaque contre l'Iran, Israël doive s'attendre à devenir la cible de milliers de roquettes et de missiles tirés à la fois par les islamistes palestiniens du Hamas, à partir de la bande de Gaza au sud, et par Hezbollah libanais, voire la Syrie de Bachar el-Assad au nord.


Pour tenter de calmer le jeu et éviter de paniquer l'opinion publique, Benyamin Nétanyahou a ordonné la semaine dernière à ses ministres et aux généraux de faire silence dans les rangs à propos de l'Iran. Sa consigne a été respectée. Mais ce mutisme officiel ne rend les préparatifs guerriers que plus crédibles.

 

 

Résumons : Le Mossad assassine 5 savants iraniens, c'est normal. L'Iran attaque, selon Israël, deux ambassades, fait 1 seul blessé, c'est un Etat terroriste qui veut organiser une "shoah". Il faut sans doute être israélien pour trouver cela logique...

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 16:54

http://synthesenationale.hautetfort.com/media/02/02/142431566.JPG


Thomas Joly, Robert Spieler, Roland Hélie et Jérôme Bourbon

(Photo Altermedia)

 

Lu sur le site de Synthèse Nationale :

 

Samedi 11 février, tout au long de l’après midi, Synthèse nationale organisait à l’Espace Dubail à Paris une conférence sur l’évolution de la droite nationale entre 1968 et 2012. Sujet qui tombe en plein dans l’actualité à quelques mois de la présidentielle et des législatives. Plus de 150 personnes ont assisté à cette conférence.


Pourquoi avoir décidé de prendre 1968 comme année de départ de cette conférence ? Tout simplement parce que, en 1968, la Droite nationaliste était au fond du gouffre, sans structures ni mouvements capables de récupérer « les évènements » qui marquèrent les mois de mai et juin de cette année là.

 

Tout d’abord, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, a fait un historique du mouvement national depuis cette date. Il expliqua comment la Droite nationale, après bien des péripéties, a fini, au début des années 80 à sortir de la marginalité. Cette sortie de la marginalité étant l’aboutissement d’années de travail des militants des différentes organisations qui avaient maintenu le flambeau pendants cette période.


Deuxième intervenant, Jérôme Bourbon, le directeur de Rivarol, se livra à une brillante analyse de la situation politique actuelle. Mettant en garde les nationaux sur l’éventualité de l’arrivée de François Hollande à l’Elysée, arrivée au pouvoir qui se traduirait par l’attribution du droit de vote aux étrangers, la légalisation des mariages homos, l’augmentation de la fiscalité… Notre refus de Sarkozy ne doit pas nous conduire à une admiration subite pour Hollande a indiqué l’éditorialiste de l’hebdomadaire de l’opposition nationale et européenne. Pour lui, la Droite nationale ne doit pas non plus se laisser abuser par les problèmes que rencontre la candidate Marine Le Pen pour rassembler ses signatures. La situation dans laquelle se trouve le FN n’est que la résultante de l’incapacité et des erreurs accumulées de sa direction actuelle. Celle-ci porte une large part de responsabilité en ayant cru que la dédiabolisation et la quête effrénée de la respectabilité auraient suffit pour faire de Mme Le Pen une candidate crédible. A la trahison du FN, il est temps de proposer aux nationaux, aux nationalistes et aux identitaires, une alternative. Celle-ci est en train de s’organiser autour de l’Union de la Droite Nationale. S’il y a un exemple à suivre en Europe aujourd’hui, c’est vers la Hongrie qu’il faut tourner les yeux : Jobbik, le parti nationaliste magyar, qui refuse toutes compromissions avec le Système et la dictature de la pensée unique, nous montre la voie à suivre…

 

Cette nouvelle espérance que représente désormais l’Union de la Droite Nationale, c’est Thomas Joly, le jeune et dynamique secrétaire général du Parti de la France, qui l’incarnait à la tribune. Au cours de son discours chargé d’espoirs, il enflamma l’assistance en annonçant que Carl Lang venait de passer la barre des 250 promesses de signatures. Il faut redoubler notre effort et bientôt nous pourrons peut être ainsi relever le défis. Et, quoiqu’il en soit, au-delà de la Présidentielle, c’est sur le long terme que nous devons inscrire notre action. Le combat électoral, indispensable certes, ne peut être victorieux que s’il est accompagné par le combat culturel et le combat social. Tout est à refaire, c’est à cette tâche indispensable, si l’on veut que la France et l’Europe continuent à exister en tant que telles, que nous allons nous atteler. Après la partie historique de cette conférence de Synthèse nationale faite par Roland Hélie et après l’analyse politique de Jérôme Bourbon, Thomas Joly a démontré pourquoi le combat pour rendre la France aux Français était plus nécessaire que jamais.


Une pose d’une demi-heure au cours de laquelle les participants purent visiter les stands présents (celui de Synthèse nationale et la Nouvelle Droite Populaire, efficacement tenu par Phillip Graf, bien sûr, mais aussi Terre et peuple, Troisième voie qui présentait son nouveau mensuel Salut public, les journaux Rivarol et  Militant), acheter et se faire dédicacer le nouveau livre de Jean-Claude Rolinat, Salazar le regretté… consacré à la vie du chef du Portugal nationaliste (Les Bouquins de Synthèse nationale, 156 pages, 18,00 €) ainsi que le livre que vient de consacrer Anne Kling à la curieuse évolution du Front national (FN : tout ça pour ça… Editions Mithra, 250 pages, 18,00 €). Parmi le public, notons la présence de Pierre Sidos, fondateur de l’œuvre française, Gabriele Adinolfi, directeur de l’institut romain Polaris, François Ferrier, membre de la direction nationale de la NDP, de Pierre Descaves, ancien député, de Jean-Paul Chayrigues de Olmetta, le Marquis écrivain et journaliste…

 

IMG_8505.JPG

Pierre Vial, Robert Spieler, Anne Kling et Roland Hélie.

(Photo Altermedia)

 

La seconde partie de la conférence débuta par l’intervention de Pierre Vial, Président de Terre et peuple. Celui-ci rappela le rôle déterminant joué, au cours des années 70 et 80, dans la reconquête culturelle par ce qui fut alors appelé la Nouvelle Droite. Pierre Vial sait de quoi il parle puisqu’il était secrétaire général du GRECE, la formation centrale de cette Nouvelle Droite. Il insista, non sans raisons, sur la nécessité de doter l’Union de la droite nationale d’un laboratoire d’idées digne de ce nom qui regrouperait toutes les compétences issues des différentes composantes de l’UDN, ainsi que, éventuellement, des spécialistes venus d’ailleurs afin de constituer le socle idéologique de ce que sera la Droite nationale de demain. Cette idée suscita l’enthousiasme de l’auditoire et  Pierre Vial s’est proposé de la présenter, dans les semaines qui viennent, aux dirigeants des différents mouvements membres de l’Union. Voilà un projet concret qui mérite d’être réalisé. Cela évitera peut être dans l’avenir toutes les dérives du type de celles auxquelles on assiste actuellement au FN.


Le FN justement… Il était difficile d’envisager une telle réunion sans en parler. Pour cela, nous avons invité Anne Kling, écrivain qui a déjà écrit plusieurs ouvrages qui font références, en particulier sa remarquable France licratisée, publiée en 2007 (Editions Mithra, 251 pages, 18 €), qui démonte complètement le système de l’officine antiraciste à la solde du communisme international. Lors de la sortie de ce livre, Synthèse nationale avait organisé une conférence à paris et Anne Kling est intervenue à plusieurs de nos journées nationales et identitaires annuelles. Interrogée par Robert Spieler, chroniqueur à Rivarol et Délégué national de la NDP, Anne Kling démontra point par point comment les différentes étapes de la dédiabolisation orchestrée par Marine Le Pen depuis 2002 ont conduit le FN à rompre avec ce qui était sa raison d’être : incarner politiquement la Droite nationale française. Aujourd’hui, n’en déplaise à certains, le FN n’a plus aucune légitimité au sein de notre famille politique. Son discours et ses mœurs le place aux antipodes de notre conception des choses. La lecture du livre d’Anne Kling est indispensable à quiconque veut comprendre cette funeste évolution...


Plus que jamais l’émergence d’une force nouvelle capable de redonner sa place et toute sa place à la Droite nationale est indispensable pour notre pays. C’est dans cette perspective que, depuis sa création en 2006, Synthèse nationale œuvre quotidiennement.

 

SN 05.jpg

Pour vous procurer le livre d'Anne Kling, ou celui de Jean-Claude Rolinat, cliquez ici

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 16:42

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2009/11/bruno-gollnisch.jpg

 

Lu sur La Flamme :

 

Si quelqu’un du Front avait dans un entretien avec un journaliste du système bavé, crachouillé sur les catholiques ou sur un élu du mouvement, on penserait que c’est honteux, lamentable.    Il devrait sans doute passer en commission de discipline. Mais bon insulter les catholiques aujourd’hui même au Fn, après les déclarations laïcistes de notre présidente et les francs-maçons à l’intérieur du mouvement comme dans l’équipe de campagne présidentielle,  cela ne semble donc pas très grave.    Et puis c’est dans l’air du temps, cela fait longtemps que certains veulent faire rentrer le Fn dans le système. Tirer sur les tradis, c’est sans risque et ça fait moderne !    Ensuite l’élu en question c’est Bruno Gollnisch, donc ce n’est pas grave non plus, on peut tout lui dire, tout lui faire subir (revoir Bruno Gollnisch privé d’antenne et Bruno Gollnisch sur la touche: modestes protestations).     Vae victis.

    

Qui est ce crachouilleur ?
    

A la manière de Julien Lepers :
  

 

Je suis Trésorier du FN, Membre du Bureau politique, Conseiller régional  de Picardie, Secrétaire départemental de la Somme et Vice-président du FN ! Dans l’Equipe de campagne présidentielle, je cumule les titres fonctions de Porte-parole de campagne, Membre du Bureau exécutif, Membre du bureau de campagne et Conseiller à la Justice !
Je suis, je suis…

    
Maitre Wallerand de Saint-Just ?    Gagné !



     

Voici les crachouillis:

  • Elle (Marine Le Pen) a pourtant fait baptiser ses enfants à Saint Nicolas du Chardonnet.
  • Oui, oui, mais c’est pas évident. Parce qu’il y a des cons à Saint Nicolas, beaucoup ! Plus qu’ailleurs ! Vous savez, moi je tiens souvent des consultations juridiques gratuites à Saint Nicolas du Chardonnet. Eh bien, la moitié des gens m’appellent docteur au lieu de m’appeler maitre.
  • Pourquoi vous appellent-ils docteur ?
  • Parce qu’ils sortent de leur consultation psychiatrique deux heures avant! Lâche  Wallerand de Saint-Just dans un éclat de rire. Ah la vache ! Je plains les curés là-bas. Les confessions à Saint Nicolas, pardon…

 

  • Puis avant mon départ, j’aborde une dernière fois le clivage existant entre Bruno Gollnisch et Marine Le Pen. A ma grande surprise, Wallerand de Saint-Just se révèle rude envers Gollnisch :
  • A l’heure actuelle, Bruno Gollnisch est une inutilité sociale. Son devoir aurait été d’accepter la vice-présidence proposée par Marine Le Pen.
  • Son calcul est peut-être de miser sur un échec de Marine Le Pen pour récupérer l’appareil par la suite, dis-je.
  • Mais c’est un calcul de merde. Parce qu’il échouera, réplique Wallerand de Saint-Just.
  • Mais pensez-vous que c’était son calcul ?
  • Oui, oui. C’est toujours comme ça. Mais c’est les petits esprits qui font ça. D’abord parce qu’il va se planter. C’est lui qui se plantera. Il s’est déjà planté beaucoup. Il continuera à se planter. Il a pas encore compris, mais ça va être grave. Et en plus ça dénote un petit esprit.
  • Son avenir semble compliqué, à vous entendre.
  • Ah la la…  …

Références : entretiens avec Jean-Baptiste Malet, paru en septembre 2011 dans Derrière les lignes du Front.

 

 

 

Ceux que les histoires de parrainages au FN passionnent liront avec profit le récit d'une collecte de parrainages en Bourgogne sur le même site : ici.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Point de vue
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 16:30

http://photo.parismatch.com/media/photos2/actu/politique/christine-boutin-a-montfermeil/3688947-1-fre-FR/Christine-Boutin-a-Montfermeil_articlephoto.jpg

 

Elle avait promis, au cas où elle ne pourrait obtenir les 500 signatures, de déclencher une "bombe atomique" contre Sarkozy. Les véllétités guerrières de la catho de service n'auront pas duré bien longtemps : Boutin vient d'annoncer qu'elle se ralliait à Sarkozy. Le ridicule ne tue pas, surtout en politique.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 18:45

http://www.navi-mag.com/site_img/ARTICLES/large/sommeil-de-bebe-decouvrez-des-conseils-en-ligne-id647.jpg

 

Deux lesbiennes britanniques se déclarent « amères et trahies » parce que leur donneur de sperme, un ancien ami gay, demande à pouvoir passer des week-ends et les vacances avec son fils biologique. Ils s’étaient rencontrés dans un restaurant et avaient convenu tous les trois, avant la conception, que les deux femmes seraient les « parents » de l’enfant, qu’il vivrait dans une « famille nucléaire » et que l’homme ne ferait pas valoir ses droits de père. Marié à la mère (« un mariage de complaisance ») ce dernier était présent à la naissance de son fils et a pu le serrer dans ses bras. Aujourd’hui, il demande à le voir régulièrement et à être reconnu comme son père. La justice anglaise va donc devoir répondre à cette question : un enfant peut-il avoir trois « parents » et deux foyers ? Les deux lesbiennes veulent élever leur enfant dans « une famille intacte (sic), avec deux parents » et jugent « très étrange » le concept de « trois parents, deux foyers »défendu par le père, selon les termes de leur avocat. Néanmoins, elles ne seraient pas opposées à l’idée qu’il participe à l’éducation de son fils, au contraire…

 

Source : Veille-education.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 18:38

http://s.tf1.fr/mmdia/i/45/7/carla-bruni-sarkozy-2655457_1713.jpg?v=9

 

Lu dans Le Nouvel Obs :

 

 

"Aidons Nogent !" C'est le cri du cœur lancé hier par les utilisateurs du réseau social Twitter, après la révélation par "le Parisien" du projet du maire UMP de Nogent-sur-Marne (94), Jacques Martin, d'ériger dans sa ville une statue à l'effigie de la première dame de France Carla Bruni-Sarkozy en hommage aux plumassières, femmes d'origine italienne, pour la plupart, qui travaillaient jadis dans une ancienne fabrique de plumes de Nogent-sur-Marne.

 

 

Un projet qui fait également polémique dans les rangs de l'opposition, notamment pour son coût : 82.000 euros, financé par moitié par la mairie, avancent-ils. Une information démentie par le maire de Nogent-sur-Marne.

 

 

"J'ai pensé à Carla Bruni-Sarkozy parce que c'est la Première dame de France et que c'est la plus italienne des femmes françaises. Je lui ai proposé que son visage soit utilisé comme modèle et elle a accepté", explique Jacques Martin.

 

 

La statue sera baptisée la "Valnurese" (la Dame du Val Nure), en hommage aux habitants de cette vallée d'Emilie-Romagne qui "depuis 1860" ont quitté l'Italie pour s'installer à Nogent-sur-Marne. 

 

 

Un projet "grotesque", selon l'élu socialiste William Geib, qui dénonce une "lubie" du maire. "Et c'est une insulte pour les plumassières italiennes, de leur donner le visage d'une personne richissime. Je n'ai rien contre Carla Bruni-Sarkozy, mais elle ne représente pas le monde ouvrier".

 

 

La date d'inauguration de la sculpture n'a pas encore été arrêtée, selon Jacques Martin. "Elle aura lieu après l'élection présidentielle pour ne pas que l'on puisse dire que j'avais, avec cette statue, un quelconque objectif politique". 

En attendant, les utilisateurs de Twitter proposent au maire de Nogent-sur-Marne des solutions alternatives pour renommer ses bâtiments publics tout en rendant hommage au gouvernement et proches de Nicolas Sarkozy, mais sans qu'on puisse soupçonner un quelconque "objectif politique" :

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 18:29

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/02/12/218cd672-5571-11e1-a753-7212b99bdef7-493x328.jpg

 

Lu sur Ozap.com :

 

 

Marine Le Pen voulait une émission garantie 100% sans montage, une partie du public acquis à sa cause dans "On n'est pas couché" ce samedi sur France 2. La présidente du FN n'obtiendra rien de tout ça, affirment la production et la chaîne dans un entretien au Figaro. Elle ne bénéficiera pas d'un traitement de faveur et sera reçue comme les autres candidats à la présidentielle. C'est à prendre ou à laisser selon Laurent Ruquier : "Les conditions sont identiques pour tout le monde".

 

Conditions du direct

Marine Le Pen n'a pas à craindre un montage falacieux de la production : elle bénéficiera d'un enregistrement dans les conditions du direct, le compteur inauguré par François Bayrou sera enclenché pour contrôler son temps de parole sur le plateau. Quant au public, France 2 ne réservera pas une partie des sièges aux militants du Front National. "Les émissions de divertissement sont toujours très demandées. Celle du 18 février affiche complet depuis quinze jours, explique Nathalie André, directrice des divertissements de France 2. Quelles que soient les émissions de divertissement, le public s'y inscrit librement, nous n'avons aucun moyen de savoir qui sera présent. On peut cependant imaginer que les partisans de la candidate n'ont pas manqué de s'inscrire".

 

L'enregistrement de ce numéro est prévu jeudi soir, au Moulin Rouge à Paris. L'équipe de production n'est pas à l'abri d'une annulation de dernière minute mais Marine Le Pen peut difficilement se passer de cette exposition le samedi soir sur France 2. L'émission rassemble en moyenne plus de 2 millions de téléspectateurs chaque semaine et certains tablent sur un record d'audience ce samedi.

 

Première et dernière invitation

Cette participation à "On n'est pas couché" sera une première pour la fille de Jean-Marie Le Pen. Et probablement une dernière. Car Laurent Ruquier obéit seulement à la règle d'équité. "Si vous me demandez si j'avais envie d'inviter Marine Le Pen avant, non. Parce que je n'ai pas de raison. Après, non plus. Mais dans le cadre de la campagne électorale et dans le cadre de l'équité du temps de parole et des règles démocratiques, je n'ai aucun souci avec ça" a-t-il expliqué sur Canal+.

 

L'entretien promet donc d'être musclé, Laurent Ruquier n'ayant jamais caché son hostilité aux idées défendues par la candidate. Avant de vouloir imposer ses conditions pour l'enregistrement de cette émission, le FN s'était déjà indigné à plusieurs reprises contre les propos de l'animateur. Dans un courrier adressé à France 2, le parti accusait Ruquier d'avoir comparé "Marine Le Pen à une merde" lors de son talk show il y a quelques semaines (voir ci-dessous), et menaçait de porter plainte pour la deuxième fois en quelques mois. Car quelques semaines plus tôt, le FN avait déjà annoncé vouloir poursuivre Laurent Ruquier en justice pour avoir représenté l'arbre généalogique de Marine Le Pen en forme de croix gammée dans "On n'est pas couché".

 

Mise à jour, 18h16. Bruno Bilde, directeur de la communication du Front National nous écrit pour nous faire part de ces précisions : "Vous écrivez dans un article : 'Marine Le Pen voulait une émission garantie 100% sans montage, une partie du public acquis à sa cause dans "On n'est pas couché" ce samedi sur France 2. La présidente du FN n'obtiendra rien de tout ça, affirment la production et la chaîne dans un entretien au Figaro.' Or, c'est particulièrement inexact puisque, au contraire, la partie consacrée à Marine Le Pen s'effectuera dans les conditions du direct et sans montage. C'est très exactement ce que nous voulions. De même qu'il a été assuré que le public n'était pas trié et que des partisans de Marine Le Pen pouvaient s'inscrire."

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 11:03

http://photo.europe1.fr/infos/france/jean-paul-guerlain-france-2-capture-930620/16239241-1-fre-FR/jean-paul-guerlain-france-2-CAPTURE-930620_scalewidth_630.jpg

 

Lu dans Nord Eclair :

 

Le 15 octobre 2010, répondant aux questions d'Élise Lucet dans journal télévisé de France 2, l'héritier de la dynastie Guerlain avait déclaré : « Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin... » Des propos fracassants qui en dépit des excuses du parfumeur avaient provoqué une onde de choc. Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) ou encore SOS Racisme avaient porté plainte pour injure raciale. Très vite rejoints par d'autres collectifs et un jeune élu du Nord, Hamza El Kostiti. Candidat aux municipales de 2008 à Halluin, élu de la majorité sous l'étiquette Europe Écologie Les Verts, ce militant de l'antiracisme âgé de 30 ans s'est constitué partie civile dans le procès. Il a témoigné jeudi après-midi au tribunal correctionnel de Paris où comparaissait Jean-Paul Guerlain. « La première partie de ma phrase est une phrase que j'ai entendue toute ma jeunesse quand je travaillais dans le jardin de mon grand-père. Je suis d'une autre génération... Quant à l'autre phrase c'est une imbécillité de ma part, j'ai voulu faire rigoler la journaliste et je le regrette » a indiqué le parfumeur avant de réitérer ses excuses. « Je suis tout sauf raciste » a insisté M.Guerlain évoquant ses premières rencontres avec les Noirs américains qui lui ont fait découvrir le chewing-gum et un célèbre soda... Il a également raconté ses années passées en Afrique noire pour prélever la matière première de ses parfums.

 
« Je n'ai pas de raison de douter de la sincérité de ces regrets » lui a répondu le procureur Alexandre Auber. « C'est un dérapage pour le moins, un naufrage certainement » a poursuivi le représentant du parquet. En dénonçant des propos qui « enferment la personne noire dans deux stéréotypes dégradants : l'image de l'esclave noir exploité jusqu'à la mort et le cliché condescendant, méprisant du fainéant pittoresque... » Il a requis contre M. Guerlain une amende à la hauteur de ses revenus « de 7 500 euros au moins. » Les parties s'étaient succédé à la barre pour dénoncer un racisme devenu dramatiquement ordinaire.


Représenté par Me Daniel Mugerin, avocat au barreau de Paris, Hamza El Kostiti a demandé au tribunal un signal fort en réponse à un climat ambiant qu'il qualifie de « délétère ». « Après les propos du Ministre de l'Intérieur sur les civilisations rien ne peut justifier la banalisation du racisme. M.Guerlain n'est pas dangereux mais ces propos par contre le sont... » , exprime l'élu de la diversité. Délibéré le 29 mars.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 10:46

Lu sur ActuaLitté :

 

 

Tintin ne sera donc pas interdit de l'autre côté de la frontière, la justice belge a été ferme : Tintin au Congo n'a rien de raciste, et le plaignant, Bienvenu Mbutu Mondondo repartira avec sa plainte entre les mains.

 

Dans le verdict rendu aujourd'hui, finalement, la justice belge a décidé que l'action intentée était infondée : accuser de racisme Hergé, en regard du contexte historique serait donc un non-sens. En effet, la plainte n'aurait été recevable qu'avec l'apport de la preuve que la BD comportait « une intention discriminatoire ». 

 

Avec ce titre, nous serions donc bien loin de cette idée, et l'avocat du plaignant, Me L'Hedim rapporte que le tribunal n'a pas estimé qu'Hergé ait pu être « animé d'une telle volonté » de nuire.

 

Depuis des années que son client est parti en guerre contre ce titre, toutes ses tentatives auront donc échoué. Réclamant que la BD soit interdite à la vente, ou qu'elle soit sanctionnée par un bandeau d'avertissement, comme ce peut être le cas dans d'autres pays, Bienvenu Mbutu Mondondo n'aura pas non plus obtenu gain de cause cette fois-ci. 

 

C'est que face à lui, on trouvait tout de même Casterman et Moulinsart, la société chargée de veiller au grain, et au bon, et pilotée par l'implacable Nick Rodwell. 

 

 

 

En novembre dernier, Valery de Theux de Meylandt, procureur du roi, et dont l'opinion est généralement suivie par les juges, avait fait savoir qu'à son humble avis, Tintin au Congo n'avait rien de raciste. Mais pour le plaignant, ainsi qu'il l'expliquait un mois plus tôt : « L'oeuvre d'Hergé, qui date de 1931 et est toujours commercialisée, est en contravention avec la loi belge réprimant le racisme. »

 

Son avocat avait d'ailleurs fait valoir que cette BD devait, tout au moins, être encadrée ou relativisée. « Nous sommes bien conscients que la liberté d'expression doit être respectée, mais il y a des limites à cette liberté », ajoutait-il. Toutefois, il restait « clair que les stéréotypes figurant dans ce livre lu par un nombre considérable d'enfants ont encore des conséquences sur leur comportement à l'heure actuelle. Le racisme trouve son ancrage dans ce genre de stéréotypes ».

 

Mais toute l'incongruité de la demande était apparue plus nettement, lorsque que le ministre de la Culture du Congo lui-même avait, en octobre 2010, approuvé la vision donnée par Hergé. « Aux temps anciens, lorsque ce livre a été écrit et que son créateur a été inspiré, effectivement, les Congolais ne savaient pas parler français. Jusqu'aujourd'hui, le Congolais n'est pas celui qui parle le mieux français. À cette époque-là, époque décrite dans l'ouvrage, effectivement, pour remettre le Congolais au travail ou tout simplement l'inciter à travailler, il fallait utiliser le bâton. Jusqu'aujourd'hui, dans certains milieux, pour envoyer les enfants ou les adultes au champ, il faut y aller par des méthodes fortes. » (voir notre actualitté)

 

« Oui, la liberté d'expression peut être limitée, oui, le racisme peut en être un fondement, mais alors il faut pouvoir expliquer en quoi il est nécessaire d'interdire cette publication pour le bien de notre société. Sur ce point, rien n'a été démontré », avait en rétorqué les avocats de la défense, peu après.

 

Pour l'avocat chargé de défendre Casterman et Moulinsart, Me Alain Berenboom : « C'est une décision saine et pleine de bon sens, selon laquelle il faut prendre une oeuvre dans son contexte et la comparer avec les informations et les clichés de son époque. » Et de faire valoir : « C'est l'époque de la +Revue nègre+ de Joséphine Baker, de l'exposition coloniale de Paris. Hergé est dans l'air du temps, ce n'est pas du racisme, mais du paternalisme gentil. »

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article