Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 10:05

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3016.jpg

 

Hollande a-t-il un boulevard devant lui ?

 

 

François Hollande sera-t-il élu dès dimanche soir représentant des socialistes à la présidentielle du printemps prochain? Ce serait une surprise, au moins relative, dans la mesure où six candidats se partagent les suffrages des sympathisants de gauche qui vont participer, moyennant un euro, aux primaires le 9 et éventuellement le 16 octobre. Cela dit, en novembre 2006, dans des primaires qui à l’époque étaient certes réservées aux adhérents à jour de cotisation du Parti socialiste, Ségolène Royal l’avait emporté dès le premier tour du scrutin avec plus de 60% des suffrages exprimés, malgré la concurrence de Dominique Strauss-Kahn et de Laurent Fabius qui tenaient pourtant un discours plus construit, plus élaboré et pour le dernier plus à gauche (donc plus à même a priori de séduire la base) que celui de la présidente du conseil régional de Poitou-Charentes. Mais Royal était il y a cinq ans la madone des sondages et les militants du parti à la rose avaient suivi massivement et docilement les résultats des enquêtes d’opinion, sans se soucier de programme, de doctrine ou de cohérence.


En ira-t-il de même cette fois-ci? Il est permis de le penser bien que le président du conseil général de Corrèze soit l’un des plus ternes des six candidats socialistes et qu’il ait fait plutôt pâle figure dans des débats télévisés, certes soporifiques, où Arnaud Montebourg et Manuel Valls, parce qu’ils avaient quelque chose à dire, ont plutôt mieux tiré leur épingle du jeu. L’ex-premier secrétaire du PS bénéficiera-t-il également de l’effet “victimisation” après que L’Express eut révélé que sa nouvelle concubine, Valérie Trierweiler, avait été l’objet d’une enquête conduite par des policiers de la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris? En tout cas, ces révélations, vraies ou fantaisistes, n’ont pas été du goût du ministre de l’Intérieur Claude Guéant qui a aussitôt annoncé son intention de porter plainte contre l’hebdomadaire pour diffamation. Il y a quelques années, Ségolène Royal avait, elle aussi, tenté d’apitoyer sur son sort le grand public après que son appartement fut à plusieurs reprises mystérieusement visité par des cambrioleurs qui ne dérobèrent quasiment rien.

 

Quoi qu’il en soit, la gauche est idéalement placée pour l’emporter cette fois-ci. La perte du Sénat et l’élection le 1er octobre, dès le premier tour du scrutin, à la majorité absolue, à la présidence du Palais du Luxembourg du socialiste Jean-Pierre Bel qui, comme beaucoup d’éléphants a un solide passé trotskiste, sont deux signes forts qui prouvent qu’une réélection de Nicolas Sarkozy, sauf changement soudain de la donne politique, est aujourd’hui un scénario hautement improbable. C’est si vrai que des dirigeants et cadres de l’UMP font officiellement appel au revenant Alain Juppé pour qu’il mène la bataille. Le renoncement soudain du centriste Jean-Louis Borloo à briguer la magistrature suprême, alors qu’il laissait clairement entendre jusqu’à ces dernières semaines qu’il irait jusqu’au bout de sa démarche d’autonomie à l’égard du président de la République montre également la panique qui s’est emparée de l’Elysée et des dirigeants de la majorité parlementaire.

 

Nicolas Sarkozy n’a pas suffisamment mesuré l’impopularité de la réforme territoriale qu’il a imposée et ne s’est pas souvenu que De Gaulle a perdu le référendum d’avril 1969, précisément en voulant révolutionner l’organisation territoriale de la France et en se mettant ainsi à dos des élus de son camp. Croit-on que les conseillers régionaux élus en 2010 pour un mandat de quatre ans au lieu de six auparavant aient été contents de ce brusque raccourcissement qui les pénalise financièrement? Idem pour les conseillers généraux élus en 2011, pour trois ans au lieu de six? Il était évident que cette réforme allait susciter une grande vague de mécontentement dont la gauche a largement profité. Si l’on ajoute à cela les chiffres du chômage qui repartent à la hausse, la mauvaise santé d’une économie grevée par le poids exorbitant des déficits et de la dette, l’augmentation des prélèvements obligatoires radicalement contraire à la promesse du candidat Sarkozy qui, en 2007, s’était engagé à réduire fortement les impôts et les taxes et également à diminuer la violence et à contenir l’immigration, il ne faut pas s’étonner de la situation actuelle.

 

Mais, comme nous l’avons déjà écrit, que la gauche l’emporte l’année prochaine n’arrangera en rien la situation politique, économique, démographique et morale de la France, bien au contraire. De toute façon, depuis longtemps déjà, le pouvoir ne se partage pas entre partis politiques ayant une doctrine, des principes, des objectifs et un programme fondamentalement différents. Nous sommes gouvernés par des bandes, des clans, des mafias (l’affaire Karachi en est une preuve parmi tant d’autres) qui n’ont d’autre souci que la sauvegarde de leurs intérêts matériels et qui, pour ce faire, conduisent la politique définie par les cénacles mondialistes. L’élection du président de la République au suffrage universel, le financement public des partis et la pipolisation des politiciens ont accéléré cette transformation de la politique française en un phénomène de bandes prêtes à tout pour conserver le contrôle du magot et se moquant éperdument du bien commun du pays.

 

jeromebourbon@yahoo.fr

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 10:04

 

http://img.over-blog.com/300x225/4/17/37/35/IMG_0536.JPG De Thibaut de CHASSEY, président du Renouveau français :

RÉPONSE À PHILIPPE PLONCARD

Les colonnes de RIVAROL méritent mieux que de ridicules querelles de cour de récréation, étalées fort impudiquement.

Mais, bien que n’ayant pas à me justifier ici auprès de M. Ploncard (dit “d’Assac”), je regrette de devoir donner suite à sa diatribe ahurissante: je ne voudrais pas qu’elle induise en erreur les lecteurs.

En effet, je n’ai bien sûr pas dit au cours de mon entretien (dans le n°3012) que le Renouveau français était, quand nous l’avons créé, la seule structure à professer le nationalisme. J’ai dit— et je maintiens— qu’il n’y en avait pas d’autre incarnant notre doctrine, c’est-à-dire UN CERTAIN nationalisme. Les lecteurs pourront comparer la citation trafiquée avec l’entretien lui-même.

Si les piques de M. Ploncard vis-à-vis des structures capables d’organiser des manifestations peuvent s’expliquer, elles me contraignent là aussi à rectifier: nos rassemblements publics se font sans uniforme et ne constituent pas l’essentiel de notre activité.

Sur les autres questions, je ne prolongerai pas ici cette navrante polémique, d’un intérêt à peu près nul et fondée simplement sur les petites vexations qu’un orgueil notoire aurait subies…

Nous continuerons de notre côté à travailler avec un panel de structures aussi large que possible, sans édulcorer nos positions, comme nous le faisons depuis un moment avec, par exemple, le désormais fameux «Congrès nationaliste».

[Chacune des parties en présence ayant pu s’exprimer librement, nous en resterons là car il n’est pas question d’étaler plus longtemps dans les colonnes de RIVAROL la querelle. J. B.]

________________________

De Michel SAINT-PAUL (Brelez) :

DEUX PAGES CREUSES

Encore deux pages sur le 11-9 (RIV. du 30septembre), deux pages totalement creuses bourrées de généralités sur l’Amérique et de rabâchages sur le gavage médiatique. Enfin quoi, qui était aux manettes des avions? Des acteurs d’Hollywood, des kamikazes de la CIA, des poupées gonflables radio-guidées par le Shin-Bet ou des terroristes islamiques? Attention les amis, vous êtes au bord du crash! Certes, les services de renseignement US disposaient d’éléments disparates sur un possible attentat, mais ils n’ont pas su assembler le puzzle. C’est le défaut des grandes oreilles qui ne savent pas trouver du sens. Telle est l’explication la plus vraisemblable à laquelle j’adhère jusqu’à preuve du contraire. Et puis, n’essayez pas de nous convaincre que les islamistes sont de doux agneaux qui ont horreur de faire couler le sang des infidèles. Les dizaines d’attentats qui depuis plus de vingt ans ont frappé la seule France, sans parler de la criminalité immigrée, sont la preuve indiscutable que l’islam hait l’Occident. Que cherchez-vous à nous faire accroire quand vous affirmez ironiquement qu’on considèrait à tort «une effrayante galerie de monstres pervers ne rêvant que de meurtres de masse»? Mais bien sûr messieurs, c’est exactement ça, et les crimes de l’Oncle Sam n’enlèvent rien à ce fait.

Par ailleurs, la guerre d’Afghanistan n’est pas une guerre impériale. Il n’y a là-bas aucun objectif stratégique et les Américains n’y poursuivent aucun objectif impérial de domination du monde. Il s’agit simplement d’une banale guerre de vengeance tout à fait légitime même si je préférerais qu’on livre le combat contre l’islam plutôt dans nos banlieues qu’à 10000km. Il en va tout autrement de la stupide guerre d’Irak fomentée par le lobby pour casser une puissance régionale. Restez-en, s’il-vous-plaît, à ces évidences et ne vous targuez pas de la caution (toute médiatique, donc suspecte) de ces 53% de Français qui croiraient au complot sans avoir lu l’incontournable «La CIA et le 11-Septembre» de Tartempion. Enfin, vous donnez votre meilleur argument en faveur de la thèse de l’innocence des islamistes quand vous écrivez: «L’Amérique populaire continue de croire que des barbus hirsutes et enturbannés dont toute la science est contenue dans le Coran, ont été capables de la frapper en plein cœur.» Vous touchez là sans le savoir une vérité, même si les kamikazes n’étaient ni hirsutes, ni enturbannés mais au contraire parfaitement américanisés, du moins en surface, car on pourrait effectivement se demander comment des Arabes ont bien pu commettre un tel coup de maître. Notez bien cependant qu’il ne faut pas se demander comment ils ont pu le faire puisqu’ils l’ont fait. Bref, pour le moment, n’ayant toujours pas compris où vous voulez en venir, je ne constate qu’une chose: vous ne faites que ravaler le révisionnisme au niveau de «Qui Police». Au fait, mettez donc vos limiers sur l’affaire AZF; il y a coup sûr davantage à gratter de ce côté-là que du côté du WTC.

________________________

De Franck LIGIER :

OUI, HOLLANDE EST ENCORE PIRE QUE SARKOZY

L’un des lecteurs de RIVAROL conteste le titre de l’éditorial du 23septembre: «Hollande pire que Sarkozy?» et préfère quant à lui voter pour le premier plutôt que pour le second (voir le droit aux lettres du 30septembre). Permettez-moi à ce sujet de faire une remarque même si celle-ci peut paraître débile et totalement infondée. Mais quelqu’un a t-il pensé à une éventuelle cohabitation?

Scénario catastrophe certes mais l’électeur de base est si compliqué à comprendre, si loufoque et tellement bizarre. Pour le moment Hollande profite de la vague anti-Sarkozy mais n’a aucune envergure internationale et, de plus, certaines de ses propositions ne rencontrent vraiment pas un écho favorable, en particulier le droit de vote accordé aux immigrés. Rien n’indique en effet avec certitude que Sarko ne sera pas réélu. Rien ne permet non plus d’affirmer qu’il disposera en cas de réélection d’une majorité parlementaire de droite qui lui permettra de gouverner. Par là même cette supposition fantaisiste et qui peut paraître totalement débile «Hollande Premier ministre» eh bien pourquoi pas? Et c’est à partir de cette funeste hypothèse que je partage votre sentiment: «Hollande pire que Sarkozy?». Je réponds sans hésitation oui. Ni droite, ni gauche. La France!

________________________


http://media.paperblog.fr/i/489/4899847/professeurs-nus-L-legC4o.jpeg De Jean-Christophe GRUAU (Laval) : 

BRAVO À RENÉ BLANC POUR LE DOSSIER SUR LA PUDEUR !

Bravo à RIVAROL pour son dossier sur la pudeur, un sujet hautement délicat que le journaliste René Blanc a su admirablement traiter. Tous ces articles sont à lire et à relire avant chaque séance de surf sur la plus grande toile du monde qui, chacun le constate avec déplaisir, nous met régulièrement en contact avec la pornographie. Il va de soi que ces articles mériteraient également d’être lus en classe par tous les professeurs de français ayant en charge des adolescents, lesquels y trouveraient matière à refuser de marcher avec le gros du troupeau… Mais dans ce domaine, ne rêvons pas: si la plupart des professeurs constatent chaque jour que le monde dans lequel ils dépriment est malade, ils n’envisagent pas un instant d’élever l’âme de leurs chères têtes blondes. Et surtout pas en leur lisant des extraits du meilleur hebdomadaire de la pression d’opinion française…

________________________

De Dominique COPIN :

LE BNVCA VEUT FAIRE DÉTRUIRE UN LIVRE !

Dans la série télévisée Le Monde en guerre 39-45, produite par Jeremy Isaacs, le narrateur français Jean Desailly citait le juif allemand Heinrich Heine (1797-1856) dans la pièce Almansor (1820) évoquant les «autodafés de Cordoue», par les termes suivants: «Celui qui jette au feu des livres jettera des peuples au feu.» Et l’on voyait à l’écran des nazis jeter au feu des livres d’auteurs indésirables, juifs et autres.

Au-delà du fait que la traduction dans la série est tronquée (la vraie citation dit: «là où l’on brûle des livres, on finit par brûler des hommes. Dort wo man Bücher verbrennt, verbrennt man auch am Ende Menschen»), il semblerait que le Bureau national de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA) dont le président est Sammy Ghozlan, veuille appliquer lui aussi à l’encontre de Hervé Ryssen le même autodafé. En effet, on pouvait lire sur le site Internet du BNVCA le 12novembre 2010: «Nous demandons au Procureur de la République de Paris d’engager d’initiative l’action publique (il est bien écrit “d’initiative”) contre Hervé Ryssen, nous demandons l’interdiction et la destruction du livre qui contrevient aux lois antiracistes» Ce n’est pas seulement «Ryssen verboten» mais «Ryssen zerstört» qui leur plairait. Le livre visé est bien évidemment La Mafia juive pour lequel des affichages publicitaires avaient été organisés.

________________________

De Roger POLACCO DE MÉNASCE :

L’ABOLITION DE LA PEINE DE MORT EST UN PERMIS DE TUER POUR LES ASSASSINS

L’abolition de la peine de mort il y a trente ans par le garde des Sceaux de l’époque Robert Badinter condamne à mort des milliers de femmes assassinées et torturées par les condamnés à perpétuité récidivistes, libérés pour «bonne conduite». Il y a des milliards d’êtres humains qui savent et personne ne dit rien. Aux Etats-Unis il y a quelques semaines, la télévision nous informait que 250 femmes avaient été exterminées par des récidivistes condamnés à perpétuité et libérés pour «bonne conduite». Combien de femmes exterminées dans les pays qui sont soumis à la folie meurtrière de l’abolition de la peine de mort? Il y a peu de temps à Perpignan une petite fille adorable de huit ans fut violée et jetée dans un puits par un récidiviste qui récidivait pour la troisième fois! Il sera libéré à 71ans et pourra recommencer une quatrième fois.

Comment est-il possible que de tels crimes ne soient pas immédiatement soumis à l’abolition immédiate de l’abolition de la peine de mort? Le juif Süss, ministre d’un duc, fut pendu par le conseil municipal à la mort du duc. Il ne s’agissait que de malversation financière, devenue officielle et légale aujourd’hui. Mais que ferait-on à tous les Badinter, moralement responsables de tant de crimes pour une raison grotesque de principe démocratique? Doit-on tuer des milliers de femmes pour un principe démocratique, alors qu’il n’y a pas de démocratie mais une puissance financière absolue de banksters criminels qui exterminent l’homme et la planète?

________________________

De Paul P. (Paris) :

ORIGINE DU MOT NATIONALISTE

J’ai beaucoup apprécié la chronique nationaliste de Philippe Ploncard d’Assac parue dans RIVAROL daté du 30septembre. J’ignorais l’origine du mot nationaliste, le moment où il est apparu (à la fin du XVIIIesiècle) et son auteur, le franc-maçon Weisshaupt, qui employa ce terme de manière évidemment péjorative. Toutes ces précisions historiques étaient vraiment intéressantes.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 09:49

 

 

 

Une chronique d'Hannibal:

 

 

Serge Klarsfeld est un garçon bien malheureux. Il a établi par maladresse un mémorial des juifs déportés de France pendant la Seconde Guerre mondiale, travail soigneux mais d’un résultat catastrophique: le compte est d’environ soixante-douze mille, soit moins de la moitié de ce qui était avancé avant lui. Il a manqué ainsi à son devoir de porteur de mémoire, en fournissant un nombre autorisé dont allaient pouvoir se servir d’odieux révisionnistes, d’abjects faussaires de l’histoire. Depuis, il ne sait quoi inventer pour se faire pardonner. Sa dernière trouvaille en date fut de prétendre que le mot Shoah allait être abandonné par l’éducation nationale. Rivarol a fort bien expliqué en quoi il se trompait et je n’y reviens pas. Mieux, l’on sait que le ministre de l’éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, Luc Chatel, a signé avec Eric deRothschild, président du mémorial de la Shoah «une convention cadre qui pérennise et amplifie le partenariat avec ce mémorial, les voyages sur les lieux» du crime, «les formations destinées aux enseignants et la mise à disposition de ressources pédagogiques», avec à la clé un «portail pédagogique destiné aux enseignants.» Pour finir de rassurer le bon maître Klarsfeld, signalons que le ministre israélien de l’Instruction publique, Gideon Saar, a conclu avec son homologue italienne Mariasella Gelmini un accord de coopération prévoyant la formation de professeurs italiens à l’enseignement de la Shoah, qui sera donnée dans le Saint des Saints de Yad Vashem. Le «rempart contre l’oubli et le négationnisme» pousse aussi vite que le mur qui circonscrit le problème palestinien.

 

 

Une question que l’on peut se poser, c’est pourquoi Klarsfeld tient tant à ce mot Shoah, qui désignerait en hébreu une catastrophe plutôt naturelle. Elie Wiesel lui préférait naguère le mot Houban, qui marquerait mieux le caractère unique de la chose. N’étant pas hébraïste, je me garderai de trancher, mais il est vrai qu’Elie Wiesel, malgré sa qualité officielle de grand témoin, n’a plus guère la cote, à cause du répugnant Bradley Smith et de ses scandaleux disciples. On se rappelle que l’immortel auteur de La Nuit a rappelé de nombreuses fois, et récemment encore, qu’il porte au bras gauche un tatouage qu’il aurait subi à Auschwitz en sa qualité d’interné, A7713. Il l’a notamment affirmé sous serment devant la cour de justice de Californie où un procès l’opposait au jeune révisionniste Eric Hunt le 8juillet 2008, puis répété le 25mars 2010 à l’université de Dayton. Or, dans le documentaire de longue durée Elie Wiesel goes home tourné en 1996, son bras gauche nu est filmé sous tous les angles et nul tatouage n’y apparaît. Elie Wiesel serait-il un témoin faible? C’était l’opinion de Pierre Vidal-Naquet. Gardons-nous toutefois de l’accabler, car il s’est déjà fait escroquer toute sa fortune par Bernard Madoff: il a assez souffert comme cela— bien d’autres ont été frappés d’agnosognosie sans qu’on cherche à le leur reprocher.

 

Il y a une autre sorte de catastrophe qui se trouve l’objet de disputes, la Nakba, autrement dit le préjudice subi par les Palestiniens quand diverses forces armées juives les ont contraint par la violence à quitter leurs terres. On apprend que plusieurs associations juives ayant contesté des passages de manuels d’histoire contemporaine pour les classes de première, ceux-ci vont être modifiés. Richard Prasquier, président du CRIF, n’appréciait pas en particulier le mot Nakba, signe d’une regrettable “idéologisation”, et la «présentation scandaleuse» des faits. Le ministère de l’éducation nationale n’a pas souhaité pour l’instant commenter. Etrange Luc Chatel! Quand il s’agit de la théorie du gender, il prend sur lui de ne rien changer, quand il s’agit de la Nakba, il laisse modifier. Cela rappelle le débat de 2005 sur le côté “positif” de la présence française outre-mer: l’état, n’avait, de l’avis de tous les lobbies, pas à le faire enseigner. Par contre, il doit enseigner la Shoah. Comprenne qui pourra. Telle est la laïcité neutre. Comme dit la chansons, ou à peu près: avec les juifs je ne sais pas, quand il faut et quand il faut pas…

 

Quoi qu’il en soit, la transmission de la Shoah est heureusement une œuvre pluridisciplinaire et multiforme. Citons le projet Aladin, qui ne cesse de progresser. Cette année, une délégation de deux cents VIP de la Shoah, intellectuels, religieux, diplomates, a ainsi participé à un voyage organisé par l’Unesco, la mairie de Paris et Aladin. Y participaient entre autres Mgr Barbarin, Samuel Pisar, le président sénégalais Abdoulaye Wade, l’ancien chancelier Gerhard Schröder et plusieurs intellectuels supplétifs du Maghreb et du Machrek. Parmi les autres moyens ingénieux de rappeler au monde l’unicité de la souffrance juive, on trouve la nouvelle carte d’identité israélienne, «la plus sûre du monde». Astucieusement, le numérotage de ces nouvelles cartes commencera à six millions, pour faire apparaître le chiffre fatidique et caractéristique de la Shoah.

 

Il y a bien sûr aussi les mémoriaux. La capitale fédérale du Canada, Ottawa, en manquait cruellement jusqu’ici: c’est réparé, le gouvernement va former un «Conseil d’édification du monument national de l’Holocauste». Ce monument «fera découvrir aux visiteurs de toutes religions et traditions les causes et les risques de la haine.» Ouf! Il était temps!

Il y a aussi les musées, particulièrement les camps, qui sont un musée in situ. Celui d’Auschwitz s’emploie à rassembler cent soixante millions d’euros qui formeraient le capital d’un fond perpétuel dont le revenu annuel oscillerait entre quatre et cinq millions, le minimum vital. L’Allemagne a déjà mis soixante millions au pot, l’Autriche six millions, les Etats-Unis quinze et la Grande-Bretagne deux millions et demi. Devant un tel succès, le gouvernement autrichien a lancé les travaux de rénovation du camp de Mauthausen, qui ne devraient coûter que un million sept cent mille euros d’ici 2013.

 

Autre bel exemple de solidarité mémorielle, selon le Monde: «Fruit d’une collaboration avec les archives nationales de plusieurs pays européens, une base de données de biens culturels volés aux juifs à l’époque nazie vient d’être mise en ligne par les Archives nationales américaines.» James Hastings, le coordinateur, s’en félicite: «Ce projet fait de l’histoire un instrument de justice.»

 

Evidemment cet effort pédagogique a un coût. Heureusement de sympathiques initiatives sont prises. Ainsi les lycées de Mississauga (704000 habitants, banlieue de Toronto, Canada) collectent-ils après la classe des pièces de un penny jusqu’à en rassembler treize millions, chacune représentant un des humains qui «ont péri dans le génocide nazi, dont six millions de juifs». Des grandes surfaces participent aussi à ce grand mouvement du cœur, mais ce n’est pas toujours bien compris. Ainsi élève-t-on à la gare centrale de Milan, près de la voie 21 d’où partirent des convois de déportation, un «lieu de mémoire et de rencontre». Un supermarché a demandé à ses clients d’aider à le construire: «Jusqu’au premier octobre 2011, avec 500 points, vous permettez à Esselunga de donner dix euros à la fondation pour le Mémorial de la Shoah». Malgré «le petit sac réutilisable, disponible dans toutes sortes de couleurs assorties» promis en remerciement, certains Milanais, probablement néofascistes, ont boycotté l’opération. En France, les solutions sont moins hardies mais éprouvées. Comme s’en félicite Actualité juive, les personnes assujetties à l’ISF et dont le patrimoine est supérieur à un millions trois cent mille euros peuvent déduire de leur impôt soixante quinze pour cent, dans la limite de 50000euros de réduction, les sommes versées à la Fondation Mémorial de la Shoah. En d’autres termes, un contribuable qui doit cinquante mille euros d’ISF, s’il donne soixante-sept mille euros au Mémorial de la Shoah, ne paiera rien à l’Etat.

 

 

L’argent est le nerf de la mémoire et c’est bien naturel. Il faut savoir que 25% des survivants de la Shoah habitant Israël vivent au-dessous du seuil de pauvreté. C’est ce qu’établit un rapport publié par la Fondation au profit des Victimes de l’Holocauste. 60000 des 208000 miraculés recensés dans le pays sont indigents, malgré une augmentation de 160% de l’aide qui leur est allouée et la décroissance rapide de la population (en 2015, trente pour cent d’entre eux devraient avoir quitté cette vallée de larmes). 40% d’entre eux se sentent seuls, et ont du mal à faire leurs courses, 20% souffrent du froid l’hiver, 5% n’ont pas assez à manger. La moitié d’entre eux ont besoin d’une aide financière. D’après le responsable de l’étude, «certaines victimes de l’holocauste ont besoin de lutter pour être reconnus comme victimes». Incroyable! C’est l’éternel problème!

 

L’Autriche l’a longtemps occulté et tarde toujours à prendre ses responsabilités. Aussi un groupe de survivants nés là-bas et vivant aujourd’hui en Terre promise réclame-t-il carrément 21milliards de dollars en réparation de vols commis durant les heures les plus noires, alors qu’aux termes d’un accord pris entre Vienne et Washington, celle-là n’avait à payer que 210millions, à peine un pour cent de la somme nécessaire. Une misère! Les juifs originaires d’Autriche avaient alors approuvé «parce qu’ils n’avaient pas le choix», estime Doron Weisbrot, un ayant droit de deuxième génération. Les fils et filles, les petits-fils et petites-filles ont bon espoir d’obtenir satisfaction.

 

Heureusement le gouvernement allemand fait face à ses obligations. Il a doublé en 2011 le montant de ses allocations aux rescapés, de cinquante-cinq à cent-dix millions d’euros et il devrait passer progressivement à cent-quarante millions annuels en 2014. Et puis, il y a de nouveaux secteurs où l’exigence de justice engendre tardivement des ressources. Là, les robinets de l’argent de la mémoire coulent comme le lait et le miel en Canaan. Par exemple les chemins de fer. Ainsi l’indispensable Eric deRothschild a-t-il signé avec Guillaume Pepy un partenariat entre le Mémorial de la Shoah et la SNCF. Celle-ci s’engage à se faire pendant quatre ans le partenaire principal de celui-là, et celui-là apportera en retour son “expertise” et son «soutien technique» pour «conduire de nouvelles recherches historiques» sur les actions de la SNCF pendant la Seconde Guerre mondiale. Ainsi pourra-t-on mettre en lumière avec précision la collaboration des chemins de fers français à la Shoah, dont Pepy a déjà demandé pardon, cela avec l’argent des usagers et des contribuables.

 

En Allemagne aussi, la mémoire ferroviaire avance. La Deutsche Bahn a versé cette année cinq millions d’euros aux victimes des nazis. «Soixante-cinq ans après la fin de la guerre, nous n’avons pas oublié la souffrance des victimes du national-socialisme», a déclaré son président, Rüdiger Grube. Ce don porte à quatre milliards quatre cents millions la somme versée depuis 2000 par la fondation «Mémoire, responsabilité et avenir» que financent les chemins de fer allemands, à 1,66millions de personnes dans près de cent pays.

 

Est-ce assez? Probablement pas. A propos de la crise de la dette, l’économiste Jacques Delpla écrivait dans Les Echos: «Selon mes calculs, les Allemands doivent aux Grecs au moins 575milliards d’euros au titre de la Seconde Guerre mondiale.[…] Les Allemands oublient leur dette politique. Il faut le leur rappeler. En 1945 les vainqueurs de la guerre ont tiré un trait sur le capital humain et physique détruit par les Nazis. On a fait la CECA et le Traité de Rome. Le passif politique et financier de l’Allemagne au titre de la guerre se monte à 16 fois le PIB allemand, on peut appeler cela la dette implicite de l’Allemagne. On ne la lui réclame pas, en échange, on lui demande de jouer le jeu européen, d’un point de vue politique et financier.» Le concept est intéressant. L’Allemagne paiera. C’est neuf comme l’antique. Et puis cette idée de dette latente imprescriptible est très plaisante. Un danger toutefois: une surestimation de la dette à la Grèce peut entraîner la minoration de la dette à Israël, donc la banalisation de la Shoah. Je serais d’avis de donner un avertissement à Jacques Delpla.

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 11:21

 

http://la-flamme.fr/wp-content/uploads/2011/10/Senatoriales-2011.jpg

 

Sur le site La Flamme:

 

J’ai ainsi pu constater que le FN avait présenté 21 candidats sur 44 départements, soit…moins de la moitié. 21 candidats pour 170 postes ……
L’ensemble de ces candidats FN a obtenu le score faramineux de….486 voix. En Lozère, le candidat du FN a obtenu…1 voix au premier tour et….zéro voix au second ! Le meilleur score d’un candidat FN a été obtenu dans le Pas de Calais. Il a obtenu 101 voix sur 3984 suffrages exprimés. Il faut ajouter les Départements où l ‘élection se déroulait au scrutin de listes. Le FN a présenté 17 listes.
L’ensemble de ces listes a obtenu 810 voix mais aucune n’a été présente au deuxième tour. Le meilleur score de ces listes a été obtenu dans le département du Nord avec 141 voix sur 5626 votants.
Candidats uniques plus listes FN donne 38. Le FN n’avait donc aucun candidat dans 6 Départements ! Au total, le FN a donc obtenu 1296 voix parmi les 71 890 électeurs. Soit 1,8%

 

 

Merci à C. G.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Point de vue
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 11:02

 

http://26.img.v4.skyrock.net/268/paname419/pics/267064049_small.jpg

 

Une étude réalisée par cinq chercheurs et dirigée par Gilles Kepel, politologue, sur les cités de Clichy-sous-bois (tristement connues pour les émeutes de 2005) et Montfermeil a montré que:

 

A Clichy, le taux de chômage est de 22,7% contre 11% en Ile-de-France. Par ailleurs, 76% des mineurs habitant cette ville ont au moins un parent né à l'étranger, contre 16,9% en Ile-de-France. Et encore: plus de la moitié des élèves de l'agglomération, au sortir du collège, sont orientés en CAP ou en BEP.

 

Pourtant:

 

Le territoire n'est pas pour autant abandonné de la République: il a bénéficié d'un plan de rénovation urbaine de 600 millions d'euros, qui a transformé le bâti sur le plateau de Clichy-Montfermeil.

 

On ne peut donc accuser le "manque de moyens". Malgré les aides reçues, la population de ces quartiers éprouve du ressentiment envers l'école ou la France, comme si le pays qui les accueille et les subventionne était responsable de leurs échecs!

 

L'étude s'intéresse aux décrocheurs scolaires, aux jeunes mal orientés, ainsi qu'à ceux qui ont fait des études supérieures, sans toutefois trouver d'emploi. Parmi ces derniers, "certains en viennent à retourner le stigmate dont ils souffrent en un rejet radical de la France et des valeurs qui lui sont prêtées", écrivent les chercheurs. "L'école est l'objet des ressentiments les plus profonds en cas d'échec scolaire", notent-ils encore.

 

Echec scolaire, chômage, la faute au racisme? En guise de réaction, nos allocataires se découvrent une attirance pour la culture et la religion de leurs aïeux:

 

"Nous avons plusieurs fois rencontré, au substrat de ces logiques de rupture, l'affirmation de valeurs islamiques de clôture communautaire", expliquent également les auteurs de l'étude.

Gilles Kepel dit avoir été frappé par "l'intensification de l'identité musulmane". "Dans ce territoire, il y a eu une compensation à la désaffection de la société française, à la promesse non tenue de l'intégration", dit-il au Monde. Il met en avant "l'extraordinaire développement du halal", qui "marque les interdits dans la vie privée et sociale".

L'étude insiste sur "le poids de l'islam dans le quotidien".

 

Quel dommage que ces pauvres hères n'aient pas une même attirance pour le pays de elurs aïeux. Ne ferait-il pas bon vivre dans un pays majoritairement musulman, vivant au rythme des cinq appels du muezzin, avec la liberté pour les femmes de porter la burqa, l'absence de racisme, et des produits tous certifiés halal? S'ils rejettent la France, qu'ils brûlent, avec le drapeau, leur carte d'identité! Haut les coeurs, les amis, et en route pour le bled!

 

Malheureusement, dans leur pays d'origine, peut-être ne peuvent-ils pas profiter d'une certaine impunité, d'une crétinerie ambiante, qui fait que notre politologue, au vu des informations collectées (chômage, échec scolaire, communautarisme) s'exclame, enthousiaste:

 

"Nos quartiers recèlent d'un grand potentiel pour notre pays tout entier"

 

Eh oui: si l'on mord la main qui nous nourrit, et que cette main nous félicite de la maltraiter, et nous nourrit encore davantage, on aurait bien tort de ne pas en profiter...

 

Source: AFP

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 11:06

 

http://www.interet-general.info/IMG/Suisse-Geneve-Mendiants-Roms-1-3.jpg

 

Mais qu'arrive-t-il aux Bulgares? Une poussée de fièvre nationaliste (une maladie autrement connue sous le nom de peste brune) se répand soudain dans le pays, au point que l'on redoute une pandémie. "On", c'est le chef de l'Etat qui appelle à mettre fin au "langage de haine". C'est drôle, il n'appelle pas à mettre fin aux trafics de la minorité rom, cible des affreux natios scandant comme il se doit des "slogans nazis" (Il fallait bien mettre les nazis dans le coup, d'autant que dans "rom", on entend "pogrom").

 

Nos nazillons en herbe protestent donc contre la mendicité, les squats, l'assistanat, alors même que certains roms s'en sortent très bien: "Le «Roi Kiro» a finalement été arrêté mardi dernier. Il est accusé d'être impliqué dans la production illégale d'alcool, de se livrer au proxénétisme et d'exploiter un réseau de mendiants." Pour les manifestants bulgares, les roms sont des "parasites sociaux". Curieux, on retrouve chez nous les mêmes "xénophobes" formulant les mêmes critiques... mais cela n'est dû qu'au racisme latent inscrit dans l'ADN de tous les Blancs, et non à l'attitude de certains roms, irréprochables par principe puisque roms, qu'on se le dise!

 

Source: Le Figaro, article à lire.

 


Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 10:35

 

Lu sur Veille-education.org:

 

Initié par  l’Association France Plurielle par l’intermédiaire de son Institut d’Excellence, le projet de création d’une école musulmane à Corbeil-Essonnes est quelque peu retardé avec le report, au 24 octobre 2011, de la signature de l’acte notarié scellant l’acquisition des locaux situés à Robinson. Le contre-temps est directement lié au bouclage du financement de l’opération immobilière estimée à 900.000 euros. Il faut savoir qu’au 1er octobre, l’Association France Plurielle qui dénonce des « délais agressifs » était toujours à la recherche d’un peu plus de 48.000 euros pour finaliser son budget.

 

En créant un groupe scolaire musulman dans le quartier de Robinson, à proximité de la gare SNCF , l’Association France Plurielle située 5, rue Marchand souhaite disposer de locaux plus grands que ceux dont elle dispose actuellement pour enseigner l’arabe, le Coran et les préceptes islamiques. Avec ce projet, l’Institut d’Excellence veut se donner, dès la rentrée de septembre 2012, plus de surface, mais aussi élargir le périmètre de sa mission qui passe par le respect des programmes de l’Education Nationale. Son but est de faire de cette entité un groupe scolaire dont les compétences iraient de la maternelle au baccalauréat. L’institut entend accueillir, sans discrimination sociale, raciale, culturelle, ni religieuse, toutes celles et ceux qui adhèrent à son projet.

 

 

 

Selon le reportage, les parents souhaiteraient une "école un peu plus stricte pour leurs enfants" Plus stricte, sans doute, mais surtout coranique. Et cela fait le bonheur de l'édile local. "Il n'y aura jamais assez de gens qui parleront arabe... L'arabe est une force pour l'administration française et l'économie française," dixit le maire de la ville.

 

Oh vraiment? Et nous qui croyions que l'avenir de l'humanité se jouait en Chine et qu'il fallait qu'on se mette tous au chinois... Si l'on comprend bien, dans ce pays, il faut connaître tout ce qui est étranger, admirer béatement des cultures d'importation, et faire oublier à nos têtes blondes tout ce qui ressemble à un Gaulois.

 

N'est-ce pas un peu le but de l'Association France Plurielle, la mal nommée? En fait de pluralité, celle-ci oeuvre pour l'intégration des musulmans, selon son site internet. En réalité, avec ce projet d'école, il semblerait qu'elle oeuvre surtout pour un apartheid entre musulmans et non-musulmans, même si leur école sera ouverte à tout. Ca vous dit, vous, d'envoyer vos filles à l'école avec un voile en guise de tablier? De leur faire réviser leurs leçons d'arabe première langue? Non? Eh bien, l'école est ouverte, c'est vous qui n'en voulez pas...

 

L'apartheid, c'est mal, mais seulement s'il vient des Blancs de culture catholique. Une école religieuse, hors contrat, c'est mal (souvenez-vous de la persécution de Saint-Projet à Bordeaux), mais seulement si elle est catholique de tradition.

 

Au nom de la tolérance, nous devrions nous réjouir, non pas du délai pour l'acquisition des locaux de l'école, mais de son ouverture prochaine. Cette sacro-sainte tolérance qui est en réalité le rejet de sa propre identité. Ceux qui vomissent, avec les tièdes, tous les chantres de la tolérance, peuvent toujours leur rétorquer: "la tolérance, il y a des maisons pour ça!"

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 18:10

 

Le 29 septembre, alors que Michel Platini était en visite en Ukraine pour constater l'avancement de travaux en vue de l'Euro 2012, cinq manifestantes féministes hystériques ont protesté violemment contre le championnat. Voulant dénoncer une "mafia derrière la compétition" , elles ont répété: "Les étrangers confondent notre pays avec un bordel et nos femmes avec des prostituées". Les indignées, pour appuyer leur déclaration, manifestaient les seins nus .

 

Source.

 

Si la logique de la démarche nous échappe, ce fait divers ne peut que nous rappler ce que René Blanc écrit dans le RIVAROL de vendredi dernier, dans son article "Des calendriers impudiques à la pornographie libérée":

 

rene-blanc.jpg

 

...

 

rene-blanc-2.jpg

rene-blanc-3.jpg

 

Pour en savoir plus, achetez RIVAROL en kiosque (pour connaître les points de vente, consultez le site trouverlapresse.com), au journal 1 rue d'Hauteville dans le 10è, ou commandez le numéro au 01-53-34-97-97.

 


Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 14:50

http://synthesenationale.hautetfort.com/media/00/00/727875952.jpg

 

 

Cela fait longtemps, beaucoup trop longtemps que nous n’avions pas évoqué notre ami Bernard-Henri Lévy, ci-devant vice-ministre des Affaires étrangères et grand donneur de leçons devant l’Eternel.

 

BHL expulsé de la tribune

 

BHL était, bien entendu, du voyage à Tripoli aux côtés de Nicolas Sarkozy et du premier ministre britannique, David Cameron. Normal, puisqu’il avait libéré, quasiment à lui tout seul, la Libye de la dictature kadhafiste. Sarkozy et Cameron prononcèrent un discours applaudi frénétiquement par une immense foule de … 1 500 personnes. Là se situe une scène hilarante que je vous invite à découvrir sur le site Altermedia qui reprend les images du Petit journal de Canal+. Tandis que les chefs d’Etat saluent la foule, aux côtés du président du Comité de résistance libyen, qui voit-on se glisser subrepticement, histoire d’être sur la photo, derrière les trois hommes ? BHL ! Qui se fait expulser manu militari par le service d’ordre. Mais ce n’est pas fini. Doté d’une incroyable houtspa (culot monstre en hébreu), revoici notre ami qui resurgit deux minutes plus tard sur la tribune, planqué cette fois ci derrière des lunettes de soleil, histoire de passe inaperçu. Et le voilà viré à nouveau par la sécurité ! Trop marrant !

 

« Astérix est l’éloge du fascisme et du nazisme »

 

C’est ce que déclare le philosophe, historien des sciences et homme de lettre Michel Serres. Il relève tout d’abord que, dans les albums d’Astérix, tous les problèmes se règlent à coups de poing. Serres commet cette puissante réflexion : « Le recours à la force pure, c’est quelque chose qui me paraît fasciste. » Mais il ne s’arrête pas là : « Cette force pure est le résultat de la potion magique. Tout le monde la connaît, et notamment les sportifs. Ca s’appelle la drogue ! » Quant au barde qui se retrouve bâillonné et attaché à un arbre lors du repas festif qui conclut chaque album d’Astérix, « cette image évoque irrésistiblement la parole de Goering ‘Quand j’entends le mot culture, je sors mon revolver’ »

 

Pour Michel Serres, « Astérix, c’est l’éloge du fascisme, du nazisme. Mettez ces albums entre toutes les mains, vous formerez des adeptes de la force pure, de la drogue et des ennemis de la culture. »  Le père d’Astérix, René Goscinny, dont les parents étaient des juifs polonais et ukrainiens, doit s’en retourner dans sa tombe ! D’autant que certains ont reconnu dans l’humour présent dans ces albums, un humour typiquement juif. Bon, ceci dit, je ne suis pas sûr que Michel Serres, adepte des paradoxes et de la provocation, croie un seul mot de ses délires. Et puis, il lui sera beaucoup pardonné pour ces formules des plus pertinentes : « Ils (les Romains) nous ont imposé leur langue, comme les vainqueurs et les collabos de la guerre économique nous ont imposé l’anglais. » Et puis, goûtez cette réflexion : « Il y a plus de mots anglais sur les murs de Paris qu’il y avait de mots allemands sous l’Occupation. » En effet…

 

En attendant, je préfère l’humour cynique, noir et trash de Reiser et de Vuillemin, qui sont, eux, de vrais génies de la bande dessinée… D’extrême gauche tous les deux, certes. Mais lisez ce chef d’œuvre de Vuillemin « Hitler=SS », paru il y a trente ans et dont la vente aux mineurs fut interdite dans les kiosques, et vous m’en direz des nouvelles. A mourir de rire !

 

Ramadan et violences

 

Femmes et enfants battus au sein du foyer durant le Ramadan : +120% ; Rixes et disputes causant des blessures : +400% ; Voies de fait, agressions : +320% ; Vols de voitures, escroqueries, faux et usage de faux : +180% ; Rendements dans les entreprises : -62% ; nombre de sinistres : +410% ; Nombre de blessés : +214% ; nombre de décès : +80%. Ces chiffres ne sont pas le fait d’islamophobes rabiques, mais résultent d’une enquête menée par l’Institut algérien Abassa, dans 24 régions administratives d’Algérie, auprès d’un échantillon représentatif de 3004 individus. L’objectif de cet institut était d’identifier et de quantifier les principales conduites sociales individuelles et collectives durant le mois du Ramadan. On voit les résultats… Depuis, l’Institut Abassa a été démantelé par les autorités algériennes. On se demande pourquoi…

 

Retirer les fresques du temps des colonies ?

 

Une fresque surplombe la place de la Contrescarpe, au bout de la rue Mouffetard, à Paris (Vème). Elle représente une femme de la haute société se faisant servir à table par celui qui est visiblement son domestique, un Noir, au sourire béat. Le tout est surmonté d’un écriteau : « Au nègre joyeux ». L’enseigne représenterait le jeune Zamor, serviteur de la comtesse du Barry, affranchi après que celle-ci fut guillotinée par les révolutionnaires. Une autre enseigne « Au planteur », rue des Petits-Carreaux, représente des maîtres blancs, servis par leurs esclaves. Le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) pose cette grave question : « Ces enseignes, dans lesquelles esclaves noirs et maîtres blancs sont exhibés en pleine rue, ont-elles encore leur place ? » Et Claudine Tisserand, vice-présidente du CRAN de répondre : « Personnellement, je suis pour les enlever toutes. » Seul petit problème ; le « Nègre joyeux » et le « Planteur » sont tous deux inscrits au registre des Monuments historiques…Mais qu’à cela ne tienne…

 

Un homme va accoucher en Israël

 

Ca se passe en Israël, et nulle part ailleurs…. Ayant subi une opération de changement de sexe aux Etats-Unis, elle a aujourd’hui tous les attributs d’un homme, sa pilosité et sa masse musculaire. Mais il (elle) a gardé son sexe de femme  et ses organes reproducteurs féminins. Marié à une femme (une vraie), et travailleur social (il donne des conseils d’éducation sexuelle à des adolescents), il est très connu pour son combat en faveur des homosexuels. Il (elle) attend aujourd’hui un enfant. Allez voir sur le site contre-info.com la photo de ce barbu au ventre proéminent, qui accouchera en novembre. Répugnant…

 

Mohamed devient Kevin

 

Marine Le Pen, interrogée sur France 2 il y a quelques mois, recommandait que pour s’intégrer « tous les immigrés devaient donner des prénoms français du calendrier » à leurs enfants. Voilà une bonne idée reprise au vol par une mère de famille de Marseille qui a demandé à la justice de débaptiser ses deux enfants d’une dizaine d’années, Mohamed et Fatima, expliquant : « Je ne voudrais pas qu’il devienne ouvrier, ou que ma fille devienne femme de ménage, comme moi. » Chacun sait, en effet  l’importance du prénom dans l’évolution professionnelle. Tous les Nicolas ou Jacques finissent présidents de la République. Quant aux Jérôme, ils doivent se contenter de diriger des hebdomadaires, tel Rivarol.

 

Toujours est-il que Fatima se prénomme désormais Nadia, et Mohamed, Kevin. Le pauvre Kevin n’a pas vraiment tiré le gros lot. Une étude parue l’an dernier démontre, en effet, que porter un prénom anglo-saxon pouvait être bien plus nuisible pour sa carrière professionnelle que de porter un prénom à consonance étrangère. Les chercheurs affirmaient que des prénoms tels Kevin, Dylan, Brandon, Cindy étaient assimilés aux jeux vidéos, aux séries télévisées bas de gamme, et à des personnes peu cultivées. Pas sûr que Kevin trouve plus facilement du travail que Mohamed…

 

De Gaulle, « méchant, venimeux, égocentrique »

 

Ce sont les qualificatifs auxquels De Gaulle a droit dans une interview de Jackie Kennedy, rendue publique plus de quarante ans après sa réalisation. Elle traite Martin Luther King d’  « imposteur », d’homme « bidon ». Quant à Indira Gandhi, elle est habillée pour l’hiver : « une cruche, amère, arriviste et affreuse ». Reconnaissons que la méchanceté naturelle de De Gaulle lui apportait des éclairs de lucidité. C’est ainsi, qu’après avoir rencontré Jackie Kennedy, il eut ce commentaire ; « Elle finira, après la mort de John Kennedy, sur le yacht d’un marchand d’armes. »

 

L’assassin de Yann Piat converti à l’islam radical

 

Yann Piat avait été députée du Front national et nous siégions ensemble à l’Assemblée nationale. Une combattante, courageuse et déterminée. Après la dissolution de l’Assemblée en 1988 et le retour au scrutin majoritaire, elle fut la seule à retrouver son siège. Le Pen ne prit même pas la peine de décrocher son téléphone pour féliciter celle qui était aussi sa filleule. Très proche du docteur Bachelot, qui avait aussi été député, et qui avait pris ses distances avec Le Pen, elle finit par être exclue du FN. La première d’une longue série… Elle fut assassinée par des maffieux dont elle avait dénoncé les projets. Parmi eux, Marco Di Caro, condamné à vingt ans de réclusion. Libéré, il est à nouveau jugé par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône pour un vol avec armes. On apprend à cette occasion que Di Caro s’est converti à l’islamisme radical en prison…

 

C’est impossible, c’est incroyable…

 

Cela parait impossible, c’est impossible,  c’est incroyable, cela remet en cause la théorie de la relativité restreinte d’Albert Einstein, que tous les physiciens et tous les élèves de terminale S partagent et qui démontre qu’il est impossible, pour une particule, de dépasser la vitesse de la lumière, soit près de 300 millions de mètres par seconde. Et pourtant, une expérience réalisée entre le CERN, en Suisse, et le Gran Sasso, en Italie (là où Mussolini, prisonnier suite au coup d’Etat, fut délivré par les commandos de Skorzeny) semble démontrer l’impossible : des particules ont dépassé la vitesse de la lumière. Pierre Fayet, un théoricien de haut vol déclare : « Cette observation défie l’entendement ». Les physiciens ont tout vérifié. Ils ont lancé un appel au secours à leurs collègues du monde entier. « Aidez nous à confirmer ou à infirmer cette incroyable expérience. » La confirmation de ces données signifierait, sur un plan certes purement théorique, la possibilité de remonter dans le temps. Vertigineux !

 

La Ligue de Défense Juive en route vers Israël

 

En cette semaine cruciale pour l’Etat palestinien, la Ligue de Défense Juive, connue pour ses violences et interdite d’ailleurs en Israël, a décidé d’aller provoquer les Palestiniens depuis des colonies juives. Interrogé par Rue 89, le porte-parole du Quai d’Orsay prétend « ne pas connaître la LDJ ». Menteur ! Sur son site, la LDJ revendique la dimension belliqueuse de son projet : « Ce voyage est réservé aux militants ayant une expérience militaire : le but de cette expédition est de prêter main-forte à nos frères face aux agressions des occupants palestiniens et donc de renforcer les dispositifs de sécurité des villes juives de Judée et Samarie. » La mission était composée de cinq groupes de onze personnes chacun, qui avaient pris « position » dans cinq colonies différentes de Cisjordanie. Tous les frais des participants avaient été pris en charge par des donateurs français que le groupe a refusé de nommer…

 

Fondée à New-York en 1968 par le rabbin américain Meir Kahane, assassiné par un islamiste en 1990, la Ligue de Défense Juive est interdite en Israël depuis 1994 en vertu des lois antiterroristes, après le massacre d’Hébron, perpétré par un membre de la Ligue, dont le bilan fut modestement de 29 morts. Le Shin Bet (la sécurité intérieure israélienne) révèle que ces extrémistes ciblent désormais les militants pacifistes israéliens et des Palestiniens, ou incendient des mosquées. Et, bien entendu, ils incitent les idiots utiles à faire de même en Europe. En attendant, des militants de la LDJ contribuaient à assurer la sécurité de la réunion anti-islamisation organisée, il y a quelques mois, par Riposte Laïque et le Bloc Identitaire. Cherchez l’erreur…

 

Philippe Pétain, hors de l’Histoire

 

On se souvient que son portrait avait été retiré d’une galerie regroupant tous les chefs d’Etat de la France, dans la petite mairie de Gonneville-sur-mer (Calvados). A la demande du préfet de Basse-Normandie qui avait saisi le Tribunal administratif. Et à l’exigence des associations couineuses… L’Association de Défense de la Mémoire du Maréchal Pétain (ADMP) avait déposé un recours. Recours qui vient bien entendu d’être rejeté. Jacques Tremolet de Villers, avocat de l’association, réplique : « Aujourd’hui, dans cette galerie de portraits, il y a un vide. Ce vide fait dire qu’un tribunal, un préfet, révisent l’histoire, qu’une période d’Histoire de quatre ans n’a jamais existé. » On connaît les méthodes bolcheviques qui consistaient à effacer a posteriori les images des traîtres supposés sur les photos officielles. Trotski en fut un des exemples célèbres. Près de soixante ans plus tard, ces fous furieux continuent leurs délires. Mais de quoi ont-ils peur ? De la vérité ? Quoi qu’il en soit, après tout tant mieux. Comme le disait Nietzsche, « ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort. »


 

 

Chronique disponible sur le blog de Robert Spieler.

 


Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 14:31

 

Cette vidéo vaut le détour en ce qu'elle montre de façon évidente la substitution de population et de culture qui est inévitable dans notre ère d'immigration-invasion. L'école étant devenue une véritable Tour de Babel, des médiateurs interculturels doivent être embauchés pour communiquer avec les parents, une initiative présentée comme louable dans cette vidéo. Il est évident que l'école et les parents doivent collaborer. Mais il est regrettable que le pays d'accueil doive faire les premiers pas (embaucher des traducteurs) plutôt que de demander aux immigrés de s'adapter: apprendre la langue est tout de même un minimum! Le problème, c'est que ces enfants "tiraillés entre un modèle patriarchal et un modèle occidental" sont en fait tiraillés entre un modèle déficient (l'islam d'importation) et un modèle qui promeut l'immoralité, l'indiscipline, et la repentance face à son histoire : surtout en Allemagne!

 

Le fait que notre modèle occidental ait ses défauts (ayant été consciemment perverti depuis les années 1960) ne justifie cependant pas que des écoles qu'on presente comme des modèles d'intégration soient en fait des écoles coraniques étiquetées comme publiques...

 

Reportage intéressant à visionner dans sa totalité.

 

 



 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Vidéos
commenter cet article