Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 12:03

 

diaboliques-crachats001.jpg

 

 

Merci à C. G.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 11:15

 

Vive l'Islam! Voilà le genre de slogans que les fafs doivent apprendre par coeur et recracher docilement. Vive l'Islam, on a le droit. Par contre, dire des évidences comme "le soleil se lève à l'Est" ou "ici, c'est la Comté", c'est, accrochez-vous bien, de la "provocation à la haine raciale", rien que ça!

 

Bon, soyons honnêtes, le Front Comtois avait dit "ici, c'est la Comté... pas Alger" et (attention aux âmes sensibles, ça va être trash:) "Islam hors d'Europe". Brrrr, on en a froid dans le dos!

 

Comme d'habitude, les nationaux sont baillonés, persécutés, et quelle meileure persécution que de toucher au nerf de la guerre? Gaëtan Perret a donc été condamné à verser plusieurs milliers d'euros au Trésor public (ce qui financera quelques allocations) et aux parties civiles (pour qu'elles s'engraissent sur le dos des résistants à la Pensée Unique). 

 

Voici l'article du Figaro qui détaille l'affaire:

Le président d'une association franc-comtoise d'extrême droite a été condamné ce jeudi à 3.000 euros d’amende et 2.100 euros de dommages et intérêts pour "provocation à la haine ou à la discrimination raciale". Le tribunal correctionnel de Montbéliard a suivi les réquisitions de la procureure, Thérèse Brunisso. Il a par ailleurs accordé 150 euros de dommages et intérêts à chacune des 14 parties civiles -associations, syndicats, partis politiques-, soit 2.100 euros.

Le Front comtois avait placardé début 2011 près de Montbéliard des affiches sur lesquelles était écrit: "Ici c'est la Comté... pas Alger" et "Islam hors d'Europe". Le groupuscule, qui rassemble une trentaine de "jeunes nationalistes, patriotes et identitaires comtois", avait aussi publié sur son site internet des phrases comme: "Déjà certaines de nos filles sont voilées, embrigadées, islamisées".

Lors de l’audience du 8 décembre, le fondateur et président de l’association, Gaëtan Perret, s’était "excusé auprès des personnes (qu’il avait) pu blesser". La procureur Thérèse Brunisso avait estimé que ce "racisme idéologique" cherchait à "susciter la peur, le rejet", alors que "le poids économique de Montbéliard et sa richesse se sont en partie fondés sur les travailleurs étrangers". Près de 80 manifestants anti-racistes s’étaient rassemblés devant le tribunal de Montbéliard le 8 décembre.

 

A la suite de cette condamnation, Christophe Devillers, du Parti de la France, a appelé à la solidarité pour le président du Front Comtois:

 

A la suite de l’audience qui s’est tenue hier à la cité judiciaire de Montbéliard, notre jeune ami Gaëtan, père de famille sans emploi, risque une lourde condamnation de 3000 € pour avoir courageusement exprimé tout haut, ce que bon nombre de nos concitoyens pensent tout bas comme en témoignait encore, avec beaucoup d’inquiétude, le porte-parole du Comité de gauchistes Pascal Tozzi avant l’ouverture des débats auprès des journalistes présents.

Par ailleurs, l’absence de militants et de sympathisants nationaux et patriotes aux abords du Tribunal ayant été décidée pour ne pas prendre le risque de créer un incident qui aurait irrémédiablement porté préjudice à notre camarade, j’estime que nous n’avons aucune leçon de morale à recevoir en matière de « courage » de la part d’individus qui, contrairement aux militants du Front Comtois, agissent bien «dans l’ombre » en prenant le soin particulier de ne pas signer le pseudo rapport établi en août dernier (et dans lequel je suis directement mis en cause) et de se regrouper derrière une appellation bâtarde non déclarée en préfecture et dénommée « CVAFC ».

A ce titre, cette première confrontation ne sera donc que le premier acte d’une pièce qui se poursuivra en 2012 au travers des poursuites engagées à l’encontre de ces « défenseurs » autoproclamés des valeurs « de citoyenneté, de solidarité et defraternité » (sic !) non plus pour diffamation, puisque ce délit est désormais touché par la courte prescription, mais bien pour dénonciation calomnieuse, délit pour lequel Madame le procureur de Montbéliard vient de diligenter une enquête.

Dans l’attente d’en connaitre les résultats, j’appelle l’ensemble des militants, sympathisants et électeurs de la Droite nationale à manifester leur solidarité avec Gaëtan en faisant parvenir un don au Parti de la France ouvrant le droit à une réduction fiscale de 66% en n’omettant pas d’en préciser l’objet : soutien à Gaëtan Perret (chèque à l’ordre de « Myriam Baeckeroot, mandataire financier » – 43, route de Saint Germain – 78860 Saint-Nom-La-Bretèche).

Christophe Devillers

 

 

Merci à C. G.

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 21:58

                                                          http://www.mondial-infos.fr/wp-content/uploads/2010/12/braqueur-cagoulé.jpg

 

Lu dans Le Figaro:

 

Le 4 février 2006, à 19 h 30, trois jeunes font irruption dans le magasin Gap, situé rue Scribe. Une dizaine d'employés et de clients sont pris en otages. Loïc Lagadec et sa collège, alors en patrouille, sont alertés par des passants. Ils pénètrent dans le magasin et, rapidement, se retrouvent nez à nez avec l'un des malfaiteurs, Djibril Bathily, 24 ans. Quand Loïc Lagadec lui demande d'obtempérer, celui-ci avance. Le policier tire alors vers ses jambes, sans l'atteindre. Le jeune homme, qui n'a pas d'arme, s'enfuit vers la sortie, avant de se retourner. Pour voir s'il est suivi? Pour s'en prendre aux policiers? Loïc Lagadec «ne réfléchit pas» et tire. Et cette fois, touche sa cible: Djibril Bathily est mortellement touché au buste.

 

Si des "bavures" de ce type , n'étaient pas sanctionnées, peut-être les braqueurs et autres malfrats craigneraient-ils davantage la police. Le policier en question a le sentiment d'avoir fait son travail, et pour se justifier de ce sentiment le voilà obligé de plaider "l'amnésie émotionnelle"! Quand cessera-t-on de pleurer sur le sort des cambrioleurs pour épouser la cause des victimes et des policiers? 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 09:55

DSC_5050.jpg

 

DEMAIN:

 

☞ 16 décembre à Bordeaux. (19h30) Conférence de Jérôme Bourbon sur l’actualité politique nationale et internationale dans le cadre de l’Association des Amis de RIVAROL. Rens. au 06-98-19-89-52. Entrée: 6euros (3 euros pour les adhérents des Amis).

 

 

EN JANVIER:


☞ 6 janvier à Paris 5e (Restaurant Le Navigator, rue Galande, 19h30). Dîner avec allocutions de l’Œuvre française avec P. Sidos, Y. Benedetti, A. Gandillon, J. Bourbon à l’occasion du six-centième anniversaire de la naissance de sainte Jeanne d’Arc à Domrémy le 6 janvier 1412 et des 85 ans du fondateur de l’Œuvre française. Prix: 30euros. Rens. et inscriptions à l’Œuvre française, 4 bis rue Caillaux, 75013 Paris. Tél.: 01-44-24-22-54.

 

☞ 13 janvier à Lyon (19h30). Galette des rois et conférence d’André Gandillon et de Jérôme Bourbon sur l’actualité et l’avenir du nationalisme dans le cadre des Amis de RIVAROL. Rens. au 06-98-19-89-52.

 

☞ 14 janvier à Paris 8e (Foyer de la Madeleine, 14 rue de Surène, 14h30). Galette des rois de l’ADMP. Allocution de Jérôme Bourbon sur le thème : «Pétain aujourd’hui». Accueil des participants par le président de l’ADMP Hubert Massol, conférence du directeur de RIVAROL, galette, stands: Roger Holeindre dédicacera ses livres, boutique ADMP. Réservation avant le 10janvier 2012 auprès de l’ADMP, 5 rue Larribe, 75008 Paris. Entrée: 12 euros par personne. Chèque à l’ordre de l’ADMP. Tél.: 01-43-87-58-48. Fax: 01-43-87-30-54. Site: <www.admp.com>.

 

☞ 21 janvier entre Montpellier et Nîmes (12h30 à l’auberge du Bérange, route de Sommières, 34160 Saint-Geniès-des-Mourgues). Déjeuner et conférence de Jérôme Bourbon : « La monarchie peut-elle être un recours dans la crise actuelle? » Part aux frais: 24 euros, chèque au nom de Languedoc-Tradition à envoyer impérativement avant le 13janvier 2012 à Languedoc Tradition, villa Giffone, 171rue Léon-Marès, 34070 Montpellier. Rens. au 06-13-77-25-98.

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Agenda
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 09:49

                                       http://static.programme-tv.net/var/p/240x/311/3119166-1.jpg

 

Ce soir jeudi 15 à 23h10 sur France 2: Marine Le Pen, l'histoire d'une héritière.

 

Avec probablement une courte intervention de Jérôme Bourbon, puisqu'il a été interviewé à l'occasion de la réalisation de ce documentaire.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Agenda
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 08:58

 

"On n'est pas des pédés": l'une des phrases qui revient le plus souvent dans la bouche de Jean-Paul Rouve grimé en père de famille chômeur et fier de l'être dans la "comédie" Les Tuches. Mais le film , n'a pas été interdit en salles car il s'avère que le fils aîné de la famille ... est pédé! La fille, elle, tombe amoureuse d'un Noir, bref, il y en a pour tous les goûts. Le scénariste a protégé ses arrières, Jean-Paul Rouve alias Jeff peut donc être homophobe.

 

Le pauvre Johnny Halliday n'a pas cette chance. Lu dans Métro:

 

Invité lundi soir au Grand Journal de Canal +, Johnny Hallyday s'est prêté au jeu de la Boite a question dans lequel il s'est autorisé cette blague de mauvais goût.

"Qui est le plus "vrai mec" ? Johnny Hallyday ou Alain Delon?". Réponse de l’intéressé: "Alain Delon c’est un vrai mec de toute façon. Je pense pas être un pédé moi non plus hein ?"

Johnny présente des excuses à la communauté homosexuelle indignée
Le site internet Yagg.com , dédié à l'actualité des communautés homosexuelles a immédiatement dénoncé une "Petite scène d’homophobie ordinaire à heure de grande écoute à la télévision française" dans un article qui a largement été diffusé sur la toile.

 

Indignation générale. Une "petite phrase" qu'on lui reprochera sûrement jusqu'à la fin de ses jours. Un "dérapage". Et qu'est-ce qu'un dérapage? Avoir dit le fond de sa pensée en oubliant (oubli coupable) qu'on ne peut rien dire. On ne peut pas "travailller comme un nègre", dire qu'en plus des Juifs il y avait des "Français innocents" qui étaient déportés, penser que les pédés ne sont pas des vrais mecs. Un épisode parmi des milliers d'autres qui montre qu'à défaut d'être soumis à la Pensée Unique, il faut se garder de le montrer. Pauvre Johnny, lui si soumis à cette Pensée, et voilà que cette "blague de mauvais goût" lui échappe. Allez va te laver le cerveau, tu n'es pas encore assez bête.

 

Il a déjà fait son mea culpa, vous vous en doutez, mais il lui faudra au moins une interview gay friendly à Têtu pour revenir en grâce. Car la chasse aux sorcières a commencé:


Si yagg.com a publié un article sur les excuses du chanteur, Un conseiller municipal PS de Bordeaux, Matthieu Rouveyre va quant à lui beaucoup plus loin, déclarant que "Ces propos publics, en plus de comporter une insulte à proprement parler, considèrent que les homosexuels seraient des sous-hommes". 

Le conseiller municipal a ainsi demandé par courrier au maire de Bordeaux, Alain Juppé, de rompre la convention de mise à disposition du stade Chaban Delmas où doit se produire le chanteur en 2012. Dans sa lettre, il évoque une "remise" de 200.000 euros "consentie" au chanteur dans le cadre de la location du stade. Ajoutant que "les propos homophobes tenus par M. Hallyday doivent vous inciter à revenir sur votre position", Matthieu Rouveyre précise qu'il ne réclame pas "la censure" de Johnny Halliday mais "que l'argent et les biens publics ne doivent pas lui faciliter la tâche". 
Le maire de Bordeaux n'a pas encore donné de réponse a cette lettre et n'a pas souhaité commenté l'information mardi soir.


Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 08:48

                              http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2011/12/MLP_Pour-que-vive-la-France.jpg

Repost 0
Published by Rivarol blog
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 17:13

                                                         http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3026.jpg

 

 LE PS et l’UMP dans la tourmente

 

Rien ne va plus au Parti socialiste. Qu’il semble loin désormais l’époque triomphale des primaires où François Hollande était adoubé par le peuple de gauche et caracolait en tête des intentions de vote, avec près de 40% dès le premier tour du scrutin présidentiel! Les éléphanteaux ne cessent de se chamailler et cela fait désordre, surtout après les tensions apparues à l’occasion de l’accord conclu dans la douleur avec Europe-Ecologie. Deux anciens dirigeants de SOS-Racisme se déchirent avec une rare violence. Malek Boutih, ancien président de l’association dite antiraciste, a officiellement saisi la direction du parti afin de demander la suspension de son (ex?) ami député de l’Essonne pour “fraude” et “tricherie”. Nous savions que Julien Dray était un amateur de belles montres, qu’il fut soupçonné de confondre le budget de SOS-Racisme et le sien, voilà qu’il est accusé désormais par son disciple d’avoir «rajouté près de 60 noms de faux électeurs au fichier national des adhérents dans les sections de Morsang-sur-Orge et Grigny. Parmi ces militants, il y a de la famille, des amis et des salariés de Julien Dray». 

 

Il est révolu le temps où Malek Boutih avait cofondé à Grigny la Maison des potes avec son ancien mentor Juju. Désireux d’être le candidat du PS dans la 10e circonscription de l’Essonne (Grigny — Sainte-Geneviève), celle de Dray, mais qui avait été “gelée” à cause de ses soucis judiciaires, Boutih ne supporte pas que son ex-copain fasse tout pour être à nouveau investi par la rue de Solferino et a décidé d’utiliser la méthode forte. Pas très joli, joli pour des “potes” donneurs de leçon à la terre entière et singulièrement aux Français de souche accusés de n’être pas assez accueillants et généreux avec les immigrés qui sont chez eux chez nous. Dray, qui est animateur de la campagne présidentielle de François Hollande, est lui aussi peu amène envers son ex-protégé: «Malek Boutih est en perdition. Je suis triste de le voir réduit à cela, mais je ne le laisserai pas entraîner les militants de la 10e circonscription dans sa chute» s’est défendu le cofondateur de SOS-Racisme qui naturellement comme toujours n’a «évidemment rien à se reprocher». Pour être sûr de faire le maximum de dégâts, outre sa lettre à Martine Aubry, Boutih s’est fendu d’une missive sanglante de deux pages envoyée aux militants socialistes de la circonscription dans laquelle il écrit «Julien a changé» (tu parles!) et où il évoque ouvertement les soupçons de circuits financiers opaques entre SOS-Racisme, le syndicat lycéen Fidl et Dray, dossier qui curieusement n’avait valu à l’intéressé qu’un rappel à la loi en 2009. Dans cette lettre au vitriol Boutih assure avoir «eu accès au fichier officiel des militants électeurs des cinq sections de notre circonscription». Un dirigeant socialiste confiait, vachard, au Parisien: «Malek Boutih n’a pas le droit à ce genre d’accès, ce qui signifie qu’il y a vol de fichiers protégés par la Cnil. C’est très grave et ça pourrait vite se retourner contre lui.»

 

Au conflit violent entre deux dirigeants de SOS-Racisme s’ajoute la guerre ouverte entre l’ancien ministre Jack Lang et le bouillant Arnaud Montebourg. Dans un courrier du 21novembre à Martine Aubry, le chantre de la démondialisation, déjà en première ligne pour dénoncer le système Guérini dans les Bouches-du-Rhône, a alerté la première secrétaire sur «un système de corruption» qui aurait bénéficié à des élus du parti dans le Pas-de-Calais, dont le député-maire de Liévin Jean-Pierre Kucheida, accusé d’être au centre d’un système de financement occulte du PS départemental et d’emplois fictifs. Et au détour d’une phrase, il écrivait: ce «système de corruption[…] dont la présence de Jack Lang dans ce département n’est qu’un des tristes symptômes». Aussitôt Lang, offensé, chargeait son avocat de porter plainte pour diffamation contre Montebourg tandis que Martine Aubry apportait son soutien à l’ancien ministre en flétrissant “l’ego” du député de Saône-et-Loire. Dans le Journal du dimanche du 11décembre, Lang tirait à boulets rouges sur l’étoile montante du PS: «Qu’un homme de loi, il paraît que M. Montebourg est avocat, ne respecte pas la dignité et l’honneur d’un serviteur de sa ville est consternant. Le talent n’autorise pas à calomnier. La ligne jaune a été franchie, ça suffit. » Le PS n’avait nul besoin de ses bisbilles alors qu’éclate après l’affaire Guérini, le Cercle Wagram à Sarcelles et le Carlton de Lille un nouveau scandale touchant de plein fouet la fédération socialiste du Pas-de-Calais. François Hollande qui fut premier secrétaire onze ans durant, de 1997 à 2008, aura du mal à convaincre qu’il n’était au courant de rien et que sa responsabilité n’est nullement engagée alors même que les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais figurent parmi les plus importantes du parti. […]

 

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 17:06

 

 

http://referentiel.nouvelobs.com/file/2425645.jpg

 

LA MONTAGNE ACCOUCHE D'UNE SOURIS!

 

 

Le 9 décembre la XVIIe chambre correctionnelle de Paris rendait sa décision dans le procès que nous avaient intenté Jean-Marie Le Pen et le Front national à la suite d’un article paru dans RIVAROL du 15 octobre 2010 en pleine campagne interne pour la succession du Menhir à la tête du mouvement qu’il a présidé trente-huit ans durant. Deux phrases de l’article étaient incriminées. Voici la première : «Si Le Pen voulait absolument que ce fût sa fille qui lui succédât et personne d’autre, il aurait mieux valu le dire clairement, imposer à tous sa progéniture comme dans la communiste et tyrannique Corée du Nord et ne pas faire semblant d’organiser une élection démocratique ouverte à tous». Pour cette considération, faite de surcroît au conditionnel, Jean-Marie Le Pen nous demandait «30000euros à titre de dommages et intérêts avec intérêts de droit et la somme de 20000euros sur la base de l’article 475-1 du code de procédure pénale ainsi qu’en tous les dépens».

Le second passage poursuivi était le suivant: «et comme si cela ne suffisait pas des témoignages concordants nous font part que des centaines d’adhésions sont actuellement bloquées au mépris des statuts». Pour cet écrit le Front national demandait aux Editions des Tuileries et à votre serviteur «la somme de 15000euros de dommages et intérêts avec intérêts de droit et la somme de 2000euros sur la base de l’article 475-1 du code de procédure pénale, ainsi qu’en tous les dépens». Le Front national et son président nous réclamaient donc la modique somme de 50 000 euros, de quoi nous assassiner compte tenu des moyens modestes du doyen des organes de la droite nationale et radicale. 

 

UNE QUASI-RELAXE

 

Finalement, grâce à l’excellente plaidoirie de notre brillant avocat, Me Jérôme Triomphe, grâce aux documents et attestations que nous avions versés à titre d’offre de preuve, grâce aux arguments que nous avons pu développer à la barre lors du procès le 28 octobre dernier, nous sommes quasiment relaxés. Lors de l’audience le procureur avait d’ailleurs demandé notre relaxe pure et simple. Nous l’avons obtenue pour le premier passage incriminé. Sur le second, la relaxe eût été totale sans l’expression «au mépris des statuts». Le tribunal nous a en effet condamnés à trois cents euros avec sursis pour cette expression selon lui insuffisamment prouvée et à un euro de dommages et intérêts pour diffamation publique envers particulier à Jean-Marie Le Pen. Le FN et le Pen nous réclamaient 50 000 euros, nous sommes de fait condamnés 50 mille fois moins, à un euro purement symbolique. C’est dire que ce jugement est globalement satisfaisant. Nous ne ferons évidemment pas appel car nous n’avons nullement l’intention d’alimenter cette guéguerre désolante et nous espérons que le FN et son président d’honneur n’interjetteront pas appel de cette décision. Mais s’ils le faisaient, nous nous battrions lors de ce nouveau procès avec la même énergie et la même combativité qu’en première instance car, devant l’épreuve, il faut savoir faire face. Il est cependant fâcheux que l’on nous ait poursuivis alors même que nous aurions naturellement publié un droit de réponse ou même une interview, fût-elle sportive. Après tout, nous avions bien publié peu de temps avant cet article incriminé un long entretien sur une page entière avec Alain Jamet, président du comité de soutien à Marine Le Pen.

 

LA LEGITIMITE DE NOS CRITIQUES

 

De plus, nous étions tout à fait sincères dans nos écrits car nous avions reçu en effet des témoignages, oraux mais aussi écrits, qui nous affirmaient, preuves à l’appui, qu’il y avait lors de cette campagne électorale interne particulièrement déséquilibrée de troublantes irrégularités. Nous n’avions donc pas écrit n’importe quoi. Nous nous étions seulement fait les relais de militants, d’adhérents inquiets, désabusés et en colère devant ce qui se passait. Comment était-il possible en effet qu’un mouvement qu’ils avaient connu, aimé et servi utilisât de telles méthodes dignes de ses pires adversaires dans le cadre d’une campagne électorale interne entre deux compétiteurs appartenant à la même formation politique et désireux de succéder au président-fondateur? Le tribunal reconnaît d’ailleurs notre bonne foi dans ses attendus: «Il était légitime pour un journaliste politique, doublé d’un militant favorable à Bruno Gollnisch, de consacrer un article, fût-il polémique, à l’élection à la présidence du FN, opposant Marine Le Pen et Bruno Gollnisch; qu’aucune animosité personnelle à l’égard de Jean-Marie Le Pen, préexistante et étrangère à l’objet de l’article en cause, ne ressort des propos poursuivis, ni d’aucun autre élément produit aux débats; que Jérôme Bourbon, en tant que journaliste, mais également de militant partisan de Bruno Gollnisch contre Marine Le Pen, s’exprimant dans un cadre de polémique politique et électorale autorisant une grande liberté de ton, ainsi que le recours à une certaine dose d’exagération voire de provocation, disposait— au vu des attestations et lettres produites relatives au rejet d’adhésions émanant, pour certaines, de personnes favorables à Bruno Gollnisch— d’éléments d’information suffisants pour s’exprimer ainsi qu’il l’a fait, à la seule exception cependant de l’allégation imputant à Jean-Marie Le Pen d’avoir agi “au mépris des statuts” du FN.» 

 

LA QUESTION DES STATUTS

 

Si ces attendus sont donc globalement positifs, nous comprenons assez mal en revanche la réserve sur les statuts car si le tribunal reconnaît qu’il était légitime de parler de blocage de certaines adhésions de partisans de Gollnisch au vu des attestations fournies, c’est a priori une entorse aux statuts car jusqu’à preuve du contraire dans quelle association de loi 1901 est-il permis de trier arbitrairement les demandes d’adhésion en fonction de la proximité supposée envers tel ou tel compétiteur, tous les deux adhérents de la même association et souhaitant être élus par les adhérents à la présidence du mouvement ?

Las, les procès intentés par la direction du Front national ne s’arrêtent pas là puisque Marine Le Pen poursuit notre hebdomadaire et son directeur de publication pour un article de François-Xavier Rochette publié le 7 janvier 2011 et qui reprenait des informations de VSD peu flatteuses sur celle qui était encore candidate à la présidence du Front national. Le 26 juin, c’est votre serviteur (mais non pas directement RIVAROL) qui est également cité à comparaitre par Mme Le Pen, qui s’avère encore plus procédurière et chicaneuse que son géniteur, pour une interview donnée le 16 octobre 2010 au site catholique traditionaliste e-deo dans laquelle étaient notamment dénoncées les purges faites par la benjamine du Menhir pour s’emparer du mouvement.

 

UNE DÉTESTABLE JUDICIARISATION

 

Nous regrettons beaucoup toutes ces procédures d’autant plus détestables lorsqu’elles émanent de personnalités que l’on rattache de près ou de loin à la droite dite nationale. Si nous avions dû engager des procès à chaque fois que nous avons été violemment attaqué, y compris avec des injures et insultes personnelles, sur les sites marinistes et singulièrement sur Nations Presse Info dirigé par le concubin sépharade de Marine Le Pen, M. Louis Aliot, actuellement en voyage en Israël, nous aurions encombré les tribunaux. Mais ce n’est pas le genre de la maison. Cette judiciarisation de la vie politique est de toute façon très préjudiciable. Le Front national se plaint non sans raison du manque de liberté d’expression dans notre pays, ce dont il est souvent victime. Mais il serait plus crédible si lui-même n’avait pas la fâcheuse habitude de multiplier les procédures contre tous ceux qui, à un moment ou à un autre, émettent des critiques sur la personnalité et les méthodes de ses dirigeants, le mode de fonctionnement du mouvement ou l’évolution de sa ligne politique ou de son programme. 

Nous remercions encore une fois de tout cœur les lecteurs qui nous ont, nombreux, manifesté leur solidarité et leur incompréhension en apprenant les poursuites du Front national et de son président-fondateur contre nous, mouvement que nous avions loyalement et chaleureusement soutenu sans aucune contrepartie pendant des décennies, appuyant toutes les candidatures présidentielles de son chef historique de 1974 à 2007 inclusivement. 

Un mouvement dont les dérives ne peuvent qu’attrister profondément les militants les plus lucides et les plus désintéressés car, du voyage d’Aliot en Israël en passant par l’interview toute récente de Marine Le Pen au magazine homosexualiste et pornographique Têtu (où elle se redit favorable au Pacs et ne se montre pas du tout attachée à la morale traditionnelle dans les questions dites sociétales) jusqu’aux révélations de L’Express affirmant que la présidente du FN fréquentait à Paris, à deux pas de l’Arc de Triomphe, le même établissement nocturne que DSK, on se dit que, du FN à l’extrême gauche, c’est finalement peu ou prou le même monde, les mêmes méthodes et les mêmes mœurs.

jeromebourbon@yahoo.fr
Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 14:18

 

                                          http://identitejuive.com/wp-content/uploads/2011/10/europe_juif.png

 

Après la célébration du nouvel an juif au Parlement Européen:




 

L'EJU (European Jewish Union) se dote d'un Parlement. Dépêchez vous de voter, les élections seront terminées le 15 décembre!

 

L’élection des 120 membres du premier Parlement juif européen a débuté la semaine dernière après l’enregistrement de plus de 1.000 candidats dans 54 pays, a annoncé l’Union juive européenne (European Jewish Union, EJU) dans un communiqué.

Le parlement juif européen sera créé avant la fin de l’année.Cet organisme devrait servir à “rassembler et coordonner les voix des communautés juives à travers le continent européen”.

Le parlement juif européen permettrait de s’assurer que les intérêts des communautés juives de l’Est, d’Europe centrale et occidentale soient incluses et convenablement représentés dans cette nouvelle plateforme. Il permettrait de relever les défis et de présenter des réponses innovantes et pertinentes.

Pour la première fois dans leur histoire, les Juifs résidant dans les pays de l’UE auront l’occasion d’être élus et d’élire le Parlement, indépendamment de leur affiliation politique, religieuse ou communautaire.

L’idée de la création d’un parlement européen juif a été pour la première fois envisagée il ya plusieurs années par le président de l’Etat d’Israël, Shimon Peres.

”Nombreux sont ceux qui dans le monde juif ont envisagé la création d’un parlement européen juif qui réunirait pensées, croyances et idées et représenterait et exprimerait les préoccupations des juifs d’Europe à l’égard des dirigeants européens et mondiaux,” explique l’EJU, un organisme voué au renforcement de la vie juive en Europe.

Les 120 membres du parlement seront des représentants issus de tous les horizons : personnalités publiques, responsables laïcs, hommes politiques, artistes, écrivains, musiciens, animateurs et mentors religieux.
Leur dénominateur commun sera leur identité juive et leur passion à faire avancer les intérêts juifs à l’échelon international.

Le parlement aura son siège à Bruxelles où se tiendront régulièrement des assemblées générales ordinaires.

Les élections au parlement juif européen sont organisées via Internet, via le site de l’EJU (http://www.eju.org http://www.eju.org) pour permettre une totale transparence et accessibilité à chaque Juif en Europe.

 

Sources: ici et ici.

 

Et devinez qui l'on retrouve sur la liste des candidats, lorsque sur le site de l'EJU on clique sur l'image ci-dessous:

 

electionjuifs.jpg

 

Je vous le donne en mille: Dominique Strauss-Kahn!

 

Mais également: Anne Sinclair, BHL, Simone Veil, Akain Finkelkraut, Christophe Barbier, Charlotte Gainsbourg, Enrico Macias...

 

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article